Idéalement

3

Idéalement dans Amour physique 14022402044517181812011108

Bonjour à tous,

« Alors c’est vrai, tu préfèrerais rencontrer une âme sœur ? », me demande Lauviah.

Oui.

« C’est bien ce que tu veux ? »

Oui. Sauf si toi tu te réincarnes.

« Je serais toujours avec toi, ou là pour toi. »

D’accord, alors moi tu vois, je me dis que ce serait parfait si je rencontrais une âme sœur.

« Il est purement logique que tu vois les choses ainsi, cela fait un moment que tu as évolué vers cette idée. Une de tes cousines se marie, une de tes connaissances vient de le faire aussi. Avec des âmes sœurs dans les deux cas.

Comment sais-tu que ces relations-là vont durer ? »

Je ne le sais pas. Mais je le leur souhaite. Et puis de toute façon si vraiment ça ne marche pas…

« …il y aura toujours une autre âme sœur. Et donc d’autres possibilités de vivre des choses intéressantes.

Comment as-tu trouvé la robe de Victoria ? »

Pas à mon goût, mais elle a pris tellement de poids, c’est dingue. Elle a un double-menton maintenant et elle n’a pas tenu compte de la meilleure manière de mettre en valeur sa nouvelle silhouette. Ce qui est dommage. Personnellement je ne lui aurais jamais conseillé ce modèle.

« Son mari et elle ont dépensé beaucoup d’argent pour un traiteur gastronomique. »

Et bon nombre de personnes sont restées sur leur faim. C’est tout le problème avec les portions « gastronomiques ». C’était leur choix. Mais du coup ils n’ont pas de quoi s’offrir un voyage. Il faut voir…

« Beaucoup de personnes se mettent en couple pour des raisons telles que la volonté de ne plus être seules ou le désir de montrer qu’on a réussi en privé. »

Pour une fois que je ne suis pas en train de courir et que c’est calmement que je vous dis que je préfèrerais rencontrer une âme sœur, je ne comprends pas que nous ayons cette discussion. Je ne vous ai pas dit que je comptais chercher quelqu’un à tout prix.

« Nous voyons bien que tu ne le fais pas. »

Voilà.

« Et cette idée de mariage à Los Angeles ? »

Ou comment dire à sa famille, ne venez pas, je ne veux pas vous voir. Le message est passé, qu’elle fasse ce qu’elle veut.

« Tu penses que c’est ce que ta cousine a voulu dire ? »

Je pense que son fiancé se moque d’elle depuis des années. Je ne suis pas la seule. Je pense qu’ils savent bien pourquoi ils se marient à l’étranger et je ne serais pas surprise qu’à leur retour ils oublient de faire en sorte que le mariage soit considéré comme valide ici.

« Tu es quelqu’un d’assez indépendant dans ta tête, tu n’as pas peur de ne pas t’entendre avec une âme sœur ? »

Mais non pourquoi ? Les âmes sœurs sont facilement compatibles justement.

« Tu as bien compris les choses apparemment, d’où cette logique implacable…

C’est vrai, il serait facile et agréable de rencontrer une âme sœur. Et c’est avec une âme sœur que tu aurais le plus de chance de vivre ce que vous appelez une belle histoire. Et tu as aussi parfaitement bien compris que si la belle histoire s’achève demain, il pourra toujours y en avoir une autre, toujours plus belle. C’est tout à fait juste.

Parce que tu sais que malgré la douleur, vous pouvez tous vous remettre d’une âme sœur.  Ce qui implique que tu as également compris que ces histoires ne sont pas réellement faites pour durer. Elles sont faites pour vous permettre d’avancer.

Alors, certains restent vraiment ensemble, c’est parce qu’ils ont fait le choix conscients d’avancer ensemble. Et tu te dis qu’en rencontrant quelqu’un avec qui tu t’entends bien, tu pourrais faire un tel choix. Comme ta cousine. »

Ce gars ne l’aime pas, je veux dire il n’est pas amoureux d’elle. Los Angeles, il se moque vraiment du monde. Cela fait des années qu’elle veut se marier, voilà ce qu’il lui propose et en plus elle court. Pourquoi est-ce qu’elle ne cherche pas mieux ?

Et c’est parce qu’elle a honte qu’elle a accepté et qu’elle ne veut pas que sa propre mère vienne. Douze ans avec quelqu’un et c’est comme ça que ça se passe ?

Mais elle a fait son choix. C’est elle qui voit.

« Donc tu ne ferais pas ce type de choix ? »

Moque-toi de moi.

« Je ne le fais pas. »

Si je vois que nos visées sont trop différentes, je n’insisterai pas.

« Donc tu as aussi compris qu’au-delà des sentiments, il est possible d’indiquer une route à suivre à son propre cœur. »

Je l’ai compris oui.

« As-tu perdu tout romantisme ma belle enfant ? »

Pas du tout. Simplement je sais, je ne peux pas dire pourquoi, que l’Amour véritable est une claque. Qui n’a rien de romantique. Or, justement, je me dis que c’est plutôt vers le joli que j’ai envie d’aller. Et le joli se développe entre deux âmes sœurs.

« Si je devais revenir pour toi, pourquoi serais-tu contente alors ? »

Mais toi c’est spécial, avec toi, l’univers prend de nouvelles couleurs. Tu n’attends rien de moi, tu ne me demandes rien, tu m’aimes juste comme je suis et parce que je suis comme je suis. Tu ne prends rien et tu donnes pourtant tout.

« Tu ne voudrais pas connaître cela sur Terre ? Et avoir aussi envie de donner tout ? »   

Bien sûr, idéalement c’est ce que je voudrais. Une part de moi le voudrait. L’autre aurait plutôt peur par contre.

« Laquelle a le dessus ? »

Celle qui préfèrerait une âme sœur.

« Donc celle qui a peur. »

Effectivement. Tu arrives en douceur mais tu sais où tu vas Lauviah lol.

« Tu ne souhaites pas rencontrer ta flamme incarnée. »

C’est vrai, je viens d’en prendre conscience.

« En fait plus tu reçois d’indices te disant qu’il se pourrait bien que tu retrouves vraiment cette personne, moins tu en as envie. »

Oui, je l’admets.

« Paradoxalement, cela indique que tu serais prête. »

Ah bon ?

« L’un attend, l’autre est attendu. Qui est le plus mal loti selon toi ? »

C’est celui des deux qui ne sait pas en vérité. Parce que c’est celui-là qui aura peur et rendra la relation compliquée.

« Et lequel des deux serais-tu ? »

Objectivement, celui qui a envie de fuir…

« Donc celui qui est attendu. »

Comment ça peut être plus facile pour celui qui attend que pour celui qui fuit devant lui ?

« Parce que celui qui sait reçoit de l’aide, l’autre la refuse. »

De toute façon on n’y est pas.

« De toute façon. »

Peut-être que je me trompe et que c’est moi qui attends, je suis célibataire.

« Tu saurais qui. Et ce n’est pas le cas. En outre, c’est toi qui voudrais une âme sœur, c’est donc toi qui fuis. Tu as compris certaines choses il y a longtemps mais, tu n’étais pas en mesure de les accepter. Aujourd’hui qu’elles te sont à nouveau proposées, tu réalises que tu ne te sens toujours pas à la hauteur. Soit. Seulement, ne pas se sentir à la hauteur, ce n’est pas ne pas être prêt. Pas spirituellement.

Cela signifie au contraire que le message a été entendu. Et c’est tout ce qui importe. Peut-être vas-tu tomber sur une personne intelligente qui comprendra rapidement que le mieux à faire est de te laisser courir. Tu finiras bien par t’arrêter. Il n’aura qu’à te rejoindre alors. C’est tout. C’est bien aussi. »

Tu me fais rire, on verra bien !

« Oui, tu verras. »

Merci à toi.

Bise à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les choses de la vie… Bref.

    Bonjour à tous, Elédahiel, c’était quoi cet affreux rêve ? « Il ne t&rsqu…
  • L’insouciance

    Bonjour à tous, « Rien de tel qu’un agréable moment pour se sentir comme …
  • La dévotion

    Bonjour à tous, « Tu es en train d’apprendre ce qu’est la dévotion,…
Charger d'autres écrits dans Amour physique

3 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    1 mars, 2014 à 17:32

    Pour répondre à ce que tu dis là, en accord avec ton dernier article sur les gens « gris »…

    Il y a un moment où il devient nécessaire d’oublier un peu ces grands amours vrais et impossibles. Un moment où il faut faire avec la réalité.
    La réalité peut être tendre et parfois assez belle, mais rien n’est comparable avec la beauté incroyable de l’amour vrai.
    Accepter une demi-beauté, pour moi, ça revient à faire semblant. Ce n’est pas une chose que j’ai l’habitude de faire. Mais c’est tout ce qui me reste.

    En revanche, ce qui est gris ne m’assassine pas de passion et de déchirement. Ce n’est pas aussi précieux, mais c’est tranquille et ça n’est pas la dure solitude à laquelle je dois habituellement faire face.

    Aimer, c’est perdre le contrôle. Et pour une fois, je ne le perds pas.

    Mais ce qui est gris, quand on connait ce qui est si grand et si pur… c’est simplement triste.
    Sauf que savoir qu’il y a mieux ailleurs quand ces gens qui sont mieux ne sont pas prêts (même si en ce qui me concerne… un jour elle se dira que j’aurais été mieux, je le crois, elle se le dira et n’en fera peut être rien), c’est effectivement assez terrible et ça fait une belle jambe.

    Bref… si je te dis qu’une grande part de moi ne croit plus en l’amour tu me crois?
    Dans le sens « réalisable sur le plan terrestre » en tous cas… -_-

    Des bisous

  2. lapriereducompositeur

    25 février, 2014 à 3:18

    « L’amour véritable est une claque. Qui n’a rien de romantique. »

    Tiens… Étrangement, ça me parle en ce moment ça.

    Moi aussi je veux des âmes sœurs. Mais plus jamais pour les aimer comme avant. Juste pour ne pas me froisser trop fort. Pour passer le temps et faire semblant de n’avoir pas le cœur gelé.

    Je dirais même que l’amour nous transforme si profondément qu’on l’occulte parfois. On laisse glisser dans l’oubli les gens qui nous ont changés, ils sont comme nos disparus dont on a oublié la voix, le seul souvenir est leur identité énergétique. Le reste est flou.

    Et puis à un moment, un court instant (parcequ’y penser plus longuement ferait trop mal), on se souvient alors de la raison qui a fait qu’on est devenu la personne qu’on est désormais.
    Et comme l’amour vrai en est la cause, le souvenir revient violemment.

    Mais on continue à faire semblant d’avoir toujours été ainsi.
    Car se souvenir, c’est se meurtrir encore, et parfois il faut oublier.

    L’amour vrai est la chose qu’il est le plus nécessaire d’oublier.

    • crystallia

      25 février, 2014 à 19:57

      Salut,

      Mais peut-on Chouchou ? Je ne crois pas.

      Je crois qu’il vaut mieux essayer de l’accepter.

      Bise ;)

Consulter aussi

Fort comme le vent

  Bonjour à tous,  » Je suis l’Archange Metatron et je suis venu te parle…