Accueil Spiritualité Délicieux gâteaux

Délicieux gâteaux

16

Délicieux gâteaux  14102711501517181812651128

Bonjour à tous,

J’ai finalement achevé les deux romans qui complètent celui dont est issu le film Le labyrinthe. J’ai fait de grandes enjambées sur la fin, j’en avais assez. Et je suis un peu déçue de constater que l’histoire ne m’a pas transportée jusqu’au bout. J’ai trouvé le déroulement et l’issue en fin de compte assez prévisibles.

Je vais vite aller m’acheter un Isabel Wolff. Les mésaventures de ces héroïnes, qui oscillent souvent entre Carrie Bradshaw et Bridget Jones (comment ça il y a une sacrée marge !), me font souvent rire.

Tiffany Trott par exemple, je l’adore. Elle cherche le grand Amour à droite à gauche tout au long du livre et quand l’ombre du prince parfait apparait, elle réalise que le prince parfait pourrait bien être un mythe…

Sans parler du fait que chercher, cela a son charme aussi. Rendez-vous compte, c’est comme chercher un gâteau pour une belle fête d’anniversaire que l’on voudrait mémorable et donc en goûter un, puis deux, puis dix !

Sur le moment on se dit, c’est trop bon, à chaque fois. Puis après quelques bouchées on commence à penser, oui mais, d’autres sont bien tentants aussi.

Alors pourquoi ne pas les goûter également ? Quitte à revenir vers celui d’avant ensuite. Ou essayer encore un autre…

Comment ça quelle façon légère de parler de relations amoureuses ? Ça n’a rien à voir, je suis en train de vous parler de délicieux gâteaux-liens d’âmes. 

Donc revenons à notre anniversaire. Il faut le gâteau parfait bien sûr, l’idéal. Celui qui vous fera oublier l’existence de tous les autres. Mais est-ce seulement possible ?

Ou est-ce seulement souhaitable ? Faut-il éduquer son palais ou le laisser libre d’apprécier ce qu’il veut ?

Peut-on accepter toutes sortes de contraintes ?

Certes, pour un anniversaire, il convient généralement de choisir un unique gâteau. Mais imaginons un instant que vous ne parveniez pas à vous décider. Que vous vouliez les deux. Qu’est-ce qui vous empêchera concrètement de vous offrir les deux ?

Revenons aux liens d’âmes, il en existe toutes sortes. Imaginons que le gâteau au chocolat représente un lien ancien, le gâteau aux fraises représente un lien plus récent.

Justement, vous adorez autant les fraises que le chocolat. Faites comme si. Je n’aime moi-même pas les fraises. Donc vous êtes là, hésitant, désireux au fond d’avoir les deux…

Ce qui va vous obliger à choisir ce sera votre tête et non pas votre cœur. 

En matière de liens d’âmes, il faut bien comprendre que l’ego nous sauve autant qu’il nous plombe, dans un très long premier temps.

Je vais être honnête maintenant, vous allez rire mais pour écrire cet article sans l’aide directe de mes guides il a fallu que je déploie ma propre énergie pour maintenir ouvert le canal qui me relie à ma propre divinité. Et je suis fatiguée ! Je commence à aimer écrire de cette manière mais il faut que je m’habitue.

Je finirai dans la semaine.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres articles liés
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

16 Commentaires

  1. miss x

    1 novembre, 2014 à 16:13

    ok , bisou :)
    merci d’avoir répondu (je me suis inquiétée de m’être fait incendiée !)…pour rien au final xD.. je rigole quand je me lis.
    Bonne journée ;)

  2. muffin

    31 octobre, 2014 à 21:49

    bises a tous

  3. muffin

    31 octobre, 2014 à 21:43

    bonsoir Miss x
    Non non c’est médicale le lait de vache est trop fort pour nos petits bambins au fil du temp la digestion se fait mal traverse la paroi intestinale et va se blottir un peu partout notamment au niveau du cerveau ce qui provoque de l’hyperactivité chez les enfants des intolérances alimentaires voire meme des allergies importantes. Pour cette raison lorsqu’un bébé peux passé au lait de vache les enfants a risques allergiques on ne lui en donne pas et on continue le lait maternel. C’est comme tous on peux en consommer mais surtout pas en abuser surtout chez certaines personnes.

  4. Miss X

    30 octobre, 2014 à 19:09

    salut, juste à propos de ce qu’a dit muffin sur le lait de vache.

    heu , on est pas des lapins et on mange de la salade , et c’est pas mauvais pour nous que je sache. C’est léger comme argument si c’est le seul qui incrimine le « lait de vache. »
    Bise. ;)

  5. muffin

    30 octobre, 2014 à 18:44

    bonsoir,
    Sans gluten et sans lactose c’est mieux pour la santé. Le gluten n’est pas bon pour nous tous comme le lait de vache on est pas des veau pour boire du lait de vache lol.

    Bonne soirée a vous

  6. Alexandra

    29 octobre, 2014 à 23:10

    Coucou Sylvie,

    Très marrant ton article car je me sens un peu dans cette situation en ce moment d’hésiter entre deux gâteaux… Celui qui me fait le plus envie semble pour l’instant loin derrière une vitrine et je ne peux pas m’empêcher de le désirer malgré un goût qui parfois pourrait me piquer ou me déranger… et le second est si doux et si mignon, peut-être qu’il pourrait satisfaire mon palais lui-aussi ? Mais combien de temps serais-je capable d’occulter la croyance qu’il n’est pas le « gâteau idéal »..?

    Voilà mes réflexions du moment.

    J’espère que tout va bien pour toi.

    Bisous doux

Consulter aussi

Soir d’éveil

  L’aube n’est pas levée, J’ai très mal à la tête. Je voudrais me couche…