Accueil Spiritualité Le bon chocolat

Le bon chocolat

1

Le bon chocolat 14053112373417181812278895

Bonjour à tous,

Ce matin j’ai été chez le coiffeur. Il m’apparaissait évident qu’il fallait que je redonne un peu de fraîcheur à ma décoloration.

Arrivée sur place, je me suis rendue compte que l’urgence n’existait pas en réalité. Peu importe, je voulais que ce soit un peu plus étendu, sans être uniforme. J’ai interdit à la coiffeuse de décolorer mes racines. Juste les pointes, en estompant un peu plus haut que la première fois.

Autrement dit je conserve mon ombré. A l’identique. Je voulais un demi-ton plus clair mais ce n’est pas ce que j’ai obtenu. Ce qui au moment où je m’en suis aperçu était moins grave que ce qui m’a littéralement courroucée.

La coiffeuse me demande comment je souhaite les coiffer. J’ai les cheveux frisés. Je lui demande de ne pas faire de brushing, de les laisser sécher à l’air libre.

Elle me dit ok et soudain je la vois qui tire mes cheveux en arrière. Je lui explique que je ne me coiffe pas ainsi, je n’aime pas. Sans me dessiner une raie correcte, elle me fait une mèche sur le côté. Ensuite elle commence à tirer sur mes cheveux avec ses doigts, les ébouriffant, je m’affole.

Je lui dis franchement que je n’ai pas l’impression d’être coiffée. Elle avait complètement cassé mes boucles, elle avait tiré n’importe comment, je lui ai dit je ne suis pas contente. Je ne suis pas contente, je ne ressemble à rien, ce n’est pas coiffé. A quoi bon aller chez le coiffeur si c’est pour ne pas ressortir coiffée ? Voilà ce que je lui ai demandé. Elle m’a dit d’accord et elle a demandé à sa patronne de prendre le relais.

La première chose que cette personne tente de m’expliquer est que quand on procède à une décoloration les cheveux changent de texture et ne peuvent plus boucler comme avant.

Je ne l’ai pas pris, pas du tout. Je lui ai expliqué que la première fois que j’ai fait décaper mes cheveux, la coiffeuse n’avait eu aucune difficulté à me rendre mes boucles. Je lui ai demandé franchement si elle était en train de me dire qu’elle était incapable de me coiffer, auquel cas je préférais partir.

Elle m’a répondu pas du tout, elle est allée chercher de la mousse et quelques minutes après je me retrouvais avec ce que je voulais. On va dire ça.

C’est seulement alors que j’ai réalisé que la couleur obtenue ne correspondait pas tout à fait ce que j’aurais voulu. En plus elle n’a pas su estomper comme le coloriste que j’avais vu la première fois.

Je ne suis pas contente. Pourtant la couleur n’est pas ratée et elle me va. Les boucles sont, différentes de ce que j’aime, mais elles sont réussies aussi en fait.

Je me sens contrariée et je sais que le problème ne vient pas de mes cheveux. Ou de ma peau qui tire douloureusement malgré la biafine. Que j’applique depuis ce matin. C’est à cette fréquence que j’aurais dû appliquer la crème solaire hier.

Je sens qu’il me faut du chocolat. Mais je n’arrive plus à en trouver qui satisfasse à la fois mes goûts et mes intestins fragiles.

C’est malheureux un monde sans chocolat. Un monde austère comme la soupe de légumes, certes gouteuse mais peu gourmande.

Fichu monde sans chocolat. Quand on est absorbé par un problème, on ne voit que ça. A l’instant où on le résout, un autre tout aussi gros mais qui était moins urgent à l’époque, se manifeste.

Fichu monde sans chocolat. Me ferait presque regretter d’avoir été titularisée.  

Et j’ai déjà été chez le coiffeur…

Je pourrais me remettre en tête qu’il faut que je fasse du sport. 

Zut. Oui zut pour le coup, c’est bien.

Ça va mieux. Dommage que j’aie toujours faim ceci dit. La soupe de légumes, voilà, ça ne suffit pas. Zut.

« Jolie image. », me dit Sammiriah.

Oui, je l’aime bien aussi.

« Tu sais, le problème vient en fait de la qualité du chocolat. Ceux qui te correspondent sont chers et offrent une gamme limitée. Il est difficile de trouver amandes, noisettes et raisins sans trace de lactose ou gluten. Mais, il existe des tas de marque, peut-être moins connues. Ce qui compte, ce n’est pas forcément la quantité mais la qualité.

Et la qualité, parfois il faut prendre le temps de la trouver. Pour que tes intestins ne s’irritent pas et que tu puisses déguster tranquillement. Mais il ne faut pas avoir peur, tu trouveras. Il existe des tas de marques, plus ou moins connues.

Ce qui importe vraiment, c’est que tu aies conscience de ce que tu cherches. Un chocolat goûteux et de qualité. »

Merci Sammiriah. 

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

Un commentaire

  1. Cel

    31 mai, 2014 à 20:59

    Coucou,

    Je trouve cette image magnifique.

    Moi aussi je suis allée chez le coiffeur, et je ne suis pas très satisfaite… mais je crois que c’est mes cheveux le problème (ou comment l’anesthésiant te les pourrit ^^ »).

    C’est quand même cool de bien connaitre ses cheveux (comme toi).

    Bise

Consulter aussi

La musique de l’âme

    Bonjour à tous, Je vais essayer d’être la plus claire possible mais je ne suis p…