Accueil Amour physique Reconnaissance et réunion

Reconnaissance et réunion

5

Reconnaissance et réunion dans Amour physique 1306020350018035711253044

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je lisais cet échange sur l’une des pages consacrées aux âmes jumelles quand mes guides m’ont dit qu’il arrivait que des Intelligents, n’en pouvant plus d’attendre que la reconnaissance porte les fruits qui les intéressent, choisissent de forcer le destin par des moyens douteux que je m’abstiendrai de détailler.

Laissez-moi vous dire ce que je pense de ce type de pratique, c’est une véritable honte de détourner les énergies pour obliger un tiers à accomplir notre désir, dans le mépris le plus total de son libre-arbitre. Où est l’Amour ici ? Je ne le vois pas.

On ne peut pas aimer une personne et réduire son libre-arbitre à néant en la soumettant d’une manière ou d’une autre. Ce n’est rien d’autre qu’un désir égotique. Du moins c’est ce que je pense, mes guides me soutiennent qu’il arrive que les choses soient plus complexes et que le but de certains n’est pas de nuire ou de satisfaire leur seul ego, ce qui leur donne les moyens d’agir.

En clair, il parait qu’il arrive que certaines personnes, ayant vécu une reconnaissance sans équivoque se voient tout de même rejetés par l’autre qui n’est pas forcément prêt à vivre l’étape « couple ».

Ces personnes, ne pouvant se résoudre à accepter la situation, parviennent à transformer leur immense désir de concrétisation en Volonté suffisamment puissante pour affaiblir le libre-arbitre de leur âme jumelle. Tu parles d’un exemple de pensée créatrice !

Je peine à croire qu’une telle chose soit possible…

« Elle l’est. », me dit Ariel.

Je trouve cela affreux. Et l’autre alors ?

« Aucune âme ne peut rester soumise indéfiniment. L’autre finit par reprendre le dessus sur l’emprise. En clair, le couple finit par éclater sans aucun espoir de réconciliation dans la vie en cours.

En outre, l’âme qui a soumis son âme jumelle sera contrainte d’attendre que l’autre éprouve le désir de reprendre une route commune pour la revoir en incarnation.

Elle sera seule à sentir comme un manque impossible à combler, de grandes difficultés à aimer. L’autre rencontrera des âmes sœurs chaque fois qu’elle se réincarnera.

Il faudra donc du temps avant qu’elles ne se retrouventen incarnation et encore plus de temps pour que l’étape du couple soit envisageable.

A moins au cours d’une incarnation de prendre conscience de la cassure et de manifester le désir de réparer. Le pardon guérit tout. »

Ce n’est pas celui qui a commis une faute qui peut pardonner.

« Il peut se pardonner à lui-même et ainsi faire savoir à l’autre qu’il sollicite également son pardon. Ça ne marche que dans ce sens, il faut d’abord se pardonner à soi-même, le blocage vient des deux côtés, pas d’un seul.

Tu sais ma jeune enfant, il peut être très difficile de savoir que ce qui vous convient se trouve juste devant vous mais de ne pas pouvoir y accéder. C’est cette douleur-là qui déforme votre vision des choses. Pas le désir de nuire ou la méchanceté gratuite.

Lorsqu’il y a reconnaissance, vous êtes fondés à penser que vous venez de trouver la personne qu’il vous faut. Vous ne vous faîtes pas d’idée. Partant de là ce n’est pas si simple d’accepter l’idée que ce qui vous convient, ne sera pas pour vous tout de suite. Se pose la question du pourquoi qui se transforme en tourment tant qu’aucune réponse n’a pu vous apaiser. »

Que répondre à un pourquoi ?

« Parce que l’heure de la reconnaissance ne marque pas forcément celle de la réunion. Or vous êtes nombreux à confondre les deux. Il peut y avoir reconnaissance sans réunion. Voire longtemps avant une réunion. Très longtemps. D’autres configurations que le couple sont possibles. Ce qui rend les choses difficiles souvent, c’est que vous n’en voulez pas. Vous préférez souvent le couple à autre chose. »

Après le couple c’est la relation parents-enfants c’est ça ?

« C’est une relation particulière pour des âmes jumelles. Il faut une certaine maturité spirituelle et des besoins précis de part et d’autre. Elle peut intervenir n’importe quand. »

On me demande souvent comment gérer la reconnaissance sans la réunion, comment faire en effet ?

« Il n’existe pas de méthode-type. Chacun gère ses problèmes à sa manière. Toi par exemple, que ferais-tu ? »

Je serais mal, en colère et triste. Et surtout impatiente. Je me jetterais à corps perdu dans autre chose. C’est ça, je chercherai une solution matérielle, pour avoir quelque chose de concret.

« Cela ne fonctionnerait qu’en partie. Tu finirais par t’en rendre compte. Et alors que ferais-tu ? »

A ce moment-là, je chercherai ce dont j’ai besoin dans ma propre spiritualité. Qui finirait par me ramener sur Terre lol, la solution pour moi serait de rencontrer une âme sœur et d’accepter de laisser aller l’autre.

« L’inverse ma douce enfant, laisser aller l’autre et ensuite rencontrer une âme sœur. C’est souvent l’aboutissement de ceux qui veulent rester sur du positif. Ils acceptent la situation, après maintes souffrances.

Mais nous n’avons pas parler de l’autre cas de figure. »

A savoir ?

« Quand il y a reconnaissance et réunion. »

Que dire, c’est la perfection lol !

« Admettons, et quand il y a reconnaissance et longtemps après seulement, réunion ? »

Comment savoir qu’il y aura bien réunion un jour ?

