Accueil Spiritualité La saison des cyclones

La saison des cyclones

8

La saison des cyclones 1312070429128035711797471

Bonjour à tous,

J’ai veillé trop tard hier soir, j’ai regretté toute la journée ce petit manque de sommeil. J’avais prévu de rattraper le coup en allant me coucher tôt ce soir mais on dirait que la soirée ne prend pas la direction d’une bonne nuit de sommeil…

« Tu as bien mangé ce soir ? », me demande Elémiah.

« Oui, très bien. »

« De biscuits et de jus d’orange. »

C’était délicieux.

« Pourquoi avais-tu envie de sucre ? »

Je n’avais jamais vu la directrice aussi abattue. Jamais. Elle a l’air d’avoir pris 10 ans, elle se recroqueville sur elle-même. J’ai de la peine. Je ne vois plus son éclat, sa beauté. Je ne vois que son immense fardeau, cette sorte de détresse. Et cette rancœur aussi en vérité. Elle parle de la comptable en l’appelant d’un mot que je vais me garder d’écrire, par respect. Elle ressemble à une personne qui pense avoir perdu une longue bataille.

Il semble que mon collègue n’avait pas menti au sujet de lundi, ni même exagéré. Quand je suis revenue hier, les trois m’ont souhaité bon courage.

Je pense que ces petits biscuits à la noisette étaient vraiment la meilleure manière de conclure la semaine.

« Elle s’étonne de la méchanceté de sa propre enfant. »

La méchanceté me dépasse justement Elémiah, j’ai beaucoup de mal à comprendre.

« Que veux-tu comprendre ? »

Pourquoi s’acharner sur quelqu’un ?

« Pourquoi pas ? Pourquoi donner, être gentil, ce n’est pas davantage obligatoire. Vous faîtes ce que vous faîtes parce que vous le pouvez. Et c’est en faisant ce que vous pouvez, ce qui est à votre portée, que vous vous révélez à vous-mêmes.

Elle est méchante parce que c’est ce qu’elle a choisi d’exprimer. Tôt ou tard, être gentil ou méchant devient un choix parfaitement conscient, chez tout le monde. Et il s’agit d’un choix définitif lorsque vous sentez que vous êtes en accord avec ce que vous exprimez.

Tu ne comprends pas parce que tu n’acceptes pas. Tu penses qu’il y a forcément une raison voire une excuse à la méchanceté. Mais c’est faux, il s’agit d’un choix dans lequel certaines personnes se retrouvent. Ne te bats pas contre des moulins à vent ma belle Sylvie, vois ce qui est.

Et comprends que la gentillesse comme la méchanceté ne sont pas des états mais des réactions de l’ego qui choisit d’opposer l’un ou l’autre à son environnement en fonction de ce qui lui semble le plus intéressant pour lui-même. C’est tout.

« C’est tout ? »

Ecoute, chacun est libre d’agir selon son cœur. Plus vous avez une perception juste de celui-ci, plus vous vous éloignez des concepts de gentillesse et de méchanceté, plus vous êtes capables d’une neutralité pourtant empreinte de bienveillance car vous reconnaissez chacun autour de vous.

Mais moins vous connaissez votre propre cœur, plus vous vous accrochez aux notions de bien et de mal et donc de gentillesse et de méchanceté.

Les deux forment un tout en vérité, seulement tu ne le vois pas. Tu ne vois pas que vous êtes libres d’exprimer l’un ou l’autre. Totalement libres. »

Ca expliquerait bien des choses…

Mais cela ne me convient pas Elémiah.

« Parce que tu crois encore que l’injustice existe. Souviens-toi que vous acceptez d’être des esclaves, tous autant que vous êtes, d’une manière ou d’une autre. Vous l’acceptez chaque jour, chaque fois que vous refoulez ce que vous êtes, ce que vous voulez, pour vous conformer à ceci ou cela au lieu de créer des mondes à votre image.

C’est pour cette raison que nous t’avons encouragé et aidé à finir ton livre.  Pour t’aider à te libérer. Tu as peur qu’il soit un peu trop original, n’est-ce pas ? Au lieu d’empiler les définitions dans un ordre alphabétique, tu les as regroupées par thèmes, tes thèmes. Et tu as consacré un chapitre entier à l’Esprit. »

Aucun bon interprète ne peut nier l’existence des rêves spirituels. Ni le fait que certains sortent du lot pour des raisons à part. Je ne pouvais pas ne pas en parler.

« Il faut se faire confiance et croire en soi pour pouvoir se libérer des ses chaînes petite Sylvie. Qui sait, peut-être est-ce le bon projet ? Peut-être que la directrice retrouvera sa force en comprenant qu’elle ne gagnera rien à espérer que la comptable perde son influence ? Peut-être n’a-t-elle plus rien à prouver contrairement à sa fille qui comme vous tous, aura l’occasion de prendre conscience de certaines choses.

Peut-être que cela ne te concerne pas, mais que c’est dure à accepter et donc à comprendre, n’est-ce pas ? »

Lol !

« Tu n’as pas voulu écrire une partie sur les rêves des enfants finalement. »

Je me suis découragée devant le fait que tout était à faire quasiment.  

« Qui sait, l’occasion viendra peut-être un jour. Peut-être. Comme celle d’écrire un livre entier sur les rêves spirituels. Qui sait ?

Aujourd’hui il a plu et le weekend semble incertain pourtant, la saison des cyclones est passée non ? »

Oui, c’était jusqu’en novembre.

« Ah, c’est donc derrière toi… »

De quoi me parles-tu Elémiah ?

« Passe un beau weekend. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

8 Commentaires

  1. miss x

    31 août, 2014 à 17:54

    Salut

    Ha Elémiah , si tu pouvais tenir un tel discours suivi de nous apporter enfin la sécurité affective qu’exige de se détourner de ce qui semble être la seule voie viable , et de nous permettre de nous déployer dans ce qu’on peut appeler un « mais où???! » .
    Quand on est comme tu dis , dis-toi que c’est qu’on ne voit pas de voie.
    On recule , ceux qui ne reculent pas comme moi , je me demande tout simplement si c’est parce qu’il leur semble ne pas avoir la possibilité devant quelques obstacles , et ils se mettent à avoir peur , et à se renier.
    Mais se renier, c’est
    Je n’ai pas de mot.
    ca demande de la volonté de se déployer dans un monde , et sur une longue période.
    Ce n’est pas une ou deux heures , mais des années , et à ces moments , on devient quelqu’un d’autre.
    Ce n’est pas facile , on a peur.
    Souvent plus que rarement , je crois. Pourtant , je ne devrais parler qu’a mon nom , mais je doute que je ne sois pas coulé sur ce point comme certains autres.

    tout ce qui fait qu’on est humain..
    Bisou ;)

  2. Shaka

    8 décembre, 2013 à 13:41

    Je comprend aussi ce que tu veux dire :)
    Mais j’ai l’impression que ton regard n’est focalisé que sur une facette du prisme. Tu promènes ton regard dans la beauté infinie des jardins extérieurs, c’est très bien, mais n’oublie pas que ta maison est aussi très belle et surtout que tu n’as pas à marcher trop longtemps pour en profiter.
    Tu dis que l’égo est destructeur. Il me semble que tu aimes jouer, tout comme moi, aux jeux vidéos. Ce serait donc dommage que tu n’aies pas eu cet égo car sans lui je ne suis pas certain que les accomplissement auxquels tu parviens après avoir sué sang et eau (en espérant que tu ne joues pas en mode moyen, auquel cas ne me parle plus, je ne m’adresse pas aux petites gens…(je plaisante hein)) auraient la même saveur que sans ton égo.

    Merci à toi :)

  3. Nicolas

    8 décembre, 2013 à 11:28

    Bonjour : )

    Je comprend ce que tu veux dire shaka. : ) Oui en cette vie je me nomme Nicolas untel, mais je ne suis pas untel, je suis un petit mini bout de ce que je suis, ce que nous sommes vraiment, des possibles etres divin avec chacuns des pouvoirs, des capacités unique et particulier offert par le pere mere de toute choses. Nous sommes des co créateur avec Dieu, la source, celui celle qui est tout et en tout. Nous sommes les seuls créateurs de notre réalité. L’égo, la personnalité seule est destructrice et donc éloigné de celui/celle qui est tout (Dieu, halah etc….).
    Le vrai sois, c’est celui qui est rien, parce que l’étome est composé d’environ 80 % de rien, et le reste d’atome vibrant. Ensuite l’égo, la personnalité remplis pour que l’on existe. Parce qu’en fin de compte, on veut exister alors qu’en réalité non, on n’existe pas…
    Donc voila….
    Mais je vous rassure la personnalité que je suis en cette vie, aime ces proches, aime ca vie, sait ce qui est bon pour lui meme parce que Dieu, hallah, ma source en moi, en mon coeur est mon seul guide avec des amis énergétique d’outre vie physique.

    merci ^^

  4. Shaka

    7 décembre, 2013 à 21:25

    Yo Nicolas.
    Je ne sais pas encore si l’égo est le vrai nous ou pas. Mais moi je pense que tu es toi à l’instant T. quel qu’il soit. Et c’est ce qu’il y a de beau dans la vie :)

  5. Nicolas

    7 décembre, 2013 à 20:15

    Bonjour : )

    Je comprend ce qu’il veut. Voici ma vision des choses.
    Je vais écrire en vrac, comme ca…..
    La personnalité, l’égo est le résultat de choix de comportements. Mais en fait c’est illusoire de croire que c’est le vrai nous. C’est juste une énergie qui veut exister alors qu’elle nous est offerte pour apprendre et comprendre. Oui on accepte une civilisation, on accepte des regles, on accepte tant de choses qui sont le fruit de notre égo. Méchant, gentil, ombre lumiere etc…., chacun est comme il doit etre parce qu’il doit l’etre pour apprendre et comprendre. Mais on ne doit pas etre cet énergie d’apprentissage. Le monde humain tel qu’il est une abération, à l’opposé de notre nous divin.
    Rendez vous compte que du jour au lendemain, si on ascensionnait tous, qu’on acceptait l’évidence, on quitterait ce véhicule de chair et les guerres, les maladies etc…. tout ca n’existerait plus.
    L’égo illusoire n’existe que par nos choix il y a des millions d’années. Chacuns fait ce qu’il a envie par le cadeau qui nous a été offert : le libre arbitre.
    Il faut vivre et laissé allé de mon point de vie, si ca se passe, ca se passe parce que Dieu, la source agit.
    Sur ce sujet, je n’ai pas souvenir que les les maitre d’ascension en parle dans leurs écris, mais en moi, petit à petit des réponses se font sans que je ne puisse l’expliquer humainement parlant.
    Qui sommes nous pour juger, qui sommes nous pour dire c’est bien c’est pas bien, alors que le comportement illusoire que nous avons est l’apprentissage.

  6. Jonathan

    7 décembre, 2013 à 17:25

    Salut,

    Très sage Seeker. :-)

    Bonne journée. :-)

  7. Shaka

    7 décembre, 2013 à 14:08

    Coucou,

    Vaste, vaste sujet en vérité. Le genre que j’ai (trop) tendance à ranger au placard des « choses à penser quand j’aurai plus de temps » de peur d’en avoir une vision trop étriquée.
    En tout cas, bel article :)

  8. Seeker

    7 décembre, 2013 à 11:52

    Salut Sylvie,

    Très juste ce que dit Elémiah. Il n’y a de gentillesse et de méchanceté que lorsqu’on s’accroche aux notions de bien et de mal.

    Mais pour parvenir à s’en détacher, il faut accepter de voir au-delà de sa sensibilité et de ses émotions. Si la méchanceté nous heurte, c’est parce que nous avons des réactions émotionnelles en réponse à elle, pas parce qu’untel se comporte avec méchanceté vis à vis de nous. C’est ce que j’en tire de mon expérience.

    Le vrai pouvoir, c’est celui qui nous permet d’exprimer n’importe quelle facette de nous-mêmes dans toutes les situations qu’on veut, à notre aisance et avec force. Ce n’est plus reagir, mais agir. ;)

    Bizou

Consulter aussi

Emotions

Bonjour à tous, Ce soir je suis rentrée chargée à la maison et un ami, en l’occurren…