Accueil Spiritualité Après le bilan, les vœux réfléchis

Après le bilan, les vœux réfléchis

7

Après le bilan, les vœux réfléchis 14122011502217181812808799

Bonjour à tous,

C’est la semaine de noël et par conséquent, pour moi qui suis issue d’une famille dans laquelle on fête noël, c’est le moment de réfléchir à ce que nous souhaitons recevoir.

Nous avons tous des moments où nous sommes davantage prêts à donner que recevoir. Nous avons tous des occasions de donner, de partager, de travailler ensemble ou avec.

Ces moments, nous les apprécions ou les subissons, tout dépend des personnes qui nous entourent, de notre propre état d’esprit, de ce que nous vivons, des éléments que nous avons ou non choisis.

Mais il est normal de donner, de partager, de travailler avec. Il est normal aussi de distribuer à l’occasion.

Ce qui l’est moins c’est d’agir dans le renoncement, à son propre détriment. Même en donnant, surtout en donnant, il faut savoir se faire plaisir. Trouver de la joie.

C’est un apprentissage, nul ne se sait parfait, rappelons-le. Cela n’a rien de facile ou de naturel de se dire que donner n’est pas quelque chose d’obligatoire, d’acceptable moralement ou encore un devoir résultant du fait que nous avons déjà tant de chances.

La culpabilité, le sentiment d’imposture, le désir de se faire bien voir sont autant de raisons qui ne légitiment en rien le fait de donner.

On ne devrait jamais donner sans un véritable élan du cœur. Sans en avoir vraiment envie. Il est des portes qu’il n’est pas possible d’enfoncer, elles sont déjà ouvertes.

Celle du don de soi est toujours ouverte. Encore faut-il être capable de la franchir. C’est là la difficulté qui nécessite ce long apprentissage.

Il ne s’agit pas de se dire, je dois. Il s’agit d’être en accord avec soi.

Pour cela, il faut être capable de recevoir. Nous en arrivons à la problématique des vœux réfléchis.

Je lis souvent, je demande et nul ne me répond, ne m’entend. Certains ont l’air de penser qu’il faut être médium pour recevoir ce dont on a besoin ou envie.

Moi-même enfant, je trouvais incroyable tout ce que l’on me racontait à l’église quand on me disait que certains pouvaient converser avec Dieu.

Combien d’entre vous ont entendu Dieu leur répondre avec des mots simples, voici les réponses à tes questions ? 

Pourtant, ce qui correspond à votre vision du divin et quel que soit le nom que vous lui donniez, vous entend, si tant est que le mot entendre soit le bon.

Loin de moi l’idée de vous dire quelle est la bonne manière de se comporter face à la divinité telle que vous-mêmes la percevez. Je sais ce que moi je vois, vis et ressens. Je connais ma relation. Et aucune autre.

Je vais donc me contenter de vous indiquer ce que moi j’ai compris au travers ma seule relation.

J’étais une enfant gâtée pourrie. Puis un jour ma mère a commencé à dire non. Je devais être au collège. Heureusement j’avais aussi un papa. Alors quand maman disait non, j’allais le voir, lui.

Et puis un jour le monde a pris de l’ampleur. Papa et maman ne pourraient pas toujours me dire oui. Ils n’en auraient pas toujours les moyens. Surprise et choc tout à la fois. Que faire ?

Tourne-toi vers Dieu a dit maman. Une fois. J’ai essayé, cette fois. Il a dit oui. Ce Dieu-là a dit oui. Cette fois.

Les années ont passé et à ma grande joie, l’église s’est éloignée. Je ne m’y retrouvais pas, je n’y étais pas bien et je n’avais pas la foi dont on me rabâchait les oreilles.

Je suis devenue adulte, j’ai lu la bible, compris qu’elle avait été écrite et surtout compilée par des hommes, Dieu n’existait pas. Pourtant un monde sans foi, c’était trop dur. Je me suis dit que cela ne pourrait pas me faire de mal de continuer à prier rapidement tous les soirs comme je le faisais depuis cette première fois où « on » m’avait répondu positivement.

Et puis un jour tout s’est accéléré, Dieu est devenu à la fois plus flou et plus précis. Il/Elle est venue me voir et m’a même appelée. Choc encore, alors il y a un Dieu ! Et donc l’église ai-je demandé ? Sens-toi libre, fut la réponse que je reçus.

Pour moi c’est ce qui résume la foi depuis, la liberté que permet la connaissance au travers soi. Et quand je donne, c’est en accord avec cette foi-là, qui est la mienne et me permet d’incarner ce que je suis.

C’est cette foi-là aussi qui m’a permis de comprendre que j’ai le droit de recevoir autant que de donner et donc le droit de demander.

De la même manière, j’ai appris que les réponses pouvaient prendre des formes très différentes de ce que l’on voudrait parfois en demandant. Seulement, elles sont toujours parfaites.

Je sens que je vais m’arrêter là aujourd’hui. Nous poursuivrons dans la semaine.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. Nicolas

    23 décembre, 2014 à 18:48

    Bien sûr Sylvie, la vie que l’on a est importante parce que c’est notre apprentissage. Rien ni personne ne nous demandera de la mettre de coté ou que sais je encore.

    Passe de bonnes fêtes : )

  2. crystallia

    23 décembre, 2014 à 1:25

    Bonjour !

    Nicolas tu m’as fait rire, beaucoup. Effectivement je vis ma vie. Effectivement je ne compte pas la laisser de côté.

    Chacun trace sa route à sa manière.

    Bise ;)

  3. Nicolas

    22 décembre, 2014 à 20:59

    Bonjour Laurence

    Oui vous avez entièrement raison, nous avons choisi de revenir dans un corps. Mais pourquoi avons nous choisi cela ? Posez vous la question. Comment ce fait il que nous revenions inlassablement dans un corps matériel ? La réponse est simple, au fil de nos nombreuses vies matérielle, nous n’avons jamais pris conscience de Dieu en nous et autour de nous. Nous n’avons jamais réellement servi Dieu durant nos vies passés, les énergies n’étaient pas assez positive.
    Alors oui, on peut transformer les énergies négatives d’une vie passé en énergie positive entre deux vies matérielle, c’est très souvent ce qui nous est demandé ou toujours ce que l’on demande. Puis une fois que nous avons pris conscience de Dieu en nous/autour de nous, de nos fautes commises passés, on demande à « redescendre » parce que l’on sait. Et on demande tout cela avec plein de bons sentiments, mais une fois en bas, on s’éloigne encore de Dieu et on fait n’importe quoi.
    Alors oui, je suis d’accord, il ne faut pas voir la vie matérielle comme une punition mais plutôt comme un apprentissage rigoureux.
    Mais au bout d’un moment, je crois qu’il faut que l’on arrête tout ça et que l’on prenne sévèrement conscience de Dieu une fois dans le matériel. (hors toute religion)
    La vérité (Dieu), il faut que l’on en prenne conscience « ici bas » et pas « en haut » (je parle vibratoirement et éthériquement). C’est très important et le retour vers la vérité, le retour vers le véritable nous même est là.

    Rendons nous compte du nombre de vies que nous avons gâché et que nous gâchons encore, parce que trop centré sur notre fierté, notre égo humain et illusoire.
    On est en haut tout va bien, on est en bas, on est à l’opposé de ce que l’on a demandé. Et en plus, on nous donne à chaque fois tout ce qu’il faut : la bonne personnalité, la bon physique, le bon entourage etc…

    Alors bien sûr on demande un apprentissage afin de transformer certaines énergies mal qualifié dans nos vies passés, ça implique des difficultés qui peuvent être très difficile, mais, je le réécris on a tout ce qu’il faut. Et en plus nous sommes accompagné, pris par la main par des êtres fantastique et fabuleux, qui eux même sont plein d’Amour et ont demandé à nous accompagner, ou à qui l’on a demandé.
    Et il n’y a pas que des Anges, il peut y avoir des personnes ayant quitté la matériel après des vies passés, il peut y avoir des amis, des professeurs d’entre deux vies, il peut y avoir plein d’autres êtres (je n’en sais pas plus à ce sujet, faudrait que je me rafraichisse la mémoire et que je fasses des recherches).

    Heureusement que nous sommes aimé, je peux vous le dire, ceux qui sont Dieu et en charge de la terre en ont de l’Amour parce que depuis le temps (ça fait des milliard de milliard d’années que ça dure), on aurait dût ascensionné et devenir bien plus que du simple physique, du simple matériel.

    Voila tout, j’espere avoir éclairci des questionnements. Je précise que je ne veux pas que vous vous sentiez mal, tout ce que je souhaite de tout mon cœur, c’est que tout le monde prenne conscience de la vie autrement que par ça fierté, son égo. Je veux que tout dans ce monde redevienne positif totalement. C’est mon vœux le plus cher, ça vient du plus profond de moi même.
    Que tout redevienne lumineux et beau !
    Il y a de la beauté en notre monde matériel, mais d’après moi, pas assez.
    Je travaille à le rendre beau par mon comportement et ma manière d’être chaque jours.

    : )

  4. Laurence

    22 décembre, 2014 à 18:39

    Nicolas comme souvent tes écris m’interpellent.

    Et ce que tu dis sur la réincarnation m’intéresse. Mais pour moi nous vivons tous parce que nous le voulons. Nous avons choisi d’être là. A mon sens il faut arrêter de penser que c’est une sorte de punition, ou pour rattraper ce que l’on a pas fait avant, ou encore croire que le poids de nos incarnations passées pèse toujours sur notre vie actuelle.

    C’est de ce poids perpétuel à mon avis que l’on devrait se débarrasser une bonne fois pour toutes pour alléger nos vies.
    Car passer sa vie à se demander ce que l’on a à régler ou a rattraper ne nous aide pas du tout.

    Nous sommes là point. Vivons tout simplement. :)

  5. Biche

    22 décembre, 2014 à 17:27

    Bonjour, je tenais à toutes et tous vous remercier. Effectivement une histoire à rebondissements…

  6. Nicolas

    22 décembre, 2014 à 14:21

    Bonjour

    C’est un billet qui me plait Sylvie, donc j’y répond. Bravo à toi pour tes écris.
    Mon enfance, mon adolescence a été différente de toi même si je me souviens avoir été un peu gâté quand j’étais fils unique. Mes parents ont très vite dit non avant que mon frère naisse. Je m’en souviens assez clairement d’ailleurs. Ce qu’il y a aussi, c’est qu’en moi, j’ai très tôt senti que « quelque chose clochait » , une certaine sensibilité sur la vie, mes paroles, ma manière d’être etc….
    Je n’ai jamais lut la bible(encore maintenant je fais un blocage bizarre), et avant de faire des recherches, de lire beaucoup d’ouvrages des maitres d’ascension, avant de discuter/lire des personnes sur ton forum, de te lire et de discuter un peu avec toi, j’ai toujours eu une immense Foi, je croyais en Dieu, je lui parlai comme je parle tout les jours à n’importe qui, et j’avais des réponses sans pour autant entendre comme toi. Tres souvent je demandai plus pour autrui : mes proches, que pour moi. Je m’intéressai au paranormal et ça me plaisait énormément. Je me rappelle qu’avec une cousine et d’autres personnes de ma famille, j’en parlai comme si je savais sans vraiment savoir humainement parlant.
    D’après ce que j’en sais, la bible contient des vérités concrète et sérieuse (la chute des anges : nous humain pour ainsi dire, la vie de Jésus, Noé, Moïse etc…)
    Et cette dernière partie est là pour parler des prières entre autre, si on veut arrêter la roue des incarnations, il faut que l’on accepte, que l’on serve Dieu/la Source. L’apprentissage est là. On revient parce que l’on a créé des énergies mal qualifié, destructrice et à l’opposé de Dieu dans nos précédentes vies. Servir veut dire, être bon, compréhensif, plein de pardon,etre désintéressé; vivre ça vie avec sérieux sans s’obscurcir etc….
    On peut servir Dieu en plus poussé en priant, en étant plein de lumiere, en priant, en servant dans nos actes, dans nos pensées les maitres d’Ascension (Jésus, Boudha, Marie, Saint Germain, El morya etc…) et surtout Dieu, en apprenant et en respectant fidèlement chaque jours les Loies de Dieu/la Source qui est en tout. On peut choisir la voie du milieux comme la eu fait Siddharta Gautama Buddha ou choisir la voie de Jésus en servant Dieu pleinement.

    Je comprend mieux Sylvie pourquoi tu as une sorte de grand recul. Comme si tu disais « oui oui, c’est bon je sais, mais loin de moi, je vie ma vie « .

    Salut : )

  7. Laurence

    22 décembre, 2014 à 13:42

    Bonjour Sylvie,

    En ce qui me concerne, je ne suis pas médium, mais j’entends et je vois Dieu tous les jours à ma manière.

    Il est là, mes anges et mes guides aussi. Je le vois dans la vie, dans ma vie et dans tout ce qui m’entoure.

    Il sont là à chacun de mes pas, dans chacun de mes souffles, dans tout ce que je respire, tout ce que je ne vois pas mais qui pourtant est toujours présent dans mon coeur et dans mon âme. Je ne saurais pas l’expliquer, mais je ne suis jamais seule et je l’ai toujours su.

    Et cette sensation ne me quittera jamais.

    Bises et bonne fêtes à toi et à tous ceux qui te lisent. :)

Consulter aussi

Le même message

Bonjour à tous, Tout est dans l’image. Bonne journée à tous …