Accueil Spiritualité Force de compassion

Force de compassion

20

Force de compassion 15030409275617181813035825

Bonjour à tous,

« Tu es fâchée ? », me demande Gabriel.

Non. 

« Tu vas faire la croisière l’an prochain ? »

Oui si je peux. Et je ferai en sorte de pouvoir faire plein de shopping et d’excursions !

« Tu as vu, Rachel veut savoir si tu fais le voyage aux États-Unis. »

C’est super si elle vient, je l’aime bien aussi.

« Parlons sérieusement, tu es fâchée ? Petite fille boudeuse ? »

Non. Juste un peu remontée contre moi-même.

« Tu n’as pas la puissance nécessaire pour aider autant de monde d’un coup. En contactant chaque personne du moins. »

Alors j’ai fait une erreur d’interprétation. Mais du coup, j’ai l’air bien fine là maintenant. Qu’est-ce qui s’est passé ? 

« Beaucoup de personnes ont répondu à ton article L’or et le feu. Nous t’avions dit plusieurs fois que c’était nous qui faisions en sorte que tu ne ressentes pas les attentes de tes lecteurs. Tu tiens un blog sur la spiritualité, ceux qui te suivent sont majoritairement en train de suivre un chemin qui les a amenés, comme toi en ton temps, à réaliser que les règles connues et établies ne leur correspondent pas. Alors ils cherchent à établir un modèle pour eux-mêmes.

Cela génère des attentes qui sont visibles sur le plan énergétique. Mais inconsciemment elles sont dirigées vers la ou les personnes qui représentent à leur manière des portes.

En faisant cette proposition, tu as ouvert ta porte, celle que nous gardions fermée pour toi. A l’évidence, tu n’as pas encore la force de compassion nécessaire pour accepter les attentes réelles d’autrui.

Peut-être fallait-il que tu t’en rendes compte. »

De cette façon-là ? Ce n’est pas juste pour ceux qui m’ont répondu.

« C’est la raison pour laquelle tu as continué de recevoir plein de petits exercices à proposer. Et que tu en recevras d’autres. Ainsi que des messages qui pourront toucher les uns et les autres.

Personne ne sera lésé.

L’alchimie spirituelle est un très long processus qui dure toute une vie. Puis toute une vie. Puis toute une vie. »

Je vois.

« Ce qu’il importe de se rappeler est que l’eau apporte autant que le feu. »

C’est une vilaine leçon.

« C’est ce que tu penses ? Soit. Tu peux faire la tête et rester là-dessus. Cinq minutes. »

Tu vois tu m’as donné envie de rire !

« Tant mieux. L’eau apporte autant que le feu. Même si sur le moment, le plaisir est moins grand. Parce que nous allons partir de l’idée que l’eau est un élément froid et que vous autres avez besoin de chaleur pour vous sentir aimé, d’une manière ou d’une autre.

Partager de cette façon t’aurait permis de te rapprocher de personnes qui partagent tes centres d’intérêt. Contrairement à Rachel. Avec qui tu vas sûrement partir en voyage.

C’est dur n’est-ce pas, de passez des journées entières à échanger de manière superficielle. Tu apprendras que tout le monde, d’une façon ou d’une autre, rencontre le même problème.

Tout le monde passe par l’eau.

Mais l’eau n’est pas toujours fraîche. Il convient de le comprendre soi-même.

Un jour, tu auras développé la force de compassion qui permet d’accompagner autrui dans son parcours spirituel.

En attendant, il faut te reposer, tu es fatiguée. Pas physiquement puisque tous tes résultats sanguins sont bons. Mais sur le plan énergétique, ça ne va pas.

Tu vas prendre doucement le temps de te remettre. Nous allons rétablir ton ancrage. Regarde les forfaits pour la Dominique à Pâques. »

Non, je n’irai pas. Je veux garder des sous pour payer bien vite le voyage aux USA.

« L’hôtel Fort Young t’intéressait. »

J’ai changé d’avis. J’irai plus tard.

« Il y a cet hôtel en pleine nature aussi… »

Déjà qu’on me surnomme la reine du shopping maintenant, si en plus je pars tous les mois…

« Prochaine leçon, apprendre à vivre pour et par soi. Petite fille. Tu vas passer par l’air. L’air est l’élément qui relit aux sentiments justes. Justes à partir de soi. »

Je n’ai plus de congé avant juin, je ne peux pas retourner en Guadeloupe chez mon amie car je ne peux partir que quand c’est férié. 

« Tu peux aller à la Dominique. Ou mettre de l’argent de côté pour quelque chose qui te plait. Comme aller chez Kate Spade quand tu seras à Los Angeles. »

Seigneur Kate Spade, mais je compte éviter !!! Je n’y mettrai pas les pieds !!!

