Archive pour avril, 2013

Une fleur dans le désert

Une fleur dans le désert 1304300336058035711137298

Bonjour à tous,

Je l’ai déjà dit, pour moi la spiritualité a été tel un arbre dans le désert. Un arbre à l’ombre duquel j’ai pu me ressourcer. Il y avait une véritable source à ses pieds il faut dire et ses feuilles ne laissaient passer qu’une douce et agréable lumière.

Seulement maintenant, je réalise que j’aimerais bien pouvoir y découvrir une fleur. Une fleur dont je prendrais soin afin d’en voir pousser d’autres. Ou même d’en faire pousser d’autres.

Après tout maintenant que le désert ressemble de plus en plus à une forêt, je me dis qu’il serait normal aussi d’y découvrir une clairière propice à l’épanouissement de quelques fleurs.

Au lieu de ça je vois fondre sur moi un corbeau sombre. Il y en quelques uns dans les arbres, non attendez, ce sont des corneilles et elles côtoient des colombes. Je regarde le ciel, il est bleu azur et parsemé de quelques nuages cotonneux. 

Je pense que j’ai bien raison de croire que ma clairière existe quelque part à l’intérieur de cette belle forêt, j’y vois une biche, un écureuil…

Et des entités d’un genre nouveau pour moi, on dirait des gardiens de la forêt. Ils semblent « neutres ». Bref, j’avance quand même sous le soleil et je passe sous un arc-en-ciel.

C’est drôle de traverser cet arc coloré qui se perd dans le sol. Et non point de trésor, du plaisir quand même.

La forêt semble vaste, j’ignore encore où se trouve ma clairière, mais j’y trouverai cette fleur, j’en suis sure.

Bonne journée à tous ;)    

Une belle semaine

Une belle semaine dans Messages 1304290315118035711132725

Bonjour à tous,

Je vous souhaite une belle et agréable semaine. C’est ce que je me souhaite aussi.

Et puisque ce n’est pas au hasard de s’en assurer, je vais faire en sorte qu’elle le soit.

« En cherchant à entrer en contact avec ce jeune danseur que tu as repéré tout à l’heure ? », me demande Sammael.

Lol ! La vérité c’est que je n’en ai pas remarqué qu’un, il y avait quelques beaux jeunes hommes. Et puis j’aime bien les hommes qui dansent bien, allez comprendre…

« Regarde le ciel s’assombrir et les oiseaux tomber. Regarde la pluie t’épargner, tandis qu’autour de toi, tous seront touchés. »

Qu’est-ce que c’est que ce message ?

« Regarde la boue à tes pieds, regarde ta robe immaculée. »

Tu me ferais peur, si ce message ne me rappelait pas un vieux rêve…

« Regarde le ciel se découvrir, vois le sourire sur tes lèvres et la joie dans tes yeux, vois ce que tu es devenue. »

Lol, dans mon rêve, j’étais vêtue d’une robe blanche et protégée par « Dieu » tandis qu’autour de moi, il y avait de la boue partout. Mais je ne me salissais pas. Et je souriais. C’est drôle de me rappeler cela maintenant.

Bonne journée à tous ;)

Le bonheur

Le bonheur 1304280507338035711130815

Bonjour à tous,

Je vais beaucoup mieux, plus de fièvre, plus de mal de crâne, beaucoup moins de fatigue.

En même temps j’ai mangé comme quatre hier vu que j’ai eu faim comme jamais et j’ai pas mal dormi ou traîné au lit. J’ai même pris un goûter. Je ne prends jamais de goûter, je dîne très tôt et ensuite je n’avale plus rien.

Enfin, heureusement que je n’ai pas attendu dimanche pour me reposer car en fin de compte je viens d’apprendre que ma mère a organisé un repas ce midi, il y aura du monde, bref…

La bonne nouvelle pour elle toutefois est qu’une personne l’a appelée pour lui dire qu’on a retrouvé son portefeuille. Comme quoi. Elle ira le récupérer demain. Je me demande ce qu’elle y retrouvera.

