Accueil Spiritualité La bisexualité

La bisexualité

4

La bisexualité 14061501024417181812318274

Bonjour à tous,

« Tu as l’air en forme ce matin. », me dit Roéchel.

Oui, je me sens mieux qu’hier, je n’ai plus mal à la tête. Je suis moins fatiguée aussi. 

« Tu auras encore quelques manifestations de cette maladie. Elle se fera sentir encore quelques mois, comme pour tes collègues. Mais en nettement plus supportable. »

Sérieusement, pourquoi ça dure aussi longtemps ? Ici on ne connaissait que la dengue. Ce chikungunya qui a subitement débarqué, ça surprend vraiment tout le monde.

« Dans quelques mois tu seras guérie. »

Ok, aujourd’hui en tout cas je me sens bien.

« Tu as réfléchi à ce que tu as appelé, ce message stupide ? »

Oui, enfin…

« Il est parfois plus simple d’admettre l’homosexualité que la bisexualité. En théorie la définition énonce que tu pourrais indifféremment sortir avec un homme ou une femme.

En pratique, vous  êtes davantage touchés par certaines choses chez l’un et certaines choses chez l’autre. Selon ce dont vous avez le plus besoin à un moment donné, vous êtes attirés plus facilement par l’un ou l’autre.

Et si vous n’avez pas conscience de votre bisexualité, vous ressentez un fort blocage puisque vous recherchez du mauvais côté ce dont vous avez besoin. »

Avec toi tout parait toujours clair, simple, direct…

« Il arrive que la satisfaction immédiate, le plaisir puissent aisément être apporté par l’un alors que les sentiments profonds ne pourront se développer qu’avec l’autre. Et ce pendant des années. Et puis un jour, c’est l’inverse.

Il arrive aussi que vous ayez l’illusion d’avoir besoin d’être avec une femme et un homme tout à la fois. Cela résulte d’une mauvaise compréhension de vos propres besoins.

Le fait de ne pouvoir qu’aimer plusieurs personnes à la fois n’est pas lié à une préférence sexuelle. Cela est lié à une fréquence spirituelle qui élève l’ego au-delà du besoin basique de reproduction. Concrètement le besoin primaire qui pousse à la sexualité chez ces personnes est la quête de plaisir personnel. Pas la reproduction.

La bisexualité est mal vue chez vous car vous voyez souvent cela comme une homosexualité refoulée, une instabilité. Et les bisexuels n’inspirent pas confiance car qui sait s’ils seront fidèles, pensez-vous.

Souviens-toi toujours que c’est d’abord envers toi-même qu’il te faut être fidèle. Ce qui importe c’est d’accepter ce que tu as à vivre. Tu éviteras les écueils de ceux qui en couple, sentent chaque jour qu’il leur manque quelque chose. »

Merci Roéchel.

Bise à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. AliaCristal

    16 juin, 2014 à 20:54

    Coucou,

    Sylvie dit:
    « Ah, c’est toi qui vois. »

    Ah bah je sais pas c’est pas ça qui « guide » ma vie :D

    Bises :p

  2. lapriereducompositeur

    16 juin, 2014 à 16:59

    Oui alors c’est méga mal vu selon les contextes et j’en ai fait les frais.
    Y a plusieurs catégories de rejets de la bisexualité.
    Déjà il faut bien comprendre qu’un homme préfère souvent une femme bisexuelle même amicalement car il a toujours la potentielle chance de la mettre dans son lit… Même si toi tu veux pas pour mille autres raisons, il préfèrera toujours une fille bisexuelle comme amie qu’une lesbienne.
    (Or moi ça m’arrange pas toujours parce que je n’apprécie pas que mes amis me considèrent forcément comme une « potentielle proie », parfois j’aime quand il n’y a pas d’ambiguïté.)

    Je ne dis jamais texto « je suis bisexuelle », pourtant techniquement c’est vrai.
    Je dis « je préfère les femmes », et parfois j’ajoute « je ne déteste pas les hommes ». J’explique généralement que je me lie sentimentalement aux femmes mais pas aux hommes.

    Dans le milieu gay on m’a sorti « c’est parce que tu te cherches encore », chez les hétéro ça rassure les mecs mais d’autres gens imaginent que j’ai besoin d’être avec plusieurs personnes à la fois… ce qui est faux.
    Je suis certes, libertine, mais ceci n’est pas être bisexuelle, et ça ne veut nullement dire qu’une personne ne peut pas me suffire, ou que je me tape des mecs pendant une relation de couple avec une femme.

    Les gens qui me comprennent, ne sont que ceux qui me voient comme une personne et se foutent des étiquettes.
    Mon ex, L. a beaucoup de difficulté à assumer son identité bisexuelle certainement parcequ’elle l’est encore plus que moi et qu’elle tombe amoureuse des hommes (ce qui pour moi n’est pas impossible mais assez rare, les hommes i me plaisent n’étant jamais accessibles). Et surtout… Parce que les gens ne comprennent pas qu’on ne fasse pas un choix radical.

    Généralement moi j’explique aux gens que c’est une chose qui fluctue.
    J’aime les femmes, pas par un rejet des hommes, mais parce que la femme m’interpelle dans ce qu’elle est. Par moment je suis plus attirée par des hommes, par moment je les oublies au profit de mes semblables, si il y a une chose que j’ai apprise c’est que jamais ce n’est figé, et que bien sûr cela dépend des gens que je rencontre.

    Il y a une constante que j’ai pu observer par contre : je suis plus à l’aise en couple avec une femme bisexuelle qu’avec une lesbienne. (Ce serait certainement un peu pareil si j’étais en couple avec un homme bisexuel en fait.)
    Pour la simple et bonne raison que les femmes bisexuelles cherchent généralement des femmes féminines (si elles veulent du masculin elles choisissent un homme) et qu’elle ne détestent pas les hommes.
    A vrai-dire je ne supporte pas les femmes qui détestent les hommes… Une ex un jour m’a dit en me quittant « ne retourne pas vers les hommes, ce n’est pas vraiment toi ». J’ai eu envie de lui foutre des baffes et de lui dire que c’était ma vie et que je faisais ce que je voulais, et que si elle me quittait, justement, ça ne la regardait plus.

    Bref, personnellement j’aime les femmes féminines. Les bisexuelles le sont généralement plus que beaucoup de lesbiennes pures et dure, je ne sais pas pourquoi. Quand je n’avais pas testé les garçons j’étais androgyne (jamais masculine, je précise), mais je pense que c’est simplement la maturité qui m’a fait accepter et intégrer mon énergie féminine, et par là même, ma capacité à l’assumer et à l’exprimer.

    Bref… Si tu sors avec une femme et que tu le montres… Tu subiras plus ou moins d’insultes selon les contextes (pas tout le temps non plus, ça reste anecdotique), tu te sentiras moins libre de montrer ton amour qu’avec un homme, et tu auras des propositions de plans à trois (ceci dit il y en a qui aiment occasionnellement xD )… Et bien sûr par rapport à la famille c’est complexe (et variable selon les familles).
    Mais en même temps, ces choses on les vit pour soi. La tendresse et la douceur d’une femme, ce sont des choses uniques, la peau des femmes est douce, leur capacité à communier entre elles elles est aussi particulière.
    Les femmes me font pleurer par l’intensité de leur regard et la passion qui les animes quand elles m’aiment, et cela les hommes ne l’ont pas fait avec moi.

    J’en connais qui sont très heureuses avec leur copain actuellement et qui ont une sécurité qui leur plait. Elles l’aiment, elles ont fait le bon choix, certes, le bon choix pour maintenant. Mais il y en a qui se souviennent avec nostalgie leur amour avec moi, une qui ne le dit pas et qui a l’énergie en feu quand elle me voit, et une autre qui le dit (mais elle est très loin alors pas de risque de faire une bêtise ^^ ). Je pense que la nature de la relation n’est pas comparable et que ça vaut la peine de vivre ça un jour.

    Faut bien un peu de piment dans la vie que diable!!!

    (Pour ma part je crois que je préfèrerais un garçon et une relation tranquille… Mais ça n’arrivera certainement pas de sitôt.)
    Des bisous!

  3. crystallia

    16 juin, 2014 à 11:54

    Salut,

    Ah, c’est toi qui vois.

    Bise ;)

  4. AliaCristal

    15 juin, 2014 à 13:18

    Coucou ^^

    Quand on a pas conscience c’est comme rechercher au mauvais endroit au mauvais moment c’est d’ailleurs ce qui en fait prendre conscience ^^

    Mais au delà de ça je crois que cette histoire de bisexualité ouvre à autre chose *sifflote*

    lol je me demande si je vais pas me stabiliser dans une sorte de voie centrale d’ailleurs :p
    Adieu relation physique ? ^^ (en quelque sorte ?)

    Bises :)

Consulter aussi

La réunion

Bonjour à tous, Hier matin la réunion mensuelle de début de mois au travail s’est tr…