Accueil Mes poèmes Ciel doré

Ciel doré

13

Ciel doré dans Mes poèmes 14101703034617181812619755

Il était un ciel doré, aux reflets de feu,

La nuit qui s’annonçait doucement promettait d’emporter avec elle,

Toutes les épreuves, tous les serments devenus nuls, toutes les promesses rompues,

Ainsi que toutes formes d’espoir et de tracas liés à ce manque de confiance en la vie.

Sous le ciel enflammé, je soupire, avec soulagement et peur tout à la fois,

Sous le ciel doré je réalise, qu’une page est en train de se tourner. 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres articles liés
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sous le sable

    Sous le sable sans couleur se trouvent les vestiges, Des illusions, des cris, des espoirs …
  • Respire

    L’aube se lève ce fameux jour, Le soleil brille et les oiseaux s’envolent au l…
  • Glorieuse pureté

    Une fleur dans ton cœur, L’océan dans ton regard, Et la vie dans ton sourire, L&rsqu…
Charger d'autres écrits dans Mes poèmes

13 Commentaires

  1. Emilie

    18 octobre, 2014 à 11:06

    Coucou Camille,

    Tu as l’impression d’avoir fait naufrage et que le bateau a sombré ? Tu as pris un canoë et tu dois à nouveau ramer ? En fait, tu es sauvée et tu peux regarder à nouveau l’horizon. C’est angoissant et frustrant mais tu es libre et en vie.

  2. Braddy

    18 octobre, 2014 à 8:12

    Bonjour,
    Parfois, dans l’eau, même noire et trouble, le seul moyen de remonter sans effort, c’est de se laisser couler pour donner une impulsion du pied sur le fond…

  3. Nicolas

    18 octobre, 2014 à 5:38

    Bonjour sylvie

    Je comprend ce que tu veux dire. Bien sûr, mais je pense qu’on ne peut pas laisser les gens continuer à pédaler dans le boue et donc s’embourber toujours. Il y a en cette époque de superbe, de magnifique énergie qui ne demande qu’a accueillir plus de personnes pour les faire remonter vibratoirement. Il faut que les gens comprennent le sens de la vie, le sens de leur état et surtout qu’ils avancent très sérieusement. Ils se posent tellement de questions, se font tellement de mal ou font tellement de mal. Offrir, donner de la connaissance, de la compréhension, donner énormément d’Amour et dire levez vous et ne restez pas dans votre panade, allez on avance. Ça c’est important. Et si les connaissances ne sont pas comprise, accepté, alors au moins donner, apprendre, ré apprendre ce que veut dire l’Amour, pas l’Amour humain, l’Amour divin, ce qui fait que tout est bien maintenu. Assez de nourrir une personnalité au détriment de la vérité.

    Je vous embrasse.

  4. crystallia

    18 octobre, 2014 à 1:08

    Bonjour,

    Au-delà de ce que chacun peut vivre individuellement, il est important de garder en tête que tant que l’on vit, cette existence présente, il n’y a pas encore de fin.

    Bise à tous ;)

  5. Nicolas

    17 octobre, 2014 à 19:43

    Bonjour

    Enfin camille, s’il te plait te dénigre pas comme ça. Tu te fais du mal toute seule.Sache que chaque paroles, chaque écris, chaque états intérieur a une incidence sur les milliard d’atomes qui nous composent. Et cela baisse donc notre taux vibratoire et on attire des choses pas très jolies pour sois, des choses qui ne sont à notre image, à l’image de notre état.
    Autre chose, ici on ne doit venir que pour démarrer et partir dans ça quête de la vérité unique.
    Dans mon cas je viens ici pour un moment de détente comme je vais sur des sites de jeux vidéo, de films etc…
    Il y a beaucoup décris spirituel qui sont très interessant mais si l’on vient pour trouver des réponses, ou même l’aide par Sylvie, alors on ne trouvera que son propre reflet dans le miroir que sont les écris de Sylvie.
    Autre chose, ne cherchez surtout pas à nourrir votre égo/votre personnalité par la spiritualisé ici ou ailleurs, ça ne créera que plus de questions, ça ne créera que plus de perdition.
    S’il vous plais, ressaisissez vous, ne restez pas dans le brouillard. Je sais ce que vous ressentez, car j’ai été comme vous. Visez la vérité sur le monde.

  6. camille

    17 octobre, 2014 à 13:35

    Re coucou
    et quand je relis, je me dis qu’une fois de plus, j’etais nulle et pas a la hauteur, que j’ai tout rate.

    bref… titanic quoi……. pfff…
    je vais m’acheter un balisto pour la peine.

    bise

  7. camille

    17 octobre, 2014 à 13:18

    coucou Sylvie,

    parfois, jai limpression que tu sais ce que je vis et que ce que tu ecris est une reponse.
    comme ce jour ou tu avais ecris sur le fil rompu, c’etait le lendemain matin ou tu avais poste ce poeme et que moi, la veille au soir, j’avais decide de rompre le lien energetique qui n’unissait a mon compagnon car trop de peines et de lourdeur envahissait mon couple. ce soir la, j’ai vu le lien,je l »aie coupe et je l’ai vu partir. mon corps lui, a ete immediatement soulage et embaume de douceur. je ne ressentais plus cette boule qui me rongeait tant de l’interieur.
    Peut etre, je me suis toujours dit que je n’avais pas vraiment creer ca, que je n’avais pas vraiment rompu ce lien, et ma culpabilite que peut etre, c’est moi qui a provoque tous mes problemes de couples actuels parce que quelque part, je n’y arrive tout simplement plus.
    je n’ai jamais compris ce que j’avais fait et ce qui c’etait vraiment passe au dela, et quand je te lis poste ce genre de me trouble encore plus.

    la vie est bizarre.
    si une page se tourne pour moi, je me demande si je vais y arriver.
    aujourd’hui, j’ai le sentiment d’etre titanic. mon bateau coule, il ne me restera rien, ormis un bijou de malheur et la solitude face a des reminescences.
    quelles pages….

    bises

  8. Carene

    17 octobre, 2014 à 11:06

    Bonjour Sylvie
    Je suis toujours amusée de voir à quelle point nous sommes synchro dans nos évolutions respectives.
    De mon côté, le contexte m’amène aussi à tourner une page pour me rapprocher un peu plus de mon rêve.
    La semaine dernière, en rêve il m’a été soufflé de me couper les cheveux. Après recherche de la symbolique sur le net, j’ai compris à tort ou à raison, qu’il s’agissait de rompre avec le passé. Ce qui est marrant, c’est que j’ai l’impulsion aussi de couper mes cheveux réellement. Ça me démange. Peut-être cela constitue t il un rituel pour que je laisse aller « toutes les épreuves, tous les serments devenus nuls, toutes les promesses rompues,ainsi que toutes formes d’espoir et de tracas liés à ce manque de confiance en la vie. »
    L’idée me plaît !
    Alors Ya plus qu’à !! ;)
    Bises et belle journée !!!

  9. Miss X

    17 octobre, 2014 à 10:03

    Sylvie , salut , je sais pas tellement à qui en parler , et j’ai pas envie de le garder dans un coin de mon journal. Est-ce que je peux te poster un truc , par rapport à mon style vestimentaire dans un article approprié? Sisisi , c’est devenu important , le style vestimentaire. xD’ seigneur. Il faut reconnaître ce qui est important , pour soit. Quel soupir. Et accepter , la solution , ce qui est encore plus dur.Bise. ;)

  10. Emilie

    17 octobre, 2014 à 8:00

    Bonjour Sylvie,
    Tu as très bien traduit ce que j’ai perçu en essayant de comprendre ce rêve étrange où je débarquais en Suède après une croisière éprouvante. Je m’extasiais devant la beauté des habitants (on aurait dit des elfes sans leurs oreilles pointus)et leurs maisons de toutes les couleurs, qui illuminaient le ciel gris de cette ville au bord d’une mer grise. Mon père me disait : »tu vas voir, tu vas aimer la Suède ». Peu importe si les gens avaient ce grand nez fin un peu bizarre, cela faisait partie de leur charme. J’ai décidé d’aimer la Suède et d’avoir confiance.
    Passes un bon we.

Consulter aussi

Transition

Bonjour à tous, « Il semble que tu aies soif en ce moment. », me fai…