Une fois j’ai oublié mon portefeuille sur la photocopieuse à la fac. Je l’ai retrouvé le lendemain avec tout son contenu, quelqu’un avait eu la gentillesse et l’honnêteté de le ramener à l’accueil.

Dans le portefeuille de ma mère il y a le bracelet que lui avait donné feue ma grand-mère. Croisons les doigts.

Dans mon portefeuille aussi j’ai mes propres gris-gris. Ils n’ont pas de valeur par contre. Et ils ne sont pas là pour me porter chance non, je les garde sur moi c’est tout. Il y a une médaille du château de Wernigerode (en Allemagne) que je trimballe de portefeuille en portefeuille depuis mes 14 ans et une pièce de 10€ que m’a donné un jour un de mes oncles.

Pourquoi je conserve de tels objets ? Je n’ai pas d’explication rationnelle à vous donner lol. Je sais juste qu’ils vont rester dans mon portefeuille actuel et qu’ils déménageront ensuite dans le prochain.

De toute façon, tout n’a pas besoin d’explication rationnelle. 

« Tu as l’air en forme, ma belle Sylvie. », me dit Sammael.

Oui. Mais je meurs de faim, je pourrais manger toute la journée j’ai l’impression.

« C’est parce que tu as besoin d’énergies. Et tu tousses toujours. Tu vas aller voir le médecin ? »

J’ai prévu d’y aller.

« Tant mieux. Tu as vu la jolie page de ton amie Florianne sur Facebook ? »

Celle sur les cupcakes ? Ils ont l’air tellement appétissants ! Moi je ne mange ni lactose ni gluten, je ne pourrais pas les goûter, mais j’en achèterais volontiers pour mes proches. Je me souviens des gâteaux que sa mère faisait quand nous étions enfants, elle les couvrait de smarties. Florianne met plein de choses délicieuses aussi sur ces cupcakes, elle a l’air passionnée, je lui souhaite beaucoup de succès.

Je sais qu’elle veut en faire son activité principale.

« C’est que Florianne est encouragée de tous les côtés apparemment. »

Oui j’ai vu ça.

« Vous vivez très loin l’une de l’autre, elle te semble toujours proche. »

C’est drôle, on a grandi en jouant ensemble, on allait à l’école ensemble, en primaire seulement. Mais on a continué de se croiser ensuite, jusqu’à ce que ma famille déménage. Je sais qu’elle aussi a changé de région. Et maintenant elle fait des cupcakes ! 

« Ton amie Stéphanie aussi a l’air passionnée. »

Oui, mais elle ce sont les livres qui l’intéressent. C’est dommage pour son boulot, j’espère qu’elle en retrouvera un rapidement dans un domaine similaire vu qu’elle se plaisait beaucoup dans le dernier.

« D’autres travaillent pour travailler et voyagent dès que possible. »

Comment fait Barbara, tous les quatre matins elle est dans un lieu différent ? J’adore son enthousiasme quand elle dit qu’elle est ici ou là. Alors qu’en effet quand elle parle de son boulot, elle est moins gaie lol.

« C’est mieux quand vous êtes passionnés. »

Tu prêches une convaincue.

« Florianne a l’air de bien s’amuser avec ses cupcakes. Et son compagnon la soutient, ainsi que tous ses proches. Même toi tu l’as soutenue. »

Je te le dis, si je mangeais du gluten, ils m’auraient sérieusement intéressée ses cupcakes. Celui avec le kit kat, j’adorais les kit kat.

« Et visiter sa région d’adoption ? »

Oh, je n’y ai jamais mis les pieds, pourquoi pas ?  J’ai été surprise de savoir qu’elle vivait là. Mais même Stéphanie, tu as vu elle vit à la campagne. Elle semble s’y plaire cela dit.

« C’est ce qui importe, rester dans ce qui vous plait, petite fille. Tu dis que je prêche une convaincue, montre-le nous. Même s’il est vrai que les obstacles que tu vois sont réels et nombreux, dis-toi bien que de toute façon personne ne fera ton bonheur à ta place. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Dans les yeux

Dans les yeux 1304270930158035711128662

Bonjour à tous,

Finalement je me suis reposée, ça va beaucoup mieux.

« Vraiment ? »

Je n’ai plus mal à la tête.

« Grâce à la sieste ? »

Oui.

« Et la fatigue ? »

Je pense que cinquante autre siestes me feront du bien lol.

« Cela fait plusieurs jours que nous te disons que tu es épuisée. »

Oui.

« Et que tu n’écoutes pas. »

Oui, effectivement.

« Mais à présent que tu vois que le repos t’est bénéfique tu nous écoutes. »

Oui.

« Il est temps de dire ce qui ne va vraiment pas. Le travail est une chose. Mais il y a une raison qui fait que tu n’arrives pas à te ressourcer. Ni à te poser tout simplement. Comment va ta maman ? »

Elle a perdu son portefeuille. Elle s’en veut. Chez moi ce n’est pas calme, ce n’est pas tranquille. Et puis je ne m’y sens pas « chez moi ». Tu sais j’ai bien conscience qu’il faut que je m’en aille.

« Ce n’est pas ce dont nous allions te parler. Tu travailles chez toi. Le soir et le weekend. Et tu travailles à l’extérieur aussi. Tu as du mal à te sentir à l’aise à la maison parce que tu sens différentes choses qui ne te conviennent pas forcément. Il n’y a pas de fautif ici, ni toi ni les autres, il est très rare que dans un foyer toutes les énergies soient toujours agréables. Très très rare même, bien que vous n’en ayez pas toujours conscience.

Mais nous t’avions dit que tu n’avais pas la santé pour assumer deux métiers. C’est cette réalité-là qui te rattrape.  Plutôt que de faire un choix aujourd’hui car de toutes façons, tu ferais le mauvais… »

Quel que soit ?

« Oui. Donc plutôt que de faire un choix aujourd’hui, il serait plus intéressant de te reposer. Parfois il est bon de regarder autour de soi aussi. Tu ne veux pas t’en aller tu voudrais fuir, ce n’est pas la même chose. Et c’est ce que tu n’arrives pas à faire. 

Ne cherche pas à fuir. Reste-là. Et regarde-toi dans les yeux. Tu as le moral, ne déprime pas, ne pense pas à reculer devant le travail lui-même ou à te défiler devant les sollicitations des proches. Seulement, tu prends beaucoup sur toi. Trop.

Tu nies la fatigue, la lassitude, tu ne veux pas voir l’épuisement. La question est pourquoi ?

Parce que tu tiens compte de trop d’éléments qui dans le fond, ne te concernent pas. Tu sais lesquels. Quand tu te regardes dans le miroir le matin, tu te trouves belle, tu t’aimes bien. Tu apprécies ce que tu sais être capable de faire, tu devrais toujours garder les deux pieds sur ce socle.

Il semble que nulle pression ne l’atteigne et cela tombe bien, ce socle c’est l’estime de soi.

Plutôt que de faire un choix aujourd’hui, ce que tu ne saurais pas faire sereinement, laisse venir. Vois ce qui t’épuise, laisse ton cœur et ton corps te guider et n’aie pas peur. Ça va aller. »

Merci Sammael.

Bise à tous ;)      

 

La malédiction du weekend

La malédiction du weekend 1304270413578035711127455

Bonjour à tous,

Mon coup de froid de samedi dernier a disparu dimanche pour revenir juste hier soir. Ne riez pas, c’est vrai. Je ne comprends pas non plus. Je suis là, me réjouissant de voir enfin arriver le weekend, quand soudain alors que j’aborde la soirée de vendredi dans la bonne humeur, je sens cette chape de plomb qui me tombe dessus.

Je choisis de faire fi. Je savais que je n’aurais pas à me lever samedi matin. Du moins le croyais-je. Voilà que ce matin un mal de crâne bien malvenu me réveille. Après un rêve dont je me serais passée mais c’est un autre sujet.

Donc à 5h40 me voilà déjà levée (ce n’est toujours pas drôle ne riez pas), direction la boîte de doliprane la plus proche. Ensuite j’allume gentiment la télé. Et la méchante chape de plomb d’hier soir revient. Et doucement je prends conscience que mes plans pour la matinée viennent de changer radicalement.

Je me force à aller manger, heureusement mon estomac veut bien jouer le jeu. Toutefois le doliprane tarde à faire de l’effet. Peu importe, puisque j’ai compris que j’ai tout mon temps. Ça tombe bien, j’ai justement envie de retourner me coucher, il est déjà 7h.

J’y retourne, impossible de dormir ou même de trouver une position confortable. J’ai froid alors j’éteins le ventilateur et je me couvre d’un drap, mais voilà soudain que j’ai chaud. Je ne veux plus rester allongée je me lève, je vais regarder la télé et petit à petit je me sens mieux.

J’envisage donc de reprendre mes projets pour la journée car il est encore tôt tout en étant tenaillée par le rêve de la nuit dernière. Incapable de me concentrer, je renonce à l’analyser toute seule et je reprends mon cher dico.

Soudain, m’apparait nettement la nécessité d’un lexique tandis que je cherche en vain la définition qui m’intéresse avant de m’apercevoir avec horreur qu’elle n’existe pas encore. Je ne saurais vous dire comment, je parviens à canaliser l’information. Ce qui me demande un effort si grand que je me sens à nouveau épuisée.

Bref, je demande à mes guides de sauver ma journée, je leur demande d’intervenir pour que ce qui ressemble à un début de grippe disparaisse. Réponse, repose-toi. Je me permets d’insister, eux aussi. Bon.

J’essaye donc de me reposer. Avec ce mal de crâne qui ne passe pas, ce mal de gorge qui arrive doucement mais sûrement et cette chape de plomb qui commence à m’énerver sérieusement. Je suis la reine du lâcher-prise, c’est dans ces moments-là que je m’en rends compte…

En plus mes guides me parlent soudain de dengue. Je ne peux pas avoir la dengue, il n’y a pas d’épidémie en ce moment. Arrêtez de rire je vous dis.

Peut-être qu’ils se trompent ou qu’ils suggèrent cela par hasard. Je préfère ne pas demander. La journée va être longue ceci dit si je ne trouve pas plus intéressant que le doliprane. Où est l’actifed ? Il faut que je trouve une bonne âme pour aller m’en acheter. Papa est encore à la maison d’ailleurs.

Voilà que je tousse. Il n’y a pas de justice, je suis pourtant une gentille fille…

Et puis, n’est-ce pas particulièrement traître de la part d’une grippe d’attendre le weekend pour me tomber dessus ? Enfin, la bonne nouvelle c’est qu’il fait très beau, j’aime quand il fait beau.

Je suis sensible au temps qu’il fait. Du moins c’est ce que pensent les gens autour de moi…

J’ai mal au ventre. Je veux du chocolat. J’en ai marre.

La Sylvie grincheuse est de retour. J’ai besoin que la chape de plomb disparaisse ou je sens que je vais être grincheuse toute la journée. Mes guides me répètent que je n’ai qu’à me reposer.

Le samedi ce n’est pas fait pour se reposer ! Il n’y a pas de justice. Cependant je réalise aussi que c’est étrange quand même de tomber malade juste le weekend deux weekends de suite.

J’espère que je ne somatise pas. Arrêtez de rire je vous dis.  Mais cela ne serait pas illogique…

« Maintenant nous pouvons t’aider. », me dit Sammael.

C’est vrai ?

« Oui, repose-toi. »

Et cet après-midi je serais à nouveau en forme ?

« Plutôt lundi. »

Je te déteste !

« Ton rêve te disait plusieurs choses. Tu t’es arrêtée au ciel menaçant. Impressionnant, il n’était pourtant pas le plus éloquent. Tu as encore rêvé que tu risquais d’être tuée, mais ça n’est pas arrivée. Mieux, tu as trouvé une échappatoire. Comment s’est passé la semaine au travail ? »

Bien.

« C’est ta réponse ? »

J’en ai assez de m’étaler là-dessus.

« Tu préfères être malade chaque weekend ? »

J’étais sure que c’était lié. Je ne me sens pas à l’aise du tout, à aucun niveau. Pire, j’ai l’impression de me gâcher complètement. Du moins, je croyais. Mais c’est bizarre cette semaine j’ai vu plein de petites choses, ce que pensent les autres, pourquoi…

Je me sens encore moins à l’aise. Ça ne va pas.

« C’est mieux de le dire. Regarde la chape de plomb s’envoler. Passe une belle journée, reposante. »

Lol, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Si je trouvais le temps

Si je trouvais le temps dans Mes poèmes 1304261207018035711123680

Si je trouvais le temps je marcherais jusqu’au bout du monde et je m’assiérais devant le soleil et la lune afin de leur raconter l’histoire de la vie, de la mort, des Anges et des Etoiles, des dimanches gais et des lundis tristes, des dimanches pluvieux et des semaines jolies…

Si je trouvais le temps je traverserais le ciel et la mer et j’irais m’asseoir devant Dieu, devant l’Homme, et nous pourrions discuter tout le jour, toute la nuit, jusqu’au devenir suivant.

Si je trouvais le temps je peindrais, je dessinerais, des forêts, des montagnes, des rivières, je donnerais vie à tous les souhaits, tous les rêves, 

Puis j’irais m’allonger, ensuite, dans mon petit lit, satisfaite.

Mais soudain j’y pense, j’ai le temps.

La boîte à trucs

La boîte à trucs dans Vie magique 1304251246488035711120193

Bonjour à tous,

Non ce n’est pas un article triste ou larmoyant que je vous propose aujourd’hui. Au contraire.

La boîte à trucs est celle dans laquelle je vous propose de ranger ce dont nous ne voulons plus, tout en sachant que nous ne pouvons pas nous en débarrasser si facilement. Je vous donne un exemple, la colère. C’est gênant la colère, surtout lorsque malgré nos efforts, nous ne parvenons pas à la dépasser.

Alors plutôt que de nous épuiser, nous la rangeons dans la boîte à trucs (oui le nom est de moi) le temps de décompresser et de laisser à la joie une chance de nous aider à réaliser que nous sommes ceux qui accordons de la valeur, de l’importance aux choses que nous vivons.

« L’idée part d’un bon sentiment, ne serait pas mauvaise si elle ne venait pas d’une hypersensible incapable de maîtriser ses propres émotions, comme toi. », me dit Eledahiel.

Mais…

« Essayons plutôt la boîte à requête. »

Qu’est-ce que c’est ?

« Reprenons cet exemple de la colère. Tu sais que tu éprouves une colère que tu ne parviens pas à dépasser. La raison en est que quelque chose dans ta vie continue de te rattacher à la situation qui est à l’origine de ta colère, ne serait-ce que parce que cette situation a eu des conséquences.

Plutôt que de ruminer ou de tenter de te raisonner, tu peux utiliser la boîte à requête. Tu rédiges un petit billet sur lequel tu écris simplement le mot colère. Ensuite tu le glisses dans la boîte et avant d’aller te coucher, tu demandes que le ciel redevienne bleu.

Ensuite, tu te laisses progressivement prendre conscience de la véritable origine de ta colère car celle-ci se trouve en toi et non pas à l’extérieur.

Et tu verras qu’à mesure que tu comprendras certaines choses, tu réaliseras combien cet état de colère mobilisait tes énergies. Alors, tu ouvriras la boîte à requête et tu récupèreras ton billet.

Tu le déchireras et le jetteras et tu en rédigeras un autre sur lequel tu écriras pardon. Pardon est le mot magique qui peut être utilisé avec pratiquement toutes les requêtes.

Tu glisseras ensuite ton nouveau billet dans la boîte et tu l’oublieras. Mais un jour tu auras un petit flash, tu te souviendras du billet.

Ce jour-là tu iras le récupérer, tu le déchireras et tu laisseras la boîte grande ouverte, jusqu’à ce que tu sois prête à l’utiliser à nouveau. »

Quelle jolie boîte ! On va en faire une. Justement j’ai récupéré une boîte de Ferrero rochers (que je ne mange pas lol).

« La boîte à requêtes permet aussi de comprendre ses craintes, ses aspirations, d’exprimer ses désirs.  Dans ce dernier cas le mot magique est acceptation. »

Merci Eledahiel ! Je vais en faire une pour moi.

Bonne journée à tous ;)  

Drôle ?

Drôle ? 1304240252328035711117186

Bonjour à tous,

Voilà qu’Eledahiel me demande ce que je penserais de rencontrer un homme via ce blog. Je me dis, franchement, je ne vois pas comment je pourrais me sentir à l’aise avec quelqu’un qui saurait tant de choses sur moi puisque m’aurait lu, alors que moi je ne saurais rien de cette personne.

« Tu ne trouverais pas ça drôle ? »

Tu plaisantes, je serais sur la réserve plutôt, de toutes façons tu sais comment je suis. En plus je scannerais forcément cette personne.

« Oui, mais tu scannes tout le monde.Ce n’est pas très grave. Ce qui te gênerait c’est de ne pas pouvoir le voir justement, via ton scan. Certaines personnes savent ne pas être vues. »

J’ai HORREUR de ce blanc qu’il y a autour de ces personnes.

« Il y a une autre solution, tu pourrais discuter avec cet homme. »

Certes lol. Mais bon, je ne pense pas que cela arrivera.

« Je ne te dis pas que cela arrivera. Je ne te dis pas non plus que cela n’arrivera pas. Simplement, ne serait-ce pas drôle ? Tu irais en Australie avec lui. »

Ah l’Australie, quand la vendeuse m’a annoncé son prix indicatif tout à l’heure, j’avoue que je me suis dit, quand même ! Mdr, je ne m’attendais pas à un tel montant je le reconnais.  Mais elle avait l’air si sérieuse, je me suis retenue de rire.

Plusieurs personnes m’ont conseillé d’oublier l’agence de voyage et d’essayer de programmer ce voyage moi-même. Il se pourrait que ce soit bien la meilleure option. Et comme ça je pourrais programmer une excursion au lac rose. Même si en vérité il me fait peur. Une eau rose, ça m’attire, me fascine et en même temps je me dis, au secours !

Tu crois qu’on peut s’y baigner ? Sans attraper de maladie bizarre ? Ni être dévoré par des poissons bizarres ? Et roses ? J’arrête avec les questions idiotes, mais j’aimerais vraiment le voir.

« Rose comme tes ongles cette semaine. Il est rare que tu jettes ton dévolu sur une telle teinte. »

Je sais, il m’a plu quand je l’ai vu, m’a attirée comme un aimant. Et puis finalement, cette couleur me va bien je trouve.

« Ça change du rouge et du blanc. »

Oui.

« En même temps, le rose se situe à mi-chemin exact entre ces deux couleurs. »

C’est vrai.

« Peut-être que vous vous sentez à l’aise dans ce que vous connaissez jusqu’au jour où apparait un élément nouveau qui vous amène à trouver la synthèse parfaite. »

C’est une idée…

« Ce serait drôle si soudain tu réalisais que tu n’as pas forcément envie d’aller en Australie, juste de voyager un peu. Les tarifs sont moins élevés pour les couples, tu as vu ? »

Ah j’ai vu oui, j’ai eu la mauvaise idée de demander devant la tête de la vendeuse quand je lui ai dit que je voulais partir seule.

Néanmoins tu sais, au départ j’étais animée de désirs tout à fait réalistes. J’ai demandé des renseignements pour un séjour au Canada ou aux Etats-Unis. C’est près de chez moi, des tas de gens y vont ici, il y a plein de séjours intéressants.

Mais alors qu’elle me montrait les brochures, j’ai compris que ces séjours ne m’intéressaient pas et je me suis dit autant demander ce qui me fait vraiment rêver et donc j’ai demandé des renseignements pour l’Australie.

Pourquoi est-ce que je rêve d’hôtels Eledahiel ? Cette nuit, la nuit d’avant…

« L’hôtel indique une transition, un changement ou une évolution à venir. »

Vers quoi ?

« L’Australie est un endroit qui te fait rêver parce que c’est un endroit « lointain », exotique pour toi. Tu connais la définition de l’exotisme ? »

C’est ce qui est différent de ce que l’on connait. Autrement dit pour moi qui vis en Martinique, la Norvège est exotique.

« Ou l’Australie. La lointaine et « différente » Australie. Ce lac rose, il est situé sur une île non loin. Il y en a d’autres, ailleurs. Tu ne voudrais pas les voir tous, si ? »

J’aimerais voir celui du Sénégal.

« Ce ne serait pas drôle si tu sympathisais avec quelqu’un grâce à ce blog ? »

C’est déjà arrivé. C’est sympa je dois dire.

« Bon, comme quoi, vous pouvez tous apprendre à vous connaître. »

Tu ne m’as pas répondu Eledahiel.

« Non ? Peut-être n’as-tu pas entendu. Nous te répondons toujours. Peut-être attendais-tu une autre réponse.

C’est déjà arrivé dis-tu, c’est vrai oui. Mais ne serait-ce pas amusant, que pour une fois les choses évoluent différemment ?

Alors tu rêves d’hôtels ? Et dire que tu ne parviens pas à finir la partie de ton dictionnaire consacrée aux lieux. Cela t’ennuie n’est-ce pas ? Tu rêves de tant d’endroits marquants en ce moment, ce serait bien pratique si tu pouvais poursuivre cette partie.

Tu rêves d’hôtels et de nuit. Tous ces songes qui te font traverser un tunnel nocturne… »

Est-ce qu’il y a un problème ?

« Qui a parlé de problème ? Que font les gens en général quand ils souhaitent sympathiser avec toi ? »

Ils me parlent un peu d’eux, de ce qui les intéressent et de la raison pour laquelle ils lisent mon blog.

« Et tu te sens tout de suite plus à l’aise, parce qu’ils se sont ouverts aussi ? »

Oui.

« La nuit n’est pas un symbole onirique anodin. Surtout dans un rêve de transition. Parfois les choses sont là, devant vous, mais pour diverses raisons, vous ne pouvez pas les voir. Ce n’est pas que vous ne voulez pas, vous n’en n’êtes pas capables.

Et puis arrive le jour éclatant et ce qui était tu est soudain révélé. Ce jour-là, vous avez beau y avoir été préparé, vous trouvez quand même le moyen de vous étonner. Simplement parce que jusque là, il y a des choses que vous ne pouviez pas voir. Des choses qui étaient hors de votre portée, en apparence.

Tu rêves d’hôtels, à quoi peuvent ressembler les hôtels en Australie ? Peut-être le sauras-tu bientôt ?

Désactive les commentaires s’il te plait. Ce message ne s’adresse vraiment qu’à toi. »

Autant ne pas le publier.

« Ce serait dommage, des tas d’autres personnes rêvent de leur Australie, ma belle Sylvie. »

Lol, merci à toi Eledahiel.

Bonne journée à tous ;)

Un truc bizarre…

Un truc bizarre... dans Magie 1304230102388035711114078

Bonjour à tous,

Au risque de déclencher l’hilarité générale, j’ai la sensation étrange mais prégnante que la magie telle que décrite dans certains contes est réellement possible…

« Ne t’inquiète pas, ce n’est pas grave. », me dit Joéliah.

Ça va passer tout seul, et tout sera à nouveau normal ?

« Qu’est-ce qui est normal pour toi ? »

Ce que je connais et qui ne me parait pas autant insensé que bizarre.

« D’accord, tout est déjà normal. Tu n’as rien à craindre. »

Pourquoi je ne t’entends pas me répondre que cette drôle de certitude qui force mon entendement va s’évaporer toute seule ?

« Faisons un jeu ensemble, demande quelque chose. Ce que tu veux. »

Pourquoi ? Il va se passer quelque chose ?

« Demande. »

Je souhaite qu’il fasse beau demain après-midi. J’en ai assez qu’il fasse beau les lundi et mercredi mais qu’il pleuve juste le mardi, quand je ne travaille pas.

« D’accord. Imagine un instant qu’il te soit possible d’obtenir le ciel bleu que tu aimes tant, simplement en le désirant. »

On arrête ici. Ok ?

« Bon. Tu as passé une bonne journée ? »

Oui.

« Oui ? »

Pas pire que d’habitude lol.

« D’accord alors passe une belle soirée. »

Merci Joéliah.

Bonne journée à tous ;)

Penser « solution »

Penser

Bonjour à tous,

Cette stupide histoire de lexique commence à me prendre la tête. Tout comme ce logiciel énervant et ce formatage que je ne parviens plus à défaire.

Bref, je refuse de me casser la tête plus longtemps pour trouver le moyen de faire quelque chose que je n’ai pas envie de faire. Astaroth m’avait dit, fais comme tu veux, amuse-toi, eh bien je sais ce que je veux. Juste pouvoir me retrouver facilement. Partant de là, j’ai trouvé le moyen de zapper le lexique !

Voilà, ne pas focaliser sur le problème, voir au-delà, je commence à comprendre le truc. Penser « solution ». Comme quand j’ai la flemme de repasser mais que je ne veux pas remettre deux fois une même tenue.

Ça me fait penser qu’il faut que je prépare à nouveau des pâtes à pizza pour mon prochain jour de flemme culinaire. En plus là, c’est la MAP qui fait tout le travail, je n’ai même pas d’excuse valable pour ne pas m’y mettre.

Mais le lexique, c’est juste pas possible. Autant j’adore canaliser des informations, autant JE DÉTESTE lister des choses que j’ai déjà écrites.

C’est pour cette raison qu’il y a des catégories sur ce blog. S’il fallait que je m’amuse à classer après coup pour me retrouver, je sens que ce serait un joyeux fouillis.

Bref, Sylvie 1 – le lexique 0. Ou alors fainéantise 1 – Sylvie 0. Non, restons sur la première vision des choses. C’est celle qui m’a permis de trouver ma solution.

Et puis, là maintenant je réalise que c’est sympathique aussi d’avoir une partie de mon dico des rêves toute prête à l’usage. Je vais faire la même chose avec la partie sur les cauchemars. Parce que ça c’est amusant. Ça me fait penser à la fois où j’ai écrit le manuel pour mes cartes divinatoires. Au départ je me lance souvent par défi et puis finalement, je me retrouve à faire des choses plaisantes.

La chose curieuse est que j’ai aussi envie de finir la partie sur les rêves des enfants alors que, je n’ai pas d’enfant lol. Toutefois ça m’intéresse quand même, alors je crois que je vais le faire. Même si plus tard.

Bise à tous ;)  

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause