Confiance

5

Confiance 1311160659198035711738280

Bonjour à tous,

« Comment te sens-tu ? », me demande Sammael.

Pas bien.

« Pourquoi ? »

Parce que finalement je m’aperçois qu’en fait je suis contrariée par l’échange que j’ai eu avec la gérante jeudi.

« Te sentirais-tu mieux si tu avais accepté l’ordre qu’elle t’a donné de venir lundi ? »

Non, au contraire, je me serais senti minable et encore plus mal.

« Pourquoi as-tu été chez le médecin jeudi ? »

J’avais tellement mal au ventre Sammael. Je savais que c’était à cause de mes règles, mais je ne pouvais rester ni assise, ni couchée, ni debout. Et j’avais du mal à marcher parce que quand je me lève trop vite après plusieurs heures de sommeil, je fais des malaises. C’est ce qui s’est passé jeudi, j’ai pris deux antadys alors que je ne souhaitais plus utiliser ce médicament, j’ai mangé mais j’avais quand même mal. Je me suis réveillée à 3h du matin, à 6h j’étais toujours aussi mal. Je ne me voyais pas passé la journée dans un tel état.

Et je me suis remise à tousser ensuite, j’avais mal à la tête. Quand je suis arrivée devant le médecin, elle m’a dit elle-même que j’avais l’air plus fatiguée que d’habitude. Quand je lui ai expliqué que je ne voyais pas la fin de ma grippe, elle m’a demandé depuis quand j’étais malade, j’ai répondu, elle a eu ce petit sourire et elle s’est levée pour regarder ma gorge.

Elle était prête à m’arrêter longtemps si j’avais voulu, elle a insisté pour que je profite de sa proposition de m’arrêter le temps que je voulais. Sachant que j’allais être en congés, j’ai demandé la fin de la semaine simplement.

Jeudi j’ai dormi toute l’après-midi. Ca m’a fait du bien. Mais j’étais mal jusque hier où ce mal de crâne stupide ne me quittait pas. En plus j’ai découvert que j’étais intolérante au médicament contre la toux. Bref, je l’ai arrêté.

Jeudi, peu après manger j’ai appelé le bureau pour dire que j’étais arrêtée et la gérante s’est montrée très nerveuse, me disant qu’il fallait trouver une solution. Au départ je n’ai pas compris, elle a expliqué que j’allais être absente deux semaines, qu’il fallait que je revienne au moins lundi pour finir de préparer mon départ. J’ai trouvé ça vraiment trop fort. Je lui ai fait remarquer que je n’avais pas prévu d’être malade. Elle a répondu certes mais deux semaines, etc…

« Mercredi déjà tu es arrivée sur le parking avec la nausée, tu te souviens ? Au point que tu as failli vomir en sortant de la voiture. Et toute la journée tu t’es sentie mal, tu t’en souviens ? »

Oui.

Lundi, un jour férié, tu as regardé devant toi et tu as eu l’impression de faire face à un mur en pensant à ta semaine. Cela t’arrive souvent ? »

Non.

« Tu avais la sensation que la semaine allait être particulièrement difficile. Tu t’en souviens ? »

Oui.

« C’est mercredi, sur le parking, que tu aurais dû prendre la décision de rentrer chez toi. En voyant que tu étais sur le point de vomir. Par la suite tu as compris pourquoi.

Il faut apprendre à écouter ton corps, le tien te dit qu’il sature. Tu as refusé de venir lundi pour cette même raison. Quand le corps et la tête regardent dans la même direction, une solution peut apparaitre.

Finalement, comment te sens-tu dans la zone neutre ? »

L’autre personne a l’air gentille en fait. Elle vient d’un autre clan astral. Et elle a plein de guides avec elle aussi ! Et ces énergies, je commence à m’y faire, doucement. Mais pourquoi est-ce qu’on est là au juste ? Pourquoi cette personne ne m’a-t-elle pas juste écrit ?

« C’est quelqu’un qui ne te fera pas de mal. Elle voulait te voir, sentir tes énergies et se présenter pour que tu sentes les siennes. Parce que vous êtes tellement différents que si elle t’avait écrit, tu l’aurais scannée et tu n’aurais pas apprécié ce que tu aurais senti. Tu te serais fermée très vite.

Cette personne souhaitait que tu saches que même si vous êtes différents, elle comprend tout ce que tu vis. »

Ah, je comprends. Je comprends la démarche, plutôt que de s’exprimer avec des mots, elle a voulu se montrer. Je trouve ça sympa en fin de compte. J’apprécie le partage. Je m’excuse d’avoir si mal réagi au départ. C’est gentil à elle d’être venue me saluer.

« Elle appréciera tes excuses. Tous les sentiments passent dans cette dimension. »

Oui, j’ai vu ça. Tu parles d’une zone neutre !

« Il va être temps d’en repartir, je vais te ramener chez toi. »

Chez moi.

« Oui. »

Près de Gabriel et Elémiah, près de la porte de la dimension de ma grand-mère et près de Lauviah !

« Oui. »

Et l’autre personne aussi va retourner dans sa dimension ?

« Oui. »

Je ferai d’autres rencontres de ce type tu crois ?

« Tu verras bien. Et ton projet pour la maison, où en es-tu ? »

J’ai presque fini. Ca se passe très bien. Je suis contente, je prends du plaisir à le faire, je me projette sans mal vers mon objectif, je vais y arriver. Je sais que je vais y arriver Sammael.

« Alors pourquoi te soucies-tu encore du reste ? Parfois la confiance en soi est le plus grand des soulagements. »

Merci pour le rappel. Et pour le reste.

Bise à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. Miss X

    4 octobre, 2016 à 16:06

    Salut.

    Dans la vie réelle, j’ai été convoquée à quelque chose auquel je ne veux surtout pas aller, voir une femme que je ne veux surtout pas voir, et je ne sais pas quoi faire d’autre que de demander à ma mère d’annuler pour moi le rendez-vous.

    Ce n’est pas un entretien, pour du travail.
    C’est pour quelque chose de « plus grave. »

    Et auquel nous sommes liées.

    « « Te sentirais-tu mieux si tu avais accepté l’ordre qu’elle t’a donné de venir lundi ? » »

    Du coup, ça me fait horreur.
    Je lui redemande, ce soir.
    Je vois pas pourquoi je me ferais du mal.
    Mais, le problème est qu’on arrive pas à parler, l’une à l’autre.
    Alors je lui ai écrit.

    Quand à ton blog, dans tout cela, merci, c’est tout.

    J’espère que ça sera concluant.

    Bonne journée,

  2. Lilianah

    18 novembre, 2013 à 4:59

    Bon repos à toi ma belle Sylvie :)

    Qu’il te soit apaisant tout en étant réparateur.

    Dernière publication sur SUPRESSION DE CE BLOG ! : Consultations

  3. Bluebird

    17 novembre, 2013 à 9:38

    Bon courage Sylvie !

    Plein d’encouragements pour te remettre de cette grippe.
    Je te souhaite de bien prendre soin de toi…

    C’est une sacrée expérience de lâcher un boulot étouffant pour construire sa vie professionnelle, sur mesure. Je te souhaite de savourer la joie de laisser derrière toi tout ce qui t’emprisonne,sans culpabilité.
    De ce que j’ai connu, comme le dit Sammael, c’est le corps qui nous prévient. A ce moment-là, ça devient étrangement facile de fermer la porte et de te(leur) dire « stop, là, c’est fini ». Et de partir :)

    Et qu’est-ce que ça fait du bien ! Comme on se sent libre et légère après !

    Bisous et bon repos réparateur à toi,
    Lara

  4. crystallia

    16 novembre, 2013 à 20:55

    Salut,

    Merci à toi Nicolas.

    Bise ;)

  5. Nicolas D

    16 novembre, 2013 à 19:39

    Bonjour,
    Reposes toi bien sylvie, allez courage. Ca va allé mieux c’est certain…. : )

Consulter aussi

Le palier de stagnation

Bonjour à tous, Nous allons poursuivre encore un peu de ces enseignements un peu différent…