Accueil Spiritualité Rituel pour combattre la fainéantise et le découragement

Rituel pour combattre la fainéantise et le découragement

5

Rituel pour combattre la fainéantise et le découragement dans Vie magique 1302270315438035710909070

Bonjour à tous,

Pourquoi faut-il qu’au moment où je trouve une bonne idée de rituel, pouf soudain je ne suis plus capable d’accéder à la moindre information ?

« Ecoute-moi petite fille, fainéantise et découragement sont deux choses distinctes. Mais parlons plutôt de ton manque évident de discernement ce soir.

Tu étais frustrée et attristée de constater que depuis toutes ces années tu gardes en ton coeur une histoire que tu ne parviens pas à écrire et ce n’est pas faute d’avoir essayé n’est-ce pas ? »

Oui.

« Quand tu as faim que fais-tu ? Tu restes là à attendre que le repas apparaisse devant toi où alors est-ce que tu cherches à te nourrir ? »

Je cherche à me nourrir.

« Si tu rates un gâteau, tu décides que tu n’en feras plus jamais ? »

Bien sûr que non.

« D’accord, pour contourner fainéantise et découragement, il faut commencer par croire en soi. Ensuite, il faut se rappeler qu’aucun bébé ne court avant d’avoir appris à marcher.

Enfin, il convient également de garder en tête qu’il n’est pas interdit de chuter, l’important est de se souvenir que les jambes servent aussi à se relever.

Si tu veux écrire, écris. Cette histoire ne te quitte pas, fais-la naître. Ou au moins, essaye. « 

Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Bientôt noël

    Bonjour à tous, Comme c’est déjà le second mois le plus intéressant de l’année (le premier…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
Charger d'autres articles liés
  • Bientôt noël

    Bonjour à tous, Comme c’est déjà le second mois le plus intéressant de l’année (le premier…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Bientôt noël

    Bonjour à tous, Comme c’est déjà le second mois le plus intéressant de l’année (le premier…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. Miss X

    6 décembre, 2014 à 22:13

    Ha..
    que se passe-t-il si on doit choisir entre la douleur psychique , et , bon..on va dire , maltraiter est trop extrême , négliger convient mieux déjà , son corps physique? Dans les deux cas , le choix bloque , bien que la douleur psychique ne devrait pas avoir court, elle à court. Donc l’autre chose est obligatoire , vu que le meilleur choix , celui qui permettrait de ne pas négliger son corps , provoque une douleur , au cœur. La fameuse douleur psychique. Sauf que se nourrir , c’est le premier truc à faire. Et pourtant.. non je ne suis pas boulimique ou anorexique , mais..je veux même pas en parler , tellement , je crois qu’on trouve ça ridicule.
    Je comprends pourquoi je bug à aller acheter , aussi loin , ma nourriture, bien que je pourrai me nourrir d’une , bin..pas celle-ci.Mais c’est pas le même standard de qualité , pour avoir essayé. Pourtant..je devrais , faire le meilleur choix , et pourtant , je trouve que c’est comme un effort de trop , car j’aimerai faire des efforts ailleurs.
    J’ai réalisé qu’il y avait trop d’efforts qui me paraissent douloureux , à l’intérieur de mon crâne , pas physique , je parle , moralement. Tout à l’heure , quand j’étais allongée par terre..je ne peux plus dire que je me rappelle ce que c’est , de ne pas souffrir , alors qu’il n devrait pas y avoir de raison de souffrir. J’ai même du mal à le dire , cela veut dire , que cela existe. Et le tabou est une manière de ne pas avoir mal , voir et dire le problème que cela pose. Cependant , ce n’est pasde cette manière que on sort de cela.$La douleur , mais quelle douleur? Qu’est ce que j’aimerai dire que je ne me rappelle pas la dernière fois où les efforts étaient normaux et ne coutaient rien. Je voulais , et tel était ordonné , je faisais , mon cœur ne souffrait pas , car il n’y avait peut-être pas encore de blessure?Je ne comprends pas encore , de quelle manière m’en défaire , mais je n’ai pas peur , je n’ose pas encore le dire , comme si une telle réalité ne pourrait jamais être sûre , mais je commence à admettre , que je crois en moi. Avec ce que j’ai déjà engagé.Mais il reste toujours la peur..oui , la peur de croire , et de croire..comme ci , cela me préserverait de l’erreur , que de ne pas croire en moi. un vieux vestige du passé , que voilà. ;) . Bonne soirée

  2. Miss X

    20 novembre, 2014 à 19:14

    Coucou,
    « Si tu veux écrire, écris. Cette histoire ne te quitte pas, fais-la naître. Ou au moins, essaye. «

    http://www.youtube.com/results?search_query=p!nk try

    Bise ;)

  3. crystallia

    3 mars, 2013 à 15:35

    Salut,

    Direct oui.

    Bise les filles ;)

  4. Amour

    28 février, 2013 à 6:07

    Ce Samael restera toujours le même. Il est si direct lol !

  5. miss X

    27 février, 2013 à 14:41

    Looool , coucou x) , j’ai vu le titre et j’me suis dis « Loool , à prendre! ! à prendree!!! » xD

    Tu me fais trop rire^^ bise ^^

Consulter aussi

Maisons, ronds, sapin…

Bonjour à tous, « Bon, tu as pris ta décision pour le calendrier de l’ave…