Archive pour décembre, 2012

A l’année prochaine !

A l'année prochaine ! dans Annonces 1212310853158035710714414

Bonjour à tous,

En cette fin d’année je vous souhaite à tous un beau réveillon et vous dis, à l’année prochaine !

Bise à tous ;)

Mes prières

Mes prières dans Réponses 1212291228458035710706243

Bonjour à tous,

Cette semaine Xavier m’a demandé comment je prie. Voici ma réponse.

Je pense que ce qui compte c’est d’exprimer ce qui nous tient à cœur. Quand je sens que j’ai besoin d’être entendue, je m’isole physiquement et je me mets à parler.

Je parle à voix haute, je dis tout ce que j’ai sur le cœur et immédiatement je sens que je suis écoutée. Je n’obtiens pas de réponse sur le coup, je sens que je suis écoutée et donc je m’épanche, je m’épanche, jusqu’à ce que je me sente mieux.

Les réponses viennent seulement après. Sur le moment cela dit, ce n’est pas ce qui m’importe. La prière pour moi est quelque chose de très personnelle.

Une façon de reconnaître mes faiblesses et donc de me tourner vers « plus grand que moi » pour que les solutions que je ne trouve pas ou ne vois pas seule, m’apparaissent enfin.

Je prie tous les jours à mon réveil, à chaque repas, quand je vais me coucher pour remercier et bénir ma journée mais, ce que j’appelle réellement prière ou que je ressens comme telle, ce sont ces épanchements à l’univers à mes yeux.

Ils sont importants pour moi. Certains disent qu’ils ne voient pas l’intérêt de prier. Moi je le vois pour moi car je me sens immédiatement accompagnée, comprise et donc soulagée lorsque je prie.

Je vois la prière comme un mode de communication très puissant et comme un excellent moyen de démêler bon nombre de nœuds énergétiques, autant que comme le moyen de trouver des solutions à des problèmes bien matériels.

En fait, en priant on apprend qu’il n’est pas forcément nécessaire d’en faire des tonnes. Parfois, on peut juste laisser faire.

Bise à tous ;)

Je suis prête.

Je suis prête. dans Energies 1212291244128035710705638

Bonjour à tous,

Sammael avait raison concernant mon second éveil de la kundalini, je sens bien que le serpent me guette si je puis dire. Mais cette fois-ci je suis prête, il peut venir. Les portes sont grandes ouvertes, il n’y aura rien à fracasser, je l’attends, sereinement.

J’ai réalisé que je ne suis plus la même personne au niveau de ma maturité spirituelle que lorsque j’ai découvert avec effroi que le monde ne se cantonnait pas à ce que je pouvais en voir avec mes deux yeux physiques.

Heureusement j’ai retenu deux ou trois leçons. Bon, je ne vous dirais pas que toutes ont été facilement apprises. Néanmoins, restons sur le résultat lol.

Je ne crains pas un deuxième, un troisième ou même un cinquantième passage de pallier, je ne crains pas d’ouverture plus grande, je n’ai rien à craindre, je n’ai jamais rien eu à craindre, pourquoi aurais-je peur maintenant ?

En outre je suis parvenue à « dompter le serpent » une fois, parions que c’est comme le vélo, a peu de choses près. 

« Il te mettra à genoux. »

Merci Sammael pour tes chaleureux encouragements. Je te déteste ! Pourquoi tu ne m’encourages pas ?

« C’est une bonne chose que tu aies posé des congés, il te ruinera énergétiquement, te laissera exsangue et tu devras te débrouiller pour retrouver un peu de force et de puissance. Nous n’interviendrons pas. »

Non pas question, je refuse de vivre ce genre d’expérience.

« Crois-tu que tu aies le choix ? »

Toujours.

« Montre-moi, petite fille, tu as l’air bien sûr de toi. Or hier encore tu confondais scan et empathie. Comment  se fait-il que nous soyons encore obligés de te dire de faire un effort à ce niveau ? »

Je crois que je ne parviendrai jamais à maîtriser mes émotions et que je confondrai encore longtemps scan et empathie vu que les deux s’accroissent en même temps. Mais tu vois, je m’en moque complètement. Je me moque bien de savoir quelles facultés j’ai, ou quelle est ma puissance ou même l’étendue des connaissances auxquelles je peux avoir accès.

Je peux te dire que le serpent ne me ruinera pas.  Ce qui m’intéresse c’est que les choses se passent bien pour moi.

Je suis prête à le recevoir, j’ai préparé le lieu de notre rencontre.

« Oui ? »

J’ai choisi un lieu clair, ce sera ce soir, il peut venir, je l’attends, dans cette dimension douce emplie d’énergies agréables, où je me sens à mon aise.

Je l’attends et l’accueillerai dans la Lumière. Et tu seras là Sammael, veillant sur moi comme d’habitude, comme je sais que tu le fais actuellement malgré tes paroles difficiles.

Tu es venue t’assurer que je sais ce qui m’attends n’est-ce pas ? Ne t’inquiète pas pour moi.

Je suis à la maison, où tout le monde m’aime et où j’aime tout le monde. Astralement je suis avec vous, je sais que vous m’aimez tous aussi et que vous veillez sur moi et sur la dimension que j’ai choisi pour ma rencontre.

Je suis prête là maintenant, je l’attends.

« Bien, appelle-le et il viendra. »

Merci à  toi.

Bonne journée à tous ;)

Dans la vallée de l’ombre de la mort

Dans la vallée de l'ombre de la mort dans Depuis l'entre-deux 1212261035138035710699534

Bonjour à tous,

Charmant titre n’est-ce pas ? Rassurez-vous, je ne sais pas pour vous mais personnellement je n’envisage pas de m’y rendre définitivement avant une bonne soixantaine d’années.  Ou même bien plus. Oui je sais quel âge j’ai. Justement.

