Prométhée

15

Prométhée 14041805450417181812159121

Bonjour à tous,

Bon, je lis vos commentaires depuis plusieurs jours et je constate que plusieurs choses ressortent. Je vais commencer par le dernier exercice que je vous ai proposé.

Il est difficile surtout parce que fuir le centre est une attitude naturelle pour nous autres. Nous nous efforçons dans nos vies de regarder partout sauf là où le soleil brille.

Il n’y a pas de mystère, c’est la Source qui vous attend au cœur du labyrinthe. Et même dans chaque recoin en fait.

Pour autant que j’ai pu observer, on arrive au centre lorsque l’on accepte pleinement l’Être divin que l’on est soi-même.  Avant cela, c’est un peu le parcours du combattant…

C’est pour cette raison que l’étape de la photo est importante. Ne nous voilons pas la face, celui qui n’accepte pas l’Humain ne sera jamais capable d’accepter la Divinité.

Ce qui rend cette acceptation difficile est la connaissance de ce qui est périssable. C’est l’une des premières choses dont l’ego prend conscience, tout autour de lui est périssable et par extension lui aussi. Alors que l’âme ignore le temps, elle est atemporelle.

Vous, vous allez mourir. Vous savez que vous allez mourir. Vous savez qu’un jour il sera trop tard pour faire certaines choses. Vous savez que vos options sont limitées. Vous savez que vous pouvez perdre des gens, des choses, tout ce que vous avez. Votre ego le sait.

Pas votre âme, à l’échelle de l’âme aucun besoin ni mal n’existe. Lorsque votre âme reconnait son caractère divin, elle est sauvée dans le sens où vous commencez à réaliser que le périssable n’est qu’une illusion.

Dès lors l’ego perd sa plus grande force et se réduit à n’être que l’enveloppe qui vous permet de voyager au travers l’incarnation. Ainsi c’est lui qui périt. 

Il nourrit toutes nos peurs, entretient nos doutes non pas pour nous faire du mal mais simplement parce qu’il n’est qu’une projection. Un voile, une image. Il agit contre nous lorsque nous nous éveillons simplement pour survivre. Pour ne pas périr.

Ce combat contre nous-mêmes est nécessaire à l’acceptation la vie sur Terre en tant qu’être conscient de sa divinité. Car rappelons que la Terre ne cesse pas de tourner le jour où nous réalisons que la Source est une réalité. Non, nous restons ici sur Terre, avec nos noms et nos prénoms, avec nos personnalités et nos individualités. Et si c’est ainsi c’est parce que c’est ce qui doit être.

Lorsque vous arriverez au centre, la Source vous étreindra, puis vous renverra, à vous-mêmes. Et ainsi vous saurez ce que votre ego ne voulait pas que vous sachiez. Ainsi vous serez celui qui commande. 

Mais il sera toujours là, parce que nous avons besoin de lui tant que nous respirons. Alors n’ayez pas peur des murs noirs ou de ce que vous trouverez. Le labyrinthe vous conduit chez vous.

Donnez-vous simplement le temps de vous en rendre compte.

« Et d’où te vient ton inspiration ma belle Sylvie ? », me demande Sammael.

Je suis un ange terrestre. Le genre peu discret. Si j’avais appartenu à la mythologie grecque j’aurais été Prométhée.

Ma façon de laisser s’exprimer ma divinité est de partager des connaissances. D’où me viennent-elles ? C’est une grâce qui m’a été accordée. Alors j’en profite.

Ça fait longtemps que j’ai compris que tous les médiums ne sont pas comme moi. J’ai aussi compris que partout où je passe je laisse une trace d’une façon ou d’une autre. D’une vie à une autre.

On m’a déjà reproché de ne rien faire de constructifs de mes capacités. C’est faux. Je m’en sers à ma manière. Et je ne compte pas changer de cap à ce niveau-là.

Je ne suis pas une humaniste. J’aime profondément les gens d’une manière générale, mais ce qui me plait au-delà d’aider mon prochain, c’est de comprendre et éclairer. Réellement.

C’est pour cette raison que j’ai le don de connaissance. Parce que j’en ai besoin. C’est ce qui me permet d’être celle qui commande dans l’acceptation de tout ce que je suis.

« En quoi est-ce important que tu sois un ange terrestre ? »

Au départ je ne le savais pas. J’ai eu très tôt cette information après mon éveil. Je ne comprenais pas bien ce que cela indiquait ni pourquoi j’avais besoin de le savoir. Mais en fait c’est comme la carte d’identité de mon âme. C’est comme de savoir que je suis Martiniquaise. Cela ne définit pas qui je suis cependant cela me permet de me situer et de me sentir en phase avec moi-même.

Quand je me projette dans l’astral, ou quand je suis là et que soudain je sens la présence de ceux qui me sont proches depuis ma dimension d’origine, je ne vois pas les membres de ma famille terrestre.  Je ne vois ni ne sens rien qui me rappelle la Terre. J’acquiers soudain la capacité de faire tout ce que je voudrais et je sens la Source, toujours la Source.

Tu vois, j’ai la conviction que ma place est ici bas, je n’ai pas la nostalgie d’un ailleurs de toute façon très proche. Mais je sais que ce qu’il y a d’exceptionnel en moi, c’est ça. Cette partie-là qui est liée à ma médiumnité.

« Et ce qu’il y a d’exceptionnel chez les autres ? »

Je  l’ai déjà dit, c’est à chacun de trouver. Je sais que beaucoup en doutent mais nous avons tous un talent exceptionnel.

« Chez toi c’est cette médiumnité si particulière qui est due au fait que tu es un ange terrestre mais que tu vis comme partie intégrante de ton humanité. »

Voilà.

« Effectivement tu as trouvé le centre. Et tu es ressortie. Pourquoi tu n’as pas acheté le sac mercredi ? »

J’ai hésité, je me suis dit encore 95€, d’ici la fin du mois peut-être que j’en aurais besoin ailleurs.

« Tu as acheté peu de vêtements ces deux derniers mois, c’est bien. Tu vois, tu as déjà beaucoup de vêtements mais tu ne t’en rendais pas compte. »

Oui, le fait de m’obliger à porter ce que j’avais déjà m’a permis de me rappeler certaines pièce que j’avais à peine porté lol ! Du coup puisque je n’ai pas acheté de vêtement, j’ai pu racheter mon maquillage sans fustiger le fait que tout est tombé en rade en même temps.

« Et de belles boucles d’oreille. »

Oui !

« Tu as réfléchis à la possibilité de donner ce qui te plait moins mais qui reste en bon état ? »

Vous avez raison ce serait une bonne chose.

« Il faut faire le tri. »

Oui, je vais le faire.

« Ce qui est difficile pour vous, ce n’est pas de découvrir votre talent exceptionnel, c’est de l’accepter. Cela vous renvoie à une certaine normalité. Et l’ego a besoin de se sentir lui-même exceptionnel. En apparence il est plus facile pour cette raison d’accepter la médiumnité qu’un don pour les mots croisés.

Pourtant ce qui compte, c’est vraiment la façon dont vous vous percevez. Aujourd’hui que tu es bien dans ton travail, tu te souviens des raisons qui font que tu appréciais le droit à la fac n’est-ce pas ? »

Oui.

« Il n’y a pas de hasard, ni de contradiction. Il n’y a que plusieurs parties d’un ensemble qui doivent être mises bout à bout. Comme un vaste puzzle. 

Tu devrais acheter le sac, ou te le faire offrir. Pourquoi pas le blanc, celui qui coûte un peu plus cher mais que tu trouves élégant ?

Qui sait, peut-être qu’on te l’offrira. La vie réserve des surprises. Et tu aimes ta vie n’est-ce pas ? »

Oui. Maintenant oui. Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

15 Commentaires

  1. shaka

    21 avril, 2014 à 21:51

    Je vote pour le collectif des Camille paumées! (même si la question des anges terrestres est plus que secondaire à mon niveau)
    Selon toute probabilité, j’ai bien du m’appeler Camille dans une autre vie. ça compte :D ?

  2. Cel

    21 avril, 2014 à 12:32

    Loool ! Je veux le même super pouvoir que toi Sylvie pour transformer tout ce que je n’aime pas en chocolat noir !
    Mais à défaut, Pâques c’est cool pour s’en voir offrir ! :D

    Ahh Camille, je plussoie ce que tu dis sur les anges terrestres, sans parler de ceux qui ne sont même pas sûrs du tout d’en être (quelques sgines mais où est la confirmation hein ? On pourrait monter un collectif des Camilles paumées ^^

    Bises,

    Cel

  3. lapriereducompositeur

    20 avril, 2014 à 22:46

    Mouahahahahahah!
    Et sinon tu veux changer l’eau en vin aussi? ^^ hihi

    • crystallia

      20 avril, 2014 à 22:51

      Je n’aime pas l’alcool, je changerai le vin en coca. Pas taper !

  4. lapriereducompositeur

    20 avril, 2014 à 2:45

    Ouais dis donc… Le truc quand tu parles de toi en tant qu’ange terrestre c’est que tout le monde imagine que c’est synonyme de superpouvoirs! :’( snif!
    Et moi je fais quoi avec ce cliché hein? (Bon je sais bien que ta compréhension de la chose est très nuancée, je ne critique pas ta vision.)

    J’veux dire…les rares fois où j’ai du magnétisme dans les mains je peux rien en faire, j’entends pas de voix et je vois pas de fantômes (bon… Ok… Je les sens, et parfois même ils s’accrochent à moi pour une raison qui m’échappe un peu…).

    Mon superpouvoir c’est probablement ma voix hein… Qui sait… Mais pour le coup ça n’intéresse pas grand monde et ce pouvoir ne sert quasiment à rien quoi…

    Bref, je demande justice pour les anges terrestres sans superpouvoirs qui restent paumés et effrayés en ce monde et conservent des doutes sur le pourquoi ils sont là.

    Et par la même occasion je te fais un florilège de bisous. <3

    • crystallia

      20 avril, 2014 à 22:42

      Coucou !

      Le superpouvoir que je voudrais c’est celui qui permet de transformer les légumes en chocolat noir aux raisins, noisettes et amandes. Tout en conservant le même apport calorique que leur état originel.

      Peut-être qu’en priant très fort…

      Très, très fort ?

      Bise ;)

  5. Cel

    19 avril, 2014 à 22:30

    Coucou !

    Merci beaucoup pour le partage, et pour la réponse au sujet de l’ego :)
    Bon, en effet, je crois que je vais prendre mon temps… et qu’il en faudra pour éventuellement, peut être un jour, arriver au centre du labyrinthe. Bon, c’est pas grave, tant que je peux boire du thé en attendant ! Et puis profiter des jolies fleurs sur le chemin. Après tout… le reste ne me semble pas si important, ce n’est pas grave d’être un escargot.

    Ce que tu me dis me rassures par rapport à l’égo et me permet de mieux comprendre certaines choses, c’est chouette !
    Je suis assez d’accord sur le fait qu’il est plus difficile d’accepter un talent « banal » comme les mots croisés. Mon égo me taraude beaucoup avec çe et je crois que c’est pour ça que je suis incapable de reconnaitre le mien.
    Intéressant tout ça !

    Bise,

    Cel

    [PS : désolée pour la floppée de comm',qui peut paraitre un peu envahissante, mais je n'ai plus qu'internet très ponctuellement, alors je ne peux plus commenter au fur et à mesure ><]

    • crystallia

      21 avril, 2014 à 2:47

      Soyons de jolis escargots…

      Bise ;)

  6. miss X

    19 avril, 2014 à 14:01

    Coucouu!!
    Sylvie! et (attends.. 2 minutes , j’écris d’abord à shaka. xD)

    @shaka Shaka , xD merci , et j’ai répondu en retard , mais merci aussi (xD , pour l’autre commentaire , sur la page de « craquage de slip. » xD!! je t’adore..x) mdr^^

    Bon , à plus tard. x) Bisous à vous , et oubliez pas , on peut y aller au perceur! (pour les murs.) xD , et alors? ça vous ,tente pas? ça permetterait d’invoquer ce dont vous avez à disposition , pour franchir , ces fameux murs , non? Vous aurez peut-être une porte qui se matérialisera , devant vous. ;)
    Bises ^^ <3

  7. shaka

    19 avril, 2014 à 1:33

    Un peu beaucoup l’EGO je dirai XD (d’ailleurs il m’a mis le couteau sous la gorge pour que je l’écrive avec une majuscule, heureusement qu’il y a pas les options « gras » et « souligné » -_-)

  8. Emilie

    19 avril, 2014 à 0:31

    Je trouve cela tellement difficile d’accepter les limites de l’égo dont l’âme voudrait se débarrasser mais tout ne serait pas rose si nous n’apprenions pas à devenir sage. Je comprends, enfin je crois comprendre pourquoi tu aimes le droit Sylvie.

  9. Laurence

    19 avril, 2014 à 0:15

    Bonsoir Sylvie et à tous,

    Je parlais justement avec ma fille de 17 ans du rapport au temps et à la vie, de désirs, d’objectifs, d’espoirs et d’envies aussi… Et bien sûr, nous ne sommes pas sur la même longueur d’ondes, mais une complicité réelle nous pousse à discuter parfois durant des heures sur les petites choses de la vie. Nous tombons toujours d’accord sur un point La vie est simple. Malgré de grandes difficultés, car nous en avons vécu, nous avons toujours gardé espoir. La foi surtout.

    Et finalement croire en soi et en ces capacités, qu’elles soient ou non spirituelles, berce notre âme (peut-être un peu l’égo aussi) et nous conduit toujours vers d’immenses portes ouvertes.

    Car croire en soi, c’est aussi croire en tout.

    Alors oui la vie est rose… Il n’y a qu’à voir les retours de shopping de ma fille :)

    Bises à tous !

  10. shaka

    18 avril, 2014 à 17:18

    Merci Sylvie de voir la vie en rose :)
    Tu déteins sur ceux qui te lisent, et tu nous aide à croire, même un instant, que la vie est effectivement en rose. Et c’est cool.
    Même si en vérité on en est rendu qu’au stade de la petite fille qui, fascinée, contemple sa dernière allumette crépitante tout en se mourant (mates le placement produit Miss X!) sur les dalles gelées des rues de Copenhague.

Consulter aussi

Devenir

Bonjour à tous, Pourquoi tu ne veux pas que j’accepte les lunettes de soleil ? &laqu…