« C’est là la vraie difficulté, vous pouvez le savoir, mais ne le voulez pas forcément. »

Tout le monde voudrait les deux.

« Alors tu comprends à présent comment il peut arriver qu’une âme jumelle fasse fi du libre-arbitre de l’autre. »

Ouais…

Ça reste vilain  en soi. Et en même temps quand on ne veut pas accepter une situation, on peut permettre ou provoquer beaucoup de choses…

Qu’est-ce qui gêne la réunion Ariel ?

« Tout arrive toujours au bon moment. Il faut savoir l’accepter. »

Je vois, laisse-moi poser la bonne question, comment accepter la reconnaissance pour ce qu’elle est simplement ?

« Bien, tu commences à comprendre. Quand le soleil se lève le matin, tu reconnais qu’il fait jour? »

Oui.

« Eh bien la reconnaissance est le jour qui se lève. Toutefois, la journée sera ce que vous en ferez chacun, individuellement. C’est tout. Le jour se lève, à vous de profiter ou non de la journée. Mais restez là à attendre, vous verrez s’écouler chaque seconde péniblement. Allez plutôt vous promener, vivez. »

Merci Ariel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sous la brise légère

    Bonjour à tous, Afin de solutionner un problème j’ai fait appel à Chouchou, qui m’a donné …
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
Charger d'autres articles liés
  • Sous la brise légère

    Bonjour à tous, Afin de solutionner un problème j’ai fait appel à Chouchou, qui m’a donné …
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

5 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    5 juin, 2013 à 19:03

    Je me demande pourquoi je te lis pile maintenant … -_-

    « Tu sais ma jeune enfant, il peut être très difficile de savoir que ce qui vous convient se trouve juste devant vous mais de ne pas pouvoir y accéder. »

    Ouais ouais.. l’histoire de ma vie.
    Parce que l’histoire se répète, les relations sont de plus en plus courtes, l’amour, exprimé d’une certaine manière, mais de moins en moins consommé.
    C’est toujours comme un coup qu’on reçoit sur la tête, pour nous assommer quand on pensait enfin se tenir à peu près droit (ou un peu plus).
    Et là on se demande juste pourquoi, parce que c’est de plus en plus absurde, de plus en plus impossible, et c’est aussi de plus en plus rare, car des amours intenses et autres que les amours factices d’autrefois (dans ma vie).

    Donc moi je me dis…
    Les flammes jumelles c’est quand même une méga arnaque.

    -_-

    Bisous

  2. Nini

    2 juin, 2013 à 20:11

    Merci cristallia.
    Merci Ariel.
    Pour ma part, le chemin de l’amour inconditionnel est la seule option. Je sais que je n’ai pas d’autre choix. La vie m’a « forcé » à comprendre qu’aimer l’autre ce n’était pas attendre un retour ni quoi que ce soit d’autre. Comme dit Ariel « après maintes souffrances » et « laisser partir l’autre ». On ne peut pas dire que ce soit facile, mais facile ou pas on s’en fou, c’est un choix intérieur: Est-ce que je veux être dans l’amour ou pas? Si je veux être dans l’amour alors facile ou pas, le chemin est là…
    Encore merci pour cet article passionnant!

  3. atellys

    2 juin, 2013 à 11:26

    Salut Sylvie

    C’est très intéressant ce billet sur les âmes jumelles, moi la question qui me turlupine tout de même est ce que tout le monde a forcément une âme jumelle ? cela rejoint la question précédente d’ailleurs
    Merci pour ce super article ;_))
    Bises

  4. Nicolas

    2 juin, 2013 à 10:08

    Salut : )

    Ce billet m’évoque des choses.

    Il est facile de dire que untel ou untel a fait ci ou ça, facile de dire que ses actions manques d’amour et compagnie. Je crois que juger les actions de l’autre n’est pas ce que l’on devrait faire. La personne a fait ce qu’elle avait envie de faire. Peu importe ces excuses et ses raisons.
    Nous faisons tous des actions que nous voyons, croyons répréhensible par rapport à nous même ou pas.
    Personne n’est tout blanc ni tout noir, à nous de faire nos choix de nous regarder. Ensuite se sont les mécanismes de la vie qui continuent à avancer à fonctionner sans aucuns jugements humains. L’énergie revient toujours vers celui qui l’a fait, peu importe l’action, pas la peine de la qualifié. Je suis d’accord pour le pardon, c’est une fantastique énergie qu’il est bon de s’appliquer comme d’appliquer à nos miroirs de vie.
    Quand à trouver une donzelle, une âme sœur, pour ma part, je vie, comme ça, je calme mon émotionnel qui peut être très puissant et tant pis ou tant mieux. Si je dois vivre quelque chose avec quelqu’un, la vie le décidera après mes pas, après mes décisions. Moi je vais, je vie et j’apprends tout le temps en ressentant.
    On fait tous des erreurs, on fait tous des choix, on a tous des apprentissages, peu importe ce qu’ils sont et ce qu’ils deviendront.

    Merci pour l’inspiration Sylvie. : )

  5. Saryak

    2 juin, 2013 à 8:07

    Salut Sylvie.

    Le sujet des âmes jumelles me passionne. Cela dit, il y a une seule question à laquelle je n’ai jamais su répondre, peut être que toi tu auras un point de vue différent.

    - Sur le principe, pourquoi ou comment se fait-il qu’une âme ne puisse « naître et évoluer seule », pour quelle raison métaphysique a-t-elle forcément un double?

    Mes amitiés ma belle.

Consulter aussi

Encouragement

Bonjour à tous, « Il fait beau, il fait chaud, ton projet de blog mode se préci…