Néanmoins, cela ne nous empêche pas d’aller nous y promener joyeusement, c’est vrai, les dimensions par lesquelles passent les âmes récemment défuntes ne sont pas forcément des dimensions désagréables. Enfin j’ai dit récemment, disons les dimensions les plus proches, ce serait plus juste. Le temps n’existe pas et quiconque est déjà allé en astral a pu s’en rendre compte.

Avant que ceux d’entre vous qui ne pratiquent pas la nécromancie ne décident d’attendre directement le prochain article, je vous explique où je souhaite vous conduire.

Certaines dimensions intermédiaires sont douces calmes et agréables (inutile de nous attarder sur les autres pour l’heure), y transitent des âmes qui quel qu’ait pu être leur vécu sur Terre, sont parvenues à dépasser amertume, ressentiment, désespoir et autres joyeusetés pour ne garder que ce qui leur avait permis d’avancer.

Aller à la rencontre de ces âmes, sentir et partager leurs énergies peut donc être très enrichissant pour nous.

Comment s’y prendre si l’on n’est pas médium ? Eh bien justement, j’ai une solution à vous proposer ! Elle est sans danger et donc personne ne risque de se retrouver happé par de méchantes âmes planquées en embuscade après une mauvaise canalisation.

Je vais vous créer un couloir astral. Le couloir astral est une ouverture vers une ou plusieurs autres dimensions plus ou moins proches. Pourquoi est-ce que je le fais ? Disons que c’est mon cadeau de noël. Et puis surtout, je sais que ce sera une belle expérience pour vous de pouvoir capter les énergies de ces âmes.

Alors comment le créer ? C’est simple, je vous ai déjà dit qu’il fallait toujours choisir la facilité. Il faut faire appel à une ou plusieurs entités d’un niveau spirituel proche du vôtre et leur demander si l’opération est bien à votre portée. Ensuite, vous demandez à cette entité d’ouvrir le passage et le couloir se crée ainsi.

J’aurais demandé à Lauviah mais Esaeiah me dit qu’il va le créer lui-même. C’est gentil ça.

« Et en limiter l’accès à ceux qui ont déjà été en astral, consciemment ou non, mais qui s’en souviennent. »

Pourquoi ?

« Parce que seuls ceux-là ne seront pas tentés par l’exploration d’un tel univers. »

Mais au contraire, c’est bien de vouloir découvrir.

« Quand leur niveau spirituel le leur permettra, ils vivront ce qu’ils ont à vivre. L’idée est bonne, mais pas pour tous tes lecteurs. Certains pourraient préférer ces dimensions-là à la vôtre, ce qui serait dangereux. »

Je comprends.

« Voici comment accéder à ce couloir, je le crée pour toi ma belle enfant, allongez-vous et imaginez que vous empruntez une barque rouge qui navigue sur des flots calmes et clairs. A mesure que vous avancez la barque devient bleue.

A un moment donné sur votre droite il y aura un drapeau violet, quand vous l’aurez dépassé, lever les yeux vers le ciel et observez, puis attendez que quelqu’un sur la berge, vous fasse un signe. »

Merci à toi.

Bonne expérience à tous ;)

Ohé ohé matelot… (air connu)

Ohé ohé matelot... (air connu) dans Détente 1212261213178035710697730

Bonjour à tous,

C’est fou en période de fêtes les nuits deviennent vraiment trop courtes. Et puis je ne rajeunis pas, je m’en rends compte aussi quand je vois qu’une seule nuit blanche me met KO.

C’est nul, je vais canaliser un élixir de jeunesse quelconque et le fabriquer vite fait avant de l’avaler pronto. Ou alors, je me dis qu’au fond, l’essentiel c’est de s’amuser.

C’est moins fatigant et plus sympa je crois. Je vais rester sur ça.

Bonne journée à tous ;)

Révélation

Révélation 1212251012278035710696970

Bonjour à tous,

Il s’est passé une chose terrible chez moi hier soir tandis que nous réveillonnions. De la vaisselle a disparu.

Ma maman s’est sentie obligée de nous préparer ces épouvantables pois d’angole qui sont une tradition à noël dans la région (et pas seulement en Martinique) en tenant heureusement compte du fait que certains parmi nous n’apprécient pas forcément toutes les traditions.

Elle avait donc également préparé des gratins. Sans aucune surprise, ils ont eu nettement plus de succès que les pois d’angole. Maman a beau dire que c’est plein de vitamines et de fer, leur goût est juste impossible à supporter. Et oui j’ai goûté, il y a deux ou trois ans.

Bref, tout le monde s’arrachait les gratins donc. Moi je n’aime pas la patate douce, je suis restée sur le gratin de christophine. Je sais que la majorité d’entre vous ignorent ce que sont les christophines. C’est dommage, c’est bien bon, surtout en gratin. Il s’agit d’une variété de légumes qui poussent comme les pommes de terre. On en mange beaucoup ici.

« Et c’est un des rares légumes que tu apprécies, il y a d’autres légumes en Martinique. » me dit soudain j’ignore qui…

Comment tu t’appelles ? Et c’est bizarre, je n’arrive pas à déterminer quelle entité tu es.

« Il y a des personnes qui attendent noël pour les pois d’angole. »

Je ne sais pas si je comprendrais cela un jour. Tu as vu, ce midi maman nous a ressorti un faitout quasiment plein. Même mes cousins n’aiment pas cela.

« Il y avait du poisson aussi. »

Je n’aime pas le poisson. Et pourquoi est-ce que tu as l’air de rire de moi ?

« Je ne ris pas de toi petite Sylvie. Et le poulet était bon ? »

Délicieux.

« C’est le porc qui est une tradition à noël en Martinique. Tu n’aimes pas le porc ? Tu préfères le chevreuil ? »

Lol, j’aime bien le chevreuil oui mais la viande de ma tante ne me tentait pas hier, c’est pourquoi j’ai été contente que maman fasse aussi du poulet.

« Et combien de verres de jus trop sucré as-tu bu, ma belle enfant ? »

A noël on ne compte pas ces choses-là.