« Ou chez Michael Kors. »

Au secours !!! A Saint Martin la seule chose qui m’a retenue d’entrer chez Michael Kors est le sac que je venais d’acheter sur le bateau. Mais ensuite j’en ai acheté deux de plus !  

« Si tu es sage, tu iras et tu sauras pourquoi. Il n’y a pas que la voie de l’ascétisme. La spiritualité peut aussi indiquer celle du plaisir et de l’abondance. Tu n’es pas intéressée ? »

Dis comme ça, si.

« Alors, quelle décision prends-tu ? »

Je vais aller regarder les forfaits pour Pâques. Juste pour voir.

« Voilà. Juste pour te rappeler que profiter de la vie est la meilleure manière d’honorer qui vous êtes. »

Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

20 Commentaires

  1. Carène

    24 février, 2018 à 14:08

    Coucou,

    Dans mon périple « recherches sur l’alchimie », je suis forcément retombée sur ces articles concernant la proposition d’accompagnement que tu avais faite. Cela me renvoie à plusieurs situations que je vis présentement qui ont un facteur commun à cette anecdote : les attentes des autres.

    Les attentes des autres vis à vis de moi sont d’ordre matériel. Quand on voit ma situation de l’extérieur, certains pensent probablement « situation matérielle confortable. Peut bien faire ça pour moi. »
    Sauf que les gens ne se rendent pas compte que cette situation matérielle nécessitent de gros sacrifices et qu’elle ne m’empêche pas de me demander à certains moment comment je vais payer mes créanciers.

    J’avais tendance à ouvrir ma porte spontanément probablement avec un fond de culpabilité inconscient, comme s’il fallait mériter tout ce j’ai. Mais si le mérite ne se justifiait pas que dans cette vie ? Et si ma situation avait sa raison d’être par rapport à certains enjeux de cette incarnation ?

    Je suis en train de me reprogrammer tout doucement par rapport à ça. Il y avait une forme de masochisme à prendre en charge les autres finalement. Et là, je suis en train de rendre leurs fardeaux à certaines personnes. La leçon est retenue cette fois et je ne me chargerai désormais plus des fardeaux des autres (du moins je l’espère !!). Cela m’évitera le passage difficile de l’incompréhension ou l’animosité lorsque je suis obligée de claquer la porte devant des personnes qui ne comprennent pas que je ne peux donner que ce que j’ai et en veulent toujours plus. Fâchés pour fâchés, autant s’éviter le moment inconfortable du claquage de porte !!

    « Il n’y a pas que la voie de l’ascétisme. La spiritualité peut aussi indiquer celle du plaisir et de l’abondance. »
    C’est la phrase que je préfère et qui sonne juste dans tout ça. Je crois bien que c’est ma voie. Une voie d’autant plus assumée la richesse matérielle peut simplement refléter la richesse du cœur. Tu as fini de me convaincre avec l’article « Riche comme moi »

    n-ième bises de la journée !! ;)

  2. Braddy

    7 mars, 2015 à 10:48

    Camille,
    Je me permets de te dire que lire ton message m’a beaucoup ému. Il est empli d’une réelle sagesse. Avoir ce recul sur soi, tout en vivant pleinement avec ses propres forces et ses faiblesses au quotidien, ce n’est pas donné à tout le monde. :)

  3. Rémy

    7 mars, 2015 à 9:03

    Allez avoue maintenant!T’as une malle magique ou tu mets toutes tes fringues et tes sacs à mains !

    Rémy

  4. Stéphanie

    7 mars, 2015 à 8:40

    Bonjour Sylvie,

    Merci beaucoup pour votre message, et merci beaucoup à Gabriel.
    Bonne journée.
    Stéphanie

  5. lapriereducompositeur

    7 mars, 2015 à 6:21

    hééééééé!!

    Mais le meilleur chocolat il est pas chez cette Camille-là!
    Demande lui un sac Vuitton.. une robe jean-paul Gaultier…

    Le chocolat c’est mieux chez mwa. -_-

    *boude*

  6. crystallia

    6 mars, 2015 à 21:28

    Bonjour,

    Stéphanie, voici un message de Gabriel : « Seul celui qui est capable de comprendre les besoins de son propre cœur ne fait jamais d’erreurs.
    Celui-là seul n’est jamais déçu.
    La chance des autres, ceux qui ne sont pas comme lui, est d’être capable de se sourire chaque matin avant de sourire également à la vie. Souris à la vie. »

    Camille, ton message m’a énormément touchée. Pour la peine, tu devras m’offrir une tablette de chocolat l’an prochain quand je reviendrai en Europe. Voilà.

    Bise ;)

  7. Stephanie.gorichon

    6 mars, 2015 à 7:21

    Bonjour Sylvie,
    Je tenais a vous présenter des excuses, a cause de cette histoire de porte: j’ ai l’impression d’ être entrée sans frapper, avec mes gros sabots. Pour cela je suis vraiment désolée.

    Bonne journée
    Stéphanie

  8. camille

    6 mars, 2015 à 2:18

    Coucou Sylvie,

    Psttt… Tu le dis pas à Gabriel hein, mais ses leçons me font peur….
    Il est stricte…

    Je boude un peu, mais c’est mon gardien aussi alors bon….
    A chaque fois, il me remonte les bretelles à cause de mon égo…
    Pfff il est trop baleze…
    Tellement que des fois, je me demande pourquoi il vient s’enquiquiner avec mes bêtises.
    Enfin… il veille…
    N’empêche qu’à chaque fois, j’ai l’impression de me faire gronder.
    Parfois encore, je me demnde pourquoi il choisit de veiller sur moi.

    Sinon, tu sais, tu fais déjà beaucoup à ta manière. La richesse de ton blog est incontestable.
    Peut-être le but n’est pas de faire plus, mais de faire différemment pour que cela te nourrisse d’une autre manière.

    Sinon, je voulais te dire que parfois, j’attends de toi parce que tu es comme une lumière et on a l’impression qu’on a besoin de ça, de ce phare dans notre nuit pour nous permettre de faire un pas de plus, parce que l’on se sent seul et démuni. Et puis, tu nous apprends aussi à voir confiance en nous, à retrouver notre indépendance et nos propres cheminements intérieures. J’aime ça.

    Parfois, je me dis que je ne devrais plus te regarder, mais mettre cette énergie pour moi, en me regardant moi, en me faisant confiance et en tendant la main vers ma propre foi plutôt que la tienne. Alors parfois, alors que je vais lire ton site, je me rappelle que je n’ai rien à t’envier, que nous sommes différente et que nous avons des chemins qui nous sont propres, qu’il n’y a pas de personnes plus reconnues et aimés que d’autres et que c’est simplement que je ne sais pas comment moi briller et me laisser briller.

    Parfois qund je te lis, c’est tout cela que je ressens à la fois, de l’envie, de la frustration, de la foi, de l’espoir aussi, de la colère, de la jalousie aussi et puis, je me vois moi aussi, tout ce que je ne suis pas, mais tout ce que je suis aussi. En faite, c’est un peu tout à la fois.
    Parfois je me sens nulle et parfois, tu me donnes courage aussi, celui que je n’rrivais pas à voir à ce moment là.

    Parfois, je voulais te dire aussi que j’avais honte de vouloir être comme toi, à envier tout cela, à jalouser comme une enfant gâtée. Et puis on oublie ce que tu as traversé, tout ce qu’on voit, c’est le bout de l’iceberg qui dépasse, celui qui brille et qui nous fait sortir de notre ombre.

    Et puis, cela devient parfois un but, un objectif de développement,, de jeu et de découverte aussi.

    Je suis désolée pour cela.
    Si tu le ressentais pas, moi oui. Je le sentais en moi et ca m’énervait d’être comme ça. Mais en même temps que ces attentes ressortaient, tu me permettais de voir ce qui me manquait dans ma vie et ce qui crie en moi.

    Pour ça, je te remercie.

    Bises

    Bises

    Bises

  9. crystallia

    6 mars, 2015 à 1:22

    Bonsoir,

    Chacun accueille la nouvelle comme il le peut je vois.

    « Si tu avais eu la force nous t’aurions aidé à donner ces guidances spéciales. Comme nous t’avons toujours aidée. Comme nous continuons de t’aider quand tu écris « sans nous ».

    Mais tu ne l’as pas. Aujourd’hui tu ne peux pas.

    Tu te souviens que tu as dû annoncer à tes parents que tu avais perdu ton logement. Puis un emploi quelques mois plus tard.

    Entre ces deux moments, ta situation avait changé. La seconde annonce n’avait pas eu l’impact de la première sur eux.

    Ni sur toi.

    Tu vois, dans plusieurs années peut-être que tu auras la force de compassion de ta mère terrestre.

    Pour l’instant, contente-toi d’accepter le fait que tu ne peux offrir que ce qui est à ta portée.

    Et cela exclut la compréhension « automatique » de ton propre cœur.

    Tu as su le comprendre une première fois, dans des circonstances bien plus difficiles.

    N’oublie pas les leçons de la vie. »

    Merci Gabriel.

    Bonne soirée à tous.

  10. Carène

    5 mars, 2015 à 22:25

    Hello
    Honnêtement, lorsque j’ai vu le nombre de personnes intéressées, je me suis demandée comment tu trouverais le temps pour tout le monde.
    C’était une aide bienvenue en effet mais à défaut on se débrouille… d’autant que pour ma part, c’est souvent la fainéantise qui fait que j’aimerais bien qu’on me donne le poisson plutôt que d’apprendre à pêcher.
    Bises et bon repos !!

Consulter aussi

Accepter notre reliance

Bonjour à tous, Dans l’approfondissement de la relation au Divin, nous allons aborde…