Accueil Spiritualité Apprends à observer

Apprends à observer

8

Apprends à observer 14022411250217181812012884

 

Bonjour à tous,

Je n’ai pas eu mes papiers. Je m’en suis déjà expliqué auprès de mon futur employeur qui me dit comprendre les impondérables. Tout va bien donc ? Non. Ça ne va pas, du tout. Je suis très en colère, vraiment très en colère.

Si bien que j’ai voulu exiger, à un autre niveau, qu’elle me les donne demain. Mais Astaroth s’y est opposé. Et m’a dit être prêt à brider toutes mes capacités spirituelles si je persévérais dans cette direction. Je ne voulais pourtant faire de mal à personne, juste exiger qu’on me remette mes papiers.

« Non. Tu as trouvé une solution. Le DRH a dit qu’il t’attend. Le problème n’est plus. »

Je ne suis pas satisfaite Roéchel. En plus j’apprends que l’autre sein de ma tante pourrait développer un cancer lui aussi. Est-ce qu’elle va se remettre cette fois ?

« Te souviens-tu du rêve de ta mère ? »

Celui où elle voyait couler du sang noir ?

« Celui-là. Souhaite à ta tante de bien s’amuser durant la croisière le mois prochain. »

Mais, et si on lui enlève aussi ce sein-là ? Elle s’est remise la première fois.

« Elle n’a jamais cicatrisé de l’opération de reconstruction. »

QUOI ? Je te demande si ma tante va guérir et c’est ce que tu me réponds ? Tu crois que c’est ce que j’ai envie d’entendre ? Peut-être que ce n’est pas un nouveau cancer, pourquoi tu ne me dis pas qu’il faut attendre la biopsie ?

Pourquoi tu ne me dis pas de ne pas m’en faire, qu’elle va guérir ? Pourquoi tu ne me dis pas ça ?

Je croyais qu’elle était en rémission…

« Tu voulais qu’elle soit en rémission. Ce n’est pas la même chose. C’est quand elle a mal supporté l’opération de reconstruction qu’il fallait s’inquiéter. Aujourd’hui, il convient de l’aider à dépasser regrets et amertume. Parce que les médecins peuvent la soigner, mais si elle se remet cette fois, il y aura autre chose. »

Comment ça ? Pourquoi ? Je ne comprends pas Roéchel.

« La seule chose que tu ne comprennes pas est que nous ne te disions pas qu’elle va se remettre. »

Je ne veux pas qu’elle meure. Voilà ce que je comprends. Elle dit ressentir une douleur insupportable dans le dos. Elle dort plus que d’habitude. J’ai vu d’autres avoir des cancers. Jamais d’aussi près toutefois. Je ne comprends pas qu’on en soit là, elle était suivie !

Dis-moi qu’elle va guérir.

« Je ne peux pas. Tu peux facilement interpréter le rêve de ta mère. Ce n’était pas un rêve d’ailleurs mais une vision. Qui s’accompagnait au réveil d’un mauvais pressentiment. Et il n’y avait que le sang noir, rien d’autre. »

Je vois. Pourquoi ? Pourquoi comme ça ? Pourquoi un cancer ?

« Au jour d’aujourd’hui, ce n’est plus ce qui importe. »

Donc c’est un nouveau cancer. Il n’est même pas besoin d’attendre la biopsie ?

« Attends si tu veux mais apprends à ne pas espérer en vain. C’est pour cette seule raison que tu es si en colère aujourd’hui. Tu ressens la même colère que la gérante au moment où tu lui a annoncé que tu partais avec un grand sourire.

Tu aurais dû savoir qu’elle ne te remettrait pas tes papiers. Apprends à observer. Ta tante savait qu’il y avait un problème. Apprends à accepter et tu verras plus facilement apparaître les bonnes solutions. Ne te bats pas quand ce n’est pas nécessaire.

Qu’est-ce qui est mieux pour ta tante, profiter des bons moments qui se présentent ou se faire du souci pour un état de santé qu’elle sait délicat ?

Qu’est-ce qui est mieux pour toi, te lamenter en ruminant ou profiter de ces quelques jours de vacances ? Ne cherche pas la situation idéale, fais avec ce que tu as.

Ta tante a payé sa croisière, qu’elle y aille. Et toi, même si tu dois recevoir tes papiers par la poste, attends-les tranquillement. Ce n’est pas juste, ce n’est pas légal ? Tu préfères te rendre malade ?

Sois sereine au contraire, pour tous ces évènements sois sereine. Parce que la peur n’aidera ni ta tante ni toi, sois sereine et fais avec ce que tu as. Apprends à être joyeuse quand tout est gris, joue, mange du chocolat et souris. Parce que de toute façon, aucune colère ne modifiera ce qui est déjà en marche. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

8 Commentaires

  1. miss x

    23 septembre, 2014 à 17:31

    Salut

    bluebird , pour le cancer , mon père à un cancer, et je crois qu’il aurait/pourrait s’en sortir que s’il finit par admettre et devenir quelqu’un d’autre.. oui , je crois que quelque part c’est lié à sa manière d’être , il aura d’autres tumeurs c’est sûr , mais il peut se rendre la vie meilleure , il aura quand même des tumeurs d’après moi , mais peut-être seront-ells moindres…
    et je parle par rapport à ce qu’l peut être , pas par rapport à son mode de vie , pour les changements à opérer..Le mot « amour » va devoir rentrer d’ne manière ou d’une autre.
    Je trouve que le cancer , s’il peut-être une métaphore du caractère de mon père.. c’est une belle métaphore , quelque part. Il n’accorde dela valeurla plupart de temps qu’a lui-même qu’il estime supérieur aux autres , par rapport à certains critère , bien , d’accord.
    Mais la manière d’être qu’il y a par rapport à ces autres..
    Il juge toute la valeur d’un être pr rapport à ces critères , c’est là l’erreur.

    h les erreurs..et les cancers ;)
    j’ai presque eu le culot de dire « vive les cancers »… c’est à rire , je peux comprendre que certains trouvent ça trop noir..
    mais pour le comprendre , je suis sûr que ça à fait de l’effet su mon père de le savoir et d’en avoir un.
    ça manière d’être par rapport au monde.. et le divorce avec mamère aussi..
    il va falloir grandir , pour lui. Comme nous autres.
    Et , à ne pas croire que ce qui est « si mauvais » n’en est en fait pas salutaire.
    Mais ça l’est.

    ça me fait « rire » quand je vois à le « cadre » qu’il traverse.
    le colocataire/le cancer/le divorce.
    je croiscomprendre et voir ce dont tes guides parlaient à propos de « cette vue spirituelle » qui permettaient de voir les enjeux d’incarnation..
    je trouve que je comprends très bien , après..l’erreur est humaine. ;)
    mais peut-être bien que je n’ai pas tort. qui pourrait/oserait donc me dire le contraire encore pus fort ,

    courage à toi , évidemment , pour ta mère.

    Personnellement ,pour mon père je n’ai ni peur , ni douleur.
    Les pleurs viendront le jour de sa mort , c’est la nature et il n’y a rien contre cette douleur. Elle va partir elle aussi.

    Bise ma belle ;)

  2. Camille

    26 février, 2014 à 13:06

    Coucu Sylvie,
    Merci beaucoup ! hihihi

  3. Bluebird

    26 février, 2014 à 9:55

    Pensées pour toi et ta famille.

    Si j’ai appris quelque chose des cancers successifs de ma mère, c’est bien que ….c’est une expérience différente, unique, pour chacun. Et que personne ne peut vivre le chemin à la place de celui qui traverse la maladie. Ni à la place des proches qui traversent le chagrin et la peur.

    C’est dur. Je ne l’acceptais pas. Ca peut sembler horrible à dire, mais maintenant, je crois que c’est vrai : parfois la maladie avec toute sa souffrance peut être le juste chemin que l’âme a besoin de traverser.
    C’est une sacrée épreuve d’accompagner quelqu’un dans ce chemin. Mais il y a aussi beaucoup d’amour à vivre ensemble !

    Je vous souhaite beaucoup d’amour et de joie, malgré tout ce qui est là,

    Bluebird

    • crystallia

      27 février, 2014 à 4:05

      Merci beaucoup.

      Bise ;)

  4. crystallia

    25 février, 2014 à 23:02

  5. Camille

    25 février, 2014 à 22:57

    Coucou Sylvie,
    Roh !! C’est quoi cette image vraiment trop mignonne !!! Din-gue !

  6. Seeker

    25 février, 2014 à 14:18

    Salut,

    Bon courage, je souhaite beaucoup de force et de volonté pour ta tante et tous ceux et celles qui traversent ces épreuves.

    Biz

    • crystallia

      25 février, 2014 à 19:56

      Salut,

      Merci à toi.

      Bise ;)

Consulter aussi

Petites actions

Bonjour à tous, J’ai pris une grande décision ! « Vraiment ? »…