Accueil Spiritualité Contre-proposition

Contre-proposition

23

Contre-proposition fire-woman

Bonjour à tous,

Hier après que j’aie refusé l’énergie de guérison, mes guides m’ont dit qu’ils allaient me donner quelque chose pour compenser. Sur le coup je n’ai pas compris. Puis j’ai « senti » que ce serait quelque chose qui me conviendrait mieux au jour d’aujourd’hui. Alors je me suis couchée toute légère.

Et ce matin, ils m’ont demandé de l’accepter à nouveau. 

« Nous avons entendu tes arguments et ta souffrance. Nous tenions à ce que tu comprennes que l’idée n’a jamais été de te causer du tort, de l’embarras ou de la tristesse. Nous acceptons un refus lorsqu’il est justifié par une incompréhension qui génère souffrance, colère ou déni. Toutefois, nous tenions à t’expliquer certaines choses.

La première étant que nous n’avons fait que laissé remonter quelque chose qui était déjà en toi. La deuxième est que tu es une guérisseuse. La troisième est qu’il n’a jamais été question d’obligation d’aucune sorte. Néanmoins, puisque tu sembles effrayée par la perspective de ne plus pouvoir gérer ta vie et tes priorités, nous te faisons une nouvelle proposition.

Accepte cette énergie, tu ne pourras pas l’utiliser pour toi, mais tu pourras t’en servir quand tu le voudras, à chaque fois et seulement si tu en as envie. Elle ne se manifestera pas seule, uniquement si tu le désires. »

Et si je ne veux pas m’en servir ce n’est pas grave ?

« Pour l’instant non. »

Pour l’instant ?

« Tu es toujours pleine d’incertitudes, tu ne comprends pas encore que ce qui t’es offert est une vraie opportunité pour toi, mais cela viendra, petit à petit. Personne ne va te forcer, tu comprendras de toi-même mais laisse-toi une chance.

C’est pourquoi nous insistons, c’est pourquoi nous acceptons de te décharger de la tâche qui consiste normalement à apprendre à connaître cette énergie pour pouvoir la maîtriser et s’en servir en fonction de sa Volonté.

Normalement, vous la mobilisez la première fois et ensuite c’est cette énergie qui se manifeste dès que quelqu’un a besoin de vous, c’est ainsi pour beaucoup au départ. »

Je ne veux pas que ce soit comme ça !

« Nous l’avons clairement compris. L’idée n’est pas de vous accabler mais de vous obliger à un certain travail spirituel qui doit vous amener à comprendre qu’il vous est possible de donner sans vous léser. Vous devez comprendre que les seules responsabilités qui vous incombent sont celles que vous acceptez.

Tu ne veux pas passer par ce chemin-là ? D’accord. Mais tu devras le comprendre autrement et le plus tôt sera le mieux. Il s’agit d’apprendre à faire la distinction entre le don de soi et l’Amour pour les autres. Il s’agit de comprendre pourquoi les facultés qui semblent vous affliger sont en fait teintées du poids de votre culpabilité et de votre manque de confiance en vous-mêmes.

Crois-tu que ce soit un hasard que tu ne maîtrises pas ton empathie ? Libère-toi du poids de la peur d’exposer tes connaissances à la face du monde et tu verras que tu n’auras plus aucun problème avec l’empathie ou le scan. »

Ah bon ce poids-là…

« Oui, ce poids-là. Par ailleurs tu cherches toujours LA formation ? »

Oui, la réunion approche, il faut que je trouve et que j’aille au bout de ma démarche !

« Oui, eh bien, demande-toi pourquoi c’est maintenant que cette énergie t’est accessible et libère-toi du poids du génie qui se terre. Cela t’aidera grandement. »

Le génie qui se terre…

« Tu acceptes notre offre ? »

Oui mais, vous pouvez m’aider à me débarrasser des poids inutiles ?

« Tu n’as pas besoin de nous, sers-toi de cette qualité que tu connais en toi, le courage. »

Lol, merci à vous !

Bonne journée à tous ;)       

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

23 Commentaires

  1. Jonathan

    5 octobre, 2013 à 14:00

    Merci à tous, je suis fier de vous, je vous aime frères et soeurs spirituels.

    Le point de départ pour tout est la confiance en soi et je la sens monter en vous. La confiance en soi mène à l’autonomie, l’écoute de soi et des autres (empathie), l’amour de soi et les autres pour se rendre compte que nous voulons tous être aimé mais nous n’avons pas appris comment donner de l’amour ou comment accepter l’amour.

    Notre ancien style de vie nous éduquait dans la peur et nous montrait comment se conduire. Pourquoi nos sociétés et nous gouvernements nous diraient comment se conduire, quoi consommer si on ne sait même pas ce que nous aimons?

    C’est à nous de dire aux sociétés et gouvernements ce que nous aimons. C’est un travail d’équipe, une relation gagnant-gagnant ou chacun de nous a une chance égale de s’épanouir, de se développer et réussir. Je ne sais pas pour vous sauf que j’aimerais vivre dans une société de Paix, d’amour et liberté.

    Besoin de seulement 3 conditions :
    1- Nous ne formons qu’Un.
    2- Il y en a assez.
    3- Nous n’avons rien à faire.

    Si vous décidiez <>, vous cesseriez de vous traiter mutuellement comme vous le faites.

    Si vous décidiez <>, vous partageriez tout avec tout le monde.

    Si vous décidiez <>, vous cesseriez d’utiliser le fait d’accomplir comme solution à vos problèmes et passeriez plutôt à un état d’être permettant de faire disparaître votre expérience de ces problèmes et ainsi évaporer les conditions mêmes de cette expérience.

    Je n’ai rien à posséder, je n’ai rien à faire, et rien que je doive être, sinon ce que je suis maintenant.

    Cela ne signifie aucunement qu’il faut éliminer <> et <> de ta vie. Cela veut dire que ce que tu possèdes ou fais jaillira de ton être – au lieu de t’y mener.

    Lorsque tu agis à partir du <>, tu fais certaines choses parce que tu es heureux – par opposition au vieux paradigme selon lequel tu faisais des choses qui, tu l’espérais, te rendraient heureux.

    Lorsque tu viens de la <>, tu accomplis certaines choses parce que tu es sage, et non parce que tu essaies d’atteindre à la sagesse.

    Lorsque tu viens de <>, tu fais certaines choses parce que tu es amour, et non parce que tu veux recevoir l’amour.

    Tout change, tout fait volte-face, quand tu viens du <> plutôt que de chercher à <>. Tu ne peux pas <> ton chemin vers <>. Si tu essaies d’être heureux, d’être sage, d’être amour – ou d’être Dieu -, tu ne peux <> par le fait d’accomplir. Et pourtant, il est vrai que tu accompliras des choses merveilleuses à partir du moment où tu <>.

    Voici la divine dichotomie. La façon d’<>, c’est d’ <>. Sois seulement où tu choisis d’arriver! C’est aussi simple que cela. Il n’y a rien à faire. Tu veux être heureux? Sois heureux. Tu veux être sage? Sois sage. Tu veux être amour? Sois amour.

    De toute façon, c’est qui tu es.
    Tu es mon bien-aimé.

    Extrait du tome 3, Conversation avec Dieu, un dialogue hors du commun de Neale Donald Walsh.

    Merci pour votre collaboration. Si je vous dit ceci, c’est parce que de nouvelles expériences encore plus merveilleuses et grandioses nous attendent et nous les vivrons ensemble car nous sommes les créateurs par notre imagination fertiles.

  2. crystallia

    5 octobre, 2013 à 12:08

    Bonjour,

    Cel, le poids de la culpabilité peut être bien différent selon chacun. Lié à la guérison, il révèle clairement les manques de discernement et de confiance en soi.

    Il révèle l’incapacité à accepter que c’est l’âme de celui qui est soigné qui accepte ou non de guérir.

    Chouchou, tu peux pleurer ou tu peux prendre le problème à bras-le-corps.

    Sapin, j’ai commencé dans le besoin, il était plus fort que ma peur. J’avais besoin de parler, de dire ce que je vivais, de partager j’avais besoin de montrer qui j’étais. Tout en sachant que je pouvais être mal accueillie, je l’avais vécu ailleurs.

    J’ai commencé à écrire sur un blog après avoir échoué à tenir un journal intime. Je ne savais pas qu’il prendrait cette tournure. Je voulais juste m’exprimer.

    J’ai compris assez rapidement que ce je n’avais pas pu faire dans l’intimité d’un journal tenu secret, je devais le faire au grand jour. Restait le pourquoi, je suis davantage introvertie qu’il n’y parait. Je n’aimais pas spécialement qu’on me remarque, je me suis faite à l’idée et j’avoue que m’exposer m’a aidée à m’accepter comme je suis.

    Aujourd’hui je me pose beaucoup moins de questions vis à vis de ce blog et de ma démarche. Je suis beaucoup dans le plaisir, dans la liberté, l’envie.
    La peur perd du terrain chaque jour, je ne ressens plus le besoin de m’exprimer, par ce biais, c’est devenu naturel.

    Bise ;)

Consulter aussi

« Multipotentiel »

Bonjour à tous, Vous avez déjà vu ces publicités, comment trouver sa voie en tant que mult…