Archive pour novembre, 2013

Les bons outils

Les bons outils 1311300415478035711778031

Bonjour à tous,

« Alors ma belle Sylvie, tu ne nous as pas dit ce que tu pensais de ton propre travail. », me rappelle Sammael.

Ah Sammael, j’ai revu la partie sur les rêves spirituels. L’ensemble me convient mieux maintenant du coup.

« Et comment se sont passées les soldes ? »

Très bien, j’ai trouvé une jolie robe ce matin.

« Encore un bon moment au paradis ? »

On dirait bien.

« C’est mieux. Et les vacances ? »

Elles m’ont fait beaucoup de bien, je le sens.

« Parfait. Tu es prête à retourner travailler au bureau ? »

Repose-moi la question demain.

« Je te la pose maintenant. »

Pas avec beaucoup d’entrain.

« Mais encore ? »

Je n’ai aucune envie d’y retourner.

« Bon, tu as remarqué, les sacs Kate Spade étaient à 75 %. »

Tu parles si j’ai vu ! Je ne vois jamais de telles soldes à côté de chez moi. Pas sur la saison en cours. Dommage, sur ce site il n’y a pas de livraison en dehors du Canada ou des USA. 

« Et il y avait 50% sur Net-à-porter. »

C’est ce matin en allant sur un de mes blogs préférés que j’ai trouvé tous ces liens intéressants. La blogueuse a fourni un travail de dingue pour recenser toutes les promos du net relatives au Black friday. L’an prochain, maintenant que je suis prévenue, je m’arrangerai pour avoir de l’argent à cette période de l’année. Parce que Net-à-porter, même à 50%, ça reste du domaine du rêve pour beaucoup d’articles lol !

« Nordstrom livre chez toi. »

Oui mais le seul sac qui m’intéresse n’est pas soldé. Non, comme je l’ai dit, l’an prochain je m’y prendrai autrement.

« Et sur J.Crew ? »

Seigneur, j’ai décidé de ne plus y aller pendant quelques temps. Ils ont de trop belles chaussures !

« Asos propose des soldes également. »

Justement, je m’étais dit que j’allais acheter ma robe du 31. Mais bon, la tenue du 31, je la cherche toujours un peu avant de la trouver…

« Donc l’an prochain tu comptes faire en sorte de pouvoir profiter de ces soldes ? »

Oui, il y a plein de choses intéressantes.

« Eh bien, tu vois la vie est pareille au Black friday. Il y a ce qui est et toi, tu as juste à repérer ce qui est à ta portée et ce qui pourrait l’être avec quelques efforts. L’an prochain, le sac Kate Spade que tu voulais ce matin ne sera plus en vente. Néanmoins, il y aura d’autres opportunités.

Là maintenant, il y a des occasions à saisir, autour de toi. Certaines sont à ta portée, d’autres nécessitent un effort et d’autres encore te sont inaccessibles. Sur J.Crew tu as l’impression de ne voir que de superbes paires de chaussures. Ou de jolis bijoux fantaisie. Tu ne supportes pas facilement les bijoux fantaisie. Et tu refuses de payer 300€ une paire de chaussures. Tu n’achètes donc jamais rien sur ce site. Mais tu sais qu’il existe, qu’il y a dessus beaucoup d’articles qui te plaisent et tu y vas avec plaisir en sachant que si tu as la possibilité d’acquérir quelque chose d’intéressant tu le feras volontiers. 

Vois le monde et la vie avec cette même ouverture. Je vais te reposer la question, que penses-tu de ton propre travail ? »

En vérité je le trouve bon. J’en suis assez contente.

« C’est là le plus important. Es-tu sereine à l’approche de la fin des vacances ? »

J’ai plutôt envie qu’elles ne s’arrêtent pas.

« Es-tu capable de voir au-delà des barrières immédiates, es-tu capable de discerner dans le paysage une véritable opportunité, un leurre, une porte bancale, de bons outils ?

Vous ne vous en rendez pas souvent compte mais, de bons outils peuvent être infiniment plus profitables qu’une opportunité toute prête. Si vous savez vous en servir, ils peuvent vous amener à plusieurs opportunités.

Parfois, vous pleurez de ne pas parvenir à trouver les opportunités que vous voudriez alors qu’à vos pieds se trouvent de bons outils.

La liste de cette blogueuse t’a été bien utile. Elle t’a permis de repérer les sites sur lesquelles tu prendras plaisir à faire les soldes l’année prochaine. Parce que tu auras pris soin de mettre ce qu’il faut de côté. En songeant précisément à ce que tu désires obtenir.

Parfois, c’est bien aussi d’avoir de bons outils. Ils vous permettent d’arriver à un résultat plus précis. L’expérience est un outil inestimable par exemple. »

Merci Sammael. J’ai reçu plusieurs signes ou messages me disant, ton ouvrage est bon. 

Au départ avec le don de connaissance, on a l’impression que tout est facile, qu’on a juste à demander et les réponses arrivent. J’écris avec, je réponds avec aussi. J’ai cru longtemps à cette facilité. Mais, il n’y a pas de connaissance sans expérience. Le savoir doit être éprouvé pour devenir connaissance. Ecrire ce livre m’a en réalité demandé beaucoup, beaucoup d’efforts. Parce qu’il fallait que je connaisse le sens de chaque information.

Je ne comprenais pas pourquoi, quand j’ai voulu reprendre il y a un mois, mes rêves ont subitement changé. J’ai eu l’impression de passer chaque nuit sous un rouleau compresseur et les rêves spirituels nous obligent à vivre chaque leçon en étant éveillé.

Je vous avais dit que le travail se faisait dans la douleur, ce n’était pas pour rien. Chaque nouvelle définition constitue une nouvelle leçon. Et moi je suis Mme Toutlemonde, entendez par là que j’apprends en vivant, je comprends à mesure que je m’ouvre. Tout n’est pas instantané.

Je sais pourquoi Sammael me demande ce que je pense de mon travail, est-ce que mes leçons oniriques ont portée leurs fruits ? Suis-je capable d’accepter ces connaissances ? Je le suis. D’accord, je ne l’ai pas toujours été, aujourd’hui je le suis. 

Bonne journée à tous ;)

  

« Sold out »

Bonjour à tous,

« Alors Sylvie, satisfaite des soldes ? », me demande Sammael.

J’ai repéré une jolie jupe, elle m’a plu tout de suite.

« Ce qui est pour toi est pour toi. »

Et ce qui n’est pas pour moi ? J’ai désiré cette jupe à l’instant où je l’ai vue. Je n’ai pas compris quand j’ai vu écrit « Sold out » après que j’aie sélectionné ma taille. Comment est-ce que le modèle peut déjà être épuisé dans ma taille alors que ladite jupe a été mise en vente à minuit ?

« Tu es arrivée trop tard. Voilà ce qui s’est passé. Or tu t’es connectée peu après t’être levée, il était à peine plus de 6h du matin. C’est qu’elle n’était pas pour toi.

En outre, 6h du matin pour toi correspond à 11h pour beaucoup d’autres. Tu as acheté une jolie robe à la place. Tu vois, il ne sert à rien de rester sur ce que vous ne pouvez pas avoir, il y a toujours quelque chose pour vous. Il y avait cette robe pour toi. Avec une belle réduction sur un modèle neuf. Il faut savoir apprécier les opportunités qui sont à votre portée. Ce sont elles qui peuvent rendre votre vie plus belle.

Ne regrette pas la jupe, vois la robe. »

Vois la robe, je l’ai achetée. Bien sûr que je suis contente de cet achat. Elle me plaisait aussi.

« Toutefois ce n’était pas ton coup de cœur. »

Voilà. J’ai été déçue parce que la jupe m’avait vraiment plu. Je la trouvais adorable et féminine. Et je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que ce sont les 38 et 40 qui ont disparu en premier. Il reste du 34 par contre !

« Tu es belle comme tu es, ne fais pas de régime pour entrer dans une jupe. »

Ne t’inquiète, je pense avoir toute ma tête. Tu as raison, j’ai quand même trouvé une jolie robe.

« Il serait dommage de la voir comme un lot de consolation. Parfois ce que vous voulez est une chose mais c’est autre chose qui vous convient et c’est parfait ainsi. »

Je comprends, j’avais bien saisi que nous ne parlions pas que de soldes.   

« Tu as entendu le message de ton dernier rêve ? »

On a tous le droit d’aimer sa vie ou pas.

« C’est un message plus complexe qu’il n’y parait. Revenons sur la jupe. Elle t’a plu à l’instant ou tu l’as vue. Son prix ne t’a pas arrêté du fait de la réduction accordée ce jour. Tu as vu une belle occasion d’obtenir ce que tu désirais. Toi tu travailles pour gagner ta vie. Tu connais la valeur de l’argent. Tu fais la distinction entre ce que tu veux et ce qui te plait vaguement. Tu savais que la jupe te ferait vraiment plaisir mais à présent tu sais aussi que tu ne l’auras pas. Malgré le fait que tu aies travaillé suffisamment pour pouvoir te l’offrir. Tu me suis ? »

Je te suis.

« Forcément, c’est une déconvenue pour toi. A quoi servent les efforts lorsqu’ils ne portent aucun fruit ? Tu avais déjà dû renoncé à la jupe en tulle, trop chère à l’époque et lorsque tu as eu l’argent, le modèle était épuisé, sold out comme il est désormais inscrit sur le descriptif. 

Si tu avais veillé une heure de plus la nuit dernière, tu aurais pu avoir la nouvelle jupe. Mais tu étais fatiguée et tu es légitimement allé dormir. Ce sont d’autres femmes qui ont pu bénéficier de la jupe neuve à un prix intéressant. 

Oui qui avaient eu les moyens de s’offrir la jupe en tulle.

On a tous le droit d’aimer sa vie ou pas signifie que tout est question de perspective. Si tu t’en tiens à ce que tu n’as pas ou à ce à quoi tu as dû renoncer, tu ne pourras jamais rien apprécier. Comment porter ta nouvelle robe ? »

Je pense que comme j’ai choisi une couleur neutre, je n’aurai pas de mal à trouver de jolis accessoires pour aller avec. Et surtout je pourrai les varier. Ainsi la tenue sera un peu différente à chaque fois que je la mettrai.

« Tu devrais essayer de trouver un sac rouge. »

Tu crois ? Mais oui pourquoi pas…

Je pensais à une ceinture orange ou marron au départ, mais un sac rouge avec mes sandales vernis, ce serait joli et un petit collier plastron…

« Tu vois, tu as le choix. Ou tu vois la robe comme un lot de consolation, ou tu apprécies d’avoir pu l’acheter. »

Je préfère la seconde option.

« Tant mieux. »

Merci Sammael.

Bise à tous ;)  

Crois en tes rêves

Crois en tes rêves dans Féérie 1311281126248035711775046

Bonjour à tous,

« Vivre dans ta maison, ta propre maison, sera le symbole d’un achèvement. Crois en ton rêve et crois en toi. »

C’est le message des Fées.

Bonne journée à tous ;)

Le gris du ciel

Le gris du ciel 1311280228468035711773279

Bonjour à tous,

Encore une belle journée  au paradis, c’est ainsi que je souhaite voir ce jour qui commence malgré un vilain avertissement onirique…

« Il concernait le travail. », me dit Gabriel.

J’avais bien compris.

« Le message était, le mauvais travail se paie. »

J’avais entendu.

« Pourquoi paniquer ? »

Tu plaisantes ? J’ai suivi votre conseil ensuite, j’ai tiré les cartes. Je vais me faire virer ?

« Penses-tu ? Depuis quand fais-tu des rêves différents sur le travail ? »

Depuis que je travaille sur mon livre.

« Tu as fini ? »

Non, mais j’y viens.

« Peut-être que c’est du bon travail, voire du très bon. »

Tu crois ?

« Pourquoi pas, tu t’es appliquée. Dans ton rêve tu retournais volontairement à l’école, décidée à accroitre tes compétences. Tu faisais remarquer à tes professeurs, parmi lesquelles une blogueuse mode que tu suis, que certains cours n’étaient pas correctement assurés. A la fin, on te demandait de faire une chose que tu fais souvent dans ton travail et tu as pu te rendre compte de carences évidentes, que l’on risquait à tort de t’attribuer. Tu t’es réveillée là-dessus et est arrivé le message, le mauvais travail se paie.

Ton tirage faisait état d’une séparation à venir. Tu as voulu savoir ce qui prendrait fin et tu as tiré une dernière carte. La méchanceté, voilà ce qui est sorti.

Peut-être que ton livre est bon. Peut-être. Peut-être que tu trouveras un éditeur. Peut-être.

Tu as fait un rêve spirituel. »

Ca j’avais compris, il y avait trop de références personnelles. Mais la blogueuse, elle fait du bon boulot en général. 

« Oui, peut-être que ton livre aussi est bon. Tu vas acheter sa nouvelle robe ? »

J’ai davantage envie de la jupe en dentelle noire. En plus demain c’est le black friday si j’ai bien compris. Je ne connaissais pas cette tradition, mais puisque beaucoup de sites américains livrent n’importe où, je trouve ça bien sympa. Elle doit présenter ses nouveaux modèles demain justement et en plus ils seront donc en promo. Je pense que si elle ne remet pas en vente la jupe en tulle, je prendrai celle en dentelle. Il faut savoir rebondir.

« Nordstrom aussi propose des promotions à l’occasion du black friday. »

Mais  pourquoi m’en parler ? Il ne faut pas me le rappeler ! Tu penses à mon malheureux compte en banque ! Je te rappelle que j’ai encore les achats de noël à faire !  Mais peut-être qu’en m’achetant un sac je serai davantage inspirée pour mes proches…

« Peut-être trouveras-tu de l’inspiration aussi sur Net-à-porter ? »

Seigneur, Net-à-porter, ce site ne devrait pas exister. C’est quand je passe dessus que je réalise qu’il est temps que je gagne au loto !

« As-tu réellement besoin d’une robe à 3000€ ? »

Besoin non.

« En as-tu envie ? »

Tout dépend de la robe. Si c’est pour aller au marché, certainement pas. Si c’est LA robe de soirée et que j’ai l’argent, pourquoi pas. Mais il faudra qu’elle soit noire et que je puisse la porter plus d’une fois. Ceci étant dit, si j’avais eu 3000€ je serai partie en vacances.  

« Tu n’aurais pas acheté une robe ? »

Je ne crois pas.

« Tu pourrais t’endetter pour une robe ? »

Si je tombais sur la tête !

« Alors tu sauras rester raisonnable demain en allant sur Nordstrom pour profiter des soldes du black friday. »

Lol !

« Et avant tu iras tranquillement repérer les tendances sur Net-à-porter, comme font beaucoup d’autres femmes qui s’inspirent ensuite de ce qu’elles ont remarqué pour composer des looks nettement moins chers à partir de ce qu’elles trouvent sur d’autres sites. »

Le net est un outil merveilleux.

« Cette blogueuse que tu aimes bien, elle s’est inspirée de sa passion pour la mode pour créer des tenues que les femmes comme elle et plus largement, que les femmes, voudraient porter. Mais tu n’es pas mormone, pourquoi la lis-tu ? »

Je l’aime bien. Elle a l’air de vivre en accord avec ce qu’elle dit. Et je mets au défi quiconque de me dire qu’elle suit à la lettre les préceptes d’une religion en voyant ses tenues. Ce qu’elle porte est le plus souvent joli ou élégant voire les deux. J’ai acheté une de ses jupes, TOUTES mes collègues m’ont demandé où je l’avais eu. Ma propre mère, qui coud, était impressionnée de la voir si bien coupée. J’en ai commandé une autre, je l’attends.  

« Parfois le problème ne vient pas de soi mais de son entourage. Cette jeune femme est très aidée par ses proches. Elle est encouragée. C’est son mari qui a financé sa ligne de vêtements.

Dans ton rêve aussi elle faisait de son mieux, mais certains professeurs étaient absents et la qualité de l’enseignement en pâtissait. Ce dont tu t’es ouvertement plainte.

Dans ton travail tu as plus l’impression de régresser qu’autre chose. La blogueuse, c’est ta directrice, la personne qui t’a fait entrer dans l’entreprise et qui avait promis d’achever ta formation. Ce qu’elle n’a pas pu faire. Le mauvais travail se paie. Aujourd’hui elle est en difficulté autant que tu es en difficulté.

Toutefois, elle a été victime d’une sorte de conspiration due à la jalousie trop évidente de sa propre fille, il a juste fallu exploiter cette veine et c’est ce qu’ont fait les deux autres associés. Il n’y avait pas de solution dans ton rêve, pas plus que dans ton tirage. C’était une mise en lumière.

A la fin, tu voyais la conspiration, le fameux problème qui allait te retomber dessus. Mais concrètement, pouvoir intercepter quelque chose dans un songe, finis ma phrase. »

Cela revient à trouver une solution sur le plan matériel. 

« Oui, peut-être que ton livre est bon. Qui sait ? »

Peut-être oui lol. Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)

Kevin

Kevin dans Depuis l'entre-deux 1311260957238035711769421

Bonjour à tous,

Kevin était le fils cadet du mari de l’une de mes tantes. Un cousin par alliance donc, on va dire ça. De toute façon je le voyais comme un cousin. Il était plus âgé que moi et avait une collection de BD fabuleuse. Je les lisais quand je venais passer les vacances chez eux en Normandie. Il avait aussi le Kama sutra et des livres bizarres sur la photographie…

Quand j’étais encore enfant il était déjà ado et je me souviens que tout ne se passait pas forcément très bien avec ma tante. Ses frère et sœur étaient de jeunes adultes, sa mère était décédée, il était obligée de vivre avec ma tante, il n’avait qu’une seule hâte, c’était grandir et partir. Et malheureusement sa mère était décédée en lui laissant beaucoup d’argent.

Quand il a eu 18 ans, il a pris un appartement avec des amis. Un véritable dépotoir je vous assure, j’y ai été une fois, avec mon oncle, je n’ai pas compris. Mais dans ce dépotoir il y avait la dernière télé, la dernière console, la dernière chaîne hifi, vous voyez le genre. Ce jour-là, il nous a ouvert dans la fumée car il fumait beaucoup et ses deux amis aussi. Aucun ne travaillait ni n’étudiait. Ils vivaient tous sur l’argent de l’héritage de Kevin.

Son père a essayé de lui parler, de le mettre en garde, mais devenu adulte Kevin ne voulait plus écouter. D’ailleurs il nous a gentiment congédié ce jour-là. Je l’ai revu quelques mois après, en sortant d’un centre commercial, ce fut la dernière fois.

Nous avons déménagé et un jour, ma tante a appelé. Kevin avait eu un grave accident de voiture avec des amis. Ils étaient quatre dans le véhicule, trois sont morts, le dernier a été grièvement blessé. C’est Kevin qui conduisait, il avait foncé dans un barrage de police.

Nous avons su par la suite qu’il se droguait et que ce jour-là notamment il n’était pas clean. Mon oncle a eu énormément de peine. Sa fille aînée elle, est restée la plus pragmatique il faut bien le reconnaître, l’argent et les affaires de Kevin ont disparu en un rien de temps. Toutefois il l’a laissée faire.

Kevin était son préféré. Au grand désespoir de ma tante…

Ils ont eu un enfant ensemble, une fille. Je mentirais en vous disant autre chose que, il a toujours été là pour elle, il a toujours pris soin d’elle. Seulement, quand on est enfant on observe les adultes et on entend aussi quand ils parlent. Ma mère et ses sœurs pensent que le mari de ma tante n’a jamais oublié sa première épouse, dont il était divorcé et qu’il a toujours préféré ses trois premiers enfants.

Je ne saurais pas vous dire ce qui est vrai là-dedans.  Je me souviens simplement de Kevin, du fait qu’il n’aimait pas les mêmes dessins animés que moi (c’était bien « Gwendoline » pourtant) et qu’après sa mort mon père a commencé à dire qu’il fallait surveiller ses enfants jusqu’à pas d’âge !

Enfin, tout à l’heure j’étais sur Facebook et je suis tombée sur une photo de lui, postée par son père. C’est ainsi que les souvenirs sont revenus. Je me demande pourquoi il a mis ça aujourd’hui. Mais je n’aurais pas le cran d’aller lui poser la question. Je vais juste supposer qu’il en avait besoin. Ce que je peux comprendre.

Ca m’a fait drôle de voir cette photo cela dit, ça m’a fait plaisir. Comme quand on regarde de vieilles photos d’enfance en se remémorant les bons moments. Quand je repense à Kevin aujourd’hui, je ne suis pas triste, je ne suis pas choquée par la façon dont il est décédé, je repense à la tête qu’il faisait souvent et j’ai simplement envie de rire.

J’espère que sa nouvelle route est belle. Et qu’il a trouvé la paix qu’il a longtemps cherché ici. La vérité est qu’il ne s’était pas remis de la mort de sa mère, malgré les années. Je doute qu’il n’en garde plus aucune trace, je sais que ce genre de choses peut devenir un stigmate que l’on porte d’une vie à l’autre. Mais si tel est le cas, je suis sure qu’il le dépassera.

Et je me dis aussi que je serai contente de le recroiser un jour, ailleurs. Comme j’ai été contente de voir cette jolie photo.

Bonne journée à tous ;)     

Ma maison !

Ma maison ! dans Créations 1311251115578035711766750

 

Bonjour à tous,

Je peine à le croire moi-même mais je prends plaisir à faire le lexique de mon livre d’interprétation. Et à rajouter des petites choses au passage. Je vais tenir mon délai, je le sais à présent et je songe déjà à la récompense que je vais être en droit de m’offrir !

J’ai repéré la jupe de mes rêves sur internet il y a quelques jours, elle sera bientôt en vente. Le cadeau idéal ! Je me demande avec quoi je vais la porter mais je vais trouver c’est sûr.

Et tandis que je songe à cette jupe je me rappelle du projet initial qui était de trouver un moyen de financer ma maison. Alors, il est bien certain que je n’ai pas choisi le moyen le plus simple a priori. Mais je trouve que c’est une voie qui me ressemble tellement finalement que je suis contente d’avoir décidé d’achever mon dictionnaire des rêves. C’est aujourd’hui, en recensant les définitions, que j’ai réalisé la masse de travail que tout ceci m’a demandé. N’est-ce pas que je la mérite ma maison du coup !

Il faut encore que je trouve un éditeur me direz-vous et ce ne sera là qu’une étape. Néanmoins je serais bien contente si j’y parviens. Je commence seulement à réaliser que ça pourrait bien être possible.

Vivement que j’achève le lexique et la relecture, la dernière. Il faut bien se faire confiance un jour. J’ai décidé que le jour est arrivé.

Bonne journée à tous ;)

Vois et apprécie

Vois et apprécie dans Féérie 1311250156358035711764293

Bonjour à tous,

« Il arrive qu’un éclair fende le ciel rougeoyant et fracasse la terre sous vos pieds.

Il arrive que vous n’ayez pas le temps de vous mettre à l’abri.

Mais il arrive aussi que l’espace au-delà des nuages vous apparaissent un jour et alors…

Il arrive tant de choses aux petites filles distraites, qui ont oublié ce qu’elles voulaient, qui elles étaient et qui se réveillent un matin en réalisant qu’il y a un sol sous leurs pieds.

Vois-tu le sol sous tes pieds ? Vois-tu au-delà des étoiles ? Vois-tu ce qui t’attend dans un avenir proche ? Ou te laisseras-tu surprendre par l’éclair dans ce ciel changeant ? Petite fille distraite…

Vois-tu à un mètre devant toi ? Passe de bonnes vacances. Oui, de bonnes vacances. », me chantent les Fées.

Je ne vois pas à un mètre devant moi non, mais je sais que j’ai tiré la mort et la maison-dieu. Pourquoi ? Je vais avoir un problème ?

« Tu as tiré l’accident et la mort. Cela annonce un commencement et non pas une fin, petite fille pressée. Vois le ciel qui se prépare à la nuit, vois la journée qui s’achève. Vois le sol sous tes pieds.

Vois et apprécie. »

Merci à vous.

Bonne journée à tous ;)

 

Minnie Driver

Minnie Driver 1311240402528035711762648

Bonjour à tous,

La nuit dernière j’ai rêvé de Minnie Driver,  un songe dont je me souviens à peine, mais je me souviens d’elle…

« Où en es-tu avec ton livre ? », me demande Sammael.

Sammael, hier encore ça n’allait pas du tout. D’habitude quand je travaille sur un projet qui me tient à cœur, je suis gaie et contente. Et pleine d’espoir. Mais cette fois, les choses se passent dans la douleur.

« Vous accouchez dans la douleur parait-il. »

Je ne comprends pas pourquoi, je me suis mise à effectuer un énorme travail visant à me faire prendre conscience de ce que j’attendais réellement au travers cette création. Et ce n’était pas agréable. J’ai senti une pression, j’ai senti combien il était important pour moi d’aller au bout de ce projet et de le voir se concrétiser.

Et j’ai pris conscience également du fait que les rêves spirituels agissent sur nous à l’inverse des rêves communs. Les rêves communs sont là pour nous aider à régler des problèmes que l’on connait…

« …quand le but des rêves spirituels est de faire remonter ceux que vous avez enfouis. Alors forcément, le travail de guérison doit se faire consciemment et il est rarement agréable pour vous.

Tu crois que tu t’es réveillée par hasard un matin en voulant une maison ? Tu le crois encore réellement ? Le travail avait commencé avant que tu ne décides de suivre la suggestion de Lauviah.

Alors pour répondre à ta prière, pour Zelda, pourquoi es-tu pressée ? Prends le temps de savourer tranquillement ton jeu. Ne sais-tu pas apprécier les bons moments petite fille ? Prends le temps de jouer. Cela ne te fera pas de mal. Et achète l’autre ou fais-toi offrir l’un des deux, tu veux Sonic aussi non ? »

C’est vrai.

« Eh bien achète-le et joue tranquillement. »

Pour le DIY, tu sais bien que tu adores mettre de la peinture partout. Tu aimes moins nettoyer. Fais en sorte de ne pas avoir à le faire. Et évite de peindre sur le tapis rose. »

J’adore faire des trucs sur le tapis rose ! Même tirer les cartes.

« Mais tu y tiens, alors évite. »

Je me mettrai sur le lit.

« Pourquoi pas sur la table ? »

Je déteste travailler sur la table. Je vais utiliser une des petites tables pliantes comme pour les perles. Ou la peinture sur toile. Je les ai salis d’ailleurs…

Vive les mini tables. Elles me permettent de travailler en étant assise sur le lit. J’ai des chaises pour ceux qui se posent la question. Mais les chaises c’est pas comme le lit.

« Installe-toi sur le canapé avec une table pliante. Ou par terre en retirant le tapis et en couvrant le sol. Ou joue à un jeu, ou regarde la télé ou lis ou fais des biscuits. Mais prends le temps de le faire. Si tu veux te détendre, va avec le cœur léger. Et gourmand. »

Je vais tâcher de m’en rappeler.

« Pour le sourire, tu l’as reçu. »

Oui !

« Tu peux en demander un quand tu veux. »

Oui !

« Pour le lexique, tu es contente ? »

Oui, depuis ce matin ça semble facile et plus du tout rébarbatif.   

« Donc tu avances ? »

Oui, j’ai fini les définitions, même si je n’exclue pas un ou deux ajouts de dernière minute si je pense à quelque chose. Mais j’ai fini. J’ai fini ! Il ne reste que le lexique !!! Je suis contente.

« Comment sais-tu que c’est un bon ouvrage ? »

Je sais qu’il est la synthèse parfaite entre mes connaissances et ma propre expérience. De ce fait il me convient. Il est le reflet de ce que j’ai moi-même compris.

« Comment sais-tu qu’il pourrait convenir à d’autres ? »

Parce que je l’ai voulu ainsi. Pour moi seule, je n’ai pas besoin d’un tel ouvrage. Ce matin, le message de mon rêve m’est venu en tête, comme c’est toujours le cas depuis quelques temps. C’était tôt ou tard, on revient à ce qu’on est. Tandis que souriait Minnie Driver…

Je n’ai pas besoin d’un dictionnaire pour comprendre mes propres rêves. Par contre j’ai besoin de vivre autrement, alors pourquoi pas en revenant à ce que je suis.

« Tu vois, vous êtes capables de régler vos problèmes consciemment aussi. »

Lol ! Merci Sammael.

Bise à tous ;)

 

Petite prière du weekend

Petite prière du weekend 1311230655568035711759785

Bonjour à tous,

Seigneur, donnez-moi des jouets, demandait Anne-Sophie quand nous étions encore deux petites filles, ce qui avait bien fait rire sa mère. Mais voilà, c’est à mon tour de demander des jouets, c’est bientôt noël. Alors je partage ma prière avec vous parce que ce qui vient du cœur, peut être dit au grand jour.

Allons-y donc, Seigneur, aide-moi à me rappeler que l’étoile que j’ai déjà vu briller au-dessus de ma tête sera toujours présente et que par conséquent, il y aura toujours un lendemain.

Je voudrais aussi ne pas perdre trop de temps sur le prochain Zelda alors je te demande de m’aider à le finir vite et bien. Parce que je vais être obligée de l’acheter. Ou de me le faire offrir. Obligée.

Je voudrais également que mon prochain projet DIY se passe bien et j’avoue que j’ai un peu peur de mettre de la peinture partout… 

En même temps j’adore la peinture.

J’aimerais aussi trouver la force de me mettre enfin au sport parce que j’ai besoin de me muscler un peu. Beaucoup.

Enfin, je voudrais te remercier par avance de m’aider à finir le lexique de mon livre car, j’ai achevé les définitions et maintenant je voudrais pouvoir boucler. Avant la fin de mon délai.

Voilà. Je sais ce qui à mes yeux est le plus important dans cette liste mais je sais aussi que parfois, ce qui est important pour nous n’est pas le plus important pour notre âme.

Si bien que je pense que je te serai reconnaissante quoi que tu exauces en premier. Etant entendu que j’apprécierai que tu exauces tout. Voilà, c’était ma liste de jouets. 

Tu admettras que je ne suis pas trop exigeante et que je me suis montrée raisonnable. Surtout compte tenu du fait que j’ai décidé de ne pas te demander de me donner une maison. J’ai plutôt suivi le conseil de mon âme avec cette histoire de bélier, une façon de me dire, bouge-toi !

Bon, je voudrais aussi te demander une dernière chose, toute dernière, je voudrais un sourire. Tu sais comme quand je suis triste et que soudain je sens Lauviah se rapprocher de moi. Je voudrais un sourire de ce type alors que je ne suis pas triste, je voudrais simplement sentir que même quand je n’écris pas, tu es là avec moi. Un sourire. Voilà.

Amen. 

Bonne journée à tous ;)

Une poignée d’étoiles

Une poignée d'étoiles dans Mes poèmes 1311231240328035711757753

Une poignée d’étoiles dans un ciel dégagé, suffit ce soir-là à me rendre le sourire,

La fraîcheur du vent en cette chaude nuit d’été,  m’aida doucement à m’endormir,

Apaisée.

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause