Accueil Spiritualité Oui au fait pourquoi ?

Oui au fait pourquoi ?

5

Oui au fait pourquoi ? 1306050237038035711262771

 

Bonjour à tous,

Je remercie toutes les personnes qui m’ont laissé des commentaires et autant de pistes de réflexion, sur le précédent article. Je ne vous cache pas quel choc j’ai ressenti devant le message en question et naturellement je suis ravie d’avoir pu en avoir connaissance. Si tant est que je puisse être ravie en l’occurrence.

Il y avait tant de façons de me faire savoir que ce monsieur n’était tout simplement pas fait pour moi, pourquoi de cette manière-là, en me disant franchement ce que je risquais ?

Il est bien évident que je n’envisage pas du tout de le revoir. Et c’est drôle, c’est seulement maintenant que je me souviens de quelques détails que j’avais initialement balayé d’un revers de la main. A tort semble-t-il.

Bon, moi j’ai déjà été agressée. Je l’avais raconté, je ne souhaite pas revenir dessus. Mais dans les deux cas, ça s’était bien fini pour moi. J’étais passée à autre chose.

Aujourd’hui, je ne sais plus trop quoi penser. Et en même temps, quand je reçois des messages, je sais que je peux en tenir compte. Alors je me demande pourquoi est-ce qu’il arrive qu’on s’en prenne à moi comme s’il pouvait y avoir une réponse simple, éclairante et sensée qui m’apaiserait instantanément. Bien sûr je ne la trouve pas.

Dans le même temps, je souhaite rester rationnelle, garder à l’esprit le fait que tous les hommes ne sont évidemment pas les mêmes, qu’il peut arriver de faire une mauvaise rencontre. Trois mauvaises rencontres ?

Pourquoi la réponse apaisante n’arrive-t-elle toujours pas jusqu’à ma conscience ?

Les circonstances étaient vraiment très différentes dans ces trois cas, je n’arrive pas à voir de schéma du coup. Et c’est là que Sammael me souffle gentiment que le point commun c’est mon absence de méfiance et ma spontanéité. Pourtant, on me trouve souvent méfiante.

« Tu l’es rarement à tort par contre. Tu nous as demandé si tu étais célibataire parce que tu étais trop fermée. Ce n’est pas cela du tout, loin de là. Tu n’es pas fermée aux gens, aux rencontres. Ce n’est pas le problème.

Crois-tu au grand méchant loup ? »

Bien sûr que non, je ne suis plus une enfant. Je n’ai pas peur des hommes.

« Tu ressembles beaucoup à une enfant. Quand tu échanges gaiment avec un inconnu, tu restes dans la candeur et la légèreté. Pour toi, trouver quelqu’un de cultivé ou qui a du répondant, qui justement se trouve partager ton point de vue sur quelque chose tout à fait par hasard, est juste une des heureuses surprises de la vie. C’est cela une rencontre pour toi, une heureuse surprise de la vie.

Donc tu es contente, t’ouvres et ne vois absolument jamais arriver, jamais, le moment où l’autre quand il s’agit d’un homme te tend une perche grosse comme une poutre que tu ne vois pas non plus. Alors le plus souvent tu la saisis à pleines mains et quand, rassuré, l’homme te propose de vous voir, tu tombes des nues, n’ayant pas remarqué que tu l’intéressais.

Et si jamais tu rencontres quelqu’un qui te plait, tu t’arranges sans trop de difficulté pour que ce soit lui qui fasse le premier pas. Toujours pourtant avec cette même candeur, comme une enfant qui vient de croiser le marchand de glace et qui désire simplement s’en offrir une. Tu agis sans malice, avec spontanéité et sans vraiment te demander où tu souhaites aller avec cette personne. Tu veux juste qu’elle te remarque positivement, tu fais en sorte que cela arrive.

C’est généralement peu avant d’aller plus loin que tu reçois des avertissements. Toi tu veux juste ta glace. Après tout, tu passais et le marchand est arrivé. Un heureux hasard de la vie.

Peut-être devrais-tu croire un peu au grand méchant loup. Celui qui sort de leur rêve les petites filles trop naïves et insouciantes.

Dans la vie c’est bien de faire des rencontres agréables mais à un moment donné il faut te demander ce que tu veux, où tu souhaites aller afin de distinguer les bonnes portes et les véritables opportunités. »

Et si en réalité je ne sais pas ?

« Bonne réponse. C’est parce que tu ne sais pas, que tu n’as pas su tenir compte de ces détails que tu as balayé d’un revers de la main. C’est parce que tu ne sais pas que tu as reçu un tel avertissement.

