Accueil Spiritualité Les bases de la soumission

Les bases de la soumission

6

Les bases de la soumission 15020805214417181812944198

Bonjour à tous,

Aujourd’hui on va aborder un thème un peu différent de ceux que j’ai abordé depuis que j’écris seule. Le fait est que je continue de recevoir des messages inspirés alors pourquoi ne pas les partager avec vous.

Celui-ci est un enseignement que j’ai moi-même reçu il y a quelques temps et qui m’avait été explicité par Roéchel. Parce que tant que je ne comprends pas un message, je reste dessus.

J’ai eu du mal avec celui-ci en raison du fait que je considère d’un point de vue personnel certaines tendances comme étant peu intéressantes. Ce qui ne me semble pas intéressant est ce dont je n’ai pas spécialement envie de me servir. Je ne recherche pas le pouvoir et ne suis pas intéressée par le contrôle d’autrui. En plus je suis capable de voir des liens énergétiques sous forme de chaînes quand il y a des liens de soumission entre des tiers et je déteste cela.

Néanmoins il n’est pas possible de porter un regard réaliste sur le monde en faisant simplement fi de tout ce qui ne nous intéresse pas. Nous allons donc aborder les bases de la soumission.

Il est fondamental au départ de croire en sa propre intelligence, c’est le matériau dont vous aurez le plus besoin.

Il est fondamental également de respecter l’intelligence d’autrui. Il n’y a pas de crétin autour de vous. Commencer à croire que vous êtes la seule personne intelligente à la ronde et vous ne verrez pas votre château de cartes s’écrouler.

Il convient de garder à l’esprit que le mental humain tend naturellement vers deux choses opposées :

- se laisser docilement guider, c’est le résultat de la quête permanente de sécurité

- se rebeller en cas de danger, c’est la manifestation de l’instinct de survie

Votre but ici est de faire en sorte de ne jamais laisser déborder l’instinct de survie. L’autre doit arriver à penser, avec toute son intelligence, que s’il vous suit, c’est parce qu’au fond il sait que c’est ce qu’il y a de mieux pour lui.

Nous en arrivons au dernier point, vous devez éduquer autrui. Éduquer son intelligence, faire en sorte que celle-ci reste dans les limites que vous serez parvenues à établir non pas arbitrairement mais en ayant tenu compte de vos propres buts et besoins.

Comment éduquer autrui ? Eh bien, pour soumettre une personne il faut commencer par disposer de certains moyens de manipulation.

A une grande échelle, la politique ou la religion sont de superbes exemples. A une échelle plus personnelle, les sentiments d’une personne peuvent être le levier que vous pourrez activer à votre convenance. Mais également son ambition, ses regrets, ses rêves personnels, son manque d’estime ou de confiance pour elle-même.

Il faut bien avoir en tête que tout le monde, vous aussi, peut offrir à autrui des outils de manipulation. Sauf à avoir soi-même conscience des divers mécanismes préparatoires qui pourraient alerter.

Quels sont ces mécanismes ? Le tout premier est généralement invisible, il s’agit de la séduction. On ne soumet pas par la force, c’est un leurre. Rappelons qu’il convient de ne jamais laisser déborder l’instinct de survie.

Le deuxième est la disponibilité. C’est ce qui permet d’instaurer un climat de confiance. Rappelez-vous les hommes politiques qui viennent nous voir sur les marchés. Qui croisent-ils sur les marchés ? Les personnes qui font du lobbying et avec lesquelles ils sont constamment en contact ou M. et Mme Toutlemonde, nettement plus nombreux quantitativement et dont ils ont besoin de l’approbation populaire pour asseoir une légitimité ?

Le troisième, c’est celui-là généralement qui peut nous alerter, c’est le désir systématique de nous apporter quelque chose de mieux ou que nous n’avons pas encore. Au départ c’est bien, nous avons l’impression de recevoir ce dont nous avons besoin. Rapidement toutefois, nous sommes amenés à comprendre que rien ne va sans rien. C’est ainsi que nous en arrivons à nous délester spontanément d’une partie de notre libre-arbitre.

Dès lors il ne peut y avoir de résistance tout simplement car nous sommes persuadés d’être d’accord.

La soumission est complète à partir du moment où nous arrivons à penser que le système présenté est le seul possible pour nous même s’il comporte des failles et ne nous rend pas entièrement heureux. C’est cela la vraie soumission, un travail sur le mental et non pas une contrainte purement physique. 

Vous chercherez toujours à vous défaire d’une contrainte purement physique. C’est normal. Mais si on travaille à éduquer votre mental, vous deviendrez un gentil petit mouton, ayant vous-mêmes décidé de confier la réflexion à un tiers malgré votre propre intelligence.

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que ce ne sont pas les manipulateurs ici qu’il faut pointer du doigt mais plutôt devant soi-même qu’il convient de placer un miroir.

Tant que l’on continue de penser que le système est mauvais et qu’il convient de le combattre, nous ne réalisons pas que n’avons pas atteint le stade de la libération de l’esprit. Rappelons qu’il est impossible de sauver autrui de lui-même et que si la soumission a été possible, c’est bien parce que les moyens de manipulation étaient disponibles.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

6 Commentaires

  1. lapriereducompositeur

    13 février, 2015 à 13:14

    Sylvie mais en plus tu te moques de moiiiiiii!!! ^^

    Vilaine.
    Je boude.
    Si si je boude.

    Si je comprends bien c’est naturel de chercher le pouvoir? Même chez des gens qui ont renoncé à devenir le maître du monde? :P

    Bisous

  2. alexandre

    13 février, 2015 à 11:38

    Qu’en pense tu? Désolé pour cette faute lol

  3. alexandre

    13 février, 2015 à 11:37

    La manipulation est abordée par Lobsang rampa le moine tibétain dans cette expression »lécher le miel sur le couteau » on dit qu’une image vaut milles mots et cela est vraie dans la manipulation au en pense tu? Bisous alex

  4. crystallia

    13 février, 2015 à 10:54

    Bonjour,

    Je me demande pourquoi le ciel est bleu ce matin. Ah, c’est sa couleur normale…

    Bise ;)

  5. lapriereducompositeur

    13 février, 2015 à 2:47

    Coucou,

    est-ce qu’on peut être appelé à soumettre quelqu’un parce que quelque chose nous dit que c’est dans son intérêt?
    Ou genre, l’intérêt de l’art (en plus du mien, évidemment).

    Pourquoi peut-on être poussé à essayer de prendre le pouvoir?
    Surtout si c’était pas franchement dans notre nature de tenter de soumettre les autres…
    Je voudrais bien savoir ce qui me pousse à présent à des choses que je ne comprends pas (et je tire le yi-king qui me dit que ça va se casser la gueule mes entreprises…).

    *tremblote*

  6. Emilie

    13 février, 2015 à 1:10

    Bonjour,
    Un matin au réveil cet été, j’avais cette chanson qui tournait en boucle et m’a bien fait cogiter car il est difficile de saisir ce que l’on ne conçoit pas; ce qui ne signifie pas que l’on ne puisse pas être de la partie même, si on ne voulait pas jouer.
    https://www.youtube.com/watch?v=Mkzw7Wop9pU
    No comment ^^ – spéciale dédicace aux gants de velour qui dissimulent des mains de fer (avec des crochets au bout) et aux « moutons » sans lesquels ils resteraient sur leur faim.

Consulter aussi

L’article que je n’ai pas publié jeudi soir

Bonjour à tous, Je suis tombée sur un film sympa tout à l’heure. Un film qui est vra…