Le fil

6

Le fil 14021807295917181811995427

 

Bonjour à tous,

D’où peuvent provenir nos souffrances ? Vaste sujet n’est-ce pas, auquel je n’ai pas la prétention de pouvoir apporter une réponse complète. Nous allons simplement évoquer une possibilité. Ébaucher une théorie qui pourrait amener des questions éclairantes pour nous-mêmes.

Reprenons l’exemple de la maison blanche. Pourquoi revenir là-dessus ? Vous allez rire, figurez-vous que depuis l’autre je suis taraudée par l’impression d’avoir commencé quelque chose et de ne pas avoir fini. Je n’aime pas cette impression alors je souhaite finir.

Et tandis que j’écris ces mots je réalise que ce n’est pas aujourd’hui que je conclurai sur ce sujet. Bon. Poursuivons tout de même. L’aspect que je souhaite creuser est celui de l’errance spirituelle. Pour une raison qui m’échappe toutefois j’ai toute la peine du monde à me concentrer et canaliser les connaissances dont j’ai besoin. Ce qui ne m’arrive pas souvent, en général c’est facile, je pense au sujet qui m’intéresse et les réponses viennent.

Pourquoi est-ce que je ne parviens pas à écrire sur l’errance spirituelle ? Peut-être est-ce finalement l’heure du thé ?

Tout à coup je me vois dans cette immense maison blanche et dorée. Je porte une jolie robe, tout est beau, calme et empli de douceur. Nous sommes chez moi. Dans la pièce d’où Lui/Elle réchauffe toute la maison.

Avant l’état d’errance spirituelle, nous ressentons tous l’appartenance. C’est cette sensation d’appartenance qui nous permet d’identifier notre reliance. Dans notre maison il peut y avoir deux sortes de pièces. Dans certaines nous sommes à l’aise, nous nous sentons chez nous.

Dans d’autres, nous savons que nous ne pouvons pas entrer, cela nous est trop difficile.

Lorsque la majeure partie des pièces nous deviennent inhospitalières, lorsque nous n’osons plus ouvrir nos propres portes, nous pouvons toujours nous réfugier au cœur de la maison, en cet espace où Lui/Elle demeure inaltérable.

Seulement il arrive que nous oubliions que cet espace existe, il arrive que tant de pièces soient devenues inhospitalières que nous oublions même le sentiment d’appartenance.

C’est alors que nous quittons la maison ou plutôt que nous la fuyons. A mesure que nous nous éloignons, elle devient plus floue dans notre cœur et petit à petit, nous oublions notre reliance.

Nous oublions ce que nous savions et qui nous permettait de nous situer, de retrouver vie après vie qui nous sommes et de nous souvenir de nos objectifs profonds.

La reliance à la Lumière, l’Ombre et au Milieu n’est importante que parce qu’elle est ce qui nous permet de retrouver notre route, celle sur laquelle nous sommes censées nous retrouver à chacune de nos incarnations, elle est le fil.

Lorsque se fil se distend tant que nous ne sommes plus capables de le sentir, alors nous errons, d’une vie à l’autre, nous accumulons les expériences positives ou non, intéressantes ou non, simplement pour tenter de le sentir à nouveau.

Seulement nous tâtonnons beaucoup dans le vide, nous tournons en rond, incapables de reconnaître ce qui nous convient vraiment. Nous faisons des erreurs qui parfois nous blessent. Ces erreurs ne sont pas souvent comprises. Nous ne réalisons pas que nous ne faisons pas exprès, nait le mal-être.

Il s’amplifie à mesure que nous multiplions les erreurs de toutes sortes et le fil continue de se distendre tandis que nous continuons d’errer.

Il arrive que nous ayons trop mal, que nous disions stop, que nous souhaitions que finalement le fil dont nous nous souvenons enfin se rompe complètement. Cela n’arrive jamais. Par contre, celui qui demande du répit obtient de l’aide. Il ou elle s’est souvenue du fil, il va lui être accordée une chance, deux, trois, de se rappeler de la reliance oubliée.

Concrètement, cette aide prend souvent la forme de problèmes médicaux incurables mais pas mortels. Des ennuis qui ne nous empêchent pas de vivre mais qui constituent de sérieux freins, en apparence.

Plus rarement, cette aide prend la forme d’un tiers dont on se retrouve à s’occuper et qui nous renvoie à ce qu’il y a de pire en nous avant que nous ne nous apercevions qu’il ou elle nous a permis de nous dépasser.

Ce chemin de retour est douloureux, lourd, long. Heureusement, il y a aussi beaucoup de personnes qui ne sont perdues que dans une semi errance.

Elles se souviennent du fil, de la Source, mais c’est tout ce dont elles se souviennent. La maison est loin quelque par derrière elles, il y a peu de chances pour qu’elles en retrouvent la route seules alors, elles ont accepté de tenter d’y retourner en se liant à d’autres personnes qui elles aussi, sont « coincées » dans la semi errance.

Des âmes qui leur servent de miroirs, certaines devenant ce que nous appelons des âmes jumelles.

La semi errance est le lot d’une grosse majorité d’entre nous. La sexualité est un moyen d’en sortir pour beaucoup. Mais encore faut-il trouver le bon partenaire. L’un des bons.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

6 Commentaires

  1. Fleur

    4 février, 2015 à 11:10

    Bonjour Sylvie !

    Et beh voilà ! Je savais bien qu’il y avait une raison, j’ai bien été obligée de m’arrêter !

    Encore merci pour tous tes articles !

    Je t’embrasse

  2. manu

    20 février, 2014 à 20:35

    ou alors serai t’il possible que dans un duo d’ames jumelle il y ai une ame de l’ombre et une ame de la lumiere ? bien étrange tous ça ;)

  3. manu

    20 février, 2014 à 20:30

    bonsoir Crystallia , mais qu’est ce qu’une ame jumelle peut nous renvoyer de ce qu’il y aurais de pire en nous si on concidaire qu’elle est notre exact contraire , mais dans le mal ? le mauvais ne peut pas etre le pire de la bonté !! ? je comprend plus la ;)

  4. crystallia

    20 février, 2014 à 1:50

    Salut,

    Il a été écrit pour répondre plusieurs effectivement…

    Comment retrouver le fil, je vais essayer de répondre, mais je ne crois pas que ce sera en une fois.

    Bise ;)

  5. Cel

    19 février, 2014 à 20:04

    Bonsoir,

    Merci Sylvie, vraiment :)
    Cet article me parle tellement, il résonne très fort.
    J’aurai presque l’impression (évidemment subjective et erronée, mais ce n’est qu’une impression) qu’il a été écrit, en partie, exprès pour me répondre.

    Belle soirée à toi,
    Bise

    Cel

  6. Bluebird

    19 février, 2014 à 9:56

    Bonjour Sylvie,

    Merci encore….Oh comme ça résonne !
    C’est ça. Exactement ça…l’impression d’errance à la recherche du fil, l’impression de trouver des indices sur la route depuis 2 ans ( dont toi !) , après avoir erré des vies entières complètement perdue.

    Tu me touche toujours profondément, mais là c’est comme si tu avais des rayons X !

    Comment faire pour retrouver le fil? Pour retrouver en soi la certitude de « qui ont est » ? Je balbutie sur le chemin de réaprentissage de La Foi, pour ré-apprendre à entendre la petite voix en moi qui sait comment sortir de l’errance.Mais il y a tellement de couches de doutes et de rejet accumulées…

    Pensée et prière pour ceux et celles qui cherchent aussi à retrouver leur fil. C’est peut-être pour ça qu’on est tous ici, autour de toi ?

    Bluebird

Consulter aussi

La paix et rien d’autre

Bonjour à tous, « Tu vois que le ce film t’a plu. », me dit El…