Accueil Energies Les attaques énergétiques

Les attaques énergétiques

22

Les attaques énergétiques dans Energies 14062804314017181812350268

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous n’allons pas parler d’attaques de vilaines entités qui s’en prendraient au médium médiocre que vous vous pensez être (oui j’ai osé écrire ça), mais plutôt des vilaines attaques énergétiques qui viennent de notre propre ego. Et donc du piètre morceau de Divinité que vous pensez être. 

Non je ne me crois pas meilleure que tout le monde. Je pense que tout le monde justement aura pu comprendre que j’ai l’art de m’attirer ce genre d’attaques stupides. Je vous prends un exemple bien basique, un tiers vous fait une remarque désobligeante et elle vous taraude toute la journée. Sauf que le tiers, il a dit sa petite phrase et il a tourné le dos. Il est passé à autre chose. Pas vous. Vous ressassez. Encore et encore. Laissant s’échapper toutes les belles énergies qui pourraient vous permettre de passer un bon moment, une bonne journée. Vous créez une bulle dans laquelle ne se rejoignent que des énergies viciées, celles que vous avez vous-mêmes appelées.

Alors me direz-vous, mais pas du tout, c’est X qui nous a envoyé ces énergies. Que nenni. X le Puissant n’a fait qu’ouvrir une porte, vous pouviez la refermer. Je suis douée pour les leçons n’est-ce pas ? Par contre pour ce qui est de donner l’exemple, je préfère passer mon tour curieusement…

Heureusement, la vie s’emploie chaque jour un peu plus à m’apprendre l’humilité.

Il aurait été « facile » de parler de changer de façon de percevoir, de dire qu’il ne faut pas accorder d’importance aux propos négatifs d’autrui. Mais en vérité, les propos positifs, on va dire ça, on un impact égal sur nous.

Sur le plan énergétique c’est nous qui laissons passer tout ce que nous recevons. Donc au-delà du fait d’être capable d’ignorer les propos négatifs, nous devrions aussi être capables théoriquement d’éviter les maux opportuns tel qu’un rhume justement au moment où nous sommes débordés et où nous aurions bien besoin d’un peu de repos.

La difficulté ne se situe pas au niveau de la confiance en soi mais au niveau de la connaissance de soi.

Cette mauvaise connaissance de nous-mêmes est ce qui nous empêche de recourir de manière efficace à la volonté. L’amour permet de laisser passer toutes les énergies. La volonté permet de repousser ce qui ne convient pas ou de sélectionner ce qui convient.

L’équilibre entre les eux, la justesse, se situe au niveau de la conscience du meilleur choix. Ce choix, ne peut que découler de ce qui a été reconnu et accepté. 

Autrement dit quand le Puissant X arrive avec ses vilaines phrases, quelque part vous pensez qu’il dit vrai, qu’il a raison. Ce qui induit une mauvaise utilisation de votre volonté qui découle directement d’un manque de justesse.

Le résultat est que vous êtes soudain bombardés de vilaines énergies qui vous empêchent de profiter des bonnes choses et surtout de ce que vous méritez.

Il arrive que nous n’ayons pas conscience de ce type de situation énergétique. Du coup nous nous blâmons en pensant que nous n’arriverons jamais à prendre la bonne direction ou à nous faire confiance quand en fait, nous avons simplement besoin de nous demander ce que nous voulons. Et si nous tournons en rond en essayant de répondre, nous devons accepter l’idée que peut-être, sûrement même, nous ne nous connaissons pas si bien que ça.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Reconnaître les panneaux

    Bonjour à vous, Nous avons aujourd’hui installé la porte coulissante qui sépare désormais …
  • Jour J !

    Bonjour à vous, L’heure des vacances a sonné ! C’est le jour du départ ! Je n’ai pas mis l…
  • Introvertie

    Bonjour à vous, Avec Chouchou nous avons eu l’heureuse surprise de découvrir que la somme …
Charger d'autres écrits dans Energies

22 Commentaires

  1. Émilie

    20 décembre, 2014 à 17:33

    Hello,
    C’est amusant parce que ce matin j’ai testé pour voir si je sentais toujours la jambe plus courte et le sol penché : il y a du mieux -cela ne penche plus surtout c »est bien solide au niveau des talons. Quelques instant plus tard, j’ai reçu un texto qui m’a donné l’occasion d’éprouver la solidité. Ma soeur m’écrivait pour plaisanter mais en me traitant de créature maudite …. c’est ma soeur quoi! Je sais bien pourquoi elle est comme cela avec nous. Des que je me dis « arrêtés de jouer à Don Quichotte

  2. Arc

    20 décembre, 2014 à 14:11

    Bonjour,

    Je relis le commentaire du 25 octobre dernier.

    Ma mère avait elle aussi une jambe plus courte que l’autre. Elle devait compenser une de ses chaussures avec un talon spécial. Un jour, elle a prié. Et sa jambe a poussé. Puis une page s’est tournée.

    C’est simplement une petite histoire.

    Bonne journée ;-)

  3. Emilie

    25 octobre, 2014 à 10:12

    Bonjour Sylvie,

    Je devrais me la copier 100 fois celle-là ! On m’a un peu expliqué ce déséquilibre entre ce que l’on reçoit et ce que l’on donne et pourquoi j’avais cette jambe qui paraissait plus longue au point de sentir le sol s’incliner d’un seul côté. J’ai retrouvé cet article et j’essaie de tisser tous les liens en essayant de ne pas enrager contre moi même pour y voir plus clair.

    • crystallia

      25 octobre, 2014 à 18:39

      Bonjour Émilie,

      Aime donc cette jambe.

      Bise ;)

  4. Bluebird

    3 juillet, 2014 à 11:42

    Merci Sylvie !
    :)

    Et..au fait, ce ne serait pas ton anniversaire aujourd’hui par hasard ?
    Douces pensées, pour une exceptionnelle séance de shopping !
    l’incarnation, ça a du bon quand même ;)

    Lara

  5. crystallia

    3 juillet, 2014 à 6:52

    Salut Lara,

    Ok je vais y revenir.

    Bise ;)

  6. Bluebird

    3 juillet, 2014 à 0:05

    Chère Sylvie,
    peux-tu continuer à nous éclairer sur ce sujet ???

    (Chère Marine,chère Carene,
    Merci pour vos réponses…Mais elles ne répondent pas vraiment à mon questionnement initial, éveillé par le post de Sylvie.
    Voila longtemps que je travaille sur la procrastination, à explorer aussi les zones de maturation à accepter pour créer ou pour respecter mon rythme intérieur. Oui, maintenant j’accepte mieux cela.
    Par ailleurs, Marine, je suis bien consciente de ce qui se joue avec le regard des autres, et du pouvoir que je leur donne encore parfois sur moi. Merci de tes mots, je suis d’accord.
    Mais ce qui m’a troublée et interpelée dans le post de Sylvie, c’est la façon dont elle établit un pont entre les deux mécanismes internes.)

    Je constate depuis un moment que ma volonté est particulièrement paralysée dès que je suis dans l’attente de l’approbation ou de l’amour de quelqu’un d’autre.
    Cela prend différentes formes (procrastination, difficulté à faire des choix, manque d’auto-discipline etc..) , sur des tas de sujets qui n’ont rien à voir en apparence avec la personne dont j’attends de marques d’approbation ou d’amour.
    => Je ne savais pas comment déconnecter ce mécanisme en moi. Je ne comprenais pas le lien.
    J’ai vraiment besoin de trouver la clef, de l’intérieur…J’ai l’impression que ce lien entre « blocage de ma Volonté » et « Besoin d’être aimée », est fondamental à dépasser pour mon âme.

    Je sens une forme de colère qui monte: j’aurais érodé ma Volonté, consciemment, pour être aimée et acceptée par les autres !!?? Grrrr. Cette histoire est en train de me secouer de plus en plus profondément !

    Sylvie, ta conclusion, c’est que la sortie de ce piège, le moyen de re-développer une Volonté qui soit juste (pour pouvoir bloquer ou refuser les énergies qui ne nous conviennent pas…et ne pas être aussi sensible au jugement des autres), c’est tout simplement de se connaitre soi-même suffisamment ?

    J’ai beau lire et relire ton post dans tous les sens, je n’arrive pas à sentir comment cela marche?
    Je ne sais pas si c’est une demande personnelle, mais à l’occasion, est-ce que tu pourrais revenir sur ça dans un autre post ??
    ( Y’a vraiment un truc qui bloque pour moi : les mots sont clairs, les phrases sont logiques, mais pffffiou, ça ne veut pas rentrer ;-)

    Bon. Merci à toutes pour vos réponses. J’espère que je ne suis pas trop confuse…

    Bluebird

  7. Laur

    1 juillet, 2014 à 2:54

    Bonjour,
    Elle est super sympa cette photo!

  8. Carene

    30 juin, 2014 à 16:13

    Je me permets, par ailleurs, de suggérer un livre qui a eu un impact énorme dans ma vie pour ce qui est de ma relation aux autres… ainsi qu’à moi-même.
    Il s’agit de « Les 4 accords toltèques » de Don Miguel Ruiz. Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, je vous le recommande vivement et souhaite qu’il apporte dans vos vies autant de lumière qu’il a pu apporter dans la mienne.
    Bises

  9. Carene

    30 juin, 2014 à 16:02

    Bonjour Marine et Bluebird
    Marine, je partage entièrement ton opinion pour avoir été il y a encore quelques années aussi vulnérable que ce que tu décris.
    Et puis un jour, une psychologue m’a dit : « Quand arrêterez vous de vous comporter en victime ? »
    J’ai été soufflée sur le coup. Je me disais : « Mais elle est folle ?! Ce sont les autres qui me font du mal et c’est la seule chose qu’elle trouve a me dire ?! »
    Cette phrase a résonné très fort en moi, a même attisé ma culpabilité. Il m’a fallu un an pour en intégrer le sens.
    J’ai compris effectivement que c’est nous qui donnons aux autres le pouvoir de nous faire du mal. Nous avons le choix de dire non ou stop. J’ai alors commencé à mettre des limites petit à petit et aujourd’hui je dois bien admettre que je suis nettement plus heureuse.
    Aussi, cela fait du tri autour. Il y a évidemment des gens avec qui cela crée de la distance mais cette distance est nécessaire pour se (re)construire.
    Je suis peut être moins entourée que certaines personnes qui font plus de concessions que moi mais je suis satisfaites des relations que j’entretiens avec mon entourage. Ce sont des relations franches et sincères dans lesquelles il n’y a quasiment aucun non dit et donc aucun contentieux sous -jacents.
    On pourrait penser qu’une personne plus souple serait plus aimable mais mon expérience me prouve l’inverse. Les personnes qui s’affirment prennent effectivement le risque que certains ferment leur porte mais s’assurent surtout de s’entourer de gens qui leur correspondent.
    Mon fils a été aussi pour moi un bel exemple et surtout un miroir fabuleux dans toute cette compréhension.
    J’ajouterais juste pour finir que j’ai également gagné à respecter davantage ma grande sensibilité en m’éloignant de personnes avec qui je ressentais un malaise ou me sentais heurtée facilement.
    Bluebird, garde confiance ! L’intégration de certaines compréhensions prend du temps. Je suis passée aussi par des phases de procrastination durant lesquelles je me jugeais aussi sévèrement que toi. Mais j’ai appris a les accepter car elles sont aussi nécessaires que les phases d’action. On pense qu’il ne se passe rien pendant ces phases mais en fait de profonds changements s’opèrent en nous. J’ai pu le constater à maintes reprises. C’est a l’issue de ces phases que j’ai eu les plus beaux déclics de mon existence. :)
    Belle journée à tous !!!

  10. fairytrade

    30 juin, 2014 à 13:20

    Je croie que une seule personne peut reusir a nous faire du mal, et cet personne c’est nous meme.

Consulter aussi

Prendre ce qui vient

Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et les oiseaux chantent. J’ai hâte d&rsq…