Archive pour mai, 2013

Princesse Sarah

Princesse Sarah 1305301222458035711244730

Bonjour à tous,

Certains parmi vous ont dû connaître ce dessin animé, Princesse Sarah. J’ai rêvé d’elle la nuit dernière, de la fin, quand elle découvre qu’en fait elle a un riche protecteur qui la cherchait depuis longtemps pour veiller sur elle. 

Sauf que dans mon rêve, l’envoyé du riche protecteur était une femme et pour rejoindre la chambre de Sarah, située sous les toits et bien misérable en comparaison de la chambre qu’elle occupait à son arrivée dans l’établissement, il fallait grimper un long escalier raide en bois presque totalement couvert de glace. Il faisait froid dans cet espace étroit et Sarah avait l’habitude de se lover dans une épaisse couverture pour passer.

Je me souviens que mon rêve s’achevait au moment où nous prenions conscience que Sarah n’aurait plus, bientôt, à emprunter ce passage.

D’ailleurs on ne voyait jamais la chambre, juste l’escalier. Et la couverture avait disparue, mais elle n’en avait plus besoin alors ce n’est pas grave.

Mais quand je demande à Eledahiel de m’expliquer ce rêve, voici sa réponse « Lauviah t’avait prévenu qu’il s’éloignerait. Alors ce n’est pas grave si la couverture a disparu. »

Eledahiel, il y avait quelque chose de bizarre hier soir, il y avait quelqu’un à côté de moi.

« C’est vrai ? »

Oui.

« Tu aimais Princesse Sarah ? »

Oui.

« Tant mieux. »

Tu ne veux pas m’en dire plus ?

« Non, tu devrais aller préparer ton petit déjeuner plutôt. Et ne t’en fais pas pour la couverture. »

Ce n’est pas la couverture qui m’intéresse, ce serait davantage l’escalier ! Pourquoi toute cette glace ?

« Tu n’as pas faim ce matin ? »

Non.

« Mais si voyons, ne t’en fais pas pour la couverture. Elle a disparu certes, mais à la fin de la série, la jeune Sarah est redevenue aussi heureuse qu’au début. »

Lol, merci Eledahiel.

Bonne journée à tous ;)  

Déplacer un pion, puis un autre…

Déplacer un pion, puis un autre... dans Anges 1305281125008035711240296

Bonjour à tous,

« Parfois ce qui est difficile c’est de regarder le jeu dans son ensemble.

Vous vous demandez toujours si telle ou telle action vous sera propice ou si au contraire elle précipitera votre perte.

Mais il arrive pourtant que le fait de déplacer un simple pion, modifie l’ensemble de l’équilibre du jeu.

Il suffit de savoir oser. »

Lauviah pour nous tous.

Tu es encore revenu !

« Je ne te quitterai jamais. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Contente-toi de sourire

Contente-toi de sourire dans Féérie 1305280231068035711237184

Bonjour à tous,

« Comme le ciel est clair ce soir, le vent se fait doux, tout autour de toi tout est calme, la Terre se prépare, et tu sens le silence. », me disent les Fées.

Vous êtes les entités les plus discrètes qui existent n’est-ce pas ? Je ne vous sens jamais arriver ! Bonsoir à vous.

« Bonsoir, bonsoir, bonsoir…

L’eau est si claire ce soir, observe le temps qui passe, l’aiguille immobile. Ce qui est secret n’est pas fait pour le rester, un jour arrive le moment où la lune s’efface et le matin apparaît.

Loin est le manteau de l’hiver glacial qui recouvrait la mémoire et les souvenirs. Quand fond la neige, que le sourire revient, il n’est plus temps de se dissimuler.

Arrive toujours un moment où les enfants de la Lumière, retournent vivre dans la Lumière, où est leur place naturelle.

Passe une bonne nuit petite fille, ce qui doit arriver, arrive toujours, comme la Terre se transforme sans cesse, vous posez des briques les unes sur les autres, construisant, détruisant, remodelant.

Créant les bases des choses nouvelles. » 

Il va me falloir bien vous relire lol.

« Ou alors, contente-toi de sourire. »

Merci à vous ;)

Bonne journée à tous ;)

Faire tomber le pain au beurre

Faire tomber le pain au beurre 1305270120518035711234052

Bonjour à tous,

Fêtes des mères oblige, j’ai assisté à une réunion de famille aujourd’hui. Tout se passait bien, jusqu’à ce que mon oncle fasse tomber le pain au beurre (une pâtisserie traditionnelle).

Ma tante a alors explosé, d’une manière autant disproportionnée qu’incompréhensible. Cela m’a rappelée tant de choses. Vous savez sûrement, c’est si facile de s’énerver pour le dentifrice mal rebouché ou si incroyable de voir d’autres s’emporter parce qu’on a laissé trainer une paire de chaussettes.

Sur le coup, d’un côté comme de l’autre, on s’emporte sur des détails et on s’y accroche. Du pain au beurre renversé on passe à cette manie qu’à l’autre de toujours faire ceci ou cela et la liste des griefs peut s’allonger d’une manière inattendue pourvu que les deux parties aient de l’eau à apporter au moulin.

C’est dans ces moments-là que l’on se rend pleinement compte de tout ce que l’on garde, enfouit, de tout ce avec quoi on croit composer habilement mais qui nourrit en fait notre livre de compte.

C’est surtout de cela dont je souhaite parler aujourd’hui, le fameux livre de compte. Et avouons-le, nous sommes nombreux à tenir des comptes avec une rigueur franchement déconcertante.

Ma tante, celle qui justement n’a pas supporté de voir le pain au beurre tomber tout à l’heure, a élevé sa fille dans l’idée que lorsque nous avons des reproches à faire à quelqu’un, il ne faut surtout pas les garder pour nous mais bien les exprimer, dire ce que l’on pense à la personne en question.

Effectivement de cette façon, on pourrait penser que le livre de compte deviendrait superflu, totalement inutile. Toutefois est-ce si simple ?

Il arrive que l’on exprime clairement son ressenti à l’autre. Seulement, cet autre a sa propre façon de penser, ses idées. Rien ne l’oblige à comprendre ou approuver notre point de vue. Rien ne l’oblige à en tenir compte et surtout, quand bien même il souhaiterait faire un effort, rien ne peut garantir que ce qui est important pour nous le sera aussi pour lui.

Si bien qu’il s’avère qu’en fait, il n’est pas si facile de jeter le livre de compte. Que faire quand parler ne suffit plus ? Agir ? Là encore, dans quelle direction, quel but, pourquoi est-ce si important de toucher l’autre ?

Si on va dans cette voie, il apparait que c’est à celui qui tient des comptes de se remettre en question. Alors même que c’est à cause d’autrui que le livre existe ! Non ?

Mais comment opérer une remise en question productive quand la douleur, la frustration, les complexes, le déni ne nous amènent à ne voir qu’une chose, cet affreux méchant Autre.

Alors me direz-vous, j’ai beau jeu d’écrire un tel article quand je passe mon temps à me plaindre de mon épouvantable patronne. Et de mes indigestes collègues. 

Je ne vais pas le nier, ce n’est plus un livre que j’ai mais une encyclopédie. Je suis la première à le reconnaître, je n’ai pas de difficultés à remplir mes colonnes de griefs. D’ailleurs si on me demandait à cet instant précis de faire la liste de ce qui me dérange dans ma propre vie, je pourrais être intarissable.

Serait-ce productif pour moi cela dit ? Je ne crois pas ou plutôt, je sais par expérience que non. Or, suis-je obligée de n’appréhender la vie que de cette façon ? Heureusement, je sais aussi par expérience que non justement.

L’autre soir chez ma cousine, nous parlions politique. L’une de mes nombreuses cousines étaient en vacances ici et nous nous sommes réunis, juste entre « jeunes ». J’ai été surprise de voir finalement combien la majorité d’entre nous étions pessimistes. Entre celle qui pense que l’on paye trop pour les avantages sociaux de X et Y et ceux qui pensent que de toute façon c’est de plus en plus dur et on se fait avoir sur toute la ligne, ce qui est ressorti c’est que là aussi, au niveau de nos attentes et de ce que semble nous proposer une certaine réalité, il y a largement de quoi alimenter le livre de compte.  

Il n’y a pas que les autres qui nous énervent souvent, il faut le reconnaître. Encore une fois cela dit, qu’est-ce que le fait de montrer du doigt tel politicien va nous apporter ?

