Accueil Spiritualité Ecouter sa petite voix

Ecouter sa petite voix

3

Ecouter sa petite voix 14030812015817181812046046

Bonjour à tous,

C’est dingue j’ai l’impression que ça fait des lustres que je n’avais pas travaillé ! Alors que ça faisait moins de quinze jours.

« C’est parce que tu as beaucoup de choses à apprendre et retenir. », me dit Lauviah.

Oui c’est clair.

« Mais ça ira mieux la semaine prochaine. »

J’espère !

« Ne t’inquiète pas. »

Je me sens mieux là.

« Tant mieux. »

Mais j’ai quand même remarqué une chose.

« Le regard des gens. »

Oui, cette expression de lassitude et de résignation. Ils sont une majorité à afficher cette expression. Même parmi mes proches collègues. Je sais bien que nous sommes une grande majorité à travailler parce que nous devons le faire. Mais je ne veux pas que mon visage affiche cette expression. Jamais.

Même des personnes qui ont des postes intéressants sont là à attendre la retraite. J’entends que certains comptent les mois alors que le temps restant se chiffre encore en années…

J’ai fait un drôle de rêve cette nuit, qui parlait de cette vocation professionnelle qui n’est pas une évidence pour tout le monde.  Mais qu’il nous faut trouver. Seuls certains responsables ont l’air d’être contents d’être là. Je dis bien certains.

« Et alors, qu’en déduis-tu ? »

Je ne sais pas ce que je dois en déduire, je sais juste que je ne veux pas que mon visage affiche cette expression. Parce que ça voudra dire que je ressens cette lassitude et surtout cette résignation. J’ai 33 ans, je ne veux pas commencer à me languir de la retraite.

« Peut-être que les autres aussi voudraient ressentir autre chose, petite Sylvie. »

Sous prétexte que nous sommes obligés de gagner nos vies, nous devons accepter qu’elles ne nous conviennent que partiellement ? Tu sais bien que je ne peux pas accepter cette idée-là.

« Alors reste juste comme tu es. Et continue de rêver. Les personnes qui expriment cette expression dont tu parles, ne savent plus le faire. Tu sais, la vocation est une chose très importante. Elle vous poursuit d’une manière ou d’une autre tant que vous ne la reconnaissez pas. Petite Sylvie. »

Moi je sais que je n’étais pas bien dans mon précédent poste. J’imagine la tête que je devais avoir à certains moments…

« Ce que tu veux c’est avoir la tête d’une personne fatiguée par moments mais profondément satisfaite. »

Exactement !

« Demande à tes lecteurs s’ils ne préfèrent pas ressentir cela aussi. »

Lol. Évidemment.

« La meilleure manière de cultiver la satisfaction est de manger du chocolat ou les beignets de mardi gras de ta maman. Qu’elle fait exprès depuis trois jours. »

Lol !!! Tu as raison, c’est une super méthode je pense ! Surtout qu’ils sont délicieux.

« Plus sérieusement, il faut savoir écouter sa petite voix ma belle Sylvie. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    9 mars, 2014 à 6:29

    Ah oui la vocation… ah là là… c’est une chose particulière.

    Et c’est terrible comment ça peut poursuivre. Moi j’ai l’impression que quand je m’éloigne de ma vocation la vie me répète tout le temps « ah non non non, toi ma petite, tu retournes à la musique, allez hop! ».
    J’ai cette sensation aussi que le bonheur le plus complet que je peux atteindre dépend en fait à 85% (au moins) de cela, de l’accomplissement de cette vocation.
    Plus je peux travailler correctement et moins je suis fragile (tout en restant certes assez sensible hein).

    En gros… si je réussis jamais ma carrière j’aurai quand même la sensation d’avoir loupé ma vie hein. -_- grmmbl…

    Des bisous!

  2. Laurence

    9 mars, 2014 à 2:17

    Bonsoir Sylvie et à tous,

    Ton article m’interpelle beaucoup, car j’ai toujours pensé que travailler était important, mais qu’au delà d’être notre gagne pain, il devait nous donner envie de nous lever tous les matins.

    Pour ma part, j’ai mis un temps fou à trouver ma voie au niveau professionnel, car ayant des facilités pour les études, je croyais être une intellectuelle et m’évertuais à agir en ce sens, sans savoir trop pourquoi. Pour me rendre compte finalement que je m’épanouis bien mieux dans les travaux manuels. Je travaille maintenant dans le domaine du bâtiment et des espaces verts, ce qui est bien loin de mes premières aspirations.

    En revanche, j’ai pu supporter facilement de travailler dans des domaines qui ne me correspondaient pas forcément du moment que l’ambiance générale me convenait et que je me sentais bien avec les gens qui m’entouraient. Sinon je n’aurais pas pu tenir comme toi tu l’as fait dans ton poste précédent.

    L’idéal pour moi a toujours été d’avoir un boulot qui me passionne et qui ne représente pas qu’un aspect matériel, et d’être bien avec les personnes qui m’entourent.
    Ca vient un peu tard, mais j’ai trouvé ces deux aspects. Et quand je sors de chez moi tous les matins, c’est avec un grand sourire qui ne me quitte pas de la journée.
    Si un jour mon regard devait envoyer lassitude et résignation, ça voudrait dire que je ne crois plus en rien et encore moins en moi-même et que je n’ai pas ma place, ou pire que je ne chercherais même plus à la trouver. Ce serait trop triste pour que je puisse m’y résigner.

    Peut-être que ces personnes que tu vois n’ont pas trouvé leur vrai place… enfin je veux dire qu’ils se sont peut-être conditionnés à jouer un rôle qui ne les représente pas vraiment… et qu’ils n’ont pas eu la force de tâtonner et de chercher à se réaliser vraiment.

    En tous cas, je suis VRAIMENT heureuse que tu prennes une nouvelle tournure et que tu ne partes plus travailler tous les jours avec l’envie de partir en courant lol

    Bises et je te souhaite plein, plein, plein de bonnes choses et beaucoup de bonheur à venir. :)

  3. manu

    8 mars, 2014 à 17:58

    salut Sylvie , voila seulement maintenant que tu remarque ça chez les gents ? moi sa fait longtemps déjà .moi ça fait depuis que je suis tous pti que jai remarquer ça chez les gents . ils sont tellement encré dans leur vie materiel qu’il en on oublier qu’il vienne de la source ! et qu’il sont ici pour faire evoluer leur ame . c’est la difference entre le « je suis  » et le « je etre  » reste comme tu es Sylvie ! c’est toi qui a raison, d’etre comme tu ai ;) Au moins ton ame reste a la surface de ton corps.

Consulter aussi

Le palier des autres

Bonjour à tous, « Quelle est selon toi la meilleure manière de finir un déjeune…