Accueil Amour physique Les conséquences énergétiques de l’acte sexuel

Les conséquences énergétiques de l’acte sexuel

2

Les conséquences énergétiques de l'acte sexuel dans Amour physique 1311080206518035711712333

Bonjour à tous,

Il m’a été posée une question à laquelle je voudrais répondre.

« Il faut répondre à cette personne que le corps physique et tel une plante. Lorsque vous prenez soin de cette plante, que vous l’arrosez, que vous lui parlez, que vous lui donnez de l’engrais, que vous tenez compte de ces besoins d’être davantage exposée à l’ombre ou au soleil, elle vous le rend. Elle pousse, devient belle, elle vous ravit.

A l’inverse, lorsque que comme ta petite sœur dans son jeune âge, vous ne rêvez que d’expériences diverses afin de voir ce qui pourrait se passer et que vous versez du soda dans le pot, la plante se fane purement et simplement. », me dit Sammael.

Elle voulait savoir si les plantes aimaient le coca aussi…

« Elles n’apprécient rien d’autre que ce qu’elles attendent pour vivre, que ce dont elles ont besoin.  Les expériences de ce type sont vouées à l’échec. Aujourd’hui cela te fait rire de l’entendre raconter une telle anecdote. Mais revenons à la réalité qui t’intéresse.

Lorsque vous exposez au soleil une plante qui se plait à l’ombre, elle ne s’épanouit pas. Il en est de même lorsque vous conservez  à l’ombre une plante qui a besoin de soleil. Lorsque vous vous éveillez à la sexualité, vous n’avez pas encore conscience du fait que LA sexualité, ce n’est pas VOTRE sexualité. Or il y a une énorme différence entre les deux.

Nombreux sont ceux d’entre vous qui au travers leurs expériences tentent de percer les mystères de La sexualité, passant allègrement à côté de la leur. C’est ce qui est arrivée à la personne qui t’a interrogée sur les conséquences énergétiques de l’acte sexuel. Néanmoins, la première chose dont il faudrait que cette personne soit consciente est que vous êtes bien 80% à commettre cette erreur de départ.

Il n’y a pas honte à avoir lorsque vous êtes capables de reconnaitre que vous n’êtes pas satisfaits.  Il n’y a pas de honte à avoir lorsque vous êtes capables d’admettre que malgré cette insatisfaction, vous avez su prendre et donner du plaisir. Il n’y a pas de honte à avoir lorsque vous réalisez que les deux ne sont pas incompatibles.

Lorsque vous ne donnez pas à une plante ce dont elle a besoin, dans le meilleur des cas elle ne s’épanouit pas. Restons dans le meilleur des cas. Vous avez une sexualité qui vous permet de prendre et de donner du plaisir. Pourtant, il arrive que malgré cela, votre plaisir soit gâché par le sentiment étrange que vous vous salissez. Le temps passant, le plaisir finira par disparaître.

Vous vous demandez d’où peut venir le problème, la réponse est certainement pas à un niveau énergétique inaccessible. Lorsqu’une plante a besoin de lumière mais qu’elle est mal placée, elle s’efforce d’aller vers la lumière dès qu’elle en a l’occasion. Ce qui suffit bien souvent à vous aider à comprendre qu’il faut la déplacer. La mettre plus près de la fenêtre par exemple.

Si vous l’aimez c’est ce que vous ferez.  Si vous vous aimez vous comprendrez de la même manière que vous avez besoin que votre partenaire soit lui aussi capable de vous aimer autant.

Il n’y a pas de conséquence énergétique que vous ne puissiez voir bien concrètement dans votre vie. Le sentiment que vous vous salissez apparait d’abord dans votre cœur, puis dans votre esprit et enfin vous prenez conscience qu’il existe aussi au niveau de vos corps subtils mais tout est arrivé en même temps.

La question des liens énergétiques que vous pouvez tisser avec vos partenaires est moins complexe qu’il n’y parait. Il n’y a lien que s’il y a échange et ma petite Sylvie, il n’y a pas d’échange quand une relation vous inspire du dégout, il y a rejet.

Ce sont les conséquences du rejet qui peuvent vous poser problème.  Le rejet est une réaction extrême qui signifie que quelque part vous n’en pouvez plus de ce que vous vous infligez.

Nous en revenons à la nécessité de faire la différence entre LA sexualité et VOTRE sexualité. Nous en arrivons à la réponse qui concerne la personne qui t’a interrogée, elle a besoin d’être amoureuse et de se sentir aimée pour pouvoir faire l’amour. » 

Je pense qu’elle le sait.

« Peut-être que savoir et connaître sont deux choses bien distinctes petite Sylvie. »

Ah…

« Ce sont les conséquences du rejet qui posent problème Elles vous amènent à vous retourner contre vous-mêmes, à vous en vouloir et petit à petit à oublier que vous vous aimez. Dis à cette personne qu’elle a vécu ce qu’elle devait. Qu’elle en soit heureuse pour ce que cela lui a permis de réaliser et qu’elle se dise que si elle le souhaite, elle peut déplacer sa plante là où elle pourra s’épanouir. »

Merci à toi Sammael.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

2 Commentaires

  1. crystallia

    10 novembre, 2013 à 2:47

    Salut,

    Merci à toi.

    Bise ;)

  2. atellys

    8 novembre, 2013 à 11:42

    Coucou sylvie

    eh bien on peut dire que cet article tombe à pic je m’étais posée la question d nombreuses fois , merci de l’avoir partagé avec nous
    bises

Consulter aussi

Mise au point

  Bonjour à tous, Un certain nombre de personnes sont venus et continuent de venir à moi e…