Le régime

3

Le régime dans Alimentation 14020204102517181811950008

Bonjour à tous,

Ces derniers mois, je n’ai pas toujours été très régulière dans l’observation de mon très strict régime sans lactose ni gluten. Néanmoins j’ai décidé de faire un véritable effort et de cuisiner davantage. Et c’est avec le sourire que j’ai pris cette décision.

« Notamment parce que tu supportes mieux le maïs et le soja aujourd’hui. », me fait remarquer Sammael.

Effectivement et j’aime bien les préparations à base de farine de riz et de maïzena. J’aime les pâtes, les biscuits et les gâteaux avec. J’ai mis du temps à trouver un mélange qui me plaise vraiment, celui-ci me convient au palais.

« Ainsi, es-tu prête à renoncer à ce mélange chimique épouvantable que tu aimais tant ? »

Ce mélange épouvantable est recommandé par bon nombre de médecins. Il est régulièrement conseillé aux personnes atteintes de la maladie cœliaque. 

« Tu es prête à y renoncer ? »

Puisque je vois que je peux m’en passer pourquoi pas.

« Ce n’est plus la peine d’acheter du lait non plus, même délactosé. »

J’avais bien compris par contre. 

« Tu n’aimes pas beaucoup les laits végétaux. »

Non, je peux en prendre mais, je peux m’en passer aussi. J’aimais le goût du lait de vache moi. Les laits végétaux n’ont pas cette fraîcheur…

Mais ce n’est pas grave, ils sont parfaits dans les gratins ou dans n’importe quelle préparation culinaire.

« Un jour il faudra renoncer au sucre. »

Je pense que ce jour n’est pas encore arrivé.

« Vivement ? »

Pas forcément !

« Tu en trouveras toujours dans les fruits. Tu pourras toujours manger des fruits. Et puis il est possible de prendre des petits déjeuners salés, qui ressemblent à de vrais repas par exemple. Tu devrais te renseigner sur ce qui se fait dans d’autres pays. Changer ses habitudes alimentaires peut être agréable, tu l’as compris ? »

Oui.

« Que penses-tu de ces personnes qui prônent une alimentation saine, te retrouves-tu dans leurs discours ? »

Honnêtement ? Si je n’étais pas atteinte de la maladie cœliaque, je pense que j’aurais continué à ignorer joyeusement de tels préceptes. Je te rappelle que moi, je n’aime pas les légumes. Et que j’aime les pizzas et le Mac do.

Aujourd’hui je sais que la variété des goûts qui s’offre à nous est tellement large en dehors des fast-foods que je reconnais que je ne regrette finalement pas de ne plus pouvoir commander une pizza vite fait le soir en rentrant à la maison.

En-dehors de cela, je vois bien que ce n’est jamais un poisson bien préparé qui me donne mal au ventre. J’ai eu le temps de réaliser l’importance d’une alimentation correcte. Je n’ai plus jamais mal aux os, pas de trace de manque de calcium sur mes ongles, je n’ai plus d’angine, nettement moins mal au ventre durant mes règles, même si ce n’est pas encore zéro douleur lol.

L’amélioration est là.

« Vous mangez beaucoup aussi, plus que ce dont vous avez besoin. Manger uniquement lorsque vous avez réellement faim, est une saine habitude à adopter. »

A bas le grignotage, nous arrivons au fait. Ce n’est pas de nourriture dont tu voulais me parler n’est-ce pas ?

« Tout est affaire d’équilibre. Prendre la décision de voir ton régime autrement, ne pouvait venir que de toi. Tant que tu recherchais du réconfort dans la nourriture, tu montrais des signes évidents de manque de sécurité affective.

Nous ne disions rien à ce niveau, nous savons quand vous pousser et quand vous laisser guérir doucement. Nous savons que certains maux se soignent en prêtant attention non pas au problème mais à ses différents symptômes.

Ce n’est pas ainsi que vous avez choisi d’aborder ce type de problème pourtant, vous pensez que pour résoudre un souci d’ordre affectif, il faut tenir compte de la situation de départ. La plupart du temps toutefois, cette situation n’a été qu’un déclencheur. Le vrai souci vous est inaccessible car trop profond, il vient de trop loin.

Nous ne voulions pas que tu cesses subitement de manger du sucre pour te mettre à boire par exemple. Il est plus bénéfique parfois, de laisser la vie vous guider doucement, à votre rythme. Accepter ta maladie était un de tes enjeux d’incarnation, pour parvenir à dépasser un souci dont il n’est pas nécessaire que tu retrouves la véritable origine.

Tu ne vas pas guérir. Mais tu as compris que ce n’est pas ce qui t’empêchera d’être heureuse si tu le désires.

Certains te répondront, oui mais c’est facile d’être atteinte de la maladie cœliaque, il suffit de faire attention à ce que tu manges. Toi tu sais qu’au-delà de ces contraintes alimentaires évidentes, cette maladie entraîne surtout de sérieuses contraintes sociales. Il est difficile de manger dehors, au restaurant ou chez des tiers qui ne comprennent pas toujours ou qui n’ont simplement pas envie de faire des efforts. 

Une maladie invisible, tout le monde te voit toujours debout, apparemment bien portante. Est-ce que tu n’en rajoutes pas un peu ? Est-ce que tu n’as pas simplement envie que l’on s’occupe de toi ? D’autres sont couchés sur des lits d’hôpital, tu devrais t’estimer heureuse. D’ailleurs, est-ce réellement si grave l’intolérance au gluten ? Tu peux bien en manger un peu de temps en temps !

Tu connais tout cela n’est-ce pas ? Une personne se présentant avec une jambe dans le plâtre serait davantage prise au sérieux. Alors qu’une jambe cassée guérit. Pas une personne intolérante.

Certaines personnes se sont révélées sous un drôle de jour n’est-ce pas ? Comme quoi, rien n’arrive par hasard. Cela permet de se rendre compte que l’on est déçu par l’autre que lorsque l’on projette ses propres attentes sur lui.  

Cela permet de réaliser qu’il n’est ni nécessaire ni bénéfique d’attendre des autres. Cela permet de comprendre pleinement la valeur de ce que l’on reçoit.

Au-delà, il y a aussi ce que l’on donne, petite Sylvie qui a compris qu’il n’y avait pas de raison de soumettre toute la maisonnée au même régime.  Par contre ta mère ne te rend pas service en utilisant ta machine à pain. Voilà encore une attitude bien plus parlante que tu ne voudrais le voir. »

Elle adore les cakes faits à la MAP. Elle en fait même pour ma sœur maintenant…

J’ai essayé de lui dire non, mais elle a pris la machine en riant et m’a dit qu’elle la nettoierait bien et que de toute manière ce ne sont pas quelques éventuels résidus… 

« Du coup tu ne t’en sers plus. »

Ben non. 

« Tu avais besoin de comprendre que telle que tu es, tu mérites d’être aimée. »

Je sais, je l’ai compris. Et accepté.

« Ce n’est pas grave si ta spiritualité n’est pas celle de tout le monde. »

J’avais compris que c’était ça, et je sais que ce n’est pas grave.

« Tant mieux. Tu es contente de ton nouvel appareil photo ? »

J’ai hâte de l’essayer !

« C’est bien, amuse-toi bien avec. »

J’en ai bien l’intention. Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;) 

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres articles liés
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Alimentation

3 Commentaires

  1. miss x

    5 octobre, 2014 à 14:33

    Coucou

    Il y a un truc qui s’appelle le cacao bleu chez jeff de bruges , c’est sans lactose ni gluten.
    Voilà! à plus tard ;)

    Répondre

  2. crystallia

    5 février, 2014 à 1:21

    Salut,

    Merci à toi, je regarderai sur Youtube.

    Bise ;)

    Répondre

  3. Amandine20

    3 février, 2014 à 23:05

    Bonsoir Sylvie , j’espère que tu vas bien
    A ce propos le documentaire  » solutions locales pour désordre global  » à regarder si on a des moments de faiblesse devant une petite chips de catégorie f2 à l’huile de Palm :) . Et il donne même envie de voyager ce documentaire :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Quel changement ?

Bonjour à tous, « Laquelle de tes robes préfères-tu ? », me demande …