Archive pour juin, 2014

Éprouver mes convictions

Éprouver mes convictions dans Alimentation 14062907493917181812353831

Bonjour à tous,

Beaucoup de personnes viennent passer leurs vacances ici en juillet-aout. A tort. C’est la saison des cyclones et il pleut des cordes. Je veux dire, plus que durant la saison soi-disant sèche. La bonne nouvelle c’est que souvent les averses ne durent pas. Et au moins ici, il n’y a jamais de grêle. J’espère qu’il n’y en aura pas à Nantes non plus. 

Je n’ai toujours pas fini ma valise et je pars dans quelques heures. Je traîne aujourd’hui. Je n’ai même pas commencé à faire mes petits sandwichs. C’est plus pratique pour moi de prévoir de quoi manger quand je ne peux pas décider du repas. D’ailleurs hier j’ai passé trois heures à faire des biscuits pour le petit déjeuner pendant que je serai à l’hôtel. Parce que le thé et les fruits le matin, ce n’est pas suffisant. Et j’ai décidé d’essayer de ne plus acheter de « calories vides ». Mes guides aiment bien cette expression de ma nutritionniste. 

Du coup je mets des fruits secs dans mes biscuits. Et du chocolat naturellement mais c’est une évidence. Une vie sans chocolat ne vaut pas la peine d’être vécue et ce n’est pas discutable. 

Il faut savoir qu’il existe quand même un menu sans gluten sur certaines compagnies aériennes. Mais pas sans lactose lol. Ce n’est pas grave. 

Pour moi la nourriture est souvent une préoccupation du fait de mes intolérances alimentaires. Dernièrement je me félicitais d’avoir acheté ces cacahuètes pauvres en sel mais voilà que j’ai découvert à mes dépens que je peine à les digérer.  Au moins maintenant je sais qu’il vaut mieux que je m’abstienne.

J’ai compris aussi qu’il est bien plus productif et gratifiant de chercher à s’adapter que de se poser en victime et se plaindre. J’avoue que j’aime faire des biscuits. Et inventer de nouvelles recettes en testant des associations.

Au restaurant, il m’est déjà arrivé de commander ce qui ne figurait pas sur la carte et les restaurateurs se montraient compréhensifs quand  je leur faisais part de ma situation. Je passe sur les moments cocasses où je me suis trouvée face à des serveurs ignorants de ce qu’est le gluten. La plupart du temps, je ne rencontre pas trop de problème. 

J’ai compris que j’avais le choix de ne voir que des contraintes dans la maladie cœliaque. Ou alors celui de me dire qu’il faut simplement que je sois consciente de ce que j’ingère. Je préfère la seconde option. Et faire des biscuits.

C’est certainement cette évolution interne qui m’a amenée à découvrir que le simple fait de faire de la gym chez moi, dans ma chambre, en choisissant les exercices, était finalement l’option qui me convient le mieux pour faire du sport.

Et j’arrive à faire de la gym tous les soirs. Aujourd’hui c’était plutôt ce matin mais c’est parce que je pars. Je suis contente de voir cela. Je prends plaisir à en faire.

Comme à manger des légumes et à éviter la viande le soir. Je constate que sur le plan mental, cela m’apporte beaucoup car je me vois accomplir un objectif que j’avais combien de fois repoussé par  manque de conviction.

Se présente à moi l’occasion d’éprouver mes nouvelles convictions justement. Je compte poursuivre mes efforts à Nantes, dans un environnement, une vie d’hôtel, propice au laisser-aller et à la facilité.

Je me fais confiance néanmoins. Je vais commencer par aller faire mes sandwichs puis je terminerai ma valise.

Bonne journée à tous ;)

Départ !

Départ ! 14062912420317181812352635

Bonjour à tous,

C’est le jour du départ et ma valise n’est pas prête. Néanmoins ce qui importe c’est que tout à l’heure elle le sera. Je vais aller enregistré tôt parce que je suis une fan des aéroports et que j’adore aller enregistrer en avance. Non ce n’est pas de l’humour, j’adore vraiment les aéroports. Vive l’avion. Voilà.

Hier j’ai dit à ma mère que je souhaitais déménager. Sa réaction m’a surprise, elle a fait une drôle de tête, m’a répondu ah bon, puis à changé de sujet. Pour ne jamais le ré-aborder. Je pensais qu’elle serait contente de me voir partir à mon tour. Mon père va sûrement réagir de la même manière.

