Accueil Spiritualité Ma propre foi

Ma propre foi

3

Ma propre foi 14031712033517181812071803

Bonjour à tous,

Mes parents sont partis en croisière, les chanceux.

« Et nous constatons que tu n’éprouves aucune difficulté à rester seule. », me fait remarquer Roéchel.

Pourquoi aurais-je du mal ? Je ne suis plus une enfant. Je peux rester seule dans une maison. 

« Tu ne souffres pas de la solitude physique. »

J’adore mes parents, mais je vais être honnête, ils ne me manquent pas énormément.

« Tu les as appelés. »

Oui, papa voulait me joindre alors je les ai appelés et ça m’a fait plaisir de les entendre, mais moi je suis largement prête à vivre sans eux. C’est tout.

« Tu as quand même profiter du moment pour demander s’ils avaient commencé à t’acheter des cadeaux. »

Mais c’est tout à fait normal, celui qui part revient avec des cadeaux, cela est une tradition familiale. Il faut respecter les traditions. Je tiens beaucoup à certaines.

« Tu aimes les cadeaux ? »

Oui.

« Tu le reconnais franchement. »

Oui.

« Mais revenons-en au point, nous constatons que le fait d’être seule ou de rester seule dans une maison en sachant que personne ne viendra, ne te gêne pas. Nous remarquons que tu ne cherches pas à meubler le silence, que tu prends plaisir à rester sur la terrasse, dans le calme. Tu regardes moins la télé, vas moins sur internet et écoutes moins de musique qu’habituellement. »

Je suis quelqu’un de calme en vérité et j’aime quand le calme environnant répond à mon calme intérieur. Je suis sensible à beaucoup de choses. Quand je ne trouve pas d’écho à mon calme intérieur, alors je cherche un dérivatif.

« Donc tu connais le calme intérieur. »

Bien sûr. Toutefois je ne suis pas comme les gens qui parviennent à le maintenir en toutes circonstances. Si à l’extérieur l’environnement n’est pas calme, doux, je perds le contact on va dire. Je passe en mode adaptation. 

« Il y a une manière simple de contourner cette difficulté bien commune. Tu n’es pas la seule à en souffrir, si l’on peut dire cela. Une de tes collègues au bureau a totalement personnalisé son espace. Un autre se dépense dès qu’il le peut. Une troisième se met en condition pour venir travailler et la dernière passe beaucoup de temps au téléphone avec ses proches.

Si tu regardes bien, vous êtes une large majorité à connaître le mode adaptation. Le calme intérieur se cultive, s’entretient. Il ne s’agit pas d’un état permanent naturel pour vous autres. Vous devez trouver cet espace en vous et ensuite faire en sorte de le garder accessible.

Ne crois pas qu’il y ait tant de personnes qui y parviennent avec aisance. Beaucoup de ceux-là ont réussi à adapter leur mode de vie à leurs besoins, voilà leur secret. Alors ils subissent le minimum.

Néanmoins là n’est pas le sujet que nous souhaitions développer. »

Non ?

« Non. Tu n’as pas non plus chercher à t’occuper à tout prix, tu n’as pas senti le froid s’abattre sur toi. La solitude physique n’a pas réveillé la solitude affective que tu ressens pourtant. »

Et ?

« Et rien. C’était juste un constat. Positif. »

Et quel est ce moyen simple de contourner le non-calme extérieur ?

« La conscience de ce qui est immuable. »

En clair ?

« Tu comprendras quand tu devras. »

Lol !!!

« Tu as cru que vous pouviez vous habituer au froid ? »

Je l’ai espéré.

« C’est impossible, il vous faut de la chaleur. »

J’ai vu. J’en ai trouvé. Heureusement.

« D’où cette facilité à être seule, sans qu’il n’y ait de résignation. Et ce goût retrouvé de ranger et de rendre propre. C’est bien. Tout va de pair. Une remarque à faire au sujet de ton dernier songe ? »

Eh bien, je dirais juste que c’est intéressant de recevoir des informations sur de vieux amis, d’apprendre comment ils ont évolué. C’est toujours surprenant aussi mais, pourquoi pas. A mon réveil j’ai su qu’un vieux copain était devenu musulman. Bon, s’il a pu trouvé le calme intérieur de cette façon, tant mieux.

« Toi tu n’as pas de religion. »

On n’évolue pas tous de la même manière.

« Mais le cœur des Hommes est vaste en vérité. »

Vaste ?

« Tu ne voulais pas savoir quelque chose ? »

Qui est noir-bleu ?

« Cette personne peut-être. Ne serait-ce pas intéressant de savoir ce qui l’a amenée à cette conversion ? »

Si c’est sûr, mais je vais probablement le recroiser dans quelques temps, ce sera sympa de discuter alors. J’aime bien retrouver d’anciens amis. De voir ce qu’ils sont devenus…

« Il arrive très couramment que le fait de vous rapprocher d’une religion donnée ou d’un courant spirituel vous amène à trouver en vous-mêmes la voie vers cet espace privilégié. »

La connaissance de soi est aussi un excellent moyen d’y parvenir. Le fait de me détacher au contraire de ce que je connaissais et de ce qui m’était montré, est ce qui m’a permis de trouver cet espace en moi. Lorsque le mode adaptation ne me suffit plus, cette facilité à revenir à la Source, à la sentir en moi et autour de moi est ce qui me permet de retrouver ce calme.

Ça y est je sais ce qu’est la conscience de ce qui est immuable. Car je sais ce qui autour de moi et au travers moi est immuable. Cette force qui m’est donnée avec Amour chaque fois que j’en ai besoin. Cette même force qui m’a permis de dépasser les leurres que le sentiment de solitude nous amène à voir.

Je sais où tu veux m’amener, oui j’ai bien conscience de ce lien direct à la Source qui me nourrit, me permet de vous sentir et de communiquer avec vous et de guider toutes ces personnes au travers mon blog. J’ai bien conscience que c’est une belle œuvre nous érigeons et  j’ai tout autant conscience de ma propre humanité. Je suis une Messagère mais je ne suis aussi qu’une messagère.

C’est ce que je me tue à répéter, moi je suis juste médium. Sans ce lien à la Source, je ressentirais sûrement encore le besoin de chercher les pistes qui me permettraient de trouver mes réponses.

Le don de prophétie me permet d’aborder des sujets qui a priori ne me touchent pas, à des moments où mes propres besoins sont moins présents. Et ensuite je constate que ces thèmes touchent justement certains lecteurs.

Tant mieux si ce blog sert de lanterne à certains. Ça ne m’ennuie pas de transmettre des messages. Parce que quand je le fais, je ressens de l’apaisement. Mais, pas l’apaisement « normal », comme une satisfaction qui me ramène tout de suite à la Source.

Ma propre foi est simple. Je sens l’Amour de la divinité et il me ramène à mon humanité qui je le sens, est un cadeau. Il y a plusieurs sortes de médiums. A l’évidence je fais partie de ceux qui ont un côté un peu « spectaculaire ». Mais pourquoi pas, de toute manière je me sens aimée, c’est tout ce qui m’importe.

« Et quel est le fil, quel est ton message ? Tu le sais ? »

Je le sais. Je l’ai su. Nous sommes tous faits pour vivre les uns avec les autres. Voilà ce que je crois. D’où le nom de mon blog.

« C’est ce que tu crois ou ce qui a résonné en toi ? »

Ce qui résonne en moi.  Même au-delà de moi. Je sais que je ne suis que de passage. Je partage ce que j’ai à partager et je suis contente de voir que certains s’y retrouvent aussi. 

Je sais que, c’est là tout ce qui m’est « demandé ».

« Effectivement. Que vas-tu mangé demain midi ? »

Je crois que je vais faire du riz, maman m’a laissé plein de poulet.

« Il n’y a pas de petits pois ? »

Je pourrais en acheter. Je pourrais faire du riz cantonnais…

« Passe une belle semaine, enfant de Lumière. »

Merci Roéchel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. crystallia

    19 mars, 2014 à 1:08

    Salut,

    C’est nous qui avons l’illusion, par moments, de nous éloigner du « centre ».

    Mais tout est dans Tout.

    Bise ;)

  2. Miss X

    17 mars, 2014 à 20:16

    Et du riz cantonais avec du poulet.. mais.. lol! Je vais te taper! ;)

    Bisous ma belle^^
    signé : la vilaine gourmette :p

  3. Miss X

    17 mars, 2014 à 20:14

    Salut Sylvie,

    est-ce que l’âme peut s’éloigner de nous? Je me rappelle un rêve que j’ai fais il y a longtemps. Elle s’éloigne pendant un temps dans une vie , et elle nous retrouve.
    je crois avoir compris mon rêve , maintenant avec le recul , je le lis d’une autre manière.
    Je crois que je vais aller demander éventuellement à quelqu’un de m’aider à l’éclairer; Mais bon , le temps d’un passage à la vie matérielle.
    Y-a-t-il eu une indication de ce temps? Non. je n’en ai pas eu. Mais je me le rappelle , et maintenant je le lis comme ça.
    Je vois que tu as été « touché » par ce cas , d’une manière plus ou moins éloigné de ce que je dis , (l’éloignement de tes guides les capacités médiumniques , « définitivement » coupées) , le définitivement est entre guillemets , parce que je veux dire par là que tu ne pouvais plus l, même si tu aurais fais un caprice , les utiliser.
    Bon , bah voilà.
    Je demande en question générale , c’est tout.Je connais le refrain ;)
    Bisous

Consulter aussi

Dans les yeux

Bonjour à tous, Finalement je me suis reposée, ça va beaucoup mieux. « Vraiment…