Accueil Elfes Les connexions spirituelles

Les connexions spirituelles

2

Les connexions spirituelles dans Elfes 1311150952028035711735925

Bonjour à tous,

Mon serpent noir est mort. Il s’est pris une flèche en argent sorti de je ne sais où. Je l’ai juste vue le transpercer et il est tombé, la flèche s’étant brisée ensuite. J’ai alors vu arriver l’immense python, libre de ses chaînes, qui avançait. Il s’est arrêté quand je l’ai vu, calme et il émanait de lui une grande et profonde sagesse.

« Tant qu’il était attaché tu ne pouvais vivre aucune relation affective intéressante. »

Affective tu dis ? Mais non voyons…

« Mais si. Aucune. »

Mais les relations affectives, cela englobe aussi la famille et les amis.

« Oui. »

Je ne suis pas seule au monde.

« Et combien de personnes savent réellement qui tu es ? »

Ah oui ce détail-là…  Et toi, qui es-tu ?

« Quand le python s’est détaché, il y a quelques temps maintenant, tu as pu rencontrer de nouvelles personnes. Avec qui tu as pu sympathisé du fait de la personne que tu es. Tu vois le changement ? »

Je le vois. Justement j’apprécie bien aussi.

« Aujourd’hui le serpent noir est mort, Gabriel avait raison, tu es devenue forte sans avoir eu besoin de te blesser. Les instincts primaires, c’est ce qui vous pousse à faire les expériences qui vous causent souvent le plus de tort sur les plans affectifs et sentimentaux. Par contre, c’est également là que vous puisez la force de tenter des expériences de vie originales et intéressantes dans vos jeunes années d’adultes, avant que la maturité ou la sévérité de la vie ne vous rendent plus calmes, plus peureux ou plus sages.

Alors, comment te sens-tu ce matin ? »

Ca va. Je n’ai plus mal au ventre, plus trop. Et je tousse moins.

« Mais tu es fatiguée. Cela passera dans quelques jours, si tu prends un peu de fer. Cela devrait t’aider. »

Du fer ?

« Quinze jours de grippe, cela indique qu’au moment de l’infection ton organisme était déjà affaibli. Mais tu te remettras. Tu le sais n’est-ce pas ? »

Dis-moi, on dirait que quelqu’un m’a aidé, hier soir.

« Tu crois ? »

C’est drôle, c’était l’un de vous ?

« Nous te l’aurions dit. »

Tu ne me dis pas ton nom.

« Peut-être que tu le connais déjà mais que tu l’as oublié, petite Sylvie. J’ai toujours été là, c’est toi qui ne me voyais pas. »

Je n’arrive même pas à isoler tes énergies, pourquoi ?

« Tu devrais prendre tes vitamines. Un peu de jus et de fer. Néanmoins tu ne me sentiras pas mieux, tu passeras juste une meilleure journée. »

Qui es-tu ?

« Un Elfe. »

Feodoryll ? Et je ne t’ai pas reconnu ? Tu as raison je suis bien malade…

« Je suis son frère et le tien. Pas Feodoryll. »

Ah, c’est la première fois qu’on se parle ?

« Dans ton existence présente oui. »

Dis-moi, tu peux me parler de la connexion spirituelle ?

« Que veux-tu savoir ? »

Pourquoi est-ce qu’on peut avoir la sensation d’être lié à quelqu’un ? Qu’on n’a pas vu depuis des lustres ? Et sans vraie raison en plus…

« Tu ressens cela ? »

Je crois.

« Quand tu seras sure reviens me voir et je te répondrai. »

Et comment je fais pour revenir te voir, je ne connais pas ton nom et je ne parviens pas à isoler tes énergies. Je vais me perdre !

« Demande à Lauviah de t’aider. Si jamais un jour, tu devais te perdre. Tu t’es déjà perdue, mise à errer ? Une seule fois ? »

Lol, non. J’arrive toujours quelque part. Et Roéchel ou les autres sont toujours avec moi.

« Si tu veux me voir, pense à moi. »

D’accord. Mais disons que je sois presque sure ?

« Quand tu seras sure, reviens me voir, je te répondrai. »

Ok, mais tout à l’heure j’ai eu l’impression de sentir cette connexion. Et je n’ai vraiment aucune raison de penser à cette personne. C’est cela que je trouve étrange, je n’ai aucune raison de penser à cette personne, mais je la sens, souvent, du moins de plus en plus souvent. Pourquoi ? En général quand soudain je repense à une personne que j’ai connu, je la recroise quelques temps après. D’une façon ou d’une autre, comme avec Florianne par exemple. Une nuit j’ai rêvé d’elle et peu après elle m’envoyait un message via internet. Ok, c’était une heureuse surprise.

Je ne dis pas que si cette autre personne se manifestait je l’enverrais balader, au contraire. Je suis toujours ravie de recevoir des nouvelles d’anciennes connaissances.

« Le fils de ton amie Florianne a eu du mal à entrer à l’école. »

Oui j’ai su, c’est dommage. Pourtant apparemment il allait en crèche avant, non ? En tout cas c’est vrai qu’il a eu du mal. Mais ça va maintenant.

Tu sais en maternelle beaucoup d’enfants pleurent au début. Puis au bout de quelques jours, ça passe. Il avait besoin de s’habituer je pense.

« Aucun de vous trois n’a pleuré. »

On était des warriors, rien ne nous faisait peur.

« Tu n’étais pas allée en crèche. »

C’est ce que je disais, une warrior.

« Il parait qu’à ta naissance, tes cheveux sombres et lisses étaient plaqués sur ta tête et que tu étais toute rouge. Si bien que quand ton père a demandé à te voir l’infirmière s’est trompée et lui a indiqué un autre enfant, qui ressemblait davantage à un bébé noir. »

J’aurais aimé voir la tête de papa à ce moment-là. Et celle de l’infirmière une fois mise au courant de sa méprise. Comme quoi, même moi je ressemblais à une crevette.

« Tu sais qu’en raison de ton propre héritage génétique si tu as un enfant avec un homme blanc, il sera plus blanc que noir ? »

Oui je le sais. Mais pourquoi me parler de cela ?

« La connexion spirituelle est pareille aux lois de la génétique, ce qui est là permet toute sorte de résultats.

Si tu as un enfant avec un homme Antillais, quelqu’un qui aurait donc un héritage génétique possiblement aussi grand que le tien, vous pourriez avoir un enfant aux yeux bleus alors même que ce ne  serait le cas d’aucun de vous deux.

Quand tu reçois un signe, une prémonition, c’est que quelqu’un que tu as aimé d’une manière ou d’une autre va se rapprocher. Comme avec ce rêve pour Florianne. Une amie d’enfance à tes yeux n’est-ce pas ? »

Tout à fait.

« Elle a fait partie de ton paysage, de longues années durant, elle est donc là, à un niveau énergétique et spirituel, le lien existe. Cette autre personne dont tu parles, elle a aussi fait partie de ton paysage. »

Je ne te dis pas non, si je la recroise je serais contente, ce sera sympa. Ce qui m’échappe c’est que je sens cette personne, je ne sentais pas Florianne.

« Peut-être que tu vas la recroiser, que ce sera sympa, que cet espèce de lien se renforcera. Peut-être que quelqu’un t’a vraiment aidé hier soir, peut-être était-ce volontaire. Peut-être que tu n’es pas la seule à sentir ce lien. Peut-être que certaines choses existent d’abord sur un plan subtil avant d’intégrer la matière, comme vous aimez dire. Peut-être qu’en réalité il n’y a pas de différence entre le plan subtil et la matière et que c’est le fait de le croire qui relève du rêve.

Peut-être que tu avais déjà reçu de l’aide de cette personne. Peut-être que ça arrivera encore, différemment. Peut-être que Florianne restera une amie d’enfance qui habite très loin. Peut-être qu’elle aura d’autres enfants et que cela te fera plaisir pour elle. Peut-être que son fils tissera lui aussi de jolis liens à l’école et qu’il vivra de belles connexions spirituelles.

Peut-être, qu’il réveillera des connexions anciennes. Peut-être est-ce ce que cette autre personne et toi avez fait. Peut-être que tu ressemblais à une crevette étant nourrisson parce que de toute façon, il ne faut pas se fier aux apparences, la vie réserve toujours des surprises.

Peut-être que de toute façon tes parents t’auraient aimée même si tu étais restée semblable à une crevette. »

J’aurais été leur crevette.

« Voilà. Peut-être que Florianne était une jolie fleur dans ton paysage qui en a compté et en comptera toujours d’autres. Peut-être que d’autres, étaient davantage semblable à des arbres, toutes les connexions n’ayant pas la même force et la même importance.

Peut-être qu’il arrive qu’il ne soit pas possible de se souvenir de certaines connexions tant que les pythons restent attachés à de vilaines chaînes. Peut-être que de temps en temps, la réalité des choses devient palpable et alors, vous sentez que ce que vous voyez ne correspond pas forcément à ce qui est, « à un autre niveau ».

Peut-être que parfois, une connexion sort du lot parce que de toute façon, elle est là, tout simplement. Ou alors, peut-être que les flèches qui transpercent les serpents noirs ne sortent pas du néant.

Et peut-être que quand une porte se ferme, une autre s’ouvre, petite Sylvie.

Peut-être qu’un jour tu recroiseras cette personne et que ce sera sympa. Peut-être que tu seras ravie de discuter avec elle et de découvrir ce qu’elle est devenue, après toutes ces années. Peut-être que vous rirez bien. Peut-être qu’après avoir discuter, vous vous quitterez heureux d’avoir pu vous revoir et que vous vous donnerez des nouvelles de temps en temps.

Comment va Florianne ? Bien apparemment. Elle vit tranquillement sa vie. Peut-être cette personne retournera-t-elle aussi à sa vie. Peut-être.

C’est ce que tu te dis, les amis d’enfance restent des amis d’enfance. Ils trouveront toujours une place dans ton paysage. Mais si avant d’être des amis d’enfance ils avaient été autre chose ?

Peut-être que cette personne se réjouit de la libération de ton python et de la mort du serpent noir. C’est toi qui l’as tué, une part de toi. Peut-être était ce le moment, après tout, il t’a déjà transmis son venin. Il avait accompli sa mission.

Peut-être comprendras-tu certaines choses en revoyant cette personne, un jour. Peut-être vous raconterez-vous vos vies respectives en riant avant de vous quitter et de passer à autre chose. Ou alors, peut-être serez-vous honnêtes l’une envers l’autre et que vous accepterez le lien.

Peut-être auras-tu ta maison, et un travail plus épanouissant. Peut-être as-tu raison de te battre pour tout cela. Peut-être que c’est ce qui te donne actuellement la force. Peut-être pourtant que rien n’arrive par hasard et que si une porte s’ouvre, c’est que c’est le bon moment.

Tu n’as jamais dit quel était ton projet. Peut-être as-tu peur ? »

De ma propre faiblesse uniquement, je veux pouvoir dire, voilà ce que j’ai fait ! Et pour ça il faut que j’aille au bout.

« Peut-être quelqu’un d’autre attend-il que tu réussisses. Peut-être, seras-tu davantage aidé par quelqu’un qui te connait que par des fleurs dans ton paysage. Peut-être Lauviah a-t-il accepté de s’éloigner de toi à ta demande. Peut-être, avez-vous achevé votre cycle ensemble en tant qu’âmes et que par conséquent, lui n’en ayant plus tu dois poursuivre avec quelqu’un d’autre. Il restera ton Ange préféré, car nous savons qu’il l’est. Il conservera sa place spéciale dans ton cœur, éternellement. Car un tel lien ne saurait être dissout.

N’est-ce pas beau, il n’a plus d’âmes mais vous restez liés par votre ancien statut d’âmes jumelles. Ce qui est, est.

Va maintenant, nous avons assez parlé. Quand tu auras une question franche et directe à me poser petite fille, aie le courage de revenir me la poser ici. Je te répondrai. »

Comment tu t’appelles ?

« Pense à moi et je viendrai. »

Merci à toi.

Bise à tous ;)

 

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Petites et grosses contrariétés

    Bonjour à tous, « Alors tu as tué deux moustiques aujourd’hui. &raqu…
  • La bonne route

    Bonjour à tous, « Puisses-tu toujours savoir rire et sourire comme tu le fais, …
  • Nouvelles choses à intégrer

    Bonjour à tous, « Alors, tu as pris peur en regardant ton compte, ma douce enfa…
Charger d'autres articles liés
  • Petites et grosses contrariétés

    Bonjour à tous, « Alors tu as tué deux moustiques aujourd’hui. &raqu…
  • La bonne route

    Bonjour à tous, « Puisses-tu toujours savoir rire et sourire comme tu le fais, …
  • Nouvelles choses à intégrer

    Bonjour à tous, « Alors, tu as pris peur en regardant ton compte, ma douce enfa…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Tout est possible

    Bonjour à tous, « Tout semble possible ce matin ? », me demande Eve.…
  • Et d’autres viendront

    Bonjour à tous, Feodoryll me dit qu’en fait il y a plein de personnes qui passent me…
  • Mais qui ?

    Bonjour à tous, Je ne suis pas contente, il y a quelqu’un qui est venu jusqu’à…
Charger d'autres écrits dans Elfes

2 Commentaires

  1. Lilianah

    19 novembre, 2013 à 0:33

    Ça, c’est ce qu’on appelle un article chargé… lol

    Dernière publication sur SUPRESSION DE CE BLOG ! : Consultations

    Répondre

  2. Anduril

    16 novembre, 2013 à 10:33

    Ce n’est pas en construisant une prison plus grande que l’on se libère de ses illusions. La méthode est simple pour sortir de sa bulle et véritablement rencontrer l’Autre. Il suffit d’arrêter de se projeter. Cela demande du temps et beaucoup de détermination. Pour rencontrer l’Autre, il faut d’abord Se rencontrer. Et pour Se rencontrer il faut apprendre à s’immobiliser. Alors deviens comme ce roc immuable pour laisser l’Autre venir à Soi. Décoche la Flèche et Deviens la Cible.

    Bises,
    Jean

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La Martinique

  Bonjour à tous, Aujourd’hui j’ai été à la mer, sur une plage que j’aim…