Ah les petits parents…

En même temps en Martinique, il est rare que les parents poussent les enfants à partir vite. Mais bon, là on pourrait presque m’appeler Tanguy, il est temps que je parte !

« Tanguy ne voulait pas partir. Toi tu rêves de déménager. Tes parents veulent vous voir heureux mais quelque part, s’ils avaient pu vous garder tous les trois petits, ils en auraient été heureux aussi. Tous les parents aimants veulent voir leurs enfants grandir et s’épanouir. Seulement ils se souviennent également que ce sont eux qui vous ont mis au monde et élevé. »

Je comprends. Seulement une chose m’inquiète, ils ne s’entendent pas très bien en ce moment. Je me demande si tout va bien se passer pendant que je serai à Nantes.

« Chacun tisse sa propre toile, de la manière qui lui convient au moment où il le fait. Certaines erreurs n’en sont pas. Certains choix se justifiaient parfaitement au moment où ils ont été faits.

Ce qui importe, c’est que chacun soit conscient de ce dont il a besoin pour être lui-même et par delà pour être heureux, petite Sylvie. »

Merci Roéchel.

Bonne journée à tous ;)  

Les attaques énergétiques

Les attaques énergétiques dans Energies 14062804314017181812350268

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous n’allons pas parler d’attaques de vilaines entités qui s’en prendraient au médium médiocre que vous vous pensez être (oui j’ai osé écrire ça), mais plutôt des vilaines attaques énergétiques qui viennent de notre propre ego. Et donc du piètre morceau de Divinité que vous pensez être. 

Non je ne me crois pas meilleure que tout le monde. Je pense que tout le monde justement aura pu comprendre que j’ai l’art de m’attirer ce genre d’attaques stupides. Je vous prends un exemple bien basique, un tiers vous fait une remarque désobligeante et elle vous taraude toute la journée. Sauf que le tiers, il a dit sa petite phrase et il a tourné le dos. Il est passé à autre chose. Pas vous. Vous ressassez. Encore et encore. Laissant s’échapper toutes les belles énergies qui pourraient vous permettre de passer un bon moment, une bonne journée. Vous créez une bulle dans laquelle ne se rejoignent que des énergies viciées, celles que vous avez vous-mêmes appelées.

Alors me direz-vous, mais pas du tout, c’est X qui nous a envoyé ces énergies. Que nenni. X le Puissant n’a fait qu’ouvrir une porte, vous pouviez la refermer. Je suis douée pour les leçons n’est-ce pas ? Par contre pour ce qui est de donner l’exemple, je préfère passer mon tour curieusement…

Heureusement, la vie s’emploie chaque jour un peu plus à m’apprendre l’humilité.

Il aurait été « facile » de parler de changer de façon de percevoir, de dire qu’il ne faut pas accorder d’importance aux propos négatifs d’autrui. Mais en vérité, les propos positifs, on va dire ça, on un impact égal sur nous.

Sur le plan énergétique c’est nous qui laissons passer tout ce que nous recevons. Donc au-delà du fait d’être capable d’ignorer les propos négatifs, nous devrions aussi être capables théoriquement d’éviter les maux opportuns tel qu’un rhume justement au moment où nous sommes débordés et où nous aurions bien besoin d’un peu de repos.

La difficulté ne se situe pas au niveau de la confiance en soi mais au niveau de la connaissance de soi.

Cette mauvaise connaissance de nous-mêmes est ce qui nous empêche de recourir de manière efficace à la volonté. L’amour permet de laisser passer toutes les énergies. La volonté permet de repousser ce qui ne convient pas ou de sélectionner ce qui convient.

L’équilibre entre les eux, la justesse, se situe au niveau de la conscience du meilleur choix. Ce choix, ne peut que découler de ce qui a été reconnu et accepté. 

Autrement dit quand le Puissant X arrive avec ses vilaines phrases, quelque part vous pensez qu’il dit vrai, qu’il a raison. Ce qui induit une mauvaise utilisation de votre volonté qui découle directement d’un manque de justesse.

Le résultat est que vous êtes soudain bombardés de vilaines énergies qui vous empêchent de profiter des bonnes choses et surtout de ce que vous méritez.

Il arrive que nous n’ayons pas conscience de ce type de situation énergétique. Du coup nous nous blâmons en pensant que nous n’arriverons jamais à prendre la bonne direction ou à nous faire confiance quand en fait, nous avons simplement besoin de nous demander ce que nous voulons. Et si nous tournons en rond en essayant de répondre, nous devons accepter l’idée que peut-être, sûrement même, nous ne nous connaissons pas si bien que ça.

Bonne journée à tous ;)

Futiles

Futiles  14062703464517181812347827

Bonjour à tous,

Quelle incroyable chance de pouvoir partir justement au moment des soldes. Mieux encore, au moment du versement de la moitié du treizième mois. Il est versé en trois fois, un quart en février, la moitié en juin et un quart en septembre. Le quatorzième mois est versé en décembre. C’est avec cet argent que mes collègues font leurs achats de noël. 

« Tu vas avoir un quinzième mois. », me dit Roéchel.

Oui je sais, les RTT.

« Tu ne vas pas les prendre ? »

Non.

« Il se pourrait qu’on te suggère de placer l’argent correspondant. »

Comme pour mes collègues tu veux dire ? Pourquoi pas, ça dépendra, si j’ai besoin de cet argent je l’utiliserai sinon je le placerai.

« Et là que comptes-tu faire ? »

Profiter des boutiques de l’espace duty free de l’aéroport.  

« C’est bien, il faut savoir vous faire plaisir. Reviens avec de jolis sacs et un beau cadeau pour ton frère. Et pour toi.

Tu vois, la construction de soi est un chemin long et laborieux pour chacun de vous. Ce qu’il faut comprendre c’est que généralement vous devez aller vers ce qui est soit le plus difficile, soit vers ce qui vous fait le plus peur. Parce que vous êtes nombreux à retenir en souffrant.

Toutefois nous te l’avons déjà expliqué, ce n’est pas une nécessité. Vous pouvez apprendre en vous faisant plaisir aussi.

J’ai un exercice pour toi. Je doute que tu échoues cette fois. Nous te demandons de profiter des soldes et du dépaysement pour acheter le plus de choses futiles possibles. C’est plus difficile qu’il n’y parait vu qu’en réalité tu ne dépenses pas les yeux fermés.

Néanmoins il y a une leçon à comprendre ici et elle est à ta portée. Alors nous te demandons d’essayer. »

Ok, pourquoi pas. Ça peut être une ou deux choses futiles et pas chères de toute façon ?

« … »

D’accord ! L’essentiel est que ça me plaise je pense. Je vais essayer.

Bonne journée à tous ;)  

 

 

Voir clair dans sa tête

Voir clair dans sa tête 14062602453617181812345486

Bonjour à tous,

« Alors, Yahetel t’a demandé de lui écrire une histoire, elle avance ? », me demande Roéchel.

Oui, elle avance. Elle est un peu plus longue que prévu…

« Tu la voulais courte ? »

Deux-trois pages.

« Alors tu dois comprendre que finalement tu avais beaucoup à dire. »

Il faut croire.

« La gym se passe bien apparemment. »

Oui, je suis très contente, ça me plait et je sens après chaque séance que ça me fait du bien. Surtout que j’achève chaque séance par une petite méditation, pour évacuer les énergies dont je n’ai plus besoin.

« Et les légumes passent, enfin. »

Enfin oui.

« Bon le tri des vêtements a été fait, il faut ranger un peu maintenant, mettre de l’ordre dans l’armoire en organisant. »

Justement je compte le faire car j’ai une valise à préparer.

« Ensuite il faudra que l’armoire reste en ordre. »

J’ai bien compris cela.

« Petite Sylvie, être capable de mettre de l’ordre autour de soi c’est être capable de voir clair dans sa tête. Alors poursuis tes efforts. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

Juste un sourire

Juste un sourire dans Mes poèmes 14062504294817181812343299

Juste un sourire pour se dire que parfois le blanc du ciel ne parait bleu que parce que quelque part, nous sommes tous heureux.

Juste un sourire pour se rappeler qu’il arrive que les cailloux sous nos pieds soient autant de petits mirages qui nous empêchent de sentir la terre.

Juste un sourire pour se voir et croire une éternelle fois que nous sommes à la fois le soleil et les nuages.

 

Trois petits chats

Trois petits chats dans Féérie 14062403571017181812340750

Bonjour à tous,

« Chante comme les enfants, trois petits chats, trois petits chats, trois petits chats chats chats… », me disent les Fées et pour le coup je rigole !

Trois petits chats, ça fait des siècles que je n’ai pas chanté ça.

« Chapeau de paille, chapeau de paille, chapeau de paille paille paille… »

Je suis morte de rire !!!

« Paillasson, paillasson, paillasson son son… »

Somnambule, somnambule, somnambule bulle bulle bulle !  Maintenant que j’y pense pourquoi passe-t-on de paillasson à somnambule ?

« Bulletin, bulletin, bulletin tin tin, tintamarre, tintamarre, tintamarre marre marre… »

Ok, ça me fait bien rire, mais je ne vois pas où vous voulez en venir.

« Au revoir, au revoir, au revoir… »

Et elles sont vraiment parties en plus ! Au moins j’aurais bien ri. C’était peut-être ça le message.

A demain.

« Bulletin, bulletin, bulletin tin tin, tintamarre, tintamarre, tintamarre marre marre… »

Mais pourquoi ça résonne dans ma tête ?

« Bulletin, bulletin, bulletin tin tin, tintamarre, tintamarre, tintamarre marre marre… »

Bref. Au moins c’est drôle.

Bonne journée à tous ;)  

La joie du dimanche soir

Image de prévisualisation YouTube

Coucou !

Dans une semaine je pars pour Nantes. Mais surtout, dans une semaine je pars pour Nantes ! Je suis contente parce que je ne peux pas prendre de congés cette année. Même si je pars pour travailler lol.

Bref, ce soir je suis de bonne humeur parce que j’ai passé une jolie journée et finalement un bon weekend aussi. Alors je partage avec vous la chanson que j’écoute ce soir, juste parce que j’en ai envie et qu’il faut faire ce dont on a envie. Non, je n’ai rien bu. Je n’ai rien fumé non plus.

J’espère que vous aimez aussi Emeli sandé !

Bonne semaine à tous ;)

 

Les nouvelles expériences

Les nouvelles expériences 14062201153217181812335873

Bonjour à tous,

J’ai fait un drôle de rêve, on me volait ma place de parking. Et puis ce matin j’ai mal aux mains. 

« Alors, tu vois que tu n’as plus mal à la gorge depuis que tu dors sans vêtement. », me dit Yahetel.

C’est vrai.

« Tu n’attrapes plus froid la nuit non plus. En Martinique il fait chaud. Et tu dors avec un drap et une couverture légère.  C’était l’effet de sudation qui te rendait malade. Tu vois que tu as bien fait de suivre ce conseil, tu dors mieux sans vêtement. »

Certes, c’est vrai que je me réveille mieux. Et sans avoir froid.

« Si tu avais supprimé drap et couverture, tu aurais pris froid. A cause du fait que certaines parties de ton corps auraient été couvertes et pas d’autres. Sans vêtement et avec une couverture légère, tu es mieux. »

Oui lol.

« Certaines idées sont telles des vêtements en trop. Finalement, elles vous rendent malades en vous inhibant. N’y avait-il pas une autre place de parking qui t’attendait un peu plus loin ? »

Si.

« Eh bien, renonce à te disputer inutilement. L’autre place est plus facile d’accès en plus. Gare-toi dessus tranquillement. »

Pourquoi ai-je mal aux mains ?

« Comment sont les biscuits aux cacahuètes et chocolat ? »

Un pur délice, avec ce petit goût salé (des cacahuètes à faible teneur en sel provenant du rayon apéritif du supermarché), c’est juste parfait !

« Eh bien voilà, et tu doutais du mélange chocolat cacahuètes.  Il ne faut pas avoir peur de tenter de nouvelles expériences, c’est cela vivre, petite Sylvie.

Bon, ferme les yeux et remets-toi dans la situation du rêve. On te vole la place que tu convoitais et ensuite ? »

J’en trouve une autre plus facile d’accès et aussi bien !!!

« Il y aura toujours de l’Amour pour toi, tu n’as pas à te battre pour ça. D’accord ?

Écris-moi une histoire. Une belle histoire. Essaye. »

Ok, merci à toi Yahetel.

Bonne journée à tous ;)

Peur de ne plus être aimée

Peur de ne plus être aimée 14062212215017181812335233

Bonjour à tous,

« Tu sais ce dont tu as le plus peur ? », me demande Ahiriel.

Dis-moi.

« C’est de ne plus être aimée. », me répond Roéchel, « C’est pour cette raison que tu avais si mal réagi à l’idée de ta propre bisexualité. Ce que tu penses c’est que si tu sors avec une femme, soudain la plupart des personnes que tu aimes ne voudront plus te voir et donc ne t’aimeront plus.

Si quelqu’un ne t’aime plus parce qu’elle n’approuve pas tes relations pour un tel motif, c’est qu’elle ne sait pas aimer. Ce qui concrètement induit le même résultat. Soit. Tu as pourtant réalisé que le fait que finalement tu sortes avec un homme au lieu d’une femme ne devrait pas avoir d’importance aux yeux de ceux qui disent t’aimer.

Tu as eu le temps de comprendre que ce dont la majorité des gens ont peur est de ce qui induit une réalité différente. Ainsi certains t’ont fait comprendre qu’ils sont perturbés par le fait que tu puisses avoir des guides lumineux et sombres tout à la fois.

Pourtant tu ne sembles pas perturbée aujourd’hui. Pour toi nous faisons simplement partie du paysage maintenant.

Tu ne crois ni au paradis ni à l’enfer. Tu crois que tout le monde est aimé de la Source et que chaque individu est fait pour briller à sa façon. Tu penses qu’il est normal que tout le monde ne recherche pas la Lumière alors que tu ne te nourris que de Lumière, petite fille.

Tu penses aussi que tout le monde peut faire comme toi quand soudain la Lumière semble se raréfier. Du moins, tu ne connais pas ce sentiment-là, tu penses juste qu’en cas de besoin, il suffit de demander et que la Source apparait et soudain, chacun peut sentir la Lumière à nouveau.

Tu as pas mal de lecteurs qui t’ont dit qu’ils aimeraient pouvoir sentir la Source ou la Lumière, ils n’y parviennent pas. Ils ont beau demander, aucun Ange souriant n’apparait devant eux, ils ne voient pas la Déesse non plus.

Quand tu arrives sur le parking bondé du centre commercial le soir en sortant du travail pour une virée shopping improvisée, tu nous demandes de t’aider à trouver une place et quelqu’un sort juste devant toi.

Après un cauchemar nous t’aidons à revenir dans des énergies douces pour que tu ne restes pas sous le choc.

Quand on te demande comment tu peux entendre si facilement, tu réponds que tu es médium. 

Si tu avais pensé que tu étais une personne extraordinaire ou que tu étais spéciale, nous t’aurions aidé à redescendre sur Terre bien vite. Ton existence, celle de ton frère, de ta sœur, du clochard assis dans la rue, ont toutes autant de valeur. 

Ce qui importe à tes yeux c’est d’être heureux dans la vie. De vivre ce qui vous fait plaisir, d’être en accord avec vous-mêmes. Tu ne vises pas d’objectif spirituel. Tu aimes être en vie, sur Terre. Tu as un bon ancrage. 

Mais petite fille, je veux te voir faire une chose que tu ne fais jamais, par peur de ne plus être aimée. Juste pour que tu sois toi-même. Et parce que tu es médium. Alors parle-moi. »

Je peux soigner des gens. En les touchant et en écoutant leurs énergies. Les gens ne savent pas pourquoi ils ont mal souvent. Mais la réponse se trouve dans leurs énergies.

Moi je vois les couleurs des gens, j’entends leurs chants personnels aussi. Je peux soigner des gens en les touchant. Mais je n’ai pas envie d’essayer en fait.

« C’est vrai ? »

Oui.

« Pourquoi ? »

Parce que ce serait bizarre. Je suis déjà la bizarre de la famille. C’est stupide hein ? De toute façon je ne sais pas si je peux vraiment guérir, je sais que je peux soigner. Mais il faut que sois près des gens pour ça. Je ne veux pas faire ça.

« D’accord. Restons-en la aujourd’hui. Ferme l’accès aux commentaires, on en reparlera. »

Merci à toi. A vous deux.

Bonne journée à tous ;)

 

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause