Optimisme

8

Optimisme 14022205143917181812005729

Bonjour à tous,

Je ne vais pas bien et pourtant on est samedi, c’est mon jour préféré. Ça ne va pas.

« Parle-moi. », me demande Ariel.

Je me suis réveillée fâchée. Après un drôle de rêve…

Il y avait Fantôme, le loup de Jon Snow dans A game of thrones. Mais il n’apparaissait qu’à la fin, il accompagnait Sophie et il y avait un autre loup. Ils me faisaient peur toutefois, tout s’est bien passé quand ils ont approché avec elle.

Le plus étonnant c’est que je venais de gagner 2 100 000 € au loto et j’avais réussi à convaincre les personnes avec lesquelles je faisais un voyage apparemment de participer à une loterie. Et je me suis réveillée avec le mot optimisme en tête. C’est après que j’ai réalisé que j’étais très fâchée parce que je venais de comprendre ce qu’était la méchanceté.

Le problème c’est que cette partie, cette compréhension, ne m’est pas restée. Là maintenant, ne reste que la méchanceté. J’ai besoin de comprendre ce que c’est et pourquoi ça existe pour pouvoir dépasser. Ça ne me suffit pas d’entendre « c’est comme ça ». 

Donne-moi une explication Ariel, s’il te plait.

« Plus de 2 millions d’euros, et dans ton rêve que pensais-tu faire de cet argent ? »

Je me disais que mon frère, ma sœur, mes parents et moi aurions tous notre maison car je comptais partager. 

« Néanmoins il ne s’agissait que d’un rêve. Donc tu n’es pas riche ce matin. »

Je sais, donne-moi les numéros et je m’occupe de devenir riche.

« Que feras-tu alors ? »

Je ne sais pas, je ne pense pas à gagner au loto, je ne joue même pas. Quoiqu’à la prochaine super cagnotte, je tenterai sûrement ma chance.

« Tu ne joues qu’aux super cagnottes ? »

Quand maman me dit qu’elle a rêvé de chiffres aussi.

« Ça fait un moment que tu n’as pas joué. »

Tu as raison, il faut que je m’y remette ou je ne gagnerai jamais ces deux millions…

« Et une fois fortunée, que feras-tu ? »

Je m’installerai après avoir partagé avec mes proches. Puis je continuerai à vivre et à travailler en tentant le plus possible de faire des choses qui ont du sens pour moi.

« Tu ne me dis pas que tu feras plein de shopping, que tu voyageras en descendant dans des palaces luxueux, que tu te feras construire un palais. Tu ne me dis pas que tu veux des vêtements, des bijoux. Un homme. Tu ne me dis pas que tu arrêterais de travailler. Tu ne me dis pas non plus que tu donnerais à des associations ou que tu en créerais une. Mais je sais que tu t’intéresserais à celles qui permettent aux enfants d’étudier et aux adultes de reprendre leurs études.

Pourquoi ? »

L’éducation est un pilier. Dans mon travail je vois des tas de gens qui galèrent. Toutes sortes de gens. Ceux qui ont le plus de mal à sortir la tête de l’eau, ce sont ceux qui ont le moins de diplômes. Ce sont ces personnes qui finissent par être blasées par les difficultés.

Je ne dis pas que les cadres supérieurs n’ont jamais de problèmes, j’en vois aussi. Mais une mauvaise gestion financière ce n’est pas la même chose que des rentrées qui ne pourront jamais couvrir les dépenses basiques. Les gens les plus blasés, les plus désillusionnés, ce sont ceux qui savent qu’il y a un plafond de verre au-dessus de leurs têtes. Quand on commence à jongler entre le règlement de l’eau et de l’électricité et que l’on sait que même un nouveau travail ne pourra rien arranger…

Il n’y a pas de plafond au-dessus de la tête de ceux qui ont conscience que le bagage qu’ils ont peut leur permettre d’aller toujours plus haut, plus loin. Et ce sont les personnes qui cherchent à se perfectionner, qui veulent se débrouiller qui ont le plus de chances de voir sauter ce plafond de verre lorsque leur bagage de départ est trop léger. C’est pourquoi chaque fois que j’entends quelqu’un me dire qu’il ou elle veut reprendre des études, continuer, faire une formation pour accéder à mieux, je suis la première à l’encourager.

J’encourage également mes plus jeunes cousins à aller jusqu’au bac, quitte ensuite à chercher à se former autrement que par le biais des seules études. Tous les jeunes gens n’ont pas ce qu’il faut pour pouvoir se passer d’étudier. Je n’avais pas ce qu’il fallait moi-même, je le sais.

Quand on se lance sur le marché du travail, il faut être un commercial. Quelle que soit sa profession, ses compétences, il faut être un commercial. Il n’y a pas de place pour les personnes hésitantes, qui doutent d’elles-mêmes, qui se voient des limites ou qui manquent de réalisme. Beaucoup de jeunes gens n’ont pas la maturité qui permet le réalisme et la confiance légitime en soi.

Et lorsqu’ils l’acquièrent en ayant galéré, j’en vois pas mal dans ce cas, ils sont désillusionnés et n’ont plus conscience qu’ils pourraient essayer d’étoffer leur bagage de départ. Ils se débrouillent pour beaucoup, en sachant qu’ils devront vivre ainsi le plus longtemps possible. Et quand on parle avec eux, ils avouent qu’ils aimeraient mieux être dans une autre situation mais qu’ils pensent ne pas avoir les moyens de l’atteindre.

C’est terrible de penser cela. Je l’ai déjà pensé moi-même et cela constitue un frein énorme. Il est important d’être capable de se fixer des objectifs volontairement hors de notre portée actuelle lorsqu’on en arrive à penser que l’on a pas les moyens.

Parce que cela permet d’ouvrir ce qu’on va appeler un chemin quelque part possible. Clairement, vous voulez un château en Espagne alors que vous vivez dans un bidonville quelconque. Il est bien certain, que la route n’est même pas semée d’embûches, elle est à construire.

Mais justement, vous accrocher à ce château vous permettra de construire une route, qui vous fera sortir du bidonville. Étudier n’est pas une chose agréable pour tout le monde. Moi-même je n’aimais pas apprendre des leçons ou rentrer chez moi avec trois tonnes de devoirs à faire. Je ne vous dis pas combien de fois j’ai séché mes TD à la fac parce que je n’avais pas envie de faire mes devoirs. Toutefois ça ne dure qu’un temps, juste un temps. Et le retour sur investissement peut s’avérer très bénéfique.

Alors c’est bien certain, ce n’est pas à l’école qu’on apprend à réfléchir par soi-même. C’est pourquoi je milite aussi pour un accès plus facile aux activités parascolaires et que je suis favorable aux structures qui permettent à des adultes de pratiquer toutes sortes d’activités en groupe puis en individuel.

Il est plus facile de se rendre compte de la richesse de son propre bagage quand on se voit faire des choses concrètes.

« Tu as trouvé un emploi plus valorisant, plus intéressant et mieux payé grâce à tes seules compétences. Tu pratiques la photo, tu peux manger autant de biscuits ou de gâteaux que tu le souhaites alors que tu es intolérante au lactose et au gluten.

Tu tiens un blog sur la spiritualité et tu es capable de l’actualiser seule alors que tu n’as même pas de religion.

Tu es rendue à un stade où tu es consciente du bagage qui est le tien. Que t’importe encore la méchanceté, personne ne pourra t’enlever le fait que tu sais qui tu es et ce dont tu es capable. »

Merci Ariel.

Bise à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
  • Histoire personnelle

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et le dentiste m’a fait faux  bond… « Cela ne …
Charger d'autres articles liés
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
  • Histoire personnelle

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et le dentiste m’a fait faux  bond… « Cela ne …
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
  • Histoire personnelle

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et le dentiste m’a fait faux  bond… « Cela ne …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

8 Commentaires

  1. Carene

    17 juin, 2014 à 20:52

    Bonjour Miss X
    A défaut de réponse, je pensais être passée à coté… lol
    Il est vrai cela dit que lorsque j’ai écrit ce commentaire je ne savais pas qu’il s’agissait du bac. Je pensais qu’il s’agissait d’études post bac.
    Néanmoins, quand bien meme de nombreux parents seraient en désaccord avec moi, mon discours ne change pas, même pour le bac.
    Je connais de nombreuses personnes n’ayant pas obtenu le bac qui ont aujourd’hui à la trentaine une très belle vie.
    Personnellement si mon fils me demande d’arrêter l’école à 16 ans, je ne m’y opposerai pas. Il n’y a selon moi rien de plus formateur que l’école de la vie.
    L’important est de faire à chaque étape avec ce que l’on est. Auquel cas on prend du plaisir, ce qui amène bien souvent au succès. Le bonheur est le chemin, pas dans le but en soi…
    En attendant je te dis m**** pour tes épreuves ! Alea jacta est !! ;)
    Bises

  2. miss X

    17 juin, 2014 à 17:41

    Coucou.
    Ha Carène t’ es un ange..vu que c’est le bac .. Et je regarde sue maintenant ce commentaire. Bon.. Et le tien Sylvie aussi.. Je ne sais pas quoi penser de ma vie mais de moi même actuellement. Ça va venir. Dans paelongtemps, j’ imagine que le fait que j’ai le bac ou pas va compter pour beaucoup. Ça va être le moment de regzen moi et droit devant. En attendant, je continue. Jusqu’au bout, comme d’habitude. Bisous vous deux..merci beaucoup.. Et dire que j’avais pas regardé..trop, j’ avais peur de ce que j’ aupus y lire à l’ époque. J’appréhende tellement..ce qu’on peut dire de moi après que je parle de ça.. C’est dingue *avec amour merci* beaucoup

  3. Carene

    16 mars, 2014 à 21:00

    Bonjour Miss X,
    ton désarroi me touche puisque je l’ai connu il y a près de 15 ans.
    J’étais en prépa, je devais passer un concours, mes résultats montraient que j’avais les capacités de réussir mais je ne trouvais pas l’énergie pour travailler… entre autre parce que ce qu’on nous demandait de bachoter et que je ne voyais pas l’interêt… j’avais et ai encore les memes propos que toi sur l’éducation national qui favorise le bachotage et non la connaissance…
    J’ai fini par accepter (après moult et moult tergiversations) que ce n’était pas mon chemin et j’ai donc arrêter en cours d’année. Je n’ai jamais regretté cette décision. J’ai un parcours professionnel d’autodidacte et j’ai fait ma place partout où je suis passée quel que soit le domaine dans lequel j’ai travaillé.
    Je ne dis pas que ma solution sera ta solution. D’autant que tu es tellement énigmatique sur ton probleme qu’il est difficile de savoir si le parallèle que je fais avec mon vécu est juste.
    La dernière phrase de cet article est en effet celle que tu dois retenir. En revanche s’il ne faut pas lacher à la moindre difficulté, il faut parfois déceler le seuil qui sépare la persévérance de l’obstination.
    A ta disposition si ce témoignage t’a aidée et que tu as des questions.
    Pensées lumineuses pour toi, en tout cas !!
    Au fait, l’article « Tous des génies » me parait des plus appropriés dans le cas de difficultés d’orientation… ;)

  4. Miss X

    16 mars, 2014 à 19:51

    Sylvie , j’ai un problème actuellement.
    je ne peux pas , sans but.
    Je dois me trouver un but , pour continuer mes études. Pour le moment , je ne peux pas avancer car JE me bloque , pour mes études.
    Je peux pas tellement aborder , le sujet , car malgrès le problème que..
    je n’arrive pas à parler de mes problèmes , et c’est le problème de début.
    Je ne peux pas pour le moment , et c’est le point de départ de la fin d’un problème , éventuellement.
    Pourquoi , je ne peux pas parler d’un tel problème? ..
    Ha ..
    Et pour amandine , je vois tout à fait de quoi tu parles. réaction de survie.
    Bref , j’ne peux pas y aller pour le moment , j’ai besoin de tellement de temps! tu te rends pas compte! Bordel , comment me débrouiller , pour rallonger le temps qu’il me faut? pas croyable..Je trouve pas..que les études , ça soit.. je veux réaliser quoi , déja?
    et après , oui , je peux y aller , mais je peux pas , actuellement , aller dans un truc , de L pour , comme ça , quoi!
    Bordel c’est quoi ce monde de l’éduc nationale nul. Et SI l’éduc national , c’est nul. Pour , moi , ça l’est , rien que la technique qu’on utilise elle est pourrie , rien que ce monde , comment il est bâti là..bordel. je suis dans le caca… quel culot hein. Je te demande juste personnellement ce que tu peux me conseiller , j’en parle pas à un de ces * de conseillers.. je dois y aller demain. je veux pas me faire casser par quelqu’un. c’est terrible , de ce faire casser par quelqu’un , qui t’oriente , par rapport à ta note.
    On me dit que j’ai un p* de potentiel , bah tu sais quoi , ça sert à que dal , le potentiel , sans la putain de technique pour y arriver et l’éclore.
    Ils me prennent pour quoi?? Un putain de robot avec un Q.I ?? Je sais pas si c’est le lieu , mais je veux te parler un peu , c’est tout. pour moi c’était le lieu adapté avec l’article.

    A part dieu , je vois pas qui , dans ce * de monde peux m’aider. Aucun! ,pas aucun mais , ..trouver la soluce. un conseil c’est qu’un conseil , au final je réponds.. c’est pt ça , le problème , déja en parler à quelqu’un…bah..à plus tard ma belle ;)
    xoxo.

    • crystallia

      19 mars, 2014 à 1:06

      Salut ma puce,

      Ce soir je suis rentrée pleine de bonne volonté, décidé à manger un peu de vert pour compenser mes galettes de pomme de terre de ce midi et les nems d’hier soir.

      J’ai finalement cédé à l’appel d’une tarte au chocolat prestement confectionnée par mes soins.

      Parfois on se fixe des buts et nos envies nous en indiquent d’autres…

      Tu as passé une bonne journée sinon ?

      Bise ;)

  5. Amandine20

    22 février, 2014 à 23:52

    Peut être que dans la méchanceté il y a la certitude de ne pas avoir été aimé quelque part..(

  6. Laurence

    22 février, 2014 à 22:35

    Bonsoir Sylvie et à tous,

    J’aime beaucoup la conclusion d’Ariel, surtout la dernière phrase. C’est exactement celle que j’aurais aimé entendre au moment pile où je la lisais.

    Donc merci à vous deux, et je me la garde derrière le coin de l’oreille :)

  7. miss x

    22 février, 2014 à 18:14

    Coucou,

    Tu as un timing de la mort. Mdr! Merci , même si tu pas , comprendre.

Consulter aussi

Les deux corbeaux

Bonjour à tous, Aujourd’hui Elémiah me dit qu’il veut me parler.  »…