Néanmoins cela révèle également une vérité bien précise, à savoir que ta priorité n’est pas encore sentimentale.

Alors, autour de toi tout le monde commence à se poser beaucoup de questions, conspirent en plaisantant sur la possibilité de te faire rencontrer quelqu’un. C’est désagréable pour toi, tu en as assez, tu te dis qu’effectivement, il faut vite que tu rentres dans le rang.

Tu ne trouveras personne avec cet état d’esprit là, pire, tu feras tout pour que cela n’arrive pas, inconsciemment.

Pourquoi ne pas simplement prendre le temps de regarder les parfums des glaces ? Tu sauras bien lequel t’attire le plus, même si cela doit te prendre plus de temps qu’à d’autres. En apparence.

Tu sais, il y a différentes façons de découvrir ce qui vous convient. Tu n’as pas forcément choisi la pire. Mais tu le comprendras avec le temps. »

Oui mais des fois j’ai peur que tout le monde ait raison et que je finisse bien toute seule.

« Non, cela n’arrivera pas. »

Comment le sais-tu ? Je veux dire,  concrètement ?

« Parce que tu n’es pas fermée. Simplement, il y a différentes façons de découvrir ce qui vous convient et tu verras, j’insiste, que la tienne n’est pas la pire. »

Craindre le méchant loup alors ?

« Pas craindre mais prendre conscience qu’il existe permet de réaliser que l’on cherche une personne particulière. Tous les hommes ne sont pas les mêmes. Tu comprends ? »

Je comprends.

« Pour toi, il n’y a que de gentilles brebis partout. Les brebis n’attirent pas, n’éveillent pas de craintes…

Et quand tu aperçois un loup, il ne se distingue pas dans ton paysage. Ou pas longtemps. Tu veux savoir pourquoi ? »

Oui.

« Parce que quelque part tu sais exactement ce que tu veux, c’est juste que tu n’en as pas conscience. Ça viendra, tout seul et sans effort de ta part.

Ta méthode n’est pas la pire, loin de là. Tu le comprendras. Reste comme tu es. »

Comme je suis, et comment je suis ?

« Très belle. »

Lol, merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. clo

    5 juin, 2013 à 10:57

    Bonjour Sylvie ,

    Finalement ,l’enfant intérieur qui, chez presque tout le monde est « brimé » voire même oublié au fin fond de l’inconscient sous de multiples couches sociétales ,est chez toi épanoui et spontané ce qui est génial car c’est justement lui qui est le pus proche de la « Source  » ; certaines personnes sont attirées par cette luminosité « joyeuse » et voudraient peut être « la saisir » , s’en emparer en quelque sorte (inconsciemment) et cela par tous les moyens …..

    Plus de discernement , il te faut acquérir plus de discernement sans pour autant perdre ta spontaneité et ton allant ….

    Bises

    Clo

  2. Isabelle

    5 juin, 2013 à 8:08

    Bonjour Sylvie
    Deux de mes enfants te ressemblent et je leur dis souvent que la bonne personne pour eux arrivera quand elle arrivera. C’est comme si la vie savait exactement ce qu’il te faut mais que comme c’est très précis il faut du temps pour que la rencontre se fasse et en attendant, ton cœur reste pur, ce n’est pas plus mal ;)
    Les déceptions amoureuses sont douloureuses, reste telle que tu es et garde confiance. Quand on est épris d’absolu comme toi, on ne peut se contenter. Je sais au plus profond de moi que ta méthode est la bonne, et je n’ai pas eu suffisamment confiance en moi pour la suivre. Chacun son parcours ma belle. Ne t’occupe pas de ceux qui veulent te caser, que connaissent-ils de l’absolu? Veux tu vivre la même chose qu’eux, de la même façon?
    L’amour est exigeant, il viendra quand ce sera le moment et on ne peut accélérer les choses :)
    Je t’embrasse

  3. Nini

    5 juin, 2013 à 8:00

    Ah, ils sont de bons conseil tout de même ces guides.
    Il m’est venue une phrase de Kalil Gibran dans le Prophète en te lisant ou il disait : l’assassiné n’est pas innocent dans son assassinat. Alors la victime attire t-elle son bourreau comme la naîve jeune et belle brebis attire le loup, etc. etc. ???
    Belle journée à toi

  4. cha

    5 juin, 2013 à 6:42

    Ca marche, excuse moi de t avoir sollicitée. mais je suis dans une situation tres difficile et je n ai pas de quoi te payer une consultation…

Consulter aussi

Comment gérer la colère

Bonjour à tous, Tout d’abord, je rappelle que je ne suis pas la plus douée pour gére…