« On compte les cadeaux et les paires de boucles d’oreille ? »

Lol, je n’en avais jamais reçu autant d’un coup. C’est marrant parce que justement je voulais en acheter, je n’aurais pas à le faire.

« Et que penses-tu de ta nouvelle tirelire ? »

J’avais dit à mes cousins, cotisons-nous pour offrir à Tatie Radine un cadeau acheter à l’arrache au tout à 2€, vu que c’est ce qu’elle-même fait chaque année avec nous autres. Je veux dire, qu’elle achète quelque chose de bon marché n’est pas le problème, voilà plutôt le problème :

- J’ai eu une tirelire.

- Ma sœur a eu un plateau.

- Mon frère a eu un réveil.

- Ma cousine et ma mère ont reçu des boîtes de trois mini cocottes.

- Ma cousine a également eu un set de salle de bain en plastique blanc. (le verre à brosse à dent et le récipient pour le savon liquide)

Ma tante a précisé que cet effort avait pour but de l’aider à s’installer puisqu’elle doit déménager.

Et je ne sais pas ce qu’ont eu les autres mais j’ai entendu des ricanements, je devine que ce n’est pas tellement mieux. Comme chaque année. L’an dernier ma sœur avait eu un plat à escargots.  Et l’année d’avant j’avais reçu une planche à découper mini format, sans doute pour découper les tomates. J’avoue que je ne m’en suis jamais servie.

Comme je l’ai déjà dit, ce n’est pas le montant évident de ces présents qui nous choque. Seulement, a-t-elle jamais vu ma sœur manger des escargots ?

Vu que c’est l’intention qui compte et que les siennes sont absolument claires, nous sommes plusieurs à penser qu’elle ferait bien mieux de ne rien offrir du tout. Chaque année plusieurs semaines avant noël on se demande ce qu’elle va encore nous trouver…

Mais le mieux, c’était à la fête des mères de cette année, quand elle a trouvé le moyen d’offrir à maman un cadeau qui lui avait été offert deux ans plus tôt par une autre de leurs sœurs. Celle-ci n’a pas apprécié je peux vous dire.

Bref, pour te répondre, je trouve la tirelire moche et j’ai bien envie de la ranger avec la planche à découper. Et le poivrier. Et le sac de plage avec le poisson dessus. Par contre j’aime bien la boîte en fer décoré, j’ai rangé des pierres dedans.

« Ton frère t’a offert un jeu vidéo. »

Mon frère s’intéresse à la personne que je suis, il sait que j’aime les jeux vidéos, il en a tenu compte. C’est cette intention-là qu’il doit y avoir derrière un présent, sinon où est l’intérêt tant pour celui donne que pour celui qui reçoit ?

Je sais bien pourquoi tant de personnes m’ont offert des bijoux. Pourquoi ma mère m’a également acheté des vêtements.

Une tirelire ! Elle n’a même pas fait semblant de chercher. Ah non mais cette fois c’est décidé, l’an prochain, je remballe la planche à découper et je la lui offre avec un large sourire.

« Ou alors tu la déballes enfin et tu t’en sers. »

Pardon ? Pour découper quoi, une carotte ? Ça ne prendra pas beaucoup plus de choses.

« Peu importe. Tatie Radine comme tu l’appelles est également la personne qui t’avait proposé de monter une affaire avec elle. Tu n’as pas donné suite. »

J’ai réfléchi à ce qu’elle m’a proposé, entends bien ce que je vais te dire, je ne veux pas travailler pour elle ou avec elle. Je ne veux pas.

En ce moment j’ai des réflexes d’enfant capricieuse sur beaucoup de point, je le reconnais. Je me bloque avec certaines personnes, je ne veux rien leur devoir ni leur donner.

« Ce qui ne nous surprend pas, c’est ton moyen de défense naturel. Tu agis en cancer, tu ne trouves pas que cela ressemble aux descriptions que tu as pu lire sur ton signe astrologique ? »

Lol !

« Tu te réfugies dans ta carapace inaccessible et ne supportes plus alors que l’on tente de t’en faire sortir. Mais cela indique une grande souffrance, tu le savais aussi ? Tu n’en veux pas à ta tante pour ses cadeaux minables, tu lui en veux de te dire chaque année qu’elle ne sait pas qui tu es et que ça ne l’intéresse pas de le découvrir.

Alors comment travailler avec ou pour quelqu’un qui semble à peine se souvenir de ton prénom et du fait que tu es l’enfant de sa sœur ? Si tu regardes bien, l’une de ses filles ne semblent pas t’accorder plus de considération.

Tu ressembles à une enfant en apparence, tu sembles oublier vite certaines choses. Mais toi tu es hypersensible, tu te souviens de ce qui t’a blessée, tu t’en souviens longtemps. Tu es rancunière et tu retires ta confiance très vite quand tu as été déçue. Elle t’a déçue. Fin de l’histoire pour l’enfant capricieuses en toi qui ne connait que deux couleurs, blanc et noir.

La femme adulte que tu es pourtant, voit parfaitement les nuances de gris. Mais tu n’en tiens pas compte sur le plan affectif. Tu ne peux pas. C’est la première chose à accepter avec toi. Tu ne fais pas exprès d’être aussi  tranchée, tu es comme ça.

Quand tout ne va pas à droite c’est que tout va à gauche. C’est une logique imparable. Comment franchir une telle carapace, c’est impossible. Si la sincérité n’est pas devant toi, c’est que devant toi, il n’y a rien d’intéressant. Tes équations sont simples, parfaites, impossibles à contrer.

Ce client qui te fait des avances au travail, il n’est pas très sérieux de ton point de vue n’est-ce pas ? »

C’est un escroc, je sais ce que je dis, c’est un escroc manipulateur qui n’a pas hésité à risquer de me mettre en porte à faux vis-à-vis de la directrice tout ça parce que Monsieur cherchait un moyen d’esquiver les contraintes financières liées à la liquidation judiciaire de sa précédente société. C’est un escroc. Tu as vu de quelle façon il s’y prend finalement ?

