Accueil Energies Ah le chikungunya…

Ah le chikungunya…

4

Ah le chikungunya... dans Energies 14061411532217181812317469

Bonjour à tous,

« Imagine que demain au réveil tes beaux yeux sombres se posent sur un délicieux petit déjeuner alors que tu n’as rien préparé. », me propose Lauviah.

Ce serait super, tu crois que ça va arriver ?

« Oui cela va arriver, mais pas demain matin. Bientôt. »

Tu crois ?

« Mais oui. »

En attendant je n’ai rien fait donc je jeûne demain, sauf si je me décide à aller faire des biscuits…

« Tu pensais t’allonger cinq minutes et tu as dormi deux heures, un peu plus tôt. »

J’ai la grippe je crois. Hier je croyais que c’était par hasard que j’éternuais, à l’évidence je me trompais !

« Tu te remettras. »

Je sais bien, je ne suis pas inquiète.

« Comment s’en sortent tes collègues avec le chikungunya ? »

Pas très bien. J’ai eu de la chance que vous soyez là, c’est le moins qu’on puisse dire. Le mot chikungunya signifie maladie de l’homme courbé. Eh bien, on a une collègue en particulier qui n’a plus la force de se tenir debout justement, elle vient travailler courbée. Et ce n’est pas elle qui conduit.

Une autre avait les mains si douloureuses qu’elle bougeait ses doigts à grand-peine, celle qui est dans mon service nous a dit vivre avec les douleurs. On raconte que le chlorure de magnésium serait efficace, je ne sais pas, je n’ai pas eu à en prendre.

Mais il y a aussi une collègue qui ne voit pas le bout de la maladie et elle a des symptômes depuis janvier.

Le mari d’une collègue continue d’avoir des plaques de boutons sur tout le corps. Le dermatologue se dit impuissant puisque cette éruption est en fait dû au virus. Il y a tellement de symptômes, et certains ont eu la malchance de les cumuler.

Je ne parle même pas de ma tante, sur son cancer, elle a vraiment, vraiment dégusté.

En plus ça dure longtemps, des mois pour certains. Ça part, ça revient. Ah c’est ça ma grippe alors, une énième manifestation ? Au bout de combien de temps est-ce que ça part définitivement ?

Les médecins disent qu’une fois que c’est fini, c’est fini. Seulement ça peut durer un moment. Je suis heureuse de ne pas avoir été dans le cas de tous ceux qui se sont retrouvés dans l’incapacité de quitter leur lit ne serait-ce que pour aller aux toilettes.   

Une collègue a raconté que c’est son fils qui a dû changer ses draps, elle ne pensait pas voir ce jour-là. Mais tellement d’autres à la suite ont raconté qu’ils s’étaient retrouvé dans la même situation embarrassante.

Ici les gens commencent à dire que l’on se fiche d’eux et que ce n’est pas un moustique qui transmet la maladie. Ils pensent que c’est un virus qui se trouve dans l’air et que l’on refuse de le dire franchement.

Même mon responsable garde à portée de mains son produit anti-moustiques. Il nous a dit hier que 10% de la population a déjà été contaminée. Tout le monde est là à se dire, pourvu que ça ne m’arrive pas.

« Et toi tu es fatiguée et tu as mal à la tête. Et à la gorge. »

Peut-être que c’est autre chose.

« Le chikungunya vous affaiblit et favorise les infections. Regarde ta tante atteinte d’un cancer. »

Je vois. D’où la multitude de symptômes. 

« Oui d’ailleurs tu as senti ces douleurs dans tes doigts hier et même à l’instant. Tu vas juste passer un weekend calme et te reposer. D’accord ma belle Sylvie ? »

Ça me semble une bonne idée.

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Reconnaître les panneaux

    Bonjour à vous, Nous avons aujourd’hui installé la porte coulissante qui sépare désormais …
  • Jour J !

    Bonjour à vous, L’heure des vacances a sonné ! C’est le jour du départ ! Je n’ai pas mis l…
  • Introvertie

    Bonjour à vous, Avec Chouchou nous avons eu l’heureuse surprise de découvrir que la somme …
Charger d'autres écrits dans Energies

4 Commentaires

  1. crystallia

    16 juin, 2014 à 11:52

    Salut,

    C’est une maladie. Tant mieux si tu ignores ce que c’est !

    Bise ;)

  2. fairyangel

    16 juin, 2014 à 11:35

    chikungunya

    Je suis obliger d’Avouer que la petite Quebecoise que je suis ignore ce que c’est. Quelqu’un peut m’expliquer ? Car je suis perdu et je comprend pas trop…

  3. crystallia

    15 juin, 2014 à 11:58

    Bonjour Emilie,

    Moi aussi je déteste les moustiques, je passe mon temps à être piquée en plus.

    Mais j’aime bien ta métaphore.

    Bise ;)

  4. Emilie

    15 juin, 2014 à 11:49

    Bonjour Sylvie,
    Je déteste les moustiques (et pas mal d’insectes en général d’ailleurs). Autrefois, ils ne me dérangeaient pas trop mais depuis quelques années, c’est une vraie plaie. L’année dernière j’avais installé un plateau de sprays anti-moustiques en libre service dans le salon (ainsi que de crème et roll-on contre les démangeaisons) pour que ma petite bande n’oublie pas de se traiter.
    Je protégeais même le chien avec un collier spécial.
    Les moustiques sont comme la pluie et il est difficile d’éviter les gouttes. Tu as de la chance que d’être aussi bien entourée car le système immunitaire est souvent défaillant en raison de notre mode de vie : alimentation déséquilibrée – manque de sommeil chronique – problème vertébraux – sédentarité – moral en berne.
    Les ondes wifi peuvent aussi nous perturber à la longue et de plus en plus de personnes y sont sensibles.
    Les moustiques sont des vecteurs qui illustrent comment nous pouvons être affectés d’un individu à l’autre : le mal de l’un peut devenir le mal de tous si nous n’y prenons pas garde. C’est énervant de voir qu’il faut toujours attendre un niveau de gravité collective extrême pour décider qu’il s’agit d’une question de santé publique.
    Chouchoutes bien ton système immunitaire et reposes toi bien.

Consulter aussi

Cas de conscience

Bonjour à tous, J’ai un souci avec un client… « Quel souci ? &…