Accueil Spiritualité Le bien de tous ?

Le bien de tous ?

10

Le bien de tous ? 14061405373017181812315587

Bonjour à tous,

J’ai reçu ma première contravention aujourd’hui. Les radars mobiles ne devraient pas exister. Il ne devrait y avoir que des radars fixes annoncés par des panneaux. D’autant que nous savons tous que la seule raison d’être des radars est de nous plumer. C’est vrai, si l’état se souciait de notre sécurité, les voitures ne pourraient pas atteindre des vitesses interdites.

Je ne roulais qu’à 55km/h en plus. Certes, sur une route limitée à 50. C’est nul. Moi qui fais presque toujours attention. Oui j’ai bien écrit presque. C’est nul. Je venais juste de repérer un joli sac…

Il n’y a pas d’élection bientôt ? Non ? Bouh. 

« Nous te disons régulièrement de respecter les limitations de vitesse. », me rappelle Sammael.

Tu sens que c’est le moment de me dire ça ?

« Quand tu as eu ton permis on t’a dit de respecter le code de la route. »

Je respecte !

« Tu veux des exemples ? »

Oh ! Je m’efforce de le respecter. Moi au moins je sais que j’ai des clignotants et je connais les priorités dans un rond point.

« Et tu respectes toujours les priorités ? A chaque fois ? »

Mais j’évalue, je vois quand j’ai le temps de passer…

« Et tu vois aussi quand le feu passe au rouge mais que tu n’as simplement pas envie d’attendre ? »

Certaines personnes font exprès de prendre tout leur temps !

« Tu te souviens de cette fois où tu as cru que tu allais mourir ? Ce jour-là l’autre conducteur avait grillé le feu rouge. Ne t’énerve pas pour de mauvaises raisons aujourd’hui, comme une enfant qu’on aurait pris la main dans le paquet de bonbons.

Accepte la contravention, cela t’aidera à ne plus en recevoir. »

Ok, je pense que tu as raison.

« Que penses-tu réellement des radars ? »

Je pense que la sécurité routière est un sujet sérieux mais qu’il est particulièrement hypocrite de brandir cet étendard pour extorquer de l’argent. Je pense sincèrement que plus de radars ne signifie pas plus de sécurité. 

Car si la sécurité était vraiment le critère déterminant, il n’existerait pas de voiture sans permis par exemple. C’est un comble je trouve, franchement.

Une voiture sans permis…

Seulement il existe un marché pour ce type de produit. Voilà à quoi ça tient.

« Tu ne crois pas à la politique. »

Je ne crois pas aux promesses. Je suis une femme capricieuse je te rappelle. On ne satisfait pas une femme capricieuse avec des promesses.

« Que penses-tu de la grève à la SNCF ? »

Sérieusement ?

« Je t’écoute, princesse. »

Je pense que si je bénéficiais d’un régime préférentiel, je voudrais le conserver. Je comprends qu’on ne veuille pas renoncer à ce qui est mieux pour nous et ce même si on est les seuls à bénéficier d’un avantage.

Je vais te dire, ce que je ne comprends pas, c’est que nul ne songe à demander les mêmes avantages, les gens préfèrent se tirer tous vers le bas et cela me dépasse.

Ici en Martinique la filiale de la banque n’est pas soumise à la même convention collective qu’en France. Nous sommes payés sur 14 mois et travaillons 34h par semaine. Enfin, c’est ce qui est prévu. Ceux qui ne travaillent pas 34h bénéficient de RTT qui peuvent être payés ou récupérés. Moi je travaille 38h par exemple.

Ce n’est pas ce que prévoit la convention nationale. Qui est moins avantageuse sur plusieurs points. Cela fait des années que l’on nous tanne pour que l’on soit logé à la même enseigne que les autres.

Laisse-moi le dire bien honnêtement, je suis bien contente de bénéficier de la convention plus avantageuse et je ne souhaite absolument pas que les choses changent dans un sens défavorable pour moi. Pourquoi ce ne serait pas notre convention qui s’appliquerait à tout le monde ?

Pourquoi dès qu’on parle de réforme il faut aller dans le sens défavorable ? Je comprends qu’ils fassent grève. 

« Mais tu comprends aussi que les usagers se plaignent. »

Pour une raison évidente, chacun voit son propre intérêt.

« Ce qui ne te choque pas. »

Non.

« Pourquoi ? »

Cela me parait logique au contraire. La seule chose qui me choque est que l’on puisse demander aux gens de renoncer à leurs intérêts propres soi-disant au profit du bien-être de tous.   

La suppression d’un jour férié par exemple, soi-disant pour financer je ne sais même plus quoi. Tout le monde devait consentir un effort disait le gouvernement. Sauf que concrètement, un jour par an je travaille sans être payée alors que mon patron conserve tous ses bénéfices. Dans un tel cadre, je ne vois pas que tout le monde consent un effort. J’ai plutôt l’impression d’être le dindon de la farce.

« Que penses-tu du bien-être de tous ? »

Sincèrement je pense que la meilleure façon de le favoriser est d’encourager chacun à rechercher le sien.

« Ne dîtes-vous pas que c’est l’effort vers un but plus grand qui peut permettre l’harmonie ? »

S’il y a bien une chose que j’ai comprise c’est qu’il ne faut jamais se déposséder de son propre pouvoir. Il est faux de penser que rechercher le bien-être pour soi conduirait à dépouiller les autres. 

La spiritualité amène à explorer le bien-être d’abord en soi et donc pour soi. C’est dans un second temps que les autres peuvent tirer des bénéfices indirects de nos propres expériences.

Je ne crois pas à la politique parce que je ne crois pas que des tiers, qui ne savent même pas que j’existe et quels sont mes besoins, peuvent me rendre heureuse. Et je trouve logique qu’il en soit ainsi.

Ce que je crois c’est qu’affirmer ses propres désirs et attentes au contraire, peut permettre de se rapprocher des autres. Il y a toujours des personnes avec lesquelles il est possible de collaborer.

« Et dans le cas d’une grève ? »

Une des parties au moins ne joue pas franc-jeu dans une grève. Parfois c’est les deux, on met en avant des motifs de contestation et d’opposition qui ne sont pas les vraies raisons du problème.

Je pense que s’il y avait plus d’honnêteté justement, il serait beaucoup plus facile de trouver des arrangements.

D’après ma convention j’aurais dû travailler 34h. Je n’ai pas pu dire non à mon responsable qui m’a franchement demandé de choisir 38h. Et il a été aidé en cela par le DRH qui a même pris la peine de me convoquer pour me vanter les avantages pécuniaires de ce dispositif. Omettant de me signaler que cet argent, représentant légalement des heures supplémentaires, me ferait payer plus d’impôt. Il ne m’a pas du tout encouragée à utiliser ces RTT en congés par contre.

La vérité est que la direction n’est pas satisfaite de ce régime. Elle voudrait bien que toutes les nouvelles recrues travaillent 38h alors les responsables font pression sur nous.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, si on m’avait expliqué cela franchement au lieu de me convoquer à la va-vite pour m’imposer un choix, j’aurais pu de moi-même choisir les 38h.

« Pourquoi ? 34h ce n’est pas mieux ? »

Moi j’ai déjà prévu de prendre une partie en argent et une partie en congés.

« Ainsi pas de hausse d’impôt et l’argent des RTT paye tes congés. »

Exactement !

« Ne pas se battre quand il est possible de trouver son intérêt, c’est ce que tu penses. »

J’avoue.

« Pourquoi tout le monde ne pense-t-il pas ainsi ? »

Peut-être parce que certains sont moins égoïstes que moi.

« Et dans la situation que tu as décrite, dans ton travail ? Les syndicats se sont offusqués, à ta place. »

Ils se sont offusqués parce que cette pratique de pousser les nouveaux à choisir le régime de 38h remet en cause leur pouvoir. Ils ne se sont pas offusqués pour moi personnellement. Une seule personne est venue me voir, après les réunions, pour me demander comment j’avais choisi ce régime. C’est tout.

« Cela ne t’énerve pas ? Ne te donne pas le sentiment qu’en cas de besoin tu seras mal représentée ? »

Dans une même assemblée parlementaire il y a le parti au pouvoir, ses alliés et une ou plusieurs oppositions. Cela ne choque personne de voir tout ce monde travailler ensemble.

Devant les journalistes tout le monde se vouvoie, on voit même certains s’invectiver mais hors caméra, beaucoup mangent ensemble, discutent…

Je maintiens que les désaccords entretenus à un certain niveau, à savoir le nôtre, résulte surtout d’un manque d’honnêteté.

Je pense que ce n’est pas pour rien si les gens ont tendance à se battre pour trois miettes et à vouloir que leurs voisins en fassent autant. On leur dit, contentez-vous de peu au nom du bien de tous et ils acceptent. Soit. Pour ma part, je préfère ignorer ce type de discours.

« On leur dit, il n’y a plus d’essence, ils se précipitent dans les stations. »

Je te jure…

« Il y a d’autres personnes qui pensent comme toi. »

Je sais.

« Nous t’aurions encouragée à choisir 38h. »

Pourquoi ?

« Pour le bénéfice que tu en tireras. Au final. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

10 Commentaires

  1. crystallia

    16 juin, 2014 à 1:33

    Bonsoir,

    Je n’ai jamais été arrêtée sur la route.

    Le plus souvent je respecte les limitations de vitesse, je dis bien le plus souvent lol.

    Eh oui, ce serait mieux que chacun travaille d’abord à son propre bien-être.

    Bise ;)

  2. Laurence

    15 juin, 2014 à 12:12

    Bonjour Sylvie et à tous,

    Si chacun commençait par cultiver son propre bien être (ce qui pour moi est tout sauf égoïste ou égocentrique), le bien être de tous coulerait de source. Mais ce n’est pas ce qu’on nous apprend. Pourtant il est des personnes qui vous donnent envie de battre des montagnes, rien qu’en les voyant, sans qu’elles aient de leçons à donner, simplement parce qu’elles vous prouvent qu’être bien est possible et naturel. Avoir conscience qu’être heureux est à notre portée à tous, suffirait au bien de tous.

    Bises

  3. Emilie

    15 juin, 2014 à 12:07

    Bonjour,
    Cela me rappelle que j’ai eu de la chance la dernière fois où j’ai été arrêtée. L’agent a fait semblant de me verbaliser pendant que son collègue s’occupait d’un autre conducteur qui contestait l’infraction. Je n’ai pas bien compris ce qui s’est passé sinon que j’ai admis avoir été inattentive mais j’ai défendu le point de vue de l’autre conducteur ainsi que le rôle difficile des agents. Le policier a eu un drôle de regard et m’a dit « je vois ce que vous voulez dire et je suis plutôt d’accord ». Il m’a dit que normalement je devais recevoir une amende mais qu’il n’en serait rien car il allait faire « semblant » de me verbaliser. J’ai eu l’impression qu’il fallait voir large en matière de justice et que l’empathie (bien placée) était plus efficace que le charme ou l’opposition. Je trouve cela ahurissant d’être obligé de faire semblant de s’opposer quand on est d’accord sur le fond.

  4. crystallia

    14 juin, 2014 à 21:47

    Salut,

    J’ai reçu un courrier dans ma boîte aux lettres. Pas de gendarme. Sinon j’y aurais été au charme je pense, non ? Avec un grand sourire ?

    On appréhende la vie comme on le sent, c’est sûr.

    Bise ;)

  5. Nicolas

    14 juin, 2014 à 20:42

    Bonjour Sylvie, bonjour à tous

    Sérieusement, ce monde c’est nous qui l’avons créé avec l’égo que l’on nous a offert au fil des nombreuses vie.
    Je crois qu’il faut arrêter de râler, de pester et compagnie. On doit assumer nos responsabilités.
    Les actualités ne vous plaise pas, éteignez votre télé, changez de chaine pour des choses plus légère, les journaux ne les lisez pas, la radio ne l’écoutez pas etc…
    Sylvie, tu étais à 55 km/h pour 50. Comment as tu reçu le Gendarme, j’espere que tu as été polie et respectueuse. C’est très important.

    En voiture j’ai eu 3 petits accidents et un amande, tant pis pour moi j’avais qu’a faire plus attention.
    Une fois je suis parti dans une maladresse sincère dont j’ai vraiment honte, en reculant j’ai fais au rétro uniquement et je suis rentré dans l’avant d’une voiture, les 2 dames ont été aussi surprise que moi, pardon mille fois.
    Les 2 autres fois, un serrage de mains, quelques mots de politesses, de compréhensions, un constat, je ne me suis pas assez arrêt à un stop, je suis rentré dans la portière droite d’une personne , et une dernière autre fois à l’amiable, l’homme est rentré dans l’arrière de ma voiture.
    J’ai eu aussi une contravention, 22 euros parce que j’étais garé à une place au marquage bleue, c’est tant pis pour moi aussi, j’avais qu’a faire plus attention et voir le panneau, ainsi que le marquage. J’ai tout assumé, tout revécu en moi.

    La société telle qu’elle est se lézarde, elle se fissure. Alors bien sûr on a des avantages mais ça nous est offert par « un hasard prévu » de la vie. La seule chose à dire c’est merci et vivre humainement parlant.

    Arrêtons de râler, nous avons créé tout ça. Assumons et vivons, changeons tout cela par nos comportements de tout les jours, au boulot comme dans notre vie privée.

    En une vie donné présente nous avons moins d’avantage, moins d’argents, mais dans une autre vie, nous avions l’argent, nous avions un pouvoir humain, et qu’en avons nous fais, on l’a gardé, on l’a fait fructifié, on s’en est gonflé illusoirement. On c’est créé plus d’avantages pour nous qui avions déjà beaucoup d’argent. Bien sûr à un moment ou à un autre, on quitte tous le monde de la forme et l’on doit se regarder…

    Moi je vous le dis, soyons reconnaissant envers les divins d’être encore là.

  6. Amandine

    14 juin, 2014 à 15:01

    Bonjour : ) Cela me fait penser au livre « conversation avec Dieu » (Tom 2)

  7. shaka

    14 juin, 2014 à 12:10

    @ Manu:

    Perso, je dirais plutôt : y’a les moutons noirs qui broutent le matin alors qu’il fait chaud (sous les rires des moutons blancs), et y’a les moutons blancs qui broutent le soir quand il fait froid (sous les rires des moutons noirs) :)
    (j’en sors de ces trucs des fois moi…)

  8. manu

    14 juin, 2014 à 11:45

    bonjour Sylvie ;) tout a fait d’accord avec tes propos lucide . ya les moutons et les autres ;)

  9. crystallia

    14 juin, 2014 à 11:01

    Salut Shaka,

    Merci à toi.

    Bise ;)

  10. shaka

    14 juin, 2014 à 9:54

    Coucou Sylvie,

    Le journalisme te va bien je trouve :)
    J’ai dévoré cet article, et je le relirai!

Consulter aussi

Puissance de la foi

Bonjour à tous, « Comment te sens-tu ? » Bien. Je suis contente que …