En plus il est évident qu’il aime trop le gris pour moi. Sur son statut facebook (il m’a envoyé une invitation, que je n’ai pas accepté), sur son statut sentimental il a écrit c’est compliqué.

Pour moi les choses ne sont pas compliquées à ce niveau. Elles sont simples. Je ne compte plus le nombre d’amies que j’ai vu s’enliser dans des relations avec des hommes qui étaient « presque » célibataires.

Je n’aime pas les presque. Je ne considère que deux possibilités.

« C’est pour cette raison que tu n’as pas donné suite à la proposition du cousin de ton beau-frère ? »

Je ne comprends pas que ce soit des tiers qui m’aient parlé de sa femme et de son enfant. Je ne comprends pas qu’il n’aborde jamais le sujet. Je comprends encore moins comment il est possible d’être séparé tout en vivant toujours avec quelqu’un. Voilà le genre d’équations qui ne me plait pas. Je ne vois qu’une seule logique ici et elle ne me convient pas.

« Et cet artiste rencontré en aout dernier et recroisé deux fois depuis ? »

Il traîne trop de casseroles.

« Qu’en sais-tu ? »

C’est Thor qui me l’a dit. Comme elle m’a dit de faire appel à mon empathie pour le regarder et j’ai vu plus de désillusion et de dureté que je ne peux le supporter. C’est pour cette raison qu’il sort et qu’il boit d’ailleurs.

Elle m’a dit aussi de me méfier de l’autre escroc, mais ce n’était pas utile. Je vois le type faire en sorte de contourner la loi tous les mois. Vous pensez que je peux avoir confiance ?

« Elle t’a dit aussi bien sèchement que ce jeune homme aux marcels colorés n’est pas pour toi. »

Tout le monde me dit que c’est un coureur.

« Peut-être y a-t-il une raison. »

Je ne te dis pas non. Et puis j’ai eu un tel mal de ventre la dernière fois que j’ai mangé chez lui, deux fois ce n’est pas une coïncidence. Je n’y retournerai pas.

« A croire que tu n’as pas de chance avec les hommes. »

Tu as vu ça ? C’est malheureux quand même.

« N’est-ce pas ? Tout a l’air si facile pour d’autres. Mais comment font-elles ? »

Tu vois que tu te moques de moi !

« Mais non, bien moins que tu ne le penses. Je suis là pour toi. Nous pouvons parler de toutes ces déceptions qui t’ont laissé le cœur en miettes. Tu veux ? »

Le cœur en miettes ?

« Oui, comme quand une relation qui s’annonçait belle a mal tourné et que vous en ressortez triste et affaiblie. Et en colère contre l’autre autant que vous-mêmes. »

Être médium présente quand même un bel avantage, je n’ai pas vécu ce genre de relation. Je les vois toutes venir lol. Même malgré des marcels jaunes. J’ai su à l’instant où je l’ai vu que ça n’irait pas. Ça ne m’a pas empêché de trouver qu’il avait un corps magnifique, c’est tout.

« Bon, alors nous pouvons parler de tes déceptions à toi. »

Pas ici.

« Allons, qui a pris le plus de coups, ton cœur ou ton amour-propre ? »

Le second peut s’avérer bien gênant quand on y pense.

« Trop de planches à découper ? »

Vilain, méchant, affreux, moche et pas beau.

« Tu préfères les tirelires ? »

Je préfère les jeux vidéos.

« Mais voyons, ton joli sourire n’a jamais fait fuir aucun homme. »

Je ne suis pas si narcissique, ce n’est pas un non qui va blesser la capricieuse que je suis. Et puis ça n’est jamais arrivé. Je te déteste. Je veux dire je m’en ficherais si ça devait arriver. Non ?

« Tu aimes bien séduire, ce qui te gênerait c’est de ne plus y parvenir du tout. Même si tu restes une gentille séductrice. »

Lol !

« Ton frère va s’en aller. »

Oui.

« Il semble qu’il ait rencontré une charmante personne également. »

Oui, je souhaite que ça marche pour lui. Elle a l’air sympa, elle est jolie, j’espère qu’ils vont s’entendre.

« Par hasard, une rencontre fortuite lors d’une soirée en semaine, une soirée à laquelle chacun participait sans arrière-pensée. Comme quoi, c’est vrai que certains ont de la chance. Toi aussi tu étais là, et tu as contribué à leur rapprochement quand tu as compris qu’il s’intéressait à elle. »

Ils restaient là, s’observant de loin, j’ai juste fait remarquer à voix bien haute qu’ils pourraient faire un peu connaissance. Ça les a fait rire et ils se sont rapprochés. Tandis que moi je me suis écartée.

Mon frère cherche quelqu’un, elle lui plait et elle s’est montrée honnête d’entrée. Peut-être qu’ils vont s’entendre. Je croise les doigts pour lui.

C’est un grand sentimental tu sais.

« Un trait de famille ? »

Lol, demande à ma sœur ! Je n’ai rien à dire.

« Justement, ta petite Pouet a l’air de tenir à son fiancé. Ils ont l’air bien ensemble non ? Pourtant, en voici une qui estime manger son pain blanc aujourd’hui.

Ton frère non plus n’a pas eu un parcours sans heurts à ce niveau. »

Oui effectivement, c’est pourquoi je souhaite qu’ils soient heureux maintenant.

« Les choses sont-elles toujours si faciles pour les autres ? »

Lol, bon, peut-être que chacun rencontre ses propres difficultés. Peut-être.

« Ou peut-être que tout le monde en rencontre surtout une. »

Pas tout le monde.

« Oui, n’oublions pas les chanceux. »

Sérieusement, il y en a quand même. Au moins quelques uns.

« Est-ce de la chance ? »

C’est quoi alors ?

« Le destin, la providence, le hasard ? »

Méchant.

« La foi, l’Amour, la Volonté ? »

Je ne sais pas.

« Le bon moment pour l’un comme pour l’autre ? »

Ce n’est pas ça la chance ? C’est comme de gagner au loto, non ?

« Il faut acheter un ticket pour gagner au loto, même si cela ne s’avère pas suffisant. »

Je vois ce que tu veux dire et je partage ce point de vue, justement…

« Tu entends surtout ce que tu veux. Tu as fait une tombola ce weekend et tu as perdu, ta sœur a gagné, avec ton argent. »

Je te jure ! Pourquoi moi je n’ai pas eu de paréo ?

« Quand on compte sur le loto pour améliorer sa vie… »

Lol !

« Va acheter un paréo. Mais aurais-tu acheter ceux qu’il y avait ? Pas forcément, ils ne te plaisaient pas. Alors pourquoi avoir voulu en gagner un ?

En Amour comme ailleurs il faut savoir ce que vous voulez, d’une part. Ensuite, il faut savoir ce que vous valez, et donc vous aimez vous-mêmes d’autre part. Tu vois, la chance n’a aucun rôle à jouer ici.

C’est le loto qui brise les espoirs et les cœurs.

Vas-y pose ta question. De toute manière nous ne pourrons poser de conclusion à cet article que lorsque tu m’auras dit ce que tu as sur le cœur. Nous avons donc tout notre temps. Tu n’as pas l’air pressée. Quelque chose te gêne ? Ce blog est bien ton espace pourtant non ? »

Ma question…

Je n’ai pas de question.

« D’accord. Comment ta sœur avait-elle rencontré son fiancé ? »

C’était lors d’une journée catamaran. Il était l’un des organisateurs.

« Toi aussi tu as déjà participé à des plans comme tu dis. »

Oui.

« Tu aimes ? »

Souvent oui. Souvent c’est bien.

« Tu aimes quand tout se passe bien. »

Oui, mais quand il y a des personnes qui ne viennent que pour boire il arrive que ça dégénère.

« Il y en a qui viennent pour rencontrer. Pourquoi y vas-tu ? »

Plutôt pour sortir. Écoute, ça ne sert à rien, on pourrait écrire encore des pages et des pages alors que je ne souhaite pas aller plus loin.

« Inutile de s’énerver. »

Je ne m’énerve pas.

« Pose simplement ta question. »

Franchement, je ne sais même pas laquelle poser.

« Alors pose-les toutes. »

C’est stupide d’avoir l’impression de ne pas avoir de chance n’est-ce pas ?

« Personne ne dit cela. Pourquoi as-tu cette impression ? »

Disons parce que je cherche quelqu’un aussi mais que les choses n’ont pas l’air de se passer comme je voudrais.

« C’est mieux. »

Parce que tu crois que je vais publier ce texte à rallonge ?

« Et comment voudrais-tu que les choses se passent ? »

Simplement, très simplement. Vraiment.

« Tu peux oublier ce client insistant dans ce cas. Ou le cousin de ton beau-frère. Et puis tu ne devrais pas t’attarder sur des marcels colorés non plus. Pendant longtemps tu n’as cherché personne. »

C’est vrai.

« Pourquoi ? »

Je ne saurais même pas te dire, ce n’était pas une urgence…

« Qu’est-ce qui a changé ? »

Le vide dans le paysage. Je n’arrive plus à l’esquiver, il se rappelle à moi constamment. Il me rappelle que la vie sentimentale compte aussi.

« Tu t’es réveillée un matin avec cette réalité devant les yeux ? »

Non, je me suis réveillée un matin et j’ai vu que j’étais seule. Alors j’ai eu peur, je me suis dit que je ne voulais pas le rester et c’est là que le vide a commencé à se dévoiler complètement.

Il s’est posé sur chaque élément de ma vie, de telle sorte que j’ai été obligée de voir que je ne peux pas évoluer dans la bonne direction pour moi si je reste célibataire. C’est tordu non ?

« Non. Cela n’a rien de tordu, c’est ce qu’il est possible d’appeler une révélation. C’est bien, tu as fait du bon travail. »

Oui mais qu’est-ce que j’en fais finalement ? C’est ça, tu vois, je ne suis pas contente.   Tout ce que je constate c’est que cette révélation stupide arrive bien trop tard.

« Vraiment ? Pourquoi, d’après ce que je comprends au contraire, elle t’indique une jolie porte. Tu sais, ce qui importe c’est de se retrouver, c’est tout. »

Je viens juste de l’apprendre mais la vérité c’est que généralement quand on appelle les Serviteurs, ils nous mettent un coup de pied au derrière.

« Oui. »

Vous ne l’avez pas fait avec moi.

« Ce n’était pas nécessaire, tu avais plutôt besoin de dépasser cette peur infondée que tu vas rester seule encore des siècles durant. »

Lol !

« Ce qui expliquait le déni face à une telle révélation. »

Le déni, je ne vois pas de quoi tu parles…

« Tu as eu ton permis de conduire avant ta sœur. »

Oui.

« Elle s’est inscrite avant toi pourtant. »

Franchement, ce sont mes efforts pour avoir confiance en moi qui ont payé. Si j’avais dû écouter papa ou encore le moniteur qui m’accompagnait lors de l’examen, je n’oserais jamais prendre le volant encore aujourd’hui.  

« Tu vois, ce n’est pas la chance qui apporte quoi que ce soit. Il faut juste vous faire confiance parfois. »

Lol, merci à toi, comment tu t’appelles ?

« Quelle entité suis-je ? »

Un Serviteur de la Lumière.

« Je suis Esaeiah. »

Merci Esaeiah !

Bonne journée à tous et joyeux noël ;)

Pâtés salés

Pâtés salés 1212240621468035710695011

Bonjour à tous,

Ce soir nous fêterons noël. Ce sont mes parents qui reçoivent cette année. Nous avons tous finis nos achats depuis longtemps, la plupart des plats sont déjà prêts, ma mère et ses sœurs se sont organisées et il ne reste plus qu’à faire quelques gâteaux.

Et mes pâtés salés. Les pâtés salés sont une tradition en Martinique, tout comme le jambon de noël, cette chose épouvantable que sont les pois d’angole (berk!) et bien sûr le pain au beurre chocolat d’après minuit.

Il faut que je fasse des pâtés à part parce que j’en veux absolument et qu’ils doivent être sans gluten. Et aussi parce que Joeliah m’a privé d’une partie de mes facultés spirituelles soi-disant parce qu’il faut que je me souvienne aussi de ce que je suis capable de faire avec mes dix doigts.

Heureusement que c’est Super Maman qui a préparé la farce parce que j’avoue que, je sèche un peu au niveau de la recette. Au regard de Joeliah ce genre d’excuse ne vaut rien compte tenu du fait que je possède un nombre certain de livres de cuisine et Super Maman possède même une encyclopédie de la cuisine antillaise.

Mais j’ai horreur de suivre des recettes toutes faites ! Et je sais quel goût je voudrais que mes petits pâtés aient. Je vais inventer une recette pour la pâte. Et prier très fort pour que la très goûteuse mais friable farine de châtaigne n’altère pas l’élasticité de l’ensemble. Je devrais rajouter un peu de gomme de guar peut-être…

Bref on verra. Je vais la faire à la machine à pain. Je veux dire, j’aurais pétri la pâte moi-même, si si. Seulement j’ai, un truc à faire…

Et puis c’est plus facile comme ça, appelons un chat un chat. Je me demande quel emporte-pièce je vais utiliser. Joeliah n’accorde pas d’importance à ce type de détail, mais moi si. Aussi beau que bon, ce devrait être un principe culinaire.

Ça me fait penser qu’il faudra que je me refasse les ongles également. Et quel fard à paupière porter ? Je me suis prise de passion pour les fards à paupière. Et pour le mascara bleu.

Joeliah ne considère pas non plus le soin que je mets à me maquiller. Pourtant, c’est là que mes dix doigts se révèlent justement !

Au fait il faut que je fasse un peu de ménage aussi… C’est fou, que de choses à faire et je n’ai envie de rien d’autre que rester assise là à ne rien faire.

Je n’ai pas le moral. C’est rare que j’écrive cela maintenant que j’y pense. J’ai fait un rêve la nuit dernière. Parfois on sait les choses mais bon, bien que l’on sache leur importance on préfère regarder ce qui nous permet de rester debout. Comme les pâtés salés ou le fard à paupière.

J’en ai acheté un ce matin, il est joli, je vais voir si je le porte ou non ce soir, je ne suis pas sure qu’il aille avec ma tenue. C’est rassurant de pouvoir penser à sa tenue quand on a pas le moral. Ou au fait qu’une soirée agréable nous attend.

J’ai fait appel aux Serviteurs parce que je cherchais une solution. Ils m’en ont indiqué une en m’expliquant ce qui fait que cette solution ait l’unique qu’ils aient à me proposer.

Mes guides m’en avaient déjà parlé. Le fait est que je ne suis pas contre leur proposition. C’est simplement que je pense que j’aurais préféré découvrir que je suis intolérante au chocolat.

Ça me fait penser que cela fait quelques temps que je n’ai pas mangé de cookies. Mais je peux en faire.

J’aime bien les problèmes qui nécessitent ma seule implication. Je me sens moins désemparée. Des cookies, je pourrais toujours en faire.

Bref, ils me disent qu’il faut regarder la vie, sa vie, avec optimisme. Alors je vais accrocher un sourire sur mon visage et voir s’il peut contaminer mon cœur. C’est ce que je souhaite en tout cas.

« Ou alors, tu te souviens que tu ne peux pas donner si tu ne reçois pas. Tout simplement parce que c’est ton propre cœur qui finira par s’assécher. Cette solution est la seule valable. Ce qui te gêne est un point de détail. Un jour tu comprendras que la Vérité de l’un n’est pas celle de son voisin.

Peut-être qu’à vingt ans vous n’aviez pas les mêmes priorités inconscientes. Il faut voir cela également. Peut-être également que tout le monde ne dispose pas des mêmes outils à la base. Si bien que tout le monde ne vit pas les mêmes expériences en même temps.

Toutefois ce qui importe, c’est qu’au final, tout le monde se retrouve en lui-même et autour de lui.

Tu te souviens de tes études ? Certains n’ont jamais pu dépasser la première année, tu as eu tes diplômes.

Un temps pour chaque chose ma belle enfant. Et un chemin pour chacun aussi. »

Merci à toi Joeliah.

Bonne journée à tous ;)

Sans musique ni bière ?

Sans musique ni bière ? 1212231210258035710690270

Bonjour à tous,

« Bien dormi ? », me demande Dominique.

En fait Dominique est un pseudonyme. Il s’agit d’un Serviteur sombre. Il me dit que son vrai nom révèlerait son rang et que je n’ai pas besoin de le connaître, d’autant que je ne peux pas encore atteindre sa dimension s’il ne me crée pas de passage.

Dominique, toutes les entités avec lesquelles j’écris deviennent accessibles à mes lecteurs. S’ils sont sincères dans leur demande, ils peuvent s’adresser à vous simplement parce qu’ils vous ont connu ici.

« Nous le savons. »

Même avec un pseudonyme, si certains sont touchés par tes propos ou tes énergies, ils pourront venir vers toi.

« Oui. Ce n’est pas pour cette raison que je te donne un pseudonyme. C’est pour que l’on reste concentré sur toi au lieu de s’attarder inutilement sur moi.  

Mais si demain certains pensent avoir besoin de moi, qu’ils me contactent par eux-mêmes. Ils verront bien ce qui se passe. Tu sais, nous acceptons le principe du partage nous aussi. Ou nous ne nous manifesterions pas.

Alors, as-tu bien dormi ? »

Comme un bébé, avec un drôle de rêve. Mais avec vous les choses se font très vite effectivement. Vous voulez que j’arrête mes consultations, pour passer à autre chose. Et donner autrement. Et quand c’est vous qui le dîtes, je comprends. Je comprends quand vous me parlez de changer de travail dans le même temps mais en étudiant plusieurs possibilités…

Et mes amis qui m’appellent pour me parler tous de la même chose, même un copain qui ne donnait plus signe de vie.

Toutefois, je n’envisage pas de me remettre à écrire de la fiction. Je me souviens de la première fois, je n’arrivais pas à trouver une fin cohérente et quand j’ai arrêté d’écrire j’ai découvert que c’était vous, enfin mes guides, qui m’avaient amené à le faire.

Je porte encore cette histoire en moi pourtant je le reconnais, elle reste là à la fois dans ma tête et dans mon cœur. Mais je ne peux pas la reprendre, j’ai déjà essayé, je n’y arrive pas. Elle reste là et je l’aime bien, mais pour l’heure, elle demeure simplement là, en moi.

« Tes cousins et toi voulez vous voir aujourd’hui. Passez une belle journée, calme et amusante. Tu sauras faire ? »

Moi, sans problème.

« Il y en a un qui ne conçoit pas de sortir sans boire. » 

Oui, c’est dommage parce qu’on on avait décidé d’un endroit mais il n’arrête pas de proposer autre chose dans l’espoir d’atterrir sur un plan, mon frère n’aime pas les plans, je ne lui pas encore dit du coup. Demain ce sera le réveillon, on se réunit aujourd’hui pour une raison précise, sans les parents des uns et des autres. Mais bon, il faut tenir compte de chacun. Je ne sais pas encore que décider, j’ai envie de lui dire non pour le plan qu’il m’a proposé hier soir. Bref, on va voir. Je ne veux pas que mon frère fasse la tête tout le temps. 

De mon point de vue il est possible de s’amuser sans musique ni bière à volonté, surtout à la mer. On va voir.

« Ce qu’il convient de voir c’est ce que tu préfères. »

Moi ? Je veux que tout le monde soit bien. Je peux m’amuser avec ou sans plan. Du moment que je suis avec des gens sympas, c’est tout ce qui m’intéresse.

« Oui mais encore ? »

Ce sont aussi les endroits qui m’intéressent, le lieu du plan ne me plait pas trop.

« On avance. »

Je préfèrerais qu’on reste sur l’idée initiale. 

« Affirme ta Volonté, assume ton choix. Tu peux l’expliquer sans que cela ne tourne à la domination. Argumente simplement. Ne te cache pas derrière ton frère qui aime encore moins l’alcool que toi. »

Il déteste voir les gens changer de comportement en fait.

« Toi aussi. Et ta sœur également. Vous avez un point commun tous les trois, une certaine innocence qui est davantage marquée chez toi. Appelle ta soeur et son fiancé, mettez-vous d’accord sur le lieu puisque c’est lui qui a du mal à se décider, puis va déjeuner. »

Lol, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Actions et conséquences

Actions et conséquences dans Magie 1212221142238035710687534

Bonjour à tous,

Je me sens en super forme aujourd’hui. Même si je suis encore tombée du lit. C’est drôle ça, en semaine les nuits paraissent trop courtes et le weekend, j’ouvre les yeux d’un coup.

« Tu as appelé des Serviteurs de l’Ombre et de la Lumière. », me fait remarquer Sammael.

Oui c’est vrai. Et ils sont gentiment venus.

« Gentiment ? Tu sais comment ça se passe ? Ils ne partiront que lorsque tu auras eu ce que tu voulais. »

Ils ont nettoyé toutes mes énergies tandis que je dormais. Je vois ça surtout. Ce sont eux qui m’ont envoyé ce rêve évacuateur ?

« Oui, ce rêve-là et autre chose. »

Quelle autre chose ?

« Les Serviteurs de l’Ombre ne travaillent pas sans but petite fille. Et les Serviteurs de la Lumière ne prêtent leur concours qu’à une condition. »

Ah bon ?

« Tu connais le principe, ils ont des niveaux spirituels plus élevés que les vôtres. Parfois plus élevés que vos guides. »

Bon, concrètement ?

« Concrètement ils ne partiront pas tant que tu n’auras pas eu ce que tu veux. »

Ce qui signifie qu’ils vont m’amener à prendre conscience de ce que je dois faire pour mettre un terme à une situation qui me déplait ?

« C’est ça. »

Je ne vois aucun désavantage ici, au contraire, je les remercie chaleureusement pour une telle aide. J’ai toujours du mal à recevoir.

« C’est grâce à eux que tu réalises la portée de cela aussi. Leurs rêves évacuateurs sont riches d’enseignement, tu vas t’en rendre compte. »

Tu es en train de me dire qu’ils vont me faire bosser spirituellement plus encore que vous.

« C’est tout à fait cela. »

Je suis prête à l’accepter, cela ne me gêne pas. Tant qu’on reste dans l’enseignement tel que je le connais, version Lumière. Je n’aime pas « la dureté » de l’enseignement sombre.

« La totalité des entités qui peuvent vous enseigner le font en tenant compte de la personne que vous êtes. C’est l’élève qui est le véritable Maître, nous ne perdons jamais cela de vue. »

Tu es venue m’annoncer qu’en appelant des Serviteurs je les ai invités à prendre la place de mes guides pendant quelques temps. Tu es venu me dire au revoir au nom de vous tous.

« Temporairement nous leur cédons la place oui. Lauviah, Gabriel, Hanael et Astaroth resterons près de toi. Ne t’inquiète pas, les Serviteurs sont à la fois guides, protecteurs et ils t’amèneront bien à obtenir ce que tu veux. Il faut que tu saches, les Cavaliers de l’Ombre ont ouvert une porte en toi la dernière fois, ils ont accru ta compassion.

Tu vas revivre un éveil de la kundalini. »

Ça c’est méchant, je les déteste !!! Pourquoi une telle sanction ?

« L’éveil de la kundalini n’est pas une punition ma belle enfant. C’est une marque de confiance qu’ils t’ont accordé au contraire. »

Qui va devoir maîtriser le serpent ?

« Toi. »

Je les déteste !!! Il m’a fallu des années la première fois !

« Aie confiance en toi. Je te laisse maintenant, à bientôt ma belle Sylvie. »

Sammael !!! Tu ne m’as pas dit quand aurait lieu le second éveil…

Bouh, j’aime pas la kundalini….

« Il est temps de se poser calmement et de regarder droit devant soi. Ne pleure pas pour rien. Sammael reviendra, je suis Joeliah. Si tu veux que les choses se passent bien, accueille le serpent quand il frappera à ta porte. »

Bonjour Joeliah. Le serpent ne frappe pas lors de l’éveil, il fracasse la porte. On ne se connait pas déjà ?

« On s’est déjà connu disons. Alors, tu vas me montrer ce dont tu es capable sur le plan matériel d’accord ? Tu vas me montrer aussi comment tu gères ta compassion et si tu distingues les deux cœurs qu’il y a en toi. Tu vas me montrer de quelle façon tu intègres la spiritualité à ta vie en faisant bon usage de tes dons de voyance et de guérison.

Tu vas me montrer que tu as compris que tu ne peux pas vivre loin de tes convictions personnelles dans ta vie matérielle sans pour autant négliger l’importance de ta vie matérielle.

Tu vas apprendre à écouter le second cœur qu’il y a en toi et surtout, je veux te voir gérer les montées de kundalini que tu vas avoir. »

Finalement je ne pense pas te connaître…

« Alors tu vas apprendre à me connaître petite Sylvie. Tu vas apprendre aussi à affirmer ta Volonté et trouver le moyen d’utiliser tes dons de guérison dans ta vie de tous les jours. Nous avons du travail donc, mais nous savons que tu te feras au rythme que nous allons t’imposer. »

Ce rythme-là.

« Nous sommes ravis que tu nous aies appelés.  Nous allons pouvoir « monter le niveau », au départ tu n’apprécieras pas petite fille trop gâtée. Mais tu comprendras vite ce qui est ton propre intérêt.

Il est temps d’oublier définitivement les chips. Chaque fois que tu voudras en acheter, nous te rappellerons que tu n’en as pas besoin. »

Je sens qu’on va s’entendre.

« Oui, nous allons nous entendre. Ne t’inquiète pas. »

Lol, merci de t’être présenté. 

« Nous irons en douceur, vois, nous arrivons dans le calme. Mais il est temps de tourner quelques pages. Nous sommes là pour cela. »

Contrairement aux guides vous agissez plus facilement sur le plan matériel, c’est ça ?

« Nous ne sommes pas obligés de tenir compte de votre libre-arbitre. Nous le faisons toutefois, sauf si vous vous mettez en danger. « 

On va faire peur à tous mes lecteurs en publiant cela lol.

« Nous partons du principe que ce qui vous effraie est ce que vous ne comprenez pas. S’ils continuent de te lire, ils verront qu’avec nous, tu vas pouvoir mettre en place ce dont tu as besoin. »

Je vous ai appelés, je me fais confiance et par conséquent je vous fais confiance.

« Merci à toi. »

Lol.

Bise à tous ;)

Du bleu, encore du bleu…

Du bleu, encore du bleu... dans Magie 1212220305308035710687143

Bonjour à tous,

J’ai un aveu à vous faire, cet article est le premier que j’écris cette semaine. Tous les autres avaient été écrits dimanche. Soi-disant pour me permettre de dégager du temps pour des choses précises et par moi jugées importantes.

Au lieu de m’y consacrer toutefois lundi, j’ai fait une pizza et un gâteau, mardi j’ai été voir le Seigneur des Anneaux, mercredi, je ressentais un tel besoin de calme que j’ai choisi de ne rien faire et jeudi, qu’est-ce que j’ai fait jeudi ? Je ne me souviens pas.

Bref, ça vous donne une idée. Néanmoins cette semaine, je me suis maquillée les yeux de bleu, j’ai porté des ongles bleus, j’ai refait la déco du forum pour qu’il soit bleu, j’ai envie de bleu, non pas envie, besoin.

Le bleu est la couleur terrestre dont les vibrations sont les plus proches de ma dimension d’origine. Et en ce moment j’ai besoin de bleu.

Pourtant je n’aime pas le bleu, ça me saoule le bleu. Je l’ai déjà dit mais j’éprouve une attirance-aversion pour cette couleur. Je préfère le rouge, le rose, le jaune…

Et le violet, j’adore le violet. Toutefois mes ongles ne sont pas violets, actuellement, ils sont bleus. Il semble qu’il y ait un souci quelque part, alors je cherche à faciliter le passage vers moi des énergies de ma dimension d’origine.

Si j’étais une gentille fille bien sage, je me demanderais où est ce problème et je m’attellerais à le résoudre raisonnablement.

Mais ce soir, je suis plus fatiguée que ce que vous pouvez imaginer et cela dure déjà depuis plusieurs jours. Alors, plutôt que de me fatiguer davantage, je vais utiliser un sérieux raccourci. Je vais utiliser la magie. Je sais, je sais, certains me diront ce n’est pas bien, ce n’est pas ainsi que l’on résout ses problèmes…

Eh bien, sachez qu’en l’occurrence, j’en ai surtout assez de sentir cette fatigue qui est certainement à l’origine de ce besoin de bleu. Je pourrais creuser, je ne le ferais pas.

Mais puisque justement je suis fatiguée, je n’ai pas la force (ou l’envie de tenter) de manipuler des énergies. Aussi, je vais utiliser une méthode simple et radicale. Je vais faire appel à des Serviteurs. Voici ma demande, je voudrais simplement que la situation à l’origine de ma faiblesse énergétique actuelle, trouve son épilogue.

Et là je vois des entités qui rient et mes guides qui me félicitent. Comme quoi, c’était la bonne méthode.

Bonne journée à tous ;)

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause