Rêver

16

Rêver 14032602165717181812098043

Bonjour à tous,

« Alors, tu ne nous as pas répondu, tu te sens bien ? », me demande Gabriel.

Oui.

« Et le moral ? »

Parfait.

« Tu sais que nous savons tout ce que tu penses et tout ce que tu ressens. »

J’ai bien conscience qu’il faut que je rachète des vitamines, le paquet complet cette fois. Je suis fatiguée, je travaille beaucoup et il faut absolument que je sois au point pour la réunion de mi-avril puisqu’elle sera en mon honneur. Il faudra que je connaisse tous les dossiers alors je fais de mon mieux. En plus mon bureau est juste sous la clim je crève de froid toute la journée et quand je sors à midi, je me prends la chaleur en pleine face. Les gens trouvent que j’ai une voix grave. Je n’ai pas une voix si grave, je suis surtout enrouée ! 

En plus, il y a ce détail bizarre…

« Quel détail ? »

Bon nombre de collègues m’ont spontanément parlé de ce qui selon eux ne va pas dans la boîte et tout semble tourner autour de la pression et des salaires qui n’augmentent pas facilement. Tout le monde y va de sa mise en garde et insiste.

L’une d’eux m’a même dit que l’on demandait aux nouveaux de faire six mois d’essai. Comme si c’était normal. Le DRH m’avait laissé entendre qu’il s’agissait plutôt d’une exception, certes prévue au contrat. Six mois d’essai c’est six mois sous pression avec le chef de service sans cesse sur mon dos. J’espère qu’il s’agit bien d’une exception.

D’autant que le DRH m’avait dit qu’à l’issue des trois mois je pourrai demander une augmentation, en présentant cela comme une simple formalité. J’espère que je ne vais pas vivre la même mésaventure que ma cousine. On lui avait laissé entendre la même chose dans sa boite d’informatique. Trois mois sont passés, elle n’a rien vu venir, elle était allée trouver son boss. Il lui a dit qu’il se souvenait de sa promesse et qu’elle serait augmentée dès le mois d’après.

Quand le jour venu elle a découvert en consultant sa fiche de paie qu’elle n’avait été augmenté que de trente euros, son sang n’a fait qu’un tour. Elle est allée rappeler à son patron toutes ces nombreuses heures supplémentaires effectuées sans broncher et toutes ces fois où elle avait quitté le travail à 22h passé ! (elle finit à 18h30)

Il lui a promis d’embaucher quelqu’un pour qu’elle n’ait plus à en faire. Voilà. Fin de la petite histoire.

Mes propres collègues ne cachent pas leur amertume devant certaines situations. Celui qui m’apprend le travail notamment, m’a dit dès le départ qu’il faisait office de sous-chef, sans le salaire. Il l’a répété depuis. Toujours en riant ceci dit…

Un autre ce matin encore m’expliquait qu’en fait il avait été embauché pour succéder au responsable précédent. Comme mon ancienne directrice à son précédent poste, le même genre de blague. Elle aussi avait été embauchée pour son expérience avec de jolies promesses.

Depuis quelques temps je fais des rêves dont je ne me souviens pas. Mais je me réveille avec un message en tête. Il y a celui-ci qui revient, nous sommes une majorité à nous laisser exploiter. Comme si j’avais besoin d’entendre de telles vérités au moment où je découvre un nouvel univers professionnel.

Depuis quelques jours, je me sens aussi très encouragée à trouver un autre second boulot. Je ne suis pas encouragée du tout à reprendre mes consultations par contre. Juste à penser à ce dont je pourrais avoir envie, en lien avec mon parcours de vie et ma spiritualité.

C’est même un très fort encouragement en fait. J’y songe, mais je me demande aussi de quelle façon je pourrais gérer lol.

Mon moral, il est loin d’être mauvais, mais disons que je cogite !

« Nous le savons, nous voulions te faire parler, pour évacuer. »

Lol !

« Les messages vont se répéter et devenir de plus en plus insistants. »

Pourquoi ? Je devrais chercher autre chose ?

« Tu as vu, une des blogueuses que tu suis est fermement décidée à lancer sa marque de vêtements. Tu vas la soutenir ? »

Je veux sa jupe en tulle. Et une de ses robes me plait beaucoup aussi. Je regrette juste de ne pas avoir les moyens d’acheter les deux d’un coup. Mais la jupe, ça fait des mois que je la veux. Et cette fois, j’ai une chance de l’avoir. C’est dommage ce prix ridicule…

En tout cas je suis impressionnée part tant de travail et de détermination. Je lui souhaite de glaner ces trente mille dollars dont elle a besoin.  C’est super qu’elle ait le soutien de toute sa famille en plus.

« Sans le soutien financier de son mari, elle n’aurait pas pu démarrer. »

Oui elle l’a dit plus d’une fois. Elle était mère au foyer.

« Il faut croire à vos rêves, comme cette Kendi que tu aimes lire également et qui a ouvert une boutique de vêtements. »

Beaucoup de blogueuses mode travaillent dans le milieu ou aimeraient le faire. Pas toutes mais beaucoup. Pour certaines le blog a été un accélérateur.

« Tu admires un genre bien particulier de personnes, celles qui savent garder la tête dans les nuages tout en ayant les deux pieds sur Terre. Tu aimes les gens qui savent concrétiser leurs rêves. Ou plutôt tu aimes ceux qui en ont.

Que préfèrerais-tu avoir, une boutique ou une ligne de vêtements ? »

Ma boutique avec mes vêtements.

« Alors que fais-tu dans une banque ? Petite fille. Il va t’arriver les mêmes déconvenues que ta cousine, tes collègues…

Achète la jupe en tulle et réfléchis sérieusement à l’élaboration de ta ligne de vêtements. La seule chose que tes gentils parents aimants ne t’ont jamais encouragée à faire c’est rêver.  Si tu t’autorises à rêver qu’est-ce que tu vois ?

Comprends c’est que là que ces messages veulent t’amener, sur la voie de cette compréhension-là. »

Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

16 Commentaires

  1. Emilie

    23 février, 2015 à 14:16

    Bonjour Sylvie,
    Avril, mai, juin, juillet, août, septembre …. février. Eh ! cela fait bientôt un an et tu refais des drôles de rêves en arrivant en mars 2015.
    C’est bizarre non ? Up sur la conclusion de Gabriel et les rêves qui s’accrochent à d’hypothétiques promesses, que trop de choses peuvent remettre en cause, même si on le mérite. Aujourd’hui je me demande si cela valait la peine d’avoir le courage d’y croire ou si je ne manquais pas de courage en continuant à y croire. Aujourd’hui je crois que je ne manquais ni de courage ni de foie en moi mais que je refusais de croire ce que je voyais.
    Comme le jour où mon patron s’est trompé en me remettant ma fiche de paie et m’a donné la sienne : je n’en croyais pas mes yeux car il venait de m’expliquer qu’il ne pouvait pas tenir sa promesse de m’augmenter en raison des difficultés de la société ; en lisant le montant du salaire qu’il percevait et en faisant quelques multiplications et additions, j’ai compris pourquoi je devais me serrer la ceinture et cela ne m’a pas vraiment aidée.

  2. Miss X

    16 novembre, 2014 à 22:59

    Salut,

    Hm.
    Je relis le comentaire que t’a mis , bah du coup , pas de bac pour moi , mais tu savais déjà. *grin*
    C’était histoire de mettre les commentaires à jour pour ceux qui suivent.
    Et les rêves..bah.
    Je veux pas devenir mon Oncle
    Ni avoir le caractère de mon pèr
    Je veux pas être ma mère. Je n veux pas être comme le père de mon amie. Je ne veux pas être comme cette femme à la caféteria mais elle je la connait pas , mais à priori je veux pas fumer et devenir aussi obèse, à ce point son cors souffre le martyr. Je ne veux pas être la mère d’une de mes amies. Je ne veux pas être..
    Ce que j pourrai et qui j’admire. Prof de philo. Mme M****** ma ex-prof d’histoire. Ou encore Mme G******* pour se débattre.
    Je ne peux pas être athée , c’st trop tar * rofl*.
    Il y a ce que j’adire en elles , leur amour. Aux deux premières t à la dernière , ce que j’admire c’est de se battre , à la trentaine passé ,avec des enfants à charge , et de se souvenir de ce qu’elle veut , de ses espoirs , de mettre les choses à plat , de se lever chaque jours , de nous faire cours.
    Je ne veux pas être comme ma CPE qui , y va trop fort.
    Je ne veux pas être amère.Ne plus avoir un cœur ouvert. Je veux avoir de l’espoir. Je veux vivre. Je n veux pas^tre comme tout ces autres.Arrivé à cet âge et devenus comme cela.

    Il y a les caissières de mon supermché , encore jeunes , et pourtant , ça peut se vor , désabusé , ..quelque chose derrière.
    Je ne veux pas être comme le mec de pallier de rez de chaussé , dur , visage froid , e marbre , pas de sourire. Et il s’améliore , mais ça fait des années qu’il était comme ça. Des années.Et même lui faire avoir un sourire , plusieur , j’a pu le faire , rien qu’en lui parlant , e souriant , en étant bien. C’est tout.
    Je ne veuxpas « survivre » comme ces utres.
    M’enfermer derrière des coiffures.
    Je ne veux pas être cette créature.
    Je ne veux pas devenir cet homme qui boit , et qui en a « besoin » « encore et encore » , malgrè son foie. Qui est arrivé à l’hôpital d’près les dires de sa femme.
    Je ne veux pas être (et encore) m grand-mère , mais elle , c’est surtout son corps , pas le reste.
    Je ne veux pas être , ou devenir un « connard » , être dur..et c’est dur.
    Si j’avais écris un article , j’aurai donné le titre de « tout ce que je ne veux pas être et tout ceux que j’admire. »
    Bise.
    Et , ..merde!

  3. crystallia

    29 mars, 2014 à 14:05

    Salut,

    Camille, le froid c’est quoi déjà ? J’avoue que je ne me souviens pas, il fait toujours chaud chez moi. Tous les jours. Mais les chaussettes en maille c’est sûrement très joli.

    Papis, alors c’est vrai on peut aimer les études ? Et les devoirs et les leçons ? Tu as toute mon admiration. Sans ironie.

    Mélissa, pense que plus vite tu auras ton bac, plus vite tu diras adieu à l’école !

    Bise à tous ;)

  4. shaka

    28 mars, 2014 à 16:32

    Salut Melissa

    Tu sais je pense pas qu’un cas puisse être plus désespéré que le mien concernant les études. Je sais que j’ai une grosse part de responsabilité dedans mais de tout temps je n’ai jamais pu me départir de l’idée que le système d’enseignement qui courre à notre époque est une bêtise sans nom, et certains de mes professeurs m’ont concédé certaines idées à ce propos.
    Tout se fait à l’emporte-pièce, le moyen est aussi douteux que la fin, école = jungle. Bref, perso je sais pourquoi j’adore les études mais je hais, au plus profond, le système d’enseignement de la maternelle à la fac dans ses articulations même.
    On peut en parler par mail si tu veux (surtout des solutions à notre niveau cela va de soit, sinon on brasse de l’air), faut se serrer les coudes dans la fosse aux lions XD

  5. Miss X

    27 mars, 2014 à 19:05

    j’ai sauté la ligne au mauvais endroit dans mon ancien message , quand je disais (pas celui là sylvie , je parlais du mail que j’utilise actuellement!) mais je parlais d’utiliser un autre mail si quelqu’un à un eidée à me communiquer , ou un plan..pour éviter de parler là , sur le blog. c’est pas de la gêne pudique , mais je me dis que c’est pas le lieu?
    Ou alors , éventuellement sur « mon » article!!
    (celui que tu as mis dans les réponses , quand j’ai demandé si on peut quitter sa reliance d’origine , tu avais répondu dans un article)
    Voilà , bisous ma belle ;) !

  6. Miss X

    27 mars, 2014 à 19:02

    Coucou!

    @Shaka
    Si tu vois que c’est pas si nécessaire que ça de te couper d’internet , alors pourquoi pas? ;) , Dans tout les cas , c’est pas mal , car moi je n’arrive pas à « réviser » , je ne vois pas .. j’y arrive pas.
    Pas , j’ai pas la volonté , c’est même pas , le problème.
    je vois pas , comment!
    Alors.. à l’aide gratuite de quelqu’un s’il sait, comment? x)
    Je veux bien qu’on me contacte par mail..pour un conseil.
    Si quelqu’un connait le problème!
    Lol (mais pas celui-là Sylvie)!
    Et même , si un de tes guides peut m’aider Sylvie , bah , y’a pas de problème!
    Même le vilain Sammael.
    *bouh*
    Bisou!Par ce que là..je dois bien y aller..réviser. Bouh.

Consulter aussi

Hors de ma bulle

Bonjour à tous, « Alors petite fille, la journée s’est bien passée ? …