Accueil Energies Pas comme d’habitude

Pas comme d’habitude

7

Pas comme d'habitude dans Energies 14091711302717181812532373

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous allons aborder la question des nuances de couleurs. Dans les relations amoureuses. Généralement je prends ce qui vient car les choses me semblent fluides. Et il y a toujours un Ange qui me sourit tandis que j’écris. Il y en a plusieurs là maintenant. Je me demande simplement pourquoi un tel sujet. Mais par curiosité je vais développer. Pour ma propre curiosité j’entends.

« Beaucoup de tes lecteurs se demandent pourquoi tant de monde croit à l’avènement possible, un jour, de la relation sentimentale parfaite. », me dit Ariel.

La relation sentimentale parfaite…

« Oui. C’est ancré dans le cœur d’une majorité d’entre vous et encore plus chez ceux qui se sont vus offrir une raison concrète d’y croire. » 

Concrètement comme tu dis, c’est rarement simple.

« Une relation très satisfaisante peut être vécue avec une âme sœur. »

Tout à fait, nous en avons déjà parlé maintes fois. Par ailleurs, des tas de personnes vivent de telles relations. Il n’y a rien d’imaginaire, c’est normal de rechercher une relation épanouissante.

« Epanouissante, le mot est intéressant. Les relations amoureuses ne sont pas le terreau rêvée de l’épanouissement personnel en vérité. C’est vous-mêmes qui l’êtes.

Aussi, il arrive qu’alors que vous vivez bien une relation amoureuse très satisfaisante, vous restiez en attente. Pourquoi ? »

C’est à moi que tu poses la question ?

« Oui ma jolie Sylvie. »

Parce que la réalisation de soi passe par soi. 

« C’est ce que tu reçois ? »

Non, je reçois autre chose. Ce que je reçois c’est qu’il est bien possible d’atteindre un niveau d’épanouissement supérieur à celui que l’on peut atteindre seul, mais il faut plus qu’une relation avec une âme sœur, il faut une âme miroir particulière. Celle qui est notre exacte opposée. Mais qui malgré tout nous est en tout point semblable à un niveau plus subtil.

Et en fait, cette âme particulière est celle que nous recherchons tous inconsciemment. Le plus dur à vivre étant de la croiser tout en ne parvenant pas à accepter le fossé qui fait que la relation n’est pas encore possible alors que la re-connaissance entraîne ou un rejet définitif ou une attente que rien ne peut calmer. Tout juste peut-on raisonner.

Est-ce qu’un de mes lecteurs a demandé quelque chose ? Parce que vous allez rire, j’ai parfois su que tel ou tel sujet m’était venu parce que « quelqu’un » en avait fait la demande.

Bref, cette âme miroir particulière et nous-mêmes avons la possibilité de vivre une histoire d’amour « parfaite » entendez par là que l’un comme l’autre savons que personne d’autre ne sera jamais plus important.

Zut, j’ai perdu le fil c’est drôle. C’est bizarre je n’aime pas la façon dont je suis inspirée aujourd’hui. D’habitude tout est plus subtil. Et pourquoi n’es-tu pas en train de me rassurer Ariel ? Je ne me sens pas très bien.

« Tu as peur. »

C’est de ta faute. Tu m’as laissée toute seule ! Et il n’y avait que le vide et rien d’autre, tout s’est arrêté d’un coup ! Ça y est je sens que vous revenez, pourquoi m’avoir coupée comme ça ?

« Comment va ta cheville ? »

Mieux je crois, j’ai oublié de passer à la pharmacie. 

« Qu’est-ce qui ne va pas ? »

Pourquoi c’est pas comme d’habitude ?

« Qu’est-ce qui est différent ? »

Il y a un truc plus grand que moi. 

« Un truc ? »

Oui ! Un truc plus grand que moi, je sens, je sens que plus grand que moi s’exprime au travers moi. Je ne crois pas qu’on finira cet article aujourd’hui.

« Personne ne va te forcer. Un jour tu seras prête. Vis ta vie. »

Pourquoi m’avoir laissée dans le vide ?

« Il n’y avait pas de vide. Juste la réalité. C’est nous que tu vois, que tu sens. Nous te servons de guide uniquement. Les messages ne viennent pas de nous. Ce que tu as senti, ce n’était pas un vide, plus grand que toi comme tu dis, a voulu te montrer ce qui est vraiment quand tu es inspirée. »

Je crois que je préfère comme on fait d’habitude. Mais je crois aussi que je sais qui est plus grand que moi. Je suis de la même essence que Jésus. Je le prends comme référence parce que moi j’ai été élevée dans le christianisme et que cela a donc du sens pour moi. Pourquoi je ressens le besoin de dire ça ? 

Enfin bref, ça y est je me sens à nouveau parfaitement moi-même. J’ai envie de faire des cookies Ariel.

« Tu devrais les faire. A quoi ? »

J’hésite encore, je vais voir.

« Fais-toi plaisir. »

T’inquiète.

Bonne journée à tous ;)

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Reconnaître les panneaux

    Bonjour à vous, Nous avons aujourd’hui installé la porte coulissante qui sépare désormais …
  • Jour J !

    Bonjour à vous, L’heure des vacances a sonné ! C’est le jour du départ ! Je n’ai pas mis l…
  • Introvertie

    Bonjour à vous, Avec Chouchou nous avons eu l’heureuse surprise de découvrir que la somme …
Charger d'autres écrits dans Energies

7 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    13 octobre, 2014 à 1:55

    Salut Jésus! ;)

    Ton histoire d’amour parfait là…
    Ca me trouble!
    Il n’y a que très peu d’ombre au tableau de mon actuel amour et ceci me perturbe tellement je suis habituée aux relations tumultueuses…
    Et ce soir j’ai parcouru tes articles que je n’avais pas lu ces dernières semaines (car bien trop occupée, évidemment), et je cherchais quelque chose qui me parle en restant sur ma faim.
    Or deux choses me parlent : les couleurs, et les histoires d’âmes-miroirs.
    L’amour parfait (quasi parfait en fait car à mes yeux, le stade d’après, c’est l’amour de nos guides, ce n’est plus terrestre hein), je ne le croyais pas possible surtout à ce stade de ma vie. Je me sentais absolument incapable d’aimer à nouveau (oui oui… moi… voui…), tout cela pour découvrir que je n’ai jamais tant aimé et que je n’ai surtout jamais tant été aimée.

    Ouais je raconte ma life, bon ok, c’est nul. Mais c’était juste histoire de dire que tes articles me troublent!

    Bon je retourne à mon trouble, la contemplation d’une photo de mon amour m’apaisera certainement. ^^

    Des bisouuuus!

  2. Cel

    18 septembre, 2014 à 21:25

    Coucou,

    Je ne peux pas dire que je ne me sens pas concernée… Ni que cela ne répond à aucune de mes questions inconscientes ^^
    Merci du partage ;)

    Bise

  3. Emilie

    18 septembre, 2014 à 14:02

    RE,
    Certains disent que l’anagramme de vide, c’est diev…
    Tu t’es fait mal à la cheville ?

  4. Max

    18 septembre, 2014 à 11:20

    Je suis désolé.

    Cet article est incroyable. Merci. La lumière fait sourire. C’est tout ce que je me permets de dire puisque que je ne dis pas souvent mon opinion et que j’ai peur d’influencer les gens. Tu es merveilleuse Sylvie et j’espère pour ton bien être que tu le sais. Car moi je ne l’ai pas cru même si la femme que j’aime plus que tout au monde me l’a montrée. Et aujourd’hui j’ai enfin compris que c’est pour cela que je l’ai perdu.

  5. Carene

    18 septembre, 2014 à 11:18

    Bonjour
    apparemment nous sommes nombreux à être en profonde mutation ces temps ci. Ton article me parle énormément aussi par rapport à ce je vis.
    J’ai l’impression pour ma part de passer dans une essoreuse en ce moment… lol
    Bises à tous

  6. Braddy

    18 septembre, 2014 à 10:08

    Bonjour Sylvie,
    Hum… Désolé… Le message devait être en partie pour moi. Il se passe des événements hallucinant d’intensité et de surprise depuis une semaine, et les 2 jours qui viennent devraient être décisifs. Cet article me permet de m’y préparer énormément pour rester lucide. Je n’avais rien demandé explicitement, mais bon. C’est tellement pile dans le mille, et au moment parfait, que je devais commenter.
    Alors merci Sylvie, et merci aux Guides et Anges qui t’ont inspirée. :)

  7. Emilie

    18 septembre, 2014 à 7:57

    Bonjour Sylvie,
    Je suis en train de lire « Les familles d’âmes » de Marie Lise Labonté. Au départ, c’était par pure curiosité mais ce livre me renvoie beaucoup d’interrogations par rapport à une expérience des plus curieuses. Un jour où je cherchais à soulager une peine et à sentir ce qu’était vraiment l’amour, j’ai été frappée au coeur par une sorte de faisceau rose fushia qui m’a emportée. Je me suis retrouvée seule avec une présence qui m’a demandé d’enlever mes vêtements pour la « vérité » et je me suis retrouvée à l’état de cellule (comme une flaque de liquide argenté). L’être qui m’accompagnait m’a rassuré en me montrant qu’il était identique à moi et que tout allait bien (plus de bouche, plus d’oreille, juste une grosse goutte). Puis je me suis retrouvée au bord d’un lac ou d’une mer intérieure formée de cellules animées d’une conscience : elles pouvaient tout échanger entre elles si elles le voulaient.
    Les êtres qui étaient avec moi se sont mis à me revêtir de couleur rose fushia et mon corps reprenait sa forme au fur et à mesure. Quand j’ai été entièrement recouverte et reformée, je suis revenue.
    Je n’ai aucune explication à moins que je les bloque car j’ai peur de comprendre et d’aller plus loin, là où l’on pourrait se sentir encore plus seul face à soi même, dans une réalité physique où rien n’est encore accessible.

Consulter aussi

D’ordinaire

  D’ordinaire je vibre au rythme chaloupé de mon coeur et de mes émotions. Près de t…