J’avoue que depuis que j’ai décidé de m’investir vraiment dans les consultations, je pense différemment. Longtemps je me suis demandée si je voulais, si je ne voulais pas…

Je me suis demandée pourquoi je le faisais. C’était ça surtout, pourquoi ? Juste pour l’argent ça n’allait pas, juste pour le plaisir non plus, juste pour aider encore moins.

Je sentais trop d’insatisfactions ça et là pour ne pas regarder au-dehors, pour ne pas attendre qu’une justice quelconque me donne raison quelque part.

Je voyais trop d’absurdités aussi. Ou des choses que je considérais comme telles. Comment ne pas continuer à regarder dehors, alors que j’avais tant de colère en moi ?

Combien de fois aurais-je souhaité que quelqu’un renverse le pain au beurre !

Il n’y a pas cinquante solutions quand une situation parait sans issue. Soit on se laisse couler, soit on se remet en question. Plutôt que « pourquoi j’en suis là ? », essayer « où se cache le soleil ? ».

Très concrètement, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai demandé de l’aide pour trouver une voie d’épanouissement professionnelle. Avant de me rendre compte doucement mais sûrement, que j’avais déjà dans les mains tout ce dont j’avais besoin. D’où le fait que je vois les choses différemment aujourd’hui.

D’où le fait que je ne dise plus, à quand le politicien qui s’intéressera aussi aux gens normaux ? Je ne dis pas que désormais plus rien ne me touche, au contraire. Seulement, je ne souhaite plus me laisser submerger par un faux sentiment d’impuissance.

Je pense qu’il est temps d’apurer mes comptes. Le soleil brille tellement mieux de ce côté-là.

Je ne dis pas que ma colère s’est mystérieusement envolée, mais à mesure que je prends conscience de ce que j’ai vraiment, elle diminue sérieusement. 

« C’est ce que vous appelez résilience, cette capacité à dépasser les difficultés pourtant bien réelles. C’est ce que nous attendons de toi en vérité, que tu utilises cette force, cet atout que tu possèdes. Le soleil brille toujours pour ceux qui savent regarder au-dessus des nuages. Tu l’as dit toi-même, vous n’avez que deux choix possibles. »

Oui et je ne souhaite pas me laisser couler. Merci à toi Daniel.

Bonne journée à tous ;)

So fast so furious

So fast so furious 1305260456238035711231752

Bonjour à tous,

Je me persuade que je n’aime que les films dotés de scénarios solides mais il faut bien l’avouer, quelques moteurs vrombissants et des combats épiques arrivent assez facilement à faire oublier quelques lacunes sur le moment. Et puis le spectacle c’est sympa aussi. Même quand on voit de quelle façon surréaliste Vin Diesel parvient à sortir Michelle Rodriguez d’une situation hautement périlleuse. D’ailleurs tout le monde a ri dans la salle, c’était la seule chose à faire.

Bref j’ai vu tous les films de la saga. Arrêtez de rire, il y a bien des personnes qui apprécient la saga Saw alors que nous savons qu’elle n’est pas meilleure.  Encore que les films d’horreur, j’aime de moins en moins pour ma part. Certes j’ai vu Saw 1 et 2, mais je n’allais pas mourir inculte non plus.

Je me demande si Eva Mendes va revenir dans le septième opus…

Et pire encore, je me surprends à souhaiter qu’elle revienne ! Cela signifie que j’ai déjà prévu d’aller voir le 7. Que va-t-il encore arriver à Torreto et à sa bande ? Qui va mourir ? Est-ce que Dwayne Johnson et ses muscles seront de la partie ?

Parce que j’aime bien Jason Statham mais davantage pour son jeu nerveux que pour son corps. J’ai écrit ça ? Bref. En même temps je trouve Vin Diesel moins sexy en vieillissant. Et Tyrese en beau gosse un peu stupide ne me fait pas du tout fantasmer. C’est un tout, j’aime les hommes intelligents. Et musclés. Voyez, un tout.

Cela dit, je n’apprécie pas cette saga que pour ses acteurs. Les rôles féminins sont intéressants aussi. Je n’aime pas beaucoup le rôle de faire-valoir qu’on a longtemps attribué aux femmes dans les films d’action. Mais là, elles se battent aussi, elles sont fortes. Il y en a même une qui sauve son chéri dans le 6. En fait non, il n’y en a pas qu’une et pas que dans le 6. 

Par contre là encore toutes les actrices sont de jolies femmes. Et quant aux voitures, ce sont les autres stars de la saga.

Alors avec tout ce qu’on nous met dans les yeux, peut-on encore blâmer le scénariste ? Bon certes, le 4 était particulièrement mauvais et réalisme et cohérence ne semblent pas être des points essentiels pour les producteurs.

Il y a deux-trois coquilles dans le cinq notamment…

Mais restons sur des choses positives. On ne s’ennuie pas, il se passe trop de choses. Et en même temps, le 6 ressemble juste à un joli paquet bien emballé.

Or je me rends compte que j’apprécie de moins en moins les jolis paquets dont le contenu me déçoit. A quand le prochain Juno ?

Innovant, drôle, émouvant, intelligent et pourtant nettement moins pourvus en beaux hommes musclés. Comme quoi. Que rechercher finalement ?

L’adrénaline qui excite les sens ou la profondeur ?

Je pose la question mais je sais déjà ce que j’aime. L’adrénaline n’exclut pas forcément la profondeur après tout. C’est juste que Fast and Furious avec un scénario digne de ce nom, c’est un peu plus rare.

Heureusement il y a eu Kill Bill par exemple. Ne jamais désespérer, tout finit par arriver, surtout ce qu’on veut. Dès lors qu’on en prend conscience.

Bonne journée à tous ;)

Partager les bonbons

Partager les bonbons dans Petites histoires 1305240341038035711221923

Bonjour à tous,

Je vais vous raconter une petite histoire aujourd’hui.

Une petite fille avait un jour découvert dans son jardin un arbre magnifique dont les fruits étaient des bonbons tous plus délicieux les uns que les autres.

Certains étaient amers, d’autres sentaient mauvais, il y en avait même qui cumulaient odeur repoussante et goût exécrable. Pourtant l’enfant les adorait. Comment faisait-elle ?

Tout le monde se posait la question, à commencer par ses parents qui n’avaient pas compris comment cet arbre avait pu apparaître  du jour au lendemain au fond de leur jardin.

En outre il semblait avoir vicié la zone en question, il y faisait désormais sombre, leur chien n’osait plus s’y aventurer et on pouvait sentir en s’en approchant cette atmosphère étrange…

Quant à cette odeur que répandait les bonbons ! 

La petite fille toutefois s’en délectait et en parlait avec tant de gourmandise que tout le monde était bien intrigué. Jusqu’au jour où elle alla en cueillir non pas pour les déguster mais bien pour les partager avec tous ceux qu’elle croiserait.

Au départ, les gens ne voulurent même pas goûter. Ils connaissaient et avaient eu leur dose ! Toutefois elle insista, et fit bientôt de nombreux adeptes qui oublièrent bien vite combien autrefois, ils avaient été dégoûtés par cet arbre et ses fruits jadis si repoussants.

Bonne journée à tous ;)

Dans la douceur

Dans la douceur dans Mes poèmes 1305231217268035711217970

Un ciel d’azur, une chaleur douce,

Un parterre de fleurs, des marguerites roses,

Une ombre s’efface, à mesure que je souris,

Je me tourne vers le miroir, je me vois,

Dans le calme, dans la douceur,

Enfin retrouvés.

Modifier le trajet ?

Modifier le trajet ? dans Energies 1305220127308035711215579

Bonjour à tous,

Aujourd’hui mes guides me demandent si j’ai peur que quelqu’un s’en prenne à moi astralement, voire me maudisse. L’idée même me fait rire je dois dire.

« Donc tu n’as pas peur ? », me demande Sammael.

Pourquoi ? De quoi veux-tu que j’aie peur ? Je crains davantage les piqures de moustique. Me maudire, non mais franchement…

Qui voudrait ? Pourquoi ? Je n’ai rien fait à personne. Et en admettant que quelqu’un m’en veuille pour X raison, moi je suis en paix avec ma conscience. Je ne crains pas qu’on me maudisse ni même d’être atteinte par une quelconque malédiction.

Cette idée, je le répète, me donne vraiment envie de rire.

« Beaucoup de personnes tremblent ou se mettent immédiatement sur leurs gardes en songeant à cette éventualité. »

Parce qu’elles en ont envie. Je l’ai déjà dit, ce n’est pas si facile de maudire un tiers. Mais quand bien même, rien n’est irréversible, il faut avoir confiance en soi et ne pas paniquer devant qui que ce soit ou n’importe quelle entité.

Il faut se souvenir de l’Amour que l’on éprouve pour soi-même, de sa Foi en la divinité quelle que soit la façon dont on la perçoit, il faut se souvenir que rien n’est impardonnable (je sais, pas forcément simple lol) et surtout il faut se rappeler que c’est nous seul qui donnons corps aux énergies.

Ce n’est pas parce que j’ai plein d’entités protectrices autour de moi que je ne crains pas une malédiction ou les agissements de tiers dirigés contre moi dans l’astral.

On peut s’en prendre à moi ici aussi, je n’ai pas davantage peur. Moi je crois en moi, je connais la flamme de ma Foi, s’il y a quelque chose, je saurai faire face.

On m’a menacée, pour ce blog, comme quoi je ne devrais pas parler de ceci ou de cela…

Mais c’est « chez moi » ici. Je laisse entrer ce que je veux. Et en l’occurrence j’ai décidé que la peur n’avait pas sa place sur mon propre blog.  

Les malédictions c’est pareil, elles peuvent rester chevillées au corps de ceux qui les ont lancées.

« Mais si quelqu’un fait vraiment appel à des entités pour s’en prendre à toi, ou mobilise des énergies contre toi ? »

J’ai encore envie de rire.

« Disons que ce soit déjà le cas. »

Qui ?

« Peu importe. Disons juste que ce soit le cas. »

Laissez cette personne venir, je vais m’en occuper.

« Vraiment ? »

Vraiment.

« Tu n’as toujours pas peur ? »

Je peux convertir n’importe quelle énergie en Lumière. Je ne crains aucune attaque astrale ni aucune entité. Je ne ferai pas de mal à cette personne, mais je la renverrai dans ses pénates !

« Comment l’as-tu su ? Raconte-moi. »

Par hasard, chaque fois que je me suis retrouvée dans des énergies viciées, en m’aventurant n’importe où lol et que j’ai paniqué, j’ai pu observer le même phénomène, il y avait cette énergie dorée qui apparaissait et soudain, toutes les énergies changeaient et je me retrouvais entourée de Lumière.

Avec le temps, beaucoup de temps lol, j’ai fini par comprendre que c’était moi qui provoquais ça. Alors aujourd’hui je n’ai plus peur. Je sais que je peux rendre n’importe quelle énergie, lumineuse. Et j’ai vu des entités s’enfuir devant moi pour ne pas que je les atteigne de cette manière.

« Tu saurais le faire à dessein ? »

Je pense vu que c’est déjà arrivé, mais tu veux dire à froid, calmement ? Je pense..

« Essaye. »

Ben ça y est je viens de le faire, dans l’Ombre, et mes guides sombres ont tout retransformé ensuite…

« C’est parce que c’était juste un test, c’est bien. Donc tu es parvenue à transformer des énergies non viciées ? »

On dirait.

« Donc, tu peux aider des gens. »

Pardon ?

« La capacité à transformer n’importe quelle énergie en Lumière est une des facultés qui révèle un chemin de guérisseur. »

C’est à moi que tu t’adresses ?

« Il y en a cinq. Il est rare que vous cumuliez effectivement les cinq. Tu ne les cumules pas. Tu en as trois. »

Lesquels ?

« Tu as la capacité de guider les gens, ce que j’ose espérer tu avais remarqué. Mais cela révèle simplement l’individu visionnaire. Vous êtes assez nombreux à jouir d’une telle faculté, certains en ont conscience, d’autres écrivent des blogs. »

Lol !

« Beaucoup assument leur capacité à montrer le chemin, à leur manière, c’est le mieux à faire. Certains en revanche, peinent, ne se reconnaissent pas eux-mêmes, croient qu’il faut des qualités ou capacités spéciales pour simplement croire en sa propre foi.

Pourtant, vous êtes réellement nombreux à être des visionnaires, il faut vous assumer.

Guider autrui est à la portée du Maître en chacun de vous. Laissez-le s’exprimer. Tu as trouvé un nouveau blog de mode. »

La fille est adorable et a beaucoup de goût.

« Un bel exemple. »

Oui.

« Certaines capacités de guérison, sont assez rares, comme celle qui permet de guérir un cancer simplement en le voulant. Tu ne disposes pas de cette capacité-là. Peu en disposent, vraiment peu, méfiez-vous des charlatans.

Celle qui permet d’amener un tiers à guérir par lui-même apparait le plus souvent chez des individus doués dune compassion à la fois égale à la force de leur Amour et de leur Volonté.

Et ils vivent rarement vieux. Peu importe pourquoi. Tu n’as pas non plus cette capacité-là.

La capacité de guérison la plus répandue et de loin est la capacité à écouter et entendre la souffrance d’autrui. Autrement dit il s’agit de la compassion.

Tu as déjà remarqué autour de toi qu’un nombre non négligeable de personnes en sont totalement dénués. Mais beaucoup d’autres possèdent cette belle qualité. Tu l’as aussi.

La quatrième est un peu moins répandue, il s’agit de la capacité à utiliser cette même compassion pour apaiser les souffrances d’autrui. Trouver les mots comme vous dîtes ou encore, les bons gestes. Un nombre non négligeables d’individus ayant choisi d’exercer un métier à dominante médicale possèdent cette capacité-là.

Et la dernière eh bien, c’est cette capacité à transmuter n’importe quelle énergie. Moins efficace que les deux premières que nous avons cité, elle permet tout de même d’empêcher l’aggravation de problèmes existants et surtout d’anéantir les chances d’apparition de problèmes à venir liés à des situations déjà existantes.

En clair, tu ne peux pas guérir un cancer, par contre tu peux empêcher son apparition. »

Comment ? Tu plaisantes ? Je ne me sens pas à l’aise avec ce que tu dis là.

« D’accord, on s’arrête ici alors. J’ai volontairement pris cet exemple. Tu as déjà eu l’occasion de regarder des parcours de vie. Tu sais qu’en intervenant sur tel ou tel point, il est possible de modifier le trajet.

Mais n’insistons pas davantage. Passe une belle journée. »

Merci Sammael.

Bise à tous ;)

Un Amour différent

Un Amour différent dans Anges 1305220101388035711214433

Bonjour à tous,

Lauviah ! Tu es revenu ! Je suis contente.

« Je ne te quitterai jamais. Jamais. Je veillerai toujours sur toi. Je vais te dire une chose, tu dois rester sur Terre, c’est là qu’est ta place, tu comprends ? »

Mais je ne veux pas m’en aller.

« Alors puisque tu dois rester sur Terre, il est plus intéressant pour toi de recevoir ce dont tu as besoin, sur Terre. »

Tu n’es pas encore en train d’essayer de justifier le fait que tu veux me laisser toute seule ?

« Tu vas me faire  un caprice ? »

Bien sûr que oui.

« Même si je te promets que tu ne regretteras pas de me sentir moins près ? »

J’ai réfléchi à cette idée d’élément compensatoire, je n’en veux pas. Je préfère que ce soit toi qui restes.

« L’un de nous sait ce dont tu as vraiment besoin. L’un de nous sait ce qui te rendra heureuse. Toi, tu sens le lien qu’il y a entre nous et tu sais que la pureté d’un tel lien est rare autour de toi, alors tu ne veux pas que je parte. »

Tu veux que je te dise ce que je sens ? Pour moi tu es comme l’Amour à l’état pur. Quand tu es là, que tu me parles, je suis comme choyée, bercée dans des énergies parfaites, je me sens toujours bien. Je sens que tu m’aimes d’une manière tellement désintéressée, je sens que tu n’attends rien de moi, tu m’aimes et c’est tout. J’aime le « regard » que tu poses sur moi. Et j’aime le fait que tu sois à part pour moi aussi, parce que je sais que tu n’es pas comme les autres Anges. Tu pourrais être un membre de ma famille, j’ai confiance en toi. Tu comprends ?

Avec toi j’ai naturellement envie de sourire. Je n’attends rien de toi non plus pourtant, je t’aime aussi, simplement, car tout est toujours simple avec toi. Je ne connais ça avec personne, tu comprends ?

« On t’a déjà demandé si je n’étais pas amoureux de toi. »

Oui, ce qui m’a fait rire. Je ne pourrais pas être amoureuse de toi, comme je sais que tu n’es pas amoureux de moi. Ce n’est pas cet Amour-là, c’est plus encore que ça. Un Amour sans manque, sans présence nécessaire. Alors pourquoi je ne veux pas que tu t’éloignes ? Parce que ça m’a fait du bien de te retrouver. Et que ton départ marquera l’achèvement d’un cycle durant lequel nous avons de nouveau été très proches.

