Accueil Spiritualité La morsure du serpent

La morsure du serpent

11

La morsure du serpent 1311131049288035711730227

Bonjour à tous,

Après m’être éveillée sereine d’un joli rêve dont je n’ai gardé aucun souvenir, je sais juste que c’était un rêve d’encouragement, j’ai eu une vision dont par contre je me souviens bien nettement.

Il y avait ce petit serpent sans couleur, sans être pour autant translucide, qui n’arrêtait pas de me tourner autour, me tourmentant. Je l’ai attrapé et enfermé dans un gros flacon en verre. J’ai tourné le dos ensuite et j’ai entendu un fracas. Je me suis retournée, le petit serpent sans couleur était devenu un grand serpent aux écailles noires et il s’était libéré du flacon. Il s’est jeté sur moi et m’a mordu en plein cœur, j’ai alors pu avoir une vision de ses crocs et j’ai vu son venin, celui qu’il a planté dans mon cœur !

« As-tu eu mal ? », me demande Gabriel.

Non, je n’ai rien senti. Mais j’ai vu le venin, en gros plan. Ca m’a fait drôle.

« Le serpent est un initiateur, le tien te tourmentait dis-tu…

Ce n’est pas la première fois qu’un serpent te tourmente dans une vision. La première fois un petit serpent brun voulait absolument sortir de ton sac mais tu l’y as fermement enfermé. L’interprète qui avait analysé ton rêve avait été très surprise par ton geste. Une seconde fois tu as rêvé d’un immense python enchaîné de telle façon qu’il ne risquait pas de te courir après. Une troisième fois un petit serpent avait tenté de te donner une pomme. Cela ne te rappelle aucune scène ? Tu n’y avais pas pensé sur le moment, mais un serpent qui propose une pomme, c’est une image connue de vous pourtant. Tu l’avais refusé une fois encore.

Cette fois-ci, non seulement le serpent est devenu suffisamment fort pour te tenir tête, mais en outre, il est parvenu à t’inoculer son venin. Et dans ton cœur. Alors, que voulait-il te donner toutes ces années durant et dont tu n’as jamais voulu ? Dans ces rêves ou visions tu étais toujours inconsciente. Ce n’était pas des rêves lucides. Plus d’une fois nous t’avons dit que certaines choses sont affaire de moment. Du bon moment.

Un serpent agressif est un avertissement, le danger rôde autour de vous. » 

Le danger rôde ?

« Un serpent qui mord est le signe d’un changement radical. Comme une page qui se tourne, de manière spectaculaire. C’est un peu comme croquer dans la pomme. Ou apprendre à lire. Vous ne pouvez plus revenir en arrière.

Un serpent venimeux qui vous menace indique que si vous ne tenez pas compte de l’avertissement, vous aurez du mal à vous relever de la trahison qui vous attend. Il vous met en garde contre un tiers de votre entourage.

Un serpent venimeux qui vous mord, c’est la fin. »

Qu’est-ce que tu entends par fin !

« Les choses auraient pu se passer autrement, si tu avais été quelqu’un d’autre. »

Qu’est-ce que tu veux dire ? J’aurais dû accepter la pomme ? Ou ne pas enfoncer le serpent dans le sac ? 

« Mais tu n’étais pas consciente, souviens-toi. Tu as vu de manière imagée que bon, tu n’étais pas encore intéressée par certains aspects de la vie. C’est tout, il n’y avait rien à faire. »

Pourquoi il m’a mordue cette fois ?

« Il a essayé de venir à toi, tu l’as enfermé dans un flacon. Il en a jailli et t’a mordue en plein cœur car quand c’est l’heure, c’est l’heure. Un serpent venimeux qui mord, c’est la fin d’un état et le commencement d’un autre qui durera un long moment.  Il s’agissait d’une annonce. »

Une annonce ? L’avertissement c’est quand on peut encore faire quelque chose n’est-ce pas ?

« Oui. »

Mais l’annonce ça veut dire, c’est ça et c’est tout ?

« Oui. »

La fin de quel état ? Il n’était pas brun cette fois. Ni rouge et or. Noir ça veut dire quoi ?

« C’est une synthèse en l’occurrence. Un serpent sans couleur trop faible pour te résister qui devient noir et fort. Fort comme le python enfin libre. Mais venimeux comme le petit serpent brun. La raison pour laquelle Lauviah t’a tant protégée, est ce serpent qui avait besoin de retrouver sa vigueur. Tu es devenue forte, sans avoir eu besoin d’être blessée.

Il faut que tu saches, il y avait d’autres chemins possibles. Tu as choisi le moins difficile. Et vous êtes peu nombreux à faire ce choix, vraiment très peu. Vous aimez vous blesser. Toi, tu t’apprêtes à voir la bonne porte s’ouvrir devant toi et tu auras juste à passer.

N’aie pas peur de cette vision, elle t’annonce une libération. »

Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)   

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

11 Commentaires

  1. Camille

    17 novembre, 2013 à 13:33

    Coucou,

    Le serpent en un de mes totems ?
    j’en sais rien. Je sais simplement que depuis quelques temps, je rêve de serpents, mais c’est très récent.

    L’autre fois tu m’avais dit que j’avais la panthère noire en secondaire, que d’ailleurs, je rencontre beaucoup en rêve aussi ces derniers mois, et puis le chien, mais celui là, lol ! ca fait un bail que je ne l’ai pas vu !

    Tu auras un petit chat alors dans ta maison ? hihihi

    Par rapport au serpent, je me demande si le serpent en fait reste toujours en nous, comme le reflet de notre kundalini et que donc, il ne mourrait jamais.
    comme si la mort du serpent était une image, mais qu’en faite, sa forme change, c’est tout. Enfin, la mort de ton python m’a fait pensé à ca lol Tu le ressens encore ton serpent ?

    Bises

  2. crystallia

    17 novembre, 2013 à 13:18

    Honnêtement je n’aime pas les serpents. Moi j’aime les chats et les petits chiens. Mais surtout les chats.

    Le serpent est un de tes totems ? Moi je n’en ai pas autour de moi, à part le python lol !

    Bise ;)

  3. Camille

    17 novembre, 2013 à 12:59

    Coucou Sylvie,

    Et bien en faite, ce n’est pas l’animal que j’aimais au départ, disons que j’étais neutre. Et puis, récemment, j’ai commencé à les voir différemment surtout lorsque quand je fermais les yeux, je me voyais avec des serpents prêts de moi.

    Je me sens un peu seule à la maison et j’aurai bien aimée avoir un animal de compagnie, mais dans un appartement, je n’aime pas l’idée d’un chien, un chat à la limite. Mais le frère de mon compagnon a eu un serpent, il m’a parlé de son expérience et depuis, ça m’a beaucoup intrigué. Alors on est allée au magasin de serpents pour parler avec des spécialistes pour que j’en apprenne plus à leur sujet.

    Et puis j’en ai porté un là-bas, c’était un bébé, mais ca m’intrigue comme animal. Il y avait aussi là bas, un énorme Boa femelle, elle devait faire 3 mètres. On voyait sa tête chercher l’air frais près des bords de son aquarium, mais dès que je l’ai vu, je la trouvais gracieuse. Il y avait dans ses mouvements quelque chose fait avec tant de grâce. Ca m’a surprise moi même de trouver un boa beau dans son mouvement.

    On va retourner au magasin pour les découvrir un peu plus, et puis tout ces rêves sur les serpents, mon lien avec eux m’intrigue ^^
    Pourtant, c’est drôle, je n’aurai jamais pensé pouvoir en avoir à la maison, et maintenant, je me dis, mais oui, pourquoi pas, ils ont quelque chose de spécial, d’instinctif.
    Les serpents ne jouent pas, ils ne manipulent pas, ils vivent à la seconde leurs perceptions, leurs émotions. Et ce qui me surprend le plus, c’est qu’il reconnaisse en nous les émotions et travaillent énormément sur la peur.

    C’est comme si l’interaction avec le serpent nous demandait de puiser en nous pour nous faire comprendre que la peur est sujet à la défense et l’attaque, et que sans peur, la connexion avec l’animal n’est qu’instinctive, primaire comme tu le dis si bien.

    Et toi, comment tu te sens avec les serpents aujourd’hui ?

    Bises

  4. crystallia

    16 novembre, 2013 à 20:54

    Salut Camille,

    Superbe rêve. C’est drôle comme parfois les choses peuvent s’enchainer c’est clair.

    Sinon, tu aimes vraiment les serpents ?

    Bise ;)

  5. Camille

    16 novembre, 2013 à 16:01

    Coucou Sylvie,

    quel drole de rêve.
    Figures toi, que j’ai rêvé de serpent cette nuit.

    Un magnifique Boa, un mâle. Il faisait peut être 1 mètre de long.
    Il avait une couleur clair.
    Je le tenais comme m’avait appris le vendeur de serpent la semaine dernière lorsque j’y avais été pour se renseigner sur un achat éventuel.

    Alors que je caressais ce boa en lui faisant plein de papouilles d’amour, j’entends une voix qui me dit  » si tu lui donnes trop d’amour, il va sortir son sexe. »
    Cela me fit sourire, et je continuai sans trop prendre en compte la voix.
    Lors d’une caresse, j’ai soudain senti le sexe du serpent ressortir. Cela m’a fait drôle, mais grandement sourire.
    Je comprenais que le serpent sentait mon amour, qu’il était complètement réceptif aux émotions. Et c’est comme si j’étais contente qu’il m’aime.

    Il passait autour de mon cou sur tout le long de mes bras. Quel douceur. Vous savez, les serpents sur la peau, c’est très agréable comme sensation, on dirait presque du velour.
    Je cherchais à le prendre en le basculant mais j’entends une voix qui me dit : » regarde, ce n’est que la peau que tu tiens ! Il s’est échappé, mais il est entrain de muer. »

    Je me rappelai à cet instant ce que m’avait dit le vendeur la semaine dernière : un serpent qui mue peut être nerveux et agressif, il vaut mieux le laisser tranquil.
    Mais j’étais inquiète, et il était en liberté dans la maison ! alors je courus pour le rattraper, mais la vache ! il filait à toute allure !

    Le serpent était caché sous le lit, mais un garcon (une connaissance)n’avait pas peur et alla le chercher.
    Je voyais le boa littéralement changer de couleur. Des stries noires apparaissaient. Il devint donc noir et vert.

    Le garçon tendit la main, mais le boa le morda (un boa n’a pas de croc pour info)mais ca n’avait pas l’air d’avoir fait mal au garçon.

    Un chien arriva rapidement dans la chambre. On aurait dit qu’il s’agissait de son petit chien blanc. Il attrapa le boa qui était devenu complèment noir et lui déchiqueta un bout de sa queue.
    Je suis rentrée dans la pièce en horreur en voyant l’état de mon serpent. Hyper inquiète, j’ai voulu partir illico presto chez le vétérinaire pour le soigner d’urgence. Il paraissait dans un état critique.

    Et puis changement de plan immédiat.

    Le boa est maintenant dans les bras du garcon, en état parfait, une peau matte avec des écailles parfaitement dessinées et ses yeux… vert kakis avec une pupille très fine. Il était redevenu d’un calme exemplaire et complètement serein.

    J’ai vu sa tête au premier plan. Je ne l’oublirai pas. Il me regardait droit dans les yeux (sa tête légèrement placée de trois quart). magnifique.

    J’étais super excitée « à mon tour ! à mon tour ! » que je disais. « Je veux le porter ! »

    Et je me suis réveillée.
    J’ai pensé à ton post en me réveillant. Ca m’a fait drôle. Je me suis demandée si j’avais rêvé de serpent noir parce que c’est en lisant ton post que cela m’avait déclenché le rêve. J’ai trouvé ça trop drôle !

    La dernière fois que j’ai rêvé de serpent, c’était il y a deux semaines.
    J’avais vu une petite fille qui caressait les serpents en les portant le long de ces bras. Un autre était au sol. Je le regardais parce que je voulais faire comme la petite fille, mais j’avais peur du serpent. J’essayais de m’en approcher et puis la petite fille s’accroupit et tendit la main vers le serpent et dit « c’est parce que tu as peur du serpent. Tu n’as pas à avoir peur. tends la main et laisse le venir. » ou un truc du genre.

    Je me suis réveillée plus ou moins à ce moment là.

    bref… les serpents et moi, en ce moment, c’est une grande histoire… alors, ca me fait sourire qu’en plus, en te lisant, je rêve de serpent encore.

    En tout cas, merci, je ne sais pas ce que te lire à déclencher, mais ça a fait un truc… parce que un boa noir…. c’est un boa noir quoi…..
    mais qu’est ce qu’il était beau. vraiment beau.

    merci !

    bises

  6. crystallia

    15 novembre, 2013 à 21:55

    Salut à tous,

    Xavier, peut-être aime-t-on tous les deux les bons gâteaux au chocolat ?

    Nicolas, certains doutes sont des mises en garde, il faut faire le tri.

    Clo, j’en ai ouvert une en créant ce blog et beaucoup on pu passer. Si je parviens à entraîner d’autres avec moi dans une plus belle aventure encore, je le ferai.

    Jonathan, je ne suis pas fan de prophétie pour ma part, mais si chacun sait saisir sa chance…

    Bise ;)

  7. Jonathan

    15 novembre, 2013 à 3:38

    Ahah!

    Elle est bonne Clo. On va tous y goûter, faisons nous confiance et ce dans très peu de temps. Oh que si! :-)

  8. clo

    14 novembre, 2013 à 17:57

    Coucou Sylvie,

    Salut Gabriel de ma part :)
    Dès que la porte s’ouvre , engouffre toi dedans …peut être peux-tu faire passer une autre personne en même temps …..

    des bises

    Clo

  9. Nicolas

    14 novembre, 2013 à 15:43

    Bonjour xavier : )

    Vous avez vous aussi des etres d’énergie qui vous accompagnent, ca n’est pas obligatoirement des anges, il y a de tout à coté de nous que nous ne voyons pas à cause de notre égo/notre personnalité. L’une des preuves que vous etes accompagné vous aussi, se sont les hasards, les petits coups de pousses de la vie.
    Les doutes que vous epprouvez (et qui ne sont pas à écouter), c’est votre personnalité qui vous les « dis ». Votre égo/votre personnalité, qui est une énergie aussi vous fais douté dans votre énergie d’ensemble qui est appelé aussi l’ame. Par tout ces mécanismes, cela salit votre intérieur qui doute, qui a peur etc…. Cela est dût à la vie humaine que nous vivons tous (boulot, vie personnelle etc…)

    au revoir : )

  10. Xavier

    14 novembre, 2013 à 11:56

    Salut Sylvie,

    Nos chemins sont différents mais tes épreuves me font penser à ce que je vie… Est-ce qu’on a une chose en commun ?

    Et un merci à Gabriel, ou à celui près de lui car vous êtes présent même si parfois je me pose la question lol.
    Et niveau suspens pas mal quand il t’explique ton rêve.

    Bise

Consulter aussi

Beau à l’intérieur

Bonjour à tous, « Toujours sous le coup du décalage horaire ? », me …