Accueil Amour physique Et si en fait ?

Et si en fait ?

4

Et si en fait ? dans Amour physique 14022101174217181812001884

Bonjour à tous,

J’ai peu partagé sur mon humeur dernièrement. Mais je vous assure qu’il n’y a pas de raison de s’en faire pour moi. J’ai un excellent moral actuellement.

« Ah ma jolie Sylvie, tu as vu, la jeune intérimaire a un entretien d’embauche intéressant la semaine prochaine. »

Je lui souhaite de tout cœur d’être prise la semaine prochaine. Je l’aime bien, elle est intelligente, a envie d’apprendre, de s’impliquer, elle mérite de réussir.

« Et comment va la directrice ? »

Mal. Entre déception, amertume et incompréhension, elle rêve du jour où sa fille reviendra vers elle sans pour autant pouvoir lui pardonner. Je lui ai dit que chacun verra le résultat de ses propres actions mais que pour elle-même il faut qu’elle laisse la porte ouverte au pardon. Ou c’est dans la misère intérieure qu’elle va passer sa retraite. Elle m’a dit qu’elle comprenait.  

« Certains collègues aussi sont amers. »

Ne m’en parle pas, ce n’est pas de ma faute si les associés agissent de façon malhonnête avec eux. Ils l’ont également fait avec moi. Je comprends leur colère mais pour le coup, il faut aller trouver les bonnes personnes. Moi je ne peux intervenir sur les comptes que durant une durée très limitée et encore, tout le monde peut consulter chacune de mes actions. Quand il y a des « surprises », elles ne sont pas de mon fait. En l’occurrence ils constatent que leurs commissions disparaissent. Ce n’est pas de mon fait. Je ne peux pas réaliser de telles modifications après coup.

« Et comment trouves-tu la gérante en ce moment ? »

Étrangement gentille. Encore que…

« Et si en fait elle ne t’avait jamais détesté ? »

Elle fait bien semblant.

« Toi, tu vois le monde en noir et blanc, nous t’avons fait la remarque plus d’une fois. Il y a beaucoup de choses qui se vivent dans le gris pourtant. Mais tu sais, c’est parce que tu vois le monde en noir et blanc que tu es célibataire.

Comme tu n’es pas capable de supporter le gris, tu ne captes pas certaines nuances consciemment. Certaines subtilités qui sautent pourtant aux yeux des autres. Avec toi énormément de choses sont simples, tu aimes ou tu n’aimes pas. En l’occurrence, tu n’aimes pas cette femme. Et par conséquent tu n’as pas envie de la comprendre, tu ne t’intéresses qu’à ce que tu aimes.

Et si jamais en fait elle ne t’avait jamais détesté ? Tu as remarqué, c’est peu après ton arrivée qu’elle a commencé à prendre soin de son apparence. Sa mère ne tarissait pas d’éloges sur toi et avait fait du forcing pour ton embauche.

Il y a beaucoup de choses que tu captes mais qui ne parviennent pas à ta conscience. Elles passent dans tes rêves, ou ailleurs. Parfois les informations restent là, dans un coin et petit à petit ton âme te prépare à les recevoir. »

Tu as quelque chose à me dire Lauviah ?

« Depuis quelques temps tu te moques à nouveau d’être célibataire. »  

Effectivement.

« Et puis tu vas recommencer à sentir des énergies bizarres qui vont te bouleverser et tu voudras être avec quelqu’un. »

Pourquoi ça se passe comme ça au fait ? Je n’apprécie pas du tout.

« Parce que ce que tu ne captes pas consciemment t’es proposé autrement. »

Mais en clair ça veut dire quoi ?

« Et si en fait elle ne te détestait pas ? »

Admettons, moi je ne l’aime pas et j’ai hâte de ne plus la voir. Elle a tout fait pour me pourrir la vie, je ne vois pas comment je pourrais faire abstraction de cela. Les choses auraient pu se passer autrement, je n’avais rien contre elle au départ mais elle semble m’avoir prise en grippe très vite.

« C’est vrai et dans ton monde en noir et blanc, le gris est une couleur suspecte. Tu sais, il y a de très fortes chances pour que tu ne parviennes jamais à distinguer consciemment les nuances de gris. Tu ne les veux pas c’est tout. Ce n’est pas grave. Mais sache qu’elle ne te déteste pas. Et oui, il est important que tu le saches, même si tu t’en vas. »

Pourquoi ? Je suis prête à tourner la page.

« Dans vos vies affectives il y a tellement plus de nuances de gris que de noir et blanc. Voilà pourquoi. Tant et si bien qu’à l’inverse de toi, certaines personnes ne voient que les nuances de gris. Jamais tu ne pourrais vivre une histoire sentimentale avec ce type de personnes, tu ne les laisses même pas approcher et c’est normal. Elles ne comprennent pas les personnes comme toi et vice versa.

Maintenant certains de tes lecteurs auront peut-être envie de te dire qu’il faut que tu élargisses ton esprit. Note que nous ne le faisons pas. »

Pourquoi ?

« Parce que ce n’est pas consciemment que tu refuses les nuances de gris et surtout nous savons pourquoi tu le fais. »

Pourquoi ?

« Chacun trouve ce qu’il lui faut, c’est ce qui importe. »

Pourquoi ce n’est pas bien de voir le monde en noir et blanc ?

« Ce n’est pas le propos, tu es parfaite comme tu es. »

Je ne comprends pas ce que tu essaies de me dire.

« Elle ne te déteste pas, c’est ce que je voulais te dire. Mais ma chère enfant, tu es un peu naïve et tu vas le rester. Parce que de toute façon pour toi les choses sont simples ou tu aimes, ou tu n’aimes pas. Pour beaucoup d’autres ne pas aimer aujourd’hui ne signifie pas qu’il ne sera pas possible d’aimer demain.

Pas pour toi, pour toi un avis affectif est définitif et tu es sincère dans ta vision. Si c’est non aujourd’hui, ce sera non demain et tu te ne trompes pas. Les personnes qui voient les nuances de gris ont du mal à accepter que l’on ne puisse voir le monde qu’en noir et blanc. Car alors les personnes comme toi peuvent demeurer inaccessibles. Avec toi un non est une réponse sans appel. Et tout ton être te fait sentir que tu as raison tant que tu sens la présence du gris. 

La raison pour laquelle parfois tu as soudainement envie d’être avec quelqu’un c’est parce que tu reçois après coup, quand tu as été en mesure de l’accepter, les énergies de ceux à qui tu as pu dire non avec facilité et sincérité. »

Bon j’entends bien, si demain c’est moi qui m’intéresse à quelqu’un ?

« Alors c’est que cette personne dégagera les énergies que toi tu acceptes et seulement celles-là. Sinon tu recevras un avertissement. »

Oui je connais les avertissements. Mais, c’est un problème ?

« Non ma belle enfant. Par contre, tu ressembles vraiment à une enfant. Parce qu’avec toi c’est plus blanc que noir. Comprends par là que tu as une vision assez candide des autres. Pour toi si les gens ne sont pas gentils ils sont méchants. 

Tu n’aimes que les gens sincèrement gentils, qu’ils soient sympathiques ne te suffit pas. »

Je le reconnais, je m’en suis rendue compte.

« Et si jamais tu rencontrais quelqu’un qui ne soit gentil qu’avec toi ? »

C’est impossible, cela voudra dire que cette personne…

« …est méchante ? Pas forcément, elle sera peut-être plus noire que blanche tout simplement autrement dit, plus mature que toi et dotée d’une vision plus juste d’autrui. C’est tout. Quelqu’un qui ne voudra pas du gris non plus mais qui sera capable de composer avec. »

Moi je ne peux pas être comme ça, mature comme tu dis, ça a l’air mieux que comme je suis non ?

« Nous t’aimons comme tu es. Des tas de personnes t’aiment comme tu es. Au fond peut-être que tout ce dont tu as besoin c’est d’une personne qui soit capable de te donner ce que tu veux. Et toi tu veux juste qu’on soit sincèrement gentil avec toi. C’est comme ça que tu te sens à l’aise et que tu peux être toi-même. »

Mais tout le monde cherche quelqu’un qui lui donnera ce qu’il veut.

« Tu serais surprise de voir combien peu en ont conscience. »

Le médecin avait suggéré qu’elle pourrait être attirée par moi, ce qui m’a bien fait rire. Je m’en serais forcément rendue compte.

« Toi, ma douce Sylvie, tu ne remarques qu’on s’intéresse à toi que lorsque les choses deviennent évidentes. »

Mdr !!!

« L’idée te faite encore rire. »

Beaucoup, je n’y crois pas une seconde ! Je pense juste qu’elle était fâchée que sa mère m’apprécie.

« Passe une belle soirée. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

4 Commentaires

  1. crystallia

    22 février, 2014 à 3:13

    Salut,

    Moi j’ai du mal avec les nuances je l’admets. Souvent je fais avec, sauf sur le plan sentimental en effet. Je ne peux pas.

    Sinon, Bluebird, peut-être qu’effectivement…

    Mais pour ma part je ne suis pas intéressée.

    Bise ;)

  2. Laurence

    22 février, 2014 à 1:21

    Bonsoir Sylvie et à tous,

    La haine n’est toujours que de l’amour déguisé… ou de la jalousie, ce qui revient au même, car cela n’inclut que la personne qui ne s’assume pas. Et ça peut aller très loin dans les dérives en tout genre. Quoi qu’il en soit ce n’est pas de l’amour…

    Pour moi aussi, c’est blanc ou noir, car les nuances entre les deux, même si j’ai essayé de les voir, m’ont souvent déçues. Je sais que ça vient de moi et j’assume. Mais c’est pas toujours facile. A vrai dire je n’ai ce problème que dans mes relations amoureuses. Pour toutes les autres personnes je suis nettement plus nuancée :)

    Bises

  3. Bluebird

    21 février, 2014 à 11:02

    Bonjour Sylvie,

    Merci pour ce message sur nos visions « en nuances de gris » ou en noir et blanc…Ca fait bien tilt.

    Pour le reste, je n’osais pas réagir à tes messages,parce que tu n’avais pas l’air de vouloir envisager l’hypothèse, mais j’ai eu la même intuition que ton médecin depuis longtemps. Ravivé par ton récit des fleurs de la Saint-Valentin.
    Il n’y a que toi qui sait,je suis juste lectrice lointaine…Mais tous tes posts à son sujet me semblent dessiner un tableau d’émotions passionnées de sa part,comme une obsession, avec un jeu de pouvoir et de jalousie manipulatrice incluant la comptable. A l’origine, il pourrait y avoir un tout autre sentiment que de la haine pour toi :)

    Mais peut-être que cette interprétation »intuitive » n’est qu’une imagination débordante et décalée? C’est toi qui sait…

    Bises et plein de couleurs réconfortantes pour tes derniers jours là-bas !

  4. manu

    21 février, 2014 à 6:35

    bonjour Sylvie , ouuuuuuuuuuuuffffff, ce fameux noir ou blanc, c’est le drame de ma vie . je pensait qu’il n’y avait que moi qui avait cette facon de voir les choses . c’est bizarre a chaque fois que tu fait un texte j’ai l’impression que c’est a moi que tes anges réponde ;) ton blog est une mine de révélation pour moi ;) merci d’exister Sylvie ;)

Consulter aussi

Les imprévus

Bonjour à tous, « Bon, si tu sors tous les soirs, vu l’heure à laquelle t…