Accueil Spiritualité Adieu coquelicots

Adieu coquelicots

8

Adieu coquelicots 1401061141318035711876877

Bonjour à tous,

« Si tu demandes à n’importe qui comment trouver un petit ami, tout le monde dans ton entourage risque de te répondre, en voyant du monde et en apprenant à connaître certains. », me dit Ariel.

Ce qui est tout à fait sensé.

« Une de tes cousines s’était posée la même question que toi lorsqu’elle avait commencé à fréquenter son compagnon actuel. Ils se voyaient et elle attendait que les sentiments apparaissent. Finalement, ce fut le cas. Elle cherchait une histoire sérieuse à l’époque, lui aussi, ils se sont trouvés. Petit à petit. »

Je suis bien consciente que c’est de loin le plus évident. Je le sais. Mais comment faire quand alors que je me dis , pourquoi pas, il a l’air sympa, on pourrait s’entendre, j’ai un flash ou alors je fais un rêve ou un tirage (pourtant pas sur le sujet au départ) qui me dit comment l’histoire va évoluer et se terminer ?

Je veux dire, quand je sais que ça ne va pas marcher et surtout pourquoi, je n’ai plus envie de continuer. J’ai encore reçu un avertissement…

« Il est rare que les histoires que vous vivez ne soient pas d’excellentes occasions d’apprendre à vous connaitre davantage. »

Ce qui ne me dérange pas.

« Il est rare que dès le départ, vous ayez plus de 30% de chances pour que l’histoire fonctionne. Vous devez y mettre du vôtre. »

Ariel, je suis une personne adulte, je ne crois pas au prince arrivant sur son cheval blanc. Je sais bien qu’un couple demande du travail. Mais 30% tu es sûr ? Seulement ?

« Seulement ? C’est beaucoup compte tenu du fait que vous aimez d’abord en fonction de vos propres besoins et que ceux-ci évoluent au cours de votre vie. »

Bon, c’est aussi la raison pour laquelle on a souvent plusieurs histoires.

« Tu sais, l’Amour est une chose à la fois simple et compliqué. Parfois l’autre a tout ce dont tu rêvais et finalement, les sentiments ne viennent jamais. D’autres fois, vous tombez amoureux d’une personne qui surprend tout votre entourage.

L’essentiel, c’est de trouver la personne avec laquelle vous serez bien, au présent. »

Mais encore ?

« Tu reçois des avertissements pour d’autres choses aussi. »

Oui, le travail aussi, chaque fois. J’aurais dû en tenir compte lol. Mais j’avais besoin de travailler…

En fait je crois que j’en reçois pour les choses importantes. C’est dommage que je n’en ai pas reçu un aussi le jour où je suis tombée de la scène.

« Tu n’as plus de contusions ? »

Non. Je n’ai plus mal nulle part !

« Trouver la personne avec laquelle vous serez bien au présent revient à trouver la bonne personne pour vous. Il ou elle sera pétri de défauts, ne sera pas toujours de bonne humeur, sera désagréable à l’occasion, mais vous n’aurez pas besoin d’apprendre à le ou la connaître pour savoir que les sentiments arriveront au galop et s’installeront durablement. »

J’ai l’impression que ce genre de choses n’arrive qu’aux autres.

« C’est vrai ? »

Oui, sincèrement.

« Pourquoi penses-tu cela ? »

Pour rien.

« Bon, peut-être aussi que tout est affaire de moment. »

Tout le monde me dit ça. Une affaire de moment. J’entends bien et je vois clairement que c’est loin d’être faux. Simplement, ça n’aide pas beaucoup Ariel, c’est comme si, il n’y avait rien à faire en fait. Une affaire de moment, ça veut dire que tant que les conditions ne sont pas réunies, on reste seul. Je ne trouve pas que ce soit apaisant ou réjouissant.

Tu vois ? Et puis je vais te dire une chose, je sais que ça ne devrait pas compter, je le sais, mais j’en ai réellement assez, réellement, d’être un sujet de plaisanterie autour de moi. J’en ai réellement assez que l’on me demande ce que j’attends. Je sais bien que ce n’est pas grave ou important, mais j’en ai marre aussi que l’on me demande si ça ne me manque pas ou autre. Tu vois ?

Il y a toujours, toujours une personne pour venir  me faire la leçon sur un ton léger ou pour me regarder avec des grands yeux étonnés tout en m’interrogeant, ça me saoule.

« Pourquoi veux-tu être avec quelqu’un ? Réponds-moi. »

Pour deux raisons je l’avoue, pour moi-même parce que j’aimerais bien lol. Mais aussi pour qu’on ne me fasse plus remarquer combien il est incroyable que je ne me trouve pas enfin quelqu’un. 

On reçoit beaucoup de conseils quand on n’en demande pas. Je comprends que les gens s’étonnent, mais si j’avais une réponse parfaite je la leur donnerais volontiers. 

Je sais bien que ce devrait être secondaire. Mais j’en ai vraiment marre.

« Vous n’aimez pas ce qui est différent. »

Oui je sais bien.

« Sur ce point tu es très différente. »

Je ne suis pas une bête curieuse.

« Tu représentes une sorte d’énigme. Alors tu as hâte de rencontrer quelqu’un pour être enfin comme tout le monde. »

Tu crois ? Pas seulement.

« Sonde ton propre cœur et que vois-tu ? »

Que ce n’est pas très grave si je ne rencontre pas quelqu’un tout de suite. Que de toute façon, ça viendra.

« Ce n’est pas très grave d’être un peu différente. Vous l’êtes chacun, à votre manière. Parfois il est plus simple de l’assumer, pour votre propre bien-être. » 

Oui c’est sûr.

« Ce qui est sûr aussi c’est que tu n’aurais pas dû aller au fast food. »

Je m’en suis rendue compte.

« Tu compenses beaucoup de choses par la nourriture. Achète un carnet, écris juste pour toi, avec nous. D’autres choses, d’accord ? »

Ok. Merci Ariel.

« Ou bien n’écris pas, viens seulement nous voir. Tu devrais méditer un peu plus. Ne serait-ce que parce que de cette façon tu évacueras certaiens énergies et tu auras moins envie de compenser d’une mauvaise manière. »

Je vais suivre ton conseil.

Bonne journée à tous ;)     

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

8 Commentaires

  1. crystallia

    8 janvier, 2014 à 11:23

    Bonjour à toutes,

    Merci pour vos témoignages, en fait je les trouve tous instructifs.

    Bise ;)

  2. Carene

    7 janvier, 2014 à 15:19

    Bonjour Sylvie,

    mon expérience est celle ci : si je m’étais mieux connue à l’époque ou je me suis mariée, mon choix de couple aurait été différent. Aujourd’hui nous avons un enfant ensemble et humainement je ne me vois pas envoyer tout ballader sous prétexte que j’ai changé. Alors j’assume ce choix par amour. Inutile de dire que la personne en moi, elle, ne le voit pas du tout de cet oeil là… Cela crée souvent des blocages sur lesquels je tache de travailler. C pas toujours agréable mais très instructif…
    Pour avoir bcp cherché, il semble que mon chemin soit celui-ci : celui de l’union et non de la séparation. En effet, cette relation m’amène encore à aller chercher au fond de moi-même des choses que mon conjoint ne peut m’apporter. Cela m’amène à dépasser mes blessures d’amour et un jour gagner mon indépendance affective une fois pour toute pour pouvoir envisager l’autre comme un accompagnant et non comme une béquille.

    Cette indépendance tu as la chance de la porter déjà en toi (contrairement à la majorité d’entre nous qui en conséquence préfère être mal accompagnée que seule). Chaque possibilité qui est offerte est à creuser… pas dans le mental évidemment mais dans le ressenti, au présent, en toute sincérité vis a vis de l’autre et de soi-même sans vouloir la mettre a tout pris dans un cadre, en particulier le cadre usuel qui est plus que limité.

    Je n’ai pas la prétention de croire que ce témoignage t’aidera mais cela me fait du bien de le partager tant ce sont des choses qui font leur chemin en moi ces temps ci…

    Bises et belle journée !

  3. Cel

    7 janvier, 2014 à 13:37

    PS : je suis trop d’accord avec Camille ! ^^ Ahaha moi aussi je me posais toutes ces questions. Et puis je viens de rencontrer quelqu’un, et je sens juste le courant merveilleusement bien passer, ça devient une évidence :)

    Je te souhaite que cela t’arrive !

    Mais ce que j’ai aussi appris, c’est que le moment est important, et que si je l’avais rencontré plutot, je n’aurai pas été prête !! Je n’aurais pas été capable de le reconnaitre et je n’aurais pas eu les outils en main pour construire une relation durable. Alors je ne regrette pas de ne pas avoir été pressée et forcée d’attendre, au contraire ! ^^

  4. Cel

    7 janvier, 2014 à 13:32

    Coucou,

    Juste envie de partager ce à quoi j’ai pensé en te lisant. Et ce n’est pas pour te conseiller (loin de moi cette idée, je suis mal placée !)!

    Pour moi, de mon expérience perso que j’ai envie de partager, le « bon moment » ça a toujours été quand je lâchais prise, vraiment. C’est à dire quand j’arrêtais de chercher, d’attendre et d’espérer. Quand j’arrivais à me dire que j’étais bien avec moi même et que de toute façon ce n’était pas grave de rester célibataire.
    Alors je me concentrais sur ce je j’aimais et ce que j’avais envie de faire comme activité, juste pour me faire plaisir à moi.
    Et finalement, en prenant du recul, cela fait sens pour moi. Il n’y a qu’en faisant ce qui me plait que j’ai des chances de rencontrer quelqu’un avec qui je me comporte vraiment pour qui je suis (et pas ce que je veux paraître) et donc qui pourrait m’aimer pour ça.

    Bonne journée,

    Bise,
    Cel

  5. crystallia

    7 janvier, 2014 à 12:38

    Salut,

    Je sais bien que vous avez raison.

    Merci a vous.

    Bise ;)

  6. Lilianah

    7 janvier, 2014 à 5:19

    Et si tu osais regarder au Présent, au lieu de t’accrocher désespérément au Passé et-ou au Futur. Tout ce que la Vie te demande est de vivre tout simplement… pour Toi ;)

    Bisous !

    Dernière publication sur SUPRESSION DE CE BLOG ! : Consultations

  7. Adja

    7 janvier, 2014 à 3:16

    Bonjour Sylvie,
    J’aimerai savoir si vous recevez mes mails s’il vous plait MERCI

  8. Camille

    7 janvier, 2014 à 0:32

    Coucou Sylvie,

    C’est bien la première fois que je lis ton envie de te « maquer »… lol ! quelle vilaine expression…

    Tu sais, je suis restée longtemps seule, très longtemps, mais je ne le regrette pas.
    Et puis tu sais, de toute façon, je ne voudrai pas dire, mais un mec (ou n’importe qui) pour qui on ne ressent rien, et bien, on le ressent en nous ce que ça fait, et on ne peut pas se forcer.
    Ne te presse pas Sylvie, pourquoi faire ?
    Je croyais être pressée aussi, mais je disais surtout que je voulais vivre l’amour, parce que si c’est pour me retrouver dans des galères c’est pas cool non plus. Mais l’amour, je crois que tout le monde veut le ressentir dans sa vie.

    Pour ma part, je l’ai rencontré alors que je ne m’y attendais pas, à une réunion où je ne pensais pas du tout qu’il y a aurait des jeunes, et le pire, à l’époque lorsque je l’ai rencontré, il était déjà en couple… On pourrait dire que la situation n’était pas favorable… et pourtant, aujourd’hui on est ensemble.

    Je me demande parfois combien de temps ça durera, mais après, comme dit Ariel, ce qui compte c’est d’être bien au présent et moi au présent, tous les jours je me dis que je me sens bien.

    Parfois j’ai peur pour l’avenir, pour les changements et pour tous nos défauts que je vois qui nous mettent du piment dans le quotiden, et pourtant au-delà de cela, je crois que lorsque le courant passera avec un homme, tu le sentiras. Clairement. Tu le sentiras Sylvie.

    Tu te poses beaucoup de questions, ça me rappelle moi quand je me disais « comment faire ? est-ce que je pourrai encore être amoureuse ? Comment le reconnaitre ? Est-ce qu’il m’acceptera ? Serait-ce heureuse ? Est-ce que ça va durer ?….. Breeeef, toute la panoplie.. mais j’avoue, c’est normal !!!

    Sylvie, *clap clap clap* bravo…. tu es normale !

    Tout le monde se pose des questions, mais t’sais quoi, tu le rencontreras et puis tu sentiras le courant passé. C’est tout. Et tu t’diras peut être « Tiens, il est vraiment sympa lui » et sans t’en rendre compte, tu riras et tu seras une vraie piplette. et ton coeur s’ouvrira telle une jolie fleur.
    Et quand tu rentreras le soir chez toi, tu te diras « tiens, je lui reparlerais bien. J’ai vraiment bien aimé sa compagnie, je n’ai pas vu le temps passer… »
    Et voilà….
    Normal quoi … hahhahahahaha

    je sors

    Bises !

Consulter aussi

I believe my heart – Duncan James and Keedie

Bonjour à tous, Aujourd’hui je vous propose de découvrir ou redécouvrir une jolie ch…