« Laisse-moi partir. »

Tu peux partir.

« Je serai toujours là. »

Je sais.

« Un jour tu rencontreras quelqu’un avec qui tu te sentiras aussi bien. Mais ce sera un Amour différent et ce sera mieux pour toi. »

Tu ne pouvais vraiment pas rester jusqu’à ce jour-là ?

« Je serai toujours là. »

Je sais, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Le plus facile pour soi

Le plus facile pour soi  dans Depuis l'entre-deux 1305210421018035711211149

Bonjour à tous,

Il m’a fallu plusieurs heures aujourd’hui pour faire passer je ne sais combien d’âmes d’un coup…

Elles étaient coincées dans une dimension sombre de très bas niveau et il fallait amener la Lumière jusqu’à elles pour qu’elles puissent être purifiées avant de poursuivre leur chemin. Heureusement que c’est toujours dans une sorte de dédoublement que je fais cela. J’ai commencé ce matin, j’ai fini à l’instant.

Ça se passe toujours de la même façon, je suis là quand soudain, j’ai l’impression qu’une partie de mon esprit s’élève d’un coup, une autre entre transe et une troisième reste ici par contre si bien que je suis toujours éveillée.

La partie en transe agit comme un tampon tandis que celle qui s’occupe des âmes semble savoir parfaitement ce qu’elle fait, ça fait toujours drôle. Parce que moi je vis tout ce qui se passe en plus de vivre ma vie ici bas.

Mes guides se font toujours sentir dans ces moments-là, je sais donc que je ne suis pas seule. Ce sont eux d’ailleurs qui referment tous les passages ensuite et qui font en sorte que je ne subisse pas de perte d’énergies.

N’empêche, c’est la première fois qu’il me faut autant de temps. Et cette affreuse dimension, comment les gens se retrouvent-ils coincés là ? C’est vrai, on vit nos vies ici et puis au moment de repartir ça se passe mal. Pourquoi ? Quand on fait passer une âme ou deux à la fois, on peut regarder leur chemin de vie mais là, je ne sais même pas combien il y en avait, j’ai juste vu cette masse.

Quand soudain je me retrouve face à des âmes coincées comme ça, je sais ce qui va se passer car je sais ce que j’ai à faire. Mais je serais curieuse de savoir ce qui a pu les entraîner là.

Je n’ai pas la force de regarder les parcours de vie d’autant d’âmes d’un coup. Je dis cela et soudain me vient le moyen de satisfaire ma curiosité, il est possible d’utiliser un sceau temporaire spécial.

Il s’agit d’un sceau qui peut nous relier à toutes les âmes en présence et nous permettre d’accéder à la connaissance de chacune d’elles aussi rapidement que nous pouvons le supporter. Mais il faut la capacité de créer un sceau qui filtre aussi les énergies parasites dont nous n’aurons pas besoin lol.

Et juste quand je me dis que je vais le faire, Ariel me souffle gentiment que parfois, les réponses viennent aussi en temps et en heure et que j’aurais bien le temps en observant et en vivant de comprendre ce qui peut plomber chacun d’entre nous.

C’est vrai que c’est une option aussi. Et que subitement je sens que je ne suis plus capable de mobiliser les énergies nécessaires à la construction d’un tel sceau. Quelle coïncidence.

Et là Ariel me souffle qu’il est toujours préférable de choisir la solution la plus facile pour nous. Autrement dit, apprendre en vivant en l’occurrence.

Bon, faisons facile. Je dis cela et tout à coup je repense aux nombre de rêves ou d’objectifs que nous sommes amenés à oublier par exemple, aux déceptions que nous ne dépassons pas, je me souviens que je suis une empathe qui n’a qu’une piètre maîtrise de cette capacité et je réalise clairement ce qui effectivement est le plus facile pour moi.

Pour ceux d’entre vous qui peuvent gérer, créer le sceau devient simple dès lors que vous vous arrangez pour ne pas utiliser vos propres énergies. Faîtes appel à vos propres guides.

Pour les Intelligents qui voudraient utiliser celles d’un tiers ou mieux encore, celles des âmes elles-mêmes, surtout, n’oubliez pas de venir nous raconter le résultat. Vous n’aurez qu’à le mettre en commentaire, ça nous donnera une occasion de rire et un parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire.

Bonne journée à tous ;)

 

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause