Accueil Spiritualité Bagatelle, bagatelle

Bagatelle, bagatelle

4

Bagatelle, bagatelle 15010304195217181812842467

Bonjour à tous,

Ce matin il a fallu que je me refasse les ongles. Parce que je déteste quand ils sont abîmés, ce n’est ni joli ni propre. A mon sens. D’autres pensent que le vernis à ongles est une perte de temps. Une coquetterie totalement superflue. 

C’est sûr, ce n’est pas ce qui change la vie a priori. Pourtant, avez-vous remarqué comme le superflu peut embellir la vie ? Ou permettre de la supporter ?

Je me souviens que quand je suis revenue vivre chez mes parents, je n’étais pas spécialement ravie d’être là. On va dire ça. Eh bien, je me souviens qu’un jour, mes guides m’ont suggéré d’acheter des stickers à coller aux murs, pour décorer. Ils savaient que j’aimais ceux que j’avais pu voir ailleurs.

Je ne voyais pas vraiment en quoi ce pouvait être important mais ils ont insisté alors j’ai pensé, pourquoi pas. J’ai ensuite compris assez rapidement.

A un moment donné je possédais plus d’une cinquantaine de rouge à lèvres. Ce chiffre ubuesque n’est plus d’actualité. J’en ai moins d’une dizaine aujourd’hui, cela me suffit.

Seulement pour pouvoir réaliser ce qui me va et ce qui me plait, il a bien fallu que j’expérimente un peu. Et que je me lance des défis un peu stupide aussi. Comme essayer pour essayer des teintes qui à l’évidence ne risquait pas de me mettre en valeur.

Mais ce sont aussi ces diverses expérimentations qui m’ont permis d’apprécier la beauté réelle de la femme que je suis. Le maquillage et ce que l’on souhaite projeter, l’image que l’on a de soi, celle que l’on veut mettre en avant, c’est un tout qui renvoie à la première personne que nous cherchons à séduire.

Les expérimentations cessent quand on comprend que l’on doit soi-même être cette première personne.

La bagatelle, le superflu, ne sont jamais des choses anodines. Avant de pouvoir épurer, si tant est que l’on y parvienne, que cela nous devienne nécessaire, nous devons être parvenus à nous toucher nous-mêmes. Ce qui revient à accepter les manifestations de la grâce qui émane de soi.

C’est le point difficile en réalité. Nous ne nous voyons pas parfaits dès le départ. Aussi mettons-nous tous des années à accepter cette grâce comme étant une véritable part de nous-mêmes. Quand nous ne la rejetons pas purement et simplement.

D’où le fait que nous ayons besoin d’expérimentations. Je vous ai parlé de mes cinquante rouge à lèvres, pour d’autres les collections sont bien différentes toutefois, l’idée reste la même.

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. crystallia

    7 janvier, 2015 à 2:50

    Bonjour,

    Qu’est-ce que la grâce pour vous ?

    Bise ;)

  2. Witchlight Dreams

    6 janvier, 2015 à 22:58

    Coucou,

    Sylvie, que mets-tu derrière le mot « grâce » ? Histoire de voir si j’ai bien la même définition.

    Quand on fait des collections d’objets qui n’ont rien à voir avec le corps ou l’image de celui-ci (livres, jeux, etc…), est ce que cela suit la même logique (d’après toi) ou c’est une chose distincte ?

    Bise

  3. Amandine

    6 janvier, 2015 à 19:47

    Bonsoir, Sylvie et tout le monde
    Ca me parle bcq ce que tu as écrit aujourd’hui. J’ai lu l’article ce matin et ensuite durant la journée, je suis tombée sur un article qui était sur le même thème (quel hasard ^^).
    J’ai ensuite médité dans ce sens au travail et par moment je sentais clairement des bribes de Grâce qui émanait de mon corps. C’était franchement cool et apaisant.
    Tout de même, ça serait la meilleure chose qui puisse arriver à un être humain de prendre conscience de tout son être divin: S’aimer; être touché par sa propre grâce; agir sur nos cellules en conscience …
    Je me dis que de vivre cet état à chaque seconde serait une bien belle perspective pour nous les humains.
    Même si aujourd’hui ça n’est pas à ma porté, ce que j’ai expérimenté aujourd’hui m’en donne l’envie et l’espoir. Donc, pour toute ces raisons: » Merci Sylvie », pour cette article et ce que tu es! Bise.
    signé, une élève de la vie ^^

  4. Emilie

    6 janvier, 2015 à 9:14

    Bonjour Sylvie,
    Je vois ce qui t’a fait sourire et j’ai du mal à suivre tous les liens qui semblent partir de si loin. Je vois aussi pourquoi ce titre et même l’image qui l’illustre. Il est parfois difficile de tourner la page sur ce que l’on croyait nous aller et de faire remonter à la conscience ce que nous y avons enfoui pour parvenir à nous adapter aux circonstances. Je mets bout à bout les morceaux du puzzle et il manque toujours des pièces qu’il faut chercher sans autre choix que la méthode de « l’essai – erreur » à moins de développer une autre méthode moins pénible, qui consiste à ne pas s’entêter dans ses erreurs en voyant au-delà des apparences.

Consulter aussi

Rester un passeur ou bien quoi ?

Bonjour à tous, « Ma petite Sylvie, nous allons te raconter une histoire. …