Un sourire

1

Un sourire 14030911133317181812051167

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai été touchée par cette jolie image alors je la partage avec vous.

« Pourquoi ne mets-tu pas plutôt une photo de toi avec le même message ma belle Sylvie ? »

Parce que je ne le souhaite pas Ariel. Je ne le souhaite vraiment pas.

« C’est une réponse franche et nous la respectons. Tu as passé une jolie journée ? »

Oui.

« Pas trop angoissée pour demain ? »

Si !

« Bon, l’angoisse du nouveau travail nous comprenons. Mais ait la confiance de celui qui est à sa place. D’accord ? »

D’accord !

« Pourquoi ce message ? »

Il m’a touchée. Je n’aurais jamais pensé à cela et pourtant c’est si vrai.

« Tu sais ce qui est vrai encore ? C’est que tu es une très belle personne.

Est-ce facile de répondre aux questions des uns et des autres ? »

Ça dépend. De toute façon je réponds quand j’y suis prête. Et seulement aux personnes qui ont déjà posté plusieurs commentaires. Les autres, je ne vois pas pourquoi je devrais leur répondre. Je ne les connais pas.

« Et si quelqu’un te lit depuis un moment et n’osait pas laisser de commentaires. Mais qu’un jour cette personne ait une question ? »

Ca dépendra de mon humeur alors. Et de la question.

« Il y a des gens qui pensent que les personnes comme toi sont là pour aider leur prochain en les éclairant. »

Ceux qui voient clairs. Je reconnais que c’est mon rôle spirituel. Longtemps, je n’étais pas intéressée on va dire. Aujourd’hui, je me dis que je vais juste continuer de faire comme j’ai envie.

« C’est une belle idée. Faire comme tu as envie. Tu vas aller à la fête d’Evelyne la semaine prochaine ? »

J’ai bien envie, ses fêtes sont mémorables, j’espère qu’il ne pleuvra pas !

« Et tu comptes faire un gâteau ce soir ? »

Justement, il faut que je m’y mette si je veux manger demain matin. Ou je pourrais refaire des pains au chocolat…

« Ce que tu veux. Choisis ce que tu veux. »

Je crois que je vais faire le gâteau, à la MAP.

« Tu sais, il est un chemin difficile, c’est celui de l’acceptation de soi. Un jour ta signature énergétique sera argent argent. En attendant, tu es parfaite comme tu es. »

Pourquoi j’entends un appel ? Profond, comme une porte qui s’est ouverte et quelque chose qui attend que je veuille bien me pencher dessus ? Pourquoi je sens cela ?

« Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Entends l’appel, va voir ce qui t’est proposé. Souris, il ne va rien t’arriver. »

Merci Ariel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

Un commentaire

  1. lapriereducompositeur

    10 mars, 2014 à 0:46

    Blanc doré, argent argent… décidément ça va finir par être une boite de nuit ici! XD
    Faudra mettre des lunettes de soleil avec toutes ces brillances! ^^ huhu!

    <3

Consulter aussi

Toi…

  Je fendrais la Terre et le Ciel pour faire sortir cette douleur, Elle consume mes entrai…