Archive pour septembre, 2014

Une bien mauvaise surprise

Une bien mauvaise surprise 14093012363117181812567412

Bonjour à tous,

Je vous avais dit que la comptable de mon ancien boulot était endettée jusqu’au cou et risquait de perdre sa maison. Eh bien, figurez-vous que la vente aux enchères a lieu jeudi. Mes collègues me l’ont dit, une en particulier qui se fait un devoir de me tenir informée de l’affaire. Non je ne le lui ai pas demandé. 

Alors, peut-être pensez-vous, quelle malheureuse, c’est terrible.

« L’as-tu pensé ? », me demande Sammael.

Pas un instant. Néanmoins, l’eau ayant coulé sous les ponts, je lui souhaite à présent de trouver une vraie solution.

« Ce à quoi elle travaille activement. »

Apparemment, c’est la société qui va lui prêter l’argent. Elle est venue une première fois il y a quelques semaines pour verser un acompte symbolique. Elle est venue avec la gérante.

Elles sont revenues ce matin.

« Et ont demandé à te voir, si bien que ton responsable les a conduites jusqu’à toi. »

Vraiment, je ne m’y attendais pas. Je n’aurais jamais imaginé qu’elles viendraient me voir. Quelle mauvaise surprise !

« Et comment tu te sens maintenant ? »

Bien. Ça va. Ça va. 

« Tes collègues ont vu que tu n’étais pas heureuse de les voir. »

Ce n’était pas dur. Et tu as entendu ce que la gérante a dit ? Comme si je lui devais quoi que ce soit ! Je la déteste !

« Elle a dit et répété qu’elle était fière de toi. Et quand elle t’a saluée elle t’a dit que cela faisait longtemps qu’elle attendait ce moment. »

Ce n’est qu’une sale hypocrite, je me demande pourquoi elle voulait me voir, je la déteste !!!

« Bon. Certaines blessures ne guérissent pas facilement. »

Elle était méchante envers moi, tout le temps. Tu te souviens de ce que m’avait dit le médecin ? Pourquoi est-ce qu’elle a voulu me voir ?

« Tu l’as encore défiée. »

Tu m’as déjà vu m’écraser ? J’attends qu’elle m’apporte cet agenda. Je suis la cliente aujourd’hui. Ce n’est plus à moi d’avoir peur et de faire des efforts. Finalement, c’est vrai, la roue tourne.

« Je vais te pardonner ton errance actuelle parce que je sais ce que tu ressens vraiment. Tu vois, aujourd’hui tu sais que tu avais raison à son sujet sur bien des points. Pourtant ce n’est pas ce qui importe. Ce qui importe, c’est que tu sois bien là où tu es maintenant. Tu comprends ? »

Je comprends. Mais c’est elle qui est venue.

« Tu as eu ce que tu voulais Sylvie. Tu es partie. D’accord ? »

Oui.

« Et ces vacances à venir, elles te réjouissent ? »

Oui. Je suis sure que je vais apprécier.

« Certainement. Passe une belle soirée. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)

Par une chaude journée de septembre

Par une chaude journée de septembre dans Vie magique 14092912515317181812564052

Bonjour à tous,

Heureusement que j’ai toujours préféré la chaleur au froid, parce qu’il fait une chaleur définitivement torride en ce moment à la Martinique. Le temps idéal pour se rappeler qu’une journée à la mer est une journée passée à se tartiner de crème solaire.  Je fais des efforts pour garder ce genre de choses en tête maintenant. C’est fini le temps des insolations stupides. 

Avec les expériences désagréables on en vient à réaliser que profiter de la vie, c’est savoir tenir compte de ce qui nous entoure et par conséquent reconnaître ce qui nous convient.

Aujourd’hui mes guides m’ont demandé si j’accepterais une chose dont une femme m’avait parlé il y a longtemps maintenant. Elle s’appelait Maria, j’ai déjà parlé d’elle. Elle m’avait reçu alors que je m’éveillais tout juste et que je ne croyais même pas à la voyance. Elle m’avait dit faire des travaux, une amie me l’avait recommandée. C’est la première personne que j’ai rencontré qui ouvertement vivait hors de la dualité bien-mal.

J’avais été choquée, lorsqu’elle m’avait expliqué ce qu’elle entendait par des travaux. Un jour une femme, qu’elle voyait, lui a confié ne plus supporter que son mari la batte jour après jour. Seulement elle savait ne pas avoir la force de le quitter. Elle voulait qu’il parte mais elle savait qu’il ne le ferait pas. Maria, a accepté de l’aider. Il ne fallait pas léser le mari. Rappelons qu’il ne voulait pas partir. Elle a dit à la femme, je vais faire quelque chose. Ce soir. Quand ton mari va rentrer demain, il va te battre comme jamais. Mais ensuite il partira et tu ne le reverras pas.

C’est ce qui est arrivé semble-t-il. Je n’aurais jamais pu faire cela. J’aurais proposé à cette femme de l’aider à trouver en elle le courage qui lui manquait. Je n’aurais pas voulu débloquer la situation à sa place.

Maria n’acceptait pas de faire des travaux pour tout le monde. Mais elle comprenait et acceptait la raison profonde de toutes les demandes.

Aujourd’hui il y a une chose que je sais. Si les entités tels les guides n’interviennent pas dans nos vies matérielles, c’est parce qu’elles s’en abstiennent, pas parce qu’elles ne le peuvent pas. Elles ont la sagesse qui permet d’accepter de voir l’autre faire les mauvais choix sans songer à rectifier le tir à sa place.

En réalité, il n’y a pas de mur invisible qui empêche un guide d’agir dans nos vies. Entre nous, à un niveau spirituel c’est pareil. Il est possible pour X d’intervenir dans la vie d’Y. Il suffit d’avoir la maîtrise de certains outils spirituels pour y parvenir.

En pratique toutefois, cette maîtrise semble subordonnée à une ouverture spirituelle née de l’expérience. L’ouverture qui permet d’accepter le fait qu’absolument tout est toujours parfait. 

La question que mes guides m’ont posé était, pourrais-je faire des travaux ? Pas comme Maria c’est certain. Je n’aurais pas voulu chasser le mari. Pas de cette façon-là. 

Comment m’y serais-je prise pour répondre à la détresse de cette femme, c’est la question que je me pose. De quelle façon agir tout en respectant mes convictions et la personne que je suis ? 

Je pense que j’aurais trouvé mes limites. Je pense que je vois encore très nettement la dualité bien-mal et que je n’aurais pas été la personne qui aurait pu aider cette femme.

« Si elle était là devant toi, tu la renverrais chez elle ? », me demande Roéchel. Sous le regard de Sammael. 

Je lui aurais permis de le quitter, en altérant le lien qui les unissait. Puisqu’elle dit ne pas avoir le courage, j’aurais fait en sorte qu’elle puisse partir sans avoir à le trouver. Tiens, c’est marrant que ce soit venu finalement…

« Chacun ses méthodes, reprend Sammael, Maria agissait d’une façon qui lui ressemblait, tu peux agir d’une façon qui te ressemble. Et peut-être que c’est cette pratique qui te permettra de dépasser la dualité bien-mal. En réalisant pleinement pourquoi elle est artificielle. 

Sache une chose, tu ne pourras jamais faire cela gratuitement pour quelqu’un. Jamais. »

Pourquoi ?

« Pour la même raison qui fait que nous n’agissons pas sur vos vies. Quand vous ne parvenez plus à maintenir votre propre équilibre et que nous devons intervenir, peu après une épreuve matérielle vous amène à acquérir ce qui vous a manqué spirituellement pour faire face dès le départ. C’est pareil sur Terre, si tu interviens pour quelqu’un il faut que cette personne comprenne que l’aide ne pouvait être qu’exceptionnelle. Si elle est gratuite, à la prochaine difficulté rencontrée, cette personne reviendra vers toi. Et s’affaiblira car ne croira plus à sa force spirituelle. 

Les travaux ne peuvent pas être gratuits. »

C’est pour ça que Maria lui a dit, il va te battre une dernière fois mais comme jamais avant…

« Oui. Exceptionnel. C’était à cette femme de quitter son mari. Voilà ce qui aurait dû être. Même si elle l’avait fait en allant voir la police ou une assistante sociale. C’était à elle d’être dans l’action. Ce n’est pas le fait qu’elle ait eu besoin d’aide qui posait problème. »

Je comprends. Mais ce genre de prix, je ne peux pas.

« Soit, tu sais ce qui te correspond. Quel aurait été le tien ? »

Avec ma méthode ce qui me vient est qu’elle n’aurait pas pu retrouver un homme tout de suite. Il aurait fallu qu’elle comprenne d’abord pourquoi elle avait les choses en arriver aussi loin avec son mari.

En fait si elle n’avait pas pu trouver le courage avant, avec moi il aurait fallu qu’elle le trouve après.

« Oui. C’est une façon de rétablir l’équilibre. Et donc de rappeler à cette personne que c’est à elle de prendre sa vie en mains. Les travaux ont un prix spirituels. Il s’agit d’interventions tout simplement. C’est pourquoi ils doivent avoir un prix matériel aussi. »

Je comprends.

« Tu peux le faire ? « 

Je ne sais pas.

« Excellente réponse car honnête. Passe une belle semaine. »

Merci Sammael et toi aussi Roéchel.

Bonne journée à tous ;)

Sentir les couleurs

Sentir les couleurs dans Energies 14092802191217181812561388

Bonjour à tous,

Pour répondre à Marianne qui me disait ne pas voir mais sentir les énergies, le rose pâle est comme le vent de fraîcheur qui caresse le visage en plein été. Quelque chose de doux et fort à la fois mais toujours agréable.

Il est vrai qu’il est possible de percevoir les énergies de différentes manières. Je suis sure qu’il doit même exister des gens qui les entendent par des sons différents de la musique que je peux percevoir à l’occasion.

Je trouve passionnant le fait qu’il existe une multitude de façons de percevoir, voir ou sentir. Mais je reconnais que le plus familier pour moi est sentir. Je sens avant de voir les entités, les énergies, les lieux, les animaux, les gens.

Ou alors je sens en même temps, comme avec la musique qui vient de je ne sais où. Nous n’avons pas encore parlé de la musique des couleurs. Et des mélodies que forment les combinaisons qui se cachent derrière des couleurs en apparence évidente.

Vous aussi vous sentez que le bleu roi est différent du bleu ciel et que leur musique respective sont des mélodies aux tonalités radicalement différentes, n’est-ce pas ? Non ? Bref.

Au fond il n’y a pas une manière juste de percevoir ce qui nous entoure et c’est évidemment toujours la vôtre qui est la bonne. Pour vous. Je trouve quand même bien intéressant de découvrir de quelle manière d’autres perçoivent au travers leurs créations ou leur témoignage par exemple. Comme avec les artistes.

Car de la même manière qu’il y a plusieurs manières de percevoir, il y a plusieurs manières de retranscrire.

Bonne journée à tous ;)

Les choses une par une

Les choses une par une  14092707192817181812560631

Bonjour à tous,

Vive les RTT, je pars en vacances en novembre. Je suis contente. Tout s’est fait si vite en fin de compte, hier je me suis rendue compte que notre entreprise nous offrait le pont du 11/11. Je me suis dit, je veux la semaine. Je savais que je ne pouvais pas prendre de congé mais mes collègues m’ont expliqué que je peux poser des RTT quand je veux. J’ai posé la semaine, mon boss a validé ma demande dans l’heure.

Ce matin j’ai été dans une agence de voyage, pour m’entendre dire que Sainte Lucie nécessite un passeport en cours de validité.Déçue, je suis sortie en me disant que j’allais faire le nécessaire. Finalement je me suis rendue dans une autre agence et j’ai pris une réservation pour la Guadeloupe. Une petite semaine. Toute seule. C’est le point important. J’ai besoin d’être seule. Physiquement.

Il arrive que l’on sente qu’il y a un souci tout en sachant qu’il ne vient pas des autres. Il vient de soi. En l’occurrence, j’ai besoin de passer à autre chose de diverses manières et c’est sans aucun doute pour cette raison que j’ai décidé de partir en vacances sans préparation. Si je m’étais préparée, j’aurais pris le temps de refaire mon passeport, de mettre des sous de côté, de réfléchir à une destination intéressante.

Au lieu de ça, je pars à l’arrache, c’est le mot. La bonne nouvelle c’est que cela ne m’ennuie pas, au contraire. J’aime bien l’imprévu aussi.

Bon. C’est une bonne chose de faite. J’en ai dix mille autres qui attendent. Je vais commencer par le prochain truc qui m’attire. De toute façon, je n’ai pas l’intention de me casser la tête, je vais faire les choses une par une.

Bonne journée à tous ;)  

 

Weekend doux weekend

Weekend doux weekend dans Détente 14092702243117181812559212

Bonjour à tous,

J’étais tellement fatiguée hier soir que la soirée s’est enfuie devant moi à la vitesse de la lumière. Je n’aime pas quand après une longue journée, la soirée s’éclipse en un mini-instant. Ce n’est pas sympa.

Heureusement ce soir je suis en meilleure forme. C’est l’effet vendredi soir, ça rebooste.

Je vais donc en profiter pour choisir une destination parce que je pars en vacances !!! 

La vie peut être belle, c’est pour ça que ça vaut le coup.

Bonne journée à tous ;)

Les couleurs de ce cycle

Les couleurs de ce cycle dans La pluie et le soleil 14092512453517181812553003

Bonjour à tous,

La fin de l’année approche, il est temps d’évoquer les couleurs des cycles énergétiques. Concrètement des tas d’énergies actuellement se mêlent, certaines aux fréquences particulièrement basses. Un gris foncé, peu lumineux, est la couleur dominante du cycle que nous traversons actuellement.

Comment est-ce possible si le temps n’existe pas ? En fait ce cycle n’est pas lié à notre notion de temps, il est plutôt le résultant de ce que nous faisons volontairement et collectivement naître à chaque « instant ». La fin d’année ne devrait pas être spécialement belle concrètement que ce soit au niveau social ou économique pour une majorité d’entre nous et seuls ceux d’entre nous qui sont activement en train de travailler à se construire une vie matérielle conforme à leurs souhaits profonds et superficiels à la fois sont sur une voie intéressante.

Pour les autres, 2015 devrait une suite de désillusions sur le plan matériel consécutives à un manque d’investissement en amont.

Pour revenir aux couleurs du cycle actuel donc, le gris dominant est heureusement nuancé par des énergies d’autres couleurs (celles qu’on ne voit pas avec nos yeux d’incarnés) proches du bleu, du blanc et du violet. Ceux d’entre nous qui sont capables de survoler les énergies les plus basses qui caractérisent notre cycle, peuvent également sentir les effets d’énergies proches du rose pâle.

En clair, certains parmi nous ont la chance d’avoir pu ou su s’élever suffisamment pour ne pas avoir à subir le gris dominant.

Cette couleur ne devrait pas miraculeusement disparaître toute seule en 2015 mais restons sur octobre qui vient, ce n’est pas le bon moment pour se décourager ou remettre à plus tard les projets auxquels nous pensons.

Au contraire, c’est maintenant qu’il faut aller chercher les énergies rose pâle. Elles sont porteuses d’enthousiasme et favorisent le développement du courage en nous. C’est bien volontairement que je ne dévoilerai pas ce que favorise le gris dominant. 

Je souhaitais finir sur une note optimiste mais voilà tout ce qui me vient, en période d’encrassement il faut saisir l’opportunité de se défaire de ce qui ne convient plus.

Bon, ben ça vous donne une idée de ce que favorise ce gris particulier.

Bonne journée à tous ;)

Dormir la nuit

Dormir la nuit 14092403220217181812550428

Bonjour à tous,

Il est rare que j’ai du mal à dormir la nuit, en général je me love dans les bras de Morphée et j’y reste jusqu’au petit matin. Sauf quand contrariée, je ressasse une même idée, encore et encore…

« Tu ne suis plus l’attaque des titans alors ? », me demande Gabriel.

Je l’ai déjà dit, ce n’est pas pour moi.

« Mais tu regardes Teen wolf. »

Tu sais que je vais effacer cette phrase avant de publier.

« Tu aimais bien Buffy contre les vampires aussi. Pour toi Teen wolf serait la version 2010 de Buffy. Tu détestes pourtant toutes les autres séries de vampires. »

Pourquoi est-ce qu’on ne parle jamais du fait que j’aime les documentaires aussi par exemple ?

« Dans les documentaires il y a moins de beaux jeunes gens tels que Derek l’Alpha. »

Tu as remarqué aussi ?

« Tu aimes moins le héros. »

Il est un peu jeune en même temps non ? Je préfère les hommes un peu plus âgés quand même.

« Teen wolf ne t’empêche pas de dormir. »

C’est une série toute gentillette. Pleine d’ados qui ont des parents qui auraient dû venir faire un stage chez ma mère. Jamais je ne l’ai entendu nous supplier de bien vouloir lui obéir. Non, elle usait d’un autre ton on va dire…

« Ta mère n’était pas une mère dépassée par les évènements. »

Non c’était le genre qui savait s’adapter aux évènements. Autrement dit, une personne réelle. Ce sont ceux qui vivent dans leur monde qui ont le temps de se laisser dépasser par les évènements. Je l’ai fait, je sais. 

« Et à quoi ressemble ton monde ? »

Mon jardin derrière les murailles ? Je ne m’en souviens plus trop.

« C’est bien. Et celui qui s’étend à tes pieds, comment est-il ? »

Sympa, il est vaste et c’est ce qui me plait.

« Es-tu prête à l’explorer un peu ce jardin ? »

Oui.

« Et tu en as envie aussi ? »

Oui.

« Tu comprends qu’il n’y a aucune contrainte, pas de menace, d’ultimatum ? »

Oui.

« Tu fais ce que tu as envie de faire, d’accord ? »

Oui !

« Qu’est-ce que tu as envie de faire ? »

Je veux reprendre mes consultations.

« Bon, pour quelle raison ? »

Pour le plaisir !

« C’est la bonne direction. »

Mais je ne vais pas reprendre comme avant. Je veux faire autrement. Alors je vais voir.

« Comme tu voudras. »

Je sais quel type de contrariétés m’empêche de dormir la nuit. J’ai décidé de lancer loin la clé du jardin derrière les murailles et de la perdre dans le désert, définitivement.

« Donne-la moi simplement, je te la rendrai le jour où tu n’en auras plus besoin. Tu comprendras alors, en y retournant, que tout a une raison d’être et un intérêt. Le jardin aux murailles peut aider dans certains cas. »

Merci à toi pour ta sagesse.

Bonne journée à tous ;)  

Et savourer

Et savourer 14092303012817181812547408

Bonjour à tous,

« Tu t’es désinscrite de ce site finalement. », me dit l’Ange qui parle.

Oui.

« Et tu as reçu tes robes aussi. »

Finalement, qu’est-ce qui s’est passé ?

« Tu savais que tu ne les aurais pas en mai. »

Oui et j’étais prête à attendre un peu mais, ne devaient-elles pas être livrées en juillet ? J’ai regardé la date d’envoi sur l’enveloppe, il est écrit 9 septembre ! 

« L’essentiel est que tu les ai eues, il suffisait juste d’attendre. »

C’est vrai.

« Sont-elles conformes à ce que tu espérais ? »

Il y en a une que j’ai acheté plutôt qu’une autre qui me plaisait parce que vous m’aviez assuré en insistant, qu’elle serait parfaite. Je suis obligée d’admettre que je ne m’attendais pas à la trouver aussi belle. Elle parait presque fade sur le site. C’est incroyable de voir une telle différence. La seconde je l’ai choisie plutôt que l’autre modèle que vous m’aviez conseillée. Je crois bien que j’ai eu tort.

« Non, essaye-la tu verras, elle t’ira aussi. Il n’y a qu’un modèle que nous t’avions fortement déconseillé. Cette robe n’aurait pas rendu hommage à la femme que tu es. »

J’aime bien cette jolie phrase !

« Mais en parlant d’avoir bien fait d’attendre, tu vas avoir la jupe en tulle en fin de compte. »

Oui ! A ma grande surprise elle a de nouveau été disponible sur une courte période, et en plus soldée !

« Tu n’as pas eu à acheter un de ces modèles peu flatteurs de chez Chicwish. »

Il y a aussi de jolies choses sur Chicwish. Et ils livrent en Martinique sans frais. Mais c’est vrai que leurs jupes en tulle sont moins jolies…

« Des robes à fleurs et à volants… »

Bon, ce n’est pas ce que je préfère.

« Beaucoup de dentelle… »

Après, il faut savoir ce qui nous va. La dentelle oui, sur le bon modèle !

« Des jupes à motif qui attirent l’attention sur le corps plutôt que le visage… »

Encore une fois, il faut savoir choisir le bon modèle.

« Des jupes argentées… »

Je suis capable d’acheter et de porter cette jupe-là.

« Non pas celle-ci, tu trouveras sûrement plus joli et de meilleure qualité dans une autre marque. Tu verras. »

Pourquoi pas, s’il y a mieux je veux bien.

« Tu vas mettre quelle robe demain ? Ou alors, porteras-tu autre chose qu’une robe peut-être ? »

J’hésite encore, je vais voir. Mais sûrement une des robes.

« Ça fait plaisir de pouvoir savourer ce que l’on a désiré puis attendu en sachant que tôt ou tard, on recevrait ce qui nous était destiné, n’est-ce pas ? »

Lol !

« Le message est passé, passe aussi une belle soirée. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

« Libérée, délivrée… » (air connu, il fallait que je la fasse Amandine)

Bonjour à tous,

« Tu ne sembles pas être prête à arrêter d’écrire. », me fait remarquer un Cavalier de l’ombre. Chouette.

Ce n’est pas une bonne nouvelle de te voir ici n’est-ce pas ?

« Tu peux vivre ta vie comme tu veux. Sache simplement que même si tu rencontres un homme chaque jour dans le mois à venir grâce à ce site de rencontres, tu vivras une déception par jour. »

Toujours aussi direct. Pourquoi me le dire ?

« Si tu étudies au moins la possibilité d’écrire pour d’autres, tu verras de nouvelles portes s’ouvrir devant toi. C’est tout ce que nous avions à te dire, aujourd’hui. »

Comment veux-tu que je fasse, je vais demander aux gens quel sujet les intéresse ? Et ensuite j’écris comme un robot c’est ça ? Rien ne m’attire dans cette idée. C’est aussi simple que ça.

« Qu’est-ce qui serait amusant pour toi ? Qu’est-ce qui te plairait ? », me demande l’Ange qui parle.

Ce serait beaucoup plus intéressant si je pouvais voir les gens ou leur parler au téléphone au moins. Comme ça il y aurait un échange humain, c’est cela qui me plait. Un échange humain. Ensuite, sur la spiritualité, je serais ravie, absolument ravie, c’est mon sujet préféré, je me sens à ma place quand j’en parle, je peux aborder toutes les questions car j’ai l’esprit ouvert et que j’ai appris, en vivant certes, à ne pas juger les parcours des uns et des autres. Une chance vu mon métier lol.

Néanmoins, écrire pour d’autres, simplement écrire, ça ne me plait pas. Je ne suis pas un dictionnaire. Je n’ai pas envie ou alors exceptionnellement pour approfondir un sujet dont j’aurais parlé avec plusieurs personnes au téléphone par exemple. Je l’ai déjà fait, il est arrivé que je constate un intérêt pour un sujet particulier, j’ai creusé.

« Les cavaliers de l’ombre ont raison, tu devrais rester confiante sur le fait que le bon moment arrive pour tout le monde. »

Le pire c’est que je le sais !

« Il doit bien y avoir un moyen de mettre en œuvre ce modèle qui te plairait davantage. Tu veux bien y réfléchir ? »

D’accord, merci à vous.

Bonne journée à tous ;)

 

Réponse

Réponse 14092104241917181812542626

Bonjour à tous,

« Alors tu as une réponse pour nous ? »

Oui.

« Nous savions déjà que tu ne souhaitais pas reprendre tes consultations. Nous espérions que tu réfléchirais au moins à la question. »

J’y ai réfléchi. Et l’idée de travailler plus, de faire des efforts, n’est pas ce qui me donne envie ou me met en joie.

« Nous t’avons laissé deux possibilités. »

Oui, je préfère ne pas envisager l’autre possibilité pour l’instant. En fait votre proposition m’a permis de comprendre que c’est autre chose qui m’intéresse pour l’heure.

« Donc tu as préféré te réinscrire sur un site de rencontres. »

Oui. C’est de rencontrer quelqu’un dont j’ai envie. D’amusement et de légèreté aussi.

« Ce sont parfois deux choses distinctes. »

Pas nécessairement, tout dépend de la façon dont les choses se déroulent.

« Et de ce que chacun veut. »

C’est sûr.

« Alors c’est ta réponse ? »

Oui.

« Bon. Si c’est ce que tu veux. »

Oui.

« Tu ne veux même pas envisager la possibilité d’écrire pour d’autres ? »

Je ne peux pas, pas aujourd’hui en tout cas. Je ne peux pas.

« Pourquoi ? »

Parce que j’ai surtout envie de m’occuper de moi.

« Il arrive que les choses se passent différemment de ce que vous voudriez mais que pourtant, tout soit parfait, ma belle Sylvie. Tu le comprendras. Nous respectons ton choix. Tant que toi tu respectes ce qui se passe en toi. »

J’entends. Moi j’ai envie de voir des changements dans ma vie et j’ai bien compris que la meilleure manière de voir arriver ce que l’on souhaite c’est souvent de se donner les moyens.

« Si tu acceptes un conseil, prends le temps de discuter avant de passer aux rencontres concrètes alors. »

Je n’ai pas dit que j’avais l’intention de sauter sur le premier venu. J’en ai juste marre d’être seule.

« Depuis quand ? »

Quelques temps, depuis le début de cet appel en fait, c’est drôle. Mais je deviens méchante et je suis de mauvaise humeur. Ça veut dire que je commence à tourner en rond quelque part et quand je ne me vois plus avancer, quand je suis dans cet état c’est que j’ai besoin d’un changement libérateur. 

« Ma douce Sylvie, il arrive que la frustration n’indique pas un mais plusieurs problèmes qui n’auraient qu’une seule origine. »

Laquelle ? Tu vois c’est marrant parce que j’ai l’impression qu’autour de moi tous ceux qui ont voulu trouver quelqu’un ont trouvé. Alors, j’entends tout ce que tu me dis, vraiment. Mais, je n’ai pas l’impression de courir après une chimère, tu vois ce que je veux dire ? Je veux juste rencontrer quelqu’un c’est tout. C’est tout.

« Comment ces autres ont-ils trouvé pour la plupart ? »

Ils ont souvent bénéficié de concours de circonstances favorables, à croire que c’était le bon moment en fait. J’avais bien remarqué, mais alors qu’est-ce que tu me conseilles, d’attendre que le bon moment arrive pour moi aussi ? Tu es sûr qu’il n’est pas derrière moi ? 

« Oui, nous pouvons te l’assurer, il n’est pas derrière toi. »

J’ai quand même envie d’essayer.

« Comme tu voudras. Il y a quand même des expériences dans la vie, qui sont loin d’être aussi indispensables que vous semblez le croire, que tu sembles le croire. Puisses-tu le comprendre, simplement. » 

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

123

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause