Accueil Spiritualité Ce qu’on s’avoue et le reste…

Ce qu’on s’avoue et le reste…

9

Ce qu'on s'avoue et le reste...  1310251231258035711670913

Bonjour à tous,

Je n’ai plus de fièvre du tout on dirait. Tant mieux, j’attends la fin de la toux maintenant lol.

La toux…

Je croyais que j’avais une baisse de moral mais ce n’est pas ça non. Un jour on se voit devant ce que l’on voudrait et que l’on n’a pas. Pourquoi ? Parce que c’est là et que tout ce qui est là a de l’importance, de l’influence, de la portée. Certains ont alors l’idée de tirer les cartes et de regarder si ce qu’ils désirent est proche. Moi en l’occurrence. Parfois on a de bonnes idées et d’autres fois…

Je voulais savoir si j’allais rencontrer quelqu’un prochainement. Au moins je sais. Je me disais déjà, décidément, quand j’ai eu envie de tirer une dernière carte alors je l’ai tirée. C’est vraiment dommage qu’elle ne soit pas sortie plus tôt, par exemple en résultat lol, mais c’était une très jolie carte.

Ne croyant pas à la fatalité, je me suis dit qu’il doit y avoir une raison à cette situation. Qui reconnaissons-le, se prolonge drôlement. Sauf que je me heurte au genre de réalité que je vois parfois chez d’autres en consultation, tout est normal.

Pourquoi est-ce normal ? Je croyais que normal c’était de rencontrer quelqu’un à 20 ans comme tout le monde. Enfin je schématise mais vous avez compris l’idée. Pourtant quand je regarde, je ne vois pas de problème.

Parfois quand je dis aux gens, tout est comme ce doit être actuellement, ils réagissent en étant déçus et découragés et je me retrouve à leur expliquer que notre ego et notre âme ne voient pas les mêmes priorités ni ne visent les mêmes objectifs.

C’est marrant, ça semble plus facile d’expliquer aux autres…

Enfin, mon sourire est revenu finalement, c’est la bonne nouvelle. Ca tombe bien parce que je n’ai aucune envie d’aller travailler aujourd’hui. Pas plus qu’hier en fait.

Je m’ennuie, j’ai l’impression que ce que je fais ne sert à rien, je ne supporte pas l’ambiance du bureau et ma télépathie est effectivement en train de se développer. Vous avez déjà eu l’occasion de capter « la noirceur » ? Je ne vois pas d’autre mot. Merci à mes gentils guides d’avoir minorer mon empathie. Je me serais pris une méchante claque autrement. 

C’est vrai que ça fait du bien de s’avouer les choses. La fin de ma grippe ? Je l’espère lol !

Bise à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres articles liés
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

9 Commentaires

  1. Sapin

    27 octobre, 2013 à 3:24

    Et lapriereducompositeur, si tu me lis, heu bonjour,

    je me demandais en lisant ton commentaire… tu parles d’une des plus grosses peurs de ta vie. De quoi as-tu eu peur précisément dans cette situation particulière, dans le cas où tu veux bien en parler?

    Moi si je me mets là à te dire que tu est le diable, j’imagine que ça ne fera pas pour autant partie du palmarès des peurs de ta vie, donc j’imagine que ce n’était pas l’affirmation en elle même, cher diable. <3

    Belle journée à tous … merci

  2. Sapin

    27 octobre, 2013 à 3:18

    Coucou.
    La télépathie, ça semble obliger à être vaste, et à se maintenir vaste. Le lâcher-prise semble devenir vital…
    …quand on se sent fatigué, capter les pensées etc qui trainent dans les autres est vraiment critique, je trouve.

    Je vois ça entre autres comme un catalyseur : sans lacher-prise (entres autres), c’est l’enfer ; avec, j’imagine que ça peut aller, et on commence à pouvoir en faire quelque chose de constructif…

    Mais je parle à moitié de ce que je ne connais pas. Je ressens souvent les postures mentales et certaines informations, mais consciemment, pas de phrase claire et directe, par exemple.

    Je ne me souviens pas, en fait, si j’ai déjà capté la « noirceur ». Enfin, l’idée d’un noir, strictement « noir ». Peut-être parce que je fuis maintenant presque en réflexe certaines personnes et ambiances, avant de me retrouvée confrontée. Je me concentre peut-être fort sur autre chose, fait semblant de pas le voir. Ou peut-être que je me ferme, ou encore ne le perçois juste pas. Pourquoi, est-ce que c’est horrible ?

    Sylvie, s’il te vient l’envie d’exprimer comment tu vis ta « nouvelle » télépathie au jour le jour, je suis intéressée. Tu as déjà un peu commencé oui. De toute manière, le reste m’intéresse aussi, le reste de tes ressentis sur ce que tu vis.

    En ce qui concerne l’ambiance de bureau, ce que tu décris
    « Je m’ennuie, j’ai l’impression que ce que je fais ne sert à rien, je ne supporte pas l’ambiance du bureau »,
    fait écho avec ma dernière expérience, à l’époque je me voyais juste devenir un peu plus chaque jour un zoombie bipolaire, violemment frustrée et majoritairement contenue au bureau, en noyade constante ; et sans Joie le reste du temps. Je n’avais pas la Foi qui porte, en moi. Je pensais quand même qu’il y avait un autre moyen pour moi de vivre, quelque part, en dehors de la survie morale.
    J’ai arrêté ce qui était une première année d’un cursus en alternance. A l’école, ça ne prenait pas non plus. Le sentiment d’échec est encore là, même si je sais que j’ai quitté une situation où je ne respirais qu’à grand-peine. Je ne travaille plus depuis ; je vis sur mes réserves, dans l’idée de mettre d’abord au clair ma direction, avant d’aller quelque part.
    Il me semble qu’il m’est resté un traumatisme, bien que je n’y voie pas clair. Regarder des offres d’emploi dans le domaine en question fait monter en moi une émotion forte non identifiée où je me vois en train de démolir mon ordinateur, je prends quand même ça comme un signe, disons ‘–, . Je suis d’ordinaire peu encline au coups de sang, donc j’ai du refouler un paquet de choses. Je pense soudainement à, écrire. Je vais essayer ça.

    Tout ça pour dire aussi, éviter de partir sur un sentiment d’échec, et développer sa foi, ça me parle!!! :7

    C’est parti pour un commentaire en deux parties

  3. lapriereducompositeur

    26 octobre, 2013 à 3:07

    Coucou!

    Ben la télépathie ça doit être horrible.
    Il m’arrive d’en vouloir aux gens à cause de ce que je sens qu’ils ont pensé (en décalage avec ce qu’ils ont exprimé)… Et dans un sens c’est absurde car au fond ils sont polis et ne disent pas certaines choses pour ne pas blesser…

    Mais bon dieu certaines vérités je préfère m’en distancier.
    Certains esprits sont si pervers, salis, ou tellement en détresse qu’y avoir accès revient à plonger dans un grand gouffre sombre effectivement.

    Un jour ma marraine spirituelle m’a expliqué qu’il y avait des âmes très noires, ou gris foncé, qui s’emmuraient dans leurs propres peurs… Et qu’on ne pouvait rien faire pour eux, puisqu’on risquait de se faire soi-même démolir.
    Je n’y croyais pas moi je vivais dans un monde de bisounours où il y a de l’espoir pour tout le monde.
    Mais un jour une femme très malade a fait une crise de délire devant moi et m’a dit que j’étais le diable. (Si si, c’est authentique.)

    J’avais beau ne pas être en forme, je savais pourtant être la chose la plus lumineuse dans cette pièce.
    J’ai eu cette sensation que la noirceur d’une âme peut changer toute sa référence de couleur en s’enfermant.

    Bref tout ça pour dire que j’ai arrêté de penser comme un bisounours et que j’ai appris à réfléchir à ma self-préservation hein!!!

    Je crois quand même que c’était une des plus grosses peurs de ma vie. Du coup je repère la noirceur même minime. Et je me méfie des gens.
    Et puis j’ai sombré moi même bien bas… Mais ma noirceur, va savoir pourquoi, n’était pas du tout faite de la même matière.

    Bref…
    Quand noirceur il y a, préserve-toi!!!

    Des bisous!

  4. crystallia

    26 octobre, 2013 à 1:28

    Bonjour à tous,

    Camille, quelle drôle de « coïncidence » justement je me suis réveillée avec le chiffre 2 en tête et le mot collaboration. Je ne crois pas au hasard, peut-être qu’on devrait essayer.

    Merci à vous tous en tout cas pour vos mots.

    Bise ;)

  5. clo

    25 octobre, 2013 à 18:23

    Coucou,

    Je trouve que les photos d’illustration que tu choisis vraiment magnifiques , tu les choisis intuitivement et elles reflètent toutes leur adéquation avec le thème choisi …La belle sur le tigre semble , certes, dubitative, mais reste majestueuse et admirable tout comme toi :)

  6. Bluebird

    25 octobre, 2013 à 16:09

    Coucou Sylvie…

    Une plume bleue,
    Trois fois rien de douceur,
    Un sourire du coeur,
    et un bouquet de joie !

    Pour toi, juste pour toi, aujourd’hui.
    Porte grande ouverte au soleil, pour chasser la grisaille des portes fermées : c’est plein de lumière et de fleurs…sers toi.
    :)

    Je te souhaite de prendre soin de toi. C’est une bonne occasion cette grippe,après tout. De ce que tu partages, les dernières semaines ont été sacrément rudes.C’est peut-être normal d’avoir un coup de blues à traverser ?

    Bises et encouragements

  7. Jonathan

    25 octobre, 2013 à 14:27

    Bonjour à tous,

    Un petit rappel que lorsque nous parlons de nos propres nuages noirs ou voiles, etc, nous devrions toujours parlé au passé afin de vivre un moment présent dès plus agréable et admirer la beauté qui nous entoure et ainsi améliorer notre futur du même coup. ;-)

    Si on se souvient des formules magiques en 4 étapes selon la religion catholique :
    1- Croire
    2- Pensée
    3- Dire
    4- Faire

    Selon le bouddhisme :
    1- Entrer dans le courant
    2- Revenir encore
    3- Sans retour
    4- Grand éveil

    Selon la Kabbale :
    1- Émanation
    2- Création
    3- Formation
    4- Action

    On retrouve ces expressions dans toutes les religions, l’ésotérisme, la science, la politique, la justice, l’économie, etc.

    Maintenant, il nous reste à bien assimiler ses informations et les vivre dans le quotidien qui est la partie la plus difficile avec notre style de vie tellement stressant qui nous éloigne de notre source divine en nous car nous oublions de prendre du temps pour nous et faire les choses que nous aimons (objectifs).

    D’où l’expression : facile à dire mais pas facile à faire. ;-) C’est une prise de conscience à la fois individuelle et collective ou un choix à faire et assumer ce choix tel qu’il soit.

    Je suis né pur, noble et ouvert à tout ce qui est comme tout enfant incarné, ensuite baptisé par mes parent car ils étaient catholiques, ensuite athé à l’adolescence avec une ouverture d’esprit sur tout ce qui est car je me souviens qui je suis vraiment maintenant depuis cette année seulement.

    Dans la religion catholique, on appelle cette expérience faire son chemin de croix que les vidéos de Isabelle Padovani expliquent de façon simples et claires. Expérimenter le haut et le bas, la gauche et la droite.

    https://www.youtube.com/watch?v=jMlVyoOkk6I

    Ceci un exemple parmi tant d’autres qui nous servent de rappel à bien définir nos objectifs et rêves tant individuel que collectif afin de ne pas oublier ce que nous voulons vraiment réaliser.

    Merci pour votre collaboration.

  8. Camille

    25 octobre, 2013 à 14:24

    Coucou Sylvie,

    dis, ca fait des jours que j’y pense, ch’sais pas pourquoi.
    Ca te dirait de monter un projet ensemble et de le commercialiser ?

    t’sais bien, je vois de la tune partout moi, et du coup j’arrive pas à pondre mes concepts, et j’ai besoin d’un boost pour les pondre sinon je me flémardise comme par magie … et toi, tu ponds les trucs mais tu vois pas la tune….
    J’me dis pourquoi pas.

    Si ca te tente fais moi signe. parce que figures toi que je finis mon taf mi-novembre. après j’ai un créneau qui s’ouvre à moi. je me dis peut être qu’il est temps de mettre en place un projet et je me dis que travailler en équipe marche aussi.

    Bises !

  9. Nicolas

    25 octobre, 2013 à 12:48

    Salut

    Tu sais sylvie, se regarder ne veut pas dire s’obsurcir parce que la vie qui nous entoure ne répond pas aux exigenes de notre personnalité/notre égo. Je ne fais pas de consultation, je suis plutot du coté phylosophique de la chose je parle, je vie avec mon coeur et je remercie chaques jours Dieu en moi de me permettre d’apprendre. C’est le rayon rose de Dieu, celui de Chamuel et de Paul le Vénitien. Sylvie, aime, fais toi plaisir, écoutes toi dans le vide le plus complet, dans la 1ere idée, dans la tranquilité de vie la plus stable, la plus complete. Tu créé tes propres nuages noir et tu te voiles toute seule ton coeur, là où se trouve la présence de Dieu, en ton coeur physique. Apres tu as la présence I Am (présence de Dieu individualisé) ainsi que le saint Je christique dans la dimension du rayon blanc (c’est le corp pour acceuillir Dieu). Bye à bientot : )

Consulter aussi

Trois petits chats

Bonjour à tous, « Chante comme les enfants, trois petits chats, trois petits ch…