Imaginons

12

Imaginons 14050804234717181812218238

Bonjour à tous,

« Alors, ta cousine ne s’est finalement pas mariée à Las Vegas ? », me demande Anahel.

Je ne sais pas quoi te dire, je ne comprends pas. Treize ans qu’elle sort avec le gars, ils n’ont vécu ensemble que sur de courtes périodes…

Elle est belle, intelligente, je ne comprends pas. Il n’est pas amoureux d’elle ça se voit. En plus il lui avait dit d’entrée qu’il ne voulait pas se marier ni avoir d’enfant avec elle. Alors que c’est de dont elle rêve. 

Je ne comprends pas. Il est évident qu’il n’est pas amoureux d’elle, nous sommes plusieurs à le penser. Là ils ont décidé de faire construire ensemble pour vivre ensemble. Peut-être qu’ils finiront aussi par avoir un enfant. 

Il y a des tas d’hommes qui la regardent. Je ne vois pas ce que celui-là a de tellement exceptionnel, j’ai beau me poser la question, je ne vois pas. Sortir avec un gars pendant treize ans ?

Un gars qui lui avait dit ne pas vouloir vivre en Martinique mais qui un jour a postulé pour un emploi dans son dos et l’a juste mise au pied du mur ensuite ?

Si encore, je ne sais pas, il était d’une intelligence rare, d’une beauté, d’une gentillesse exceptionnelle, quelque chose ! Mais non !

Et puis cette histoire de mariage à Los Angeles puis Las Vegas, je savais bien que ça ne se ferait pas ! 

Il a trouvé le moyen de lui passer au doigt un anneau de rideau en lui disant, tu es ma femme pour la vie, on a besoin de rien d’autre. Je ne comprends pas qu’elle ne lui ai pas dit ses quatre vérités à ce moment-là.

Aujourd’hui elle rit jaune, elle est un peu amère de voir notre jeune cousine se marier. 

« Au point de te dire qu’elle serait bien déçue que tu te maries avant elle. »

Reconnaissons-le Anahel, je suis bien certaine que tout le monde dans la famille serait surpris.

« Ce que les autres pensent ne nous intéresse pas. Ce n’était pas gentil du tout de te dire cela, même si tu ne comprends pas pourquoi.

Mais imaginons que tu te maries avant elle ? »

Alors je lui demanderai d’être ma demoiselle d’honneur. Non ?

« Imaginons que ce soit vraiment le cas ? »

Tant mieux pour moi. De toute façon, dans un tel cas de figure, comme je me connais, je n’aurais que des choses positives en tête lol.

« Pourquoi est-elle aussi amère selon toi ? »

Parce qu’elle voit bien que son couple n’est pas ce qu’elle voudrait.

« Pourquoi reste-t-elle ? »

Je ne sais pas, peut-être parce qu’elle est tellement amoureuse…

Mais je n’y crois pas. Je ne sais pas. 

« Peut-être qu’elle sent qu’il n’est finalement pas Le bon. Peut-être qu’elle voit aussi, qu’il n’est pas si mal après tout. Peut-être que même si vous êtes une majorité à avoir conscience que pas si mal, c’est déjà bien, vous êtes aussi nombreux à espérer, le mieux possible. Et donc à rêver au bon pour vous. 

Peut-être qu’elle a compris que Le bon, n’est pas sur sa route. Peut-être. Et peut-être qu’un mariage la consolerait, un temps.

Peut-être que si toi tu te maries avant elle, vu combien tu sembles exigeante aux yeux de toute ta famille, cela voudra dire que tu es la vilaine qui a eu la chance tant espérée des autres. Le fameux bon.

Beaucoup de personnes voudraient que tu trouves quelqu’un juste pour que tu sois comme eux. Parce que beaucoup à un moment donné, renoncent à trouver Le bon.

Voilà pourquoi elle t’a dit qu’elle serait dégoûtée si tu te mariais avant elle. Candide petite Sylvie. »

Je vois, je suis morte de rire…

« Imagine que finalement la vie te donne raison. Imagine que tu aies bien fait d’attendre Le bon ? Et que trouves Le bon ? Imagine que  finalement les choses se déroulent mieux pour toi que pour toutes tes cousines ? »

Tu sais…

« Je sais exactement ce que tu penses, tu ne cherches rien de plus que quiconque. Imagine que tu te maries avant ta sœur. »

C’est impossible, elle a une date.

« Je te demande juste d’imaginer. »

Ma sœur serait contente pour moi.  

« Sans doute. Un peu jalouse aussi peut-être. »

Pourquoi ? Moi je ne suis pas jalouse des autres. Chacun son parcours. Pourquoi être jalouse quand elle estime avoir justement trouvé le bon ? Car c’est ce qu’elle pense. Dès le départ il a fait comprendre qu’il voulait quelque chose de sérieux et tout est allé très vite entre eux.

Moi je suis contente pour elle parce que celui d’avant…

Elle est mieux maintenant.

« Donc si tu rencontrais quelqu’un et que tout allait vite, tout le monde serait content pour toi aussi ? »

Euh, ça n’ira pas vite.

« Non ? »

Non.

« Pourquoi ? »

Je ne suis pas pressée moi. Sans vouloir attendre treize ans pour envisager quelque chose, tout n’est pas obligé de se faire en six mois.

« Beaucoup pensent, on s’entend bien, vivons ensemble, après juste quelques mois. »

Oui eh bien, je te répète que moi je ne suis pas si pressée. 

« Donc après trois mois comme ta sœur… »

Trois mois ? Je ne crois vraiment pas.  Pourquoi, il y a le feu quelque part ?

« Tu voulais quitter la maison de tes parents. »

Oui, pour m’installer chez moi. Je n’ai pas peur de vivre seule. Je ne rêve pas de trouver quelqu’un juste pour ne pas avoir à rentrer dans une maison vide le soir.

« Et si lui veut aller vite ? »

Eh bien je pense qu’on discutera un peu. Tu vois, trois mois dans une vie je trouve que ce n’est pas beaucoup. En outre ça passe tellement vite. On peut bien laisser passer un peu plus.

« Pour être sure de ne pas faire d’erreur ? »

Oui, pour être sure d’avoir envie de vivre avec cette personne, que ce n’est pas juste l’euphorie.

« De toute façon, on ne fait qu’imaginer. Tu as mal aux dents ? »

Aux gencives, j’ai racheté le dentifrice, je vais aller me brosser les dents.

« Imagine que tu aies un plus beau mariage que ta sœur et tes cousines ? »

Ce que je veux c’est un repas sans lactose ni gluten. Et une superbe robe pour la cérémonie et une autre pour la fête. Et un super voyage de noce. C’est tout.

« Et une bague hors de prix ? »

Oui, 50 carats ! Un diamant évidemment. Tellement lourd que j’aurais besoin qu’on me tienne la main en permanence. Non ?

« Et si jamais tu avais vraiment une superbe bague ? »

Ah, je ferais comme ma sœur et mes cousines alors, je la montrerais à tout le monde ! 

« Mais nous ne faisons qu’imaginer. Après tout, tu ne te maries pas. »

Certes mais tu sais, devant un diamant de bonne taille je pourrais me laisser tenter…

« Et sérieusement ? »

Tant qu’on ne me fait pas le coup de l’anneau de rideau. Ce n’est pas le matériel qui m’intéresse. Avant de regarder la bague je regarderai l’homme que j’ai en face de moi. 

« Tu as raison, regarde. Veille à ce qu’il te choisisse une belle bague, avec un superbe diamant. »

Lol !

« Un diamant rose pour les fiançailles et des blancs pour le mariage et l’alliance. »

Il vaudrait mieux qu’il s’appelle Crésus. Car s’endetter pour une bague ce n’est pas nécessaire, même pour moi. Encore que…

« Tu le mériterais bien. »

Oui c’est ce que me dis aussi, s’il m’aime il peut bien s’endetter sur trente ans…

« En vérité ce qui t’intéresse ce sont d’abord les sentiments. »

Toujours. 

« Et la sincérité. »

Les adultes sincères sont des personnes matures sur le plan affectif. Alors oui, je préfère les sincères.

« Imaginons une dernière chose, que tu ne puisses pas avoir d’enfant tout de suite. »

Mais quand je n’aurai plus les fibromes je pourrai ? C’est ce que les médecins disent. N’est-ce pas ?

« Tu en voudrais tout de suite ? »

Non, je voudrais d’abord que ça se passe bien avec le futur père. 

« Imagine que ce soit le cas. Tu te feras opérer ? »

La gynécologue a dit qu’elle m’opèrera quand je lui dirai que je veux des enfants. Si je vois que je suis avec quelqu’un et que tout se passe bien, je retournerai la voir.

« Imagine que de toutes façons, il soit près à aller à ton rythme et à t’offrir une jolie bague après plus de trois mois. Imaginons simplement. Le jour où tu annonceras la nouvelle à tes proches, observe les réactions. »

Je ne comprends pas. Moi j’ai été contente pour les autres. Où est le problème ?

« Laisse-toi offrir une belle bague. »

Je m’en fiche de la bague. C’est le moins important à mes yeux.

« Alors tu comprendras ce qu’est la différence entre quelque de bien et Le bon. Quand ton tour viendra. »

Ouais. Je vais me brosser les dents. Merci Anahel.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

12 Commentaires

  1. Cel

    15 mai, 2014 à 20:23

    Coucou,

    Merci Lara pour tes pensées ^^
    Oui il va falloir que je découvre ce plaisir, parce que pour l’instant c’est plutot une misère pour moi… je sais comprendre ce qui va / ne va pas aux autres, mais alors sur moi même… pfff.

    Sylvie, comme toi, je n’apprécie vraiment que les personnes sincères, que ce soit en amitié ou en amour. Les choses sont quand même plus faciles comme ça ! ^^

    Bise

  2. Arc

    9 mai, 2014 à 17:38

    Combat ? Pas pour moi. Pas ici ;)

    Bonne journée :D

Consulter aussi

Lueurs particulières

Bonjour à tous, « Sous le soleil éclatant, les lueurs particulières se font voi…