Accueil Spiritualité Comme les enfants

Comme les enfants

3

Comme les enfants 15032111491017181813090056

Bonjour à tous,

Je me suis réveillée avec cette fameuse humeur indéfinissable qu’ont les jeunes enfants parfois après une sieste. Je ne sais pas trop si j’ai envie ou pas, si je vais être gentille ou super sèche si je me montre maintenant.

Je crois que je vais traîner encore un peu sur le net avant de quitter ma chambre.

C’est drôle le matin quand même. 

Bref, je crois qu’en fait j’ai pas envie.

Mais je crois aussi que je n’ai plus cinq ans.

Je crois que je vais juste prendre le temps de me pencher sur ce rêve bizarre. Et accepter l’idée que cela m’ennuie que ma sœur nous laisse Bébé-chéri toute la journée parce que j’ai des choses à faire mais que ma mère s’attend à ce que je l’aide.

Eh bien voilà, quand je m’avoue les choses tout se dénoue. Ma soeur et mon beau-frère n’ont pas pu trouver de crèche municipale. La crèche privée coûte cher. Ils ont dû changer de voiture quand elle est tombée enceinte, ils ont d’autres frais et ma sœur vient de découvrir que son patron a trouvé un moyen de ne plus avoir à verser d’heures supplémentaires à ses salariés.

Son compagnon a un travail. Mais il fait plein de choses à côté. Comme aujourd’hui par exemple. Ils sont stressés tous les deux parce qu’ils voient bien qu’ils sont trop justes et cherchent activement une solution. Mais pour l’instant c’est ma mère qui les aide à payer la crèche, ce qui les ennuie.

Les deux espèrent trouver rapidement une meilleure situation. Ils veulent se marier et faire baptiser l’enfant. Mais pour l’heure les deux projets sont remisés aux calendes grecques.

Ma cousine, qui se marie, est stressée elle aussi. Elle n’a pas les moyens de financer cet évènement seule avec son fiancé. Et les frais s’accumulent. Ce sont ses parents à elle qui les aide. La famille de son fiancé ne fait que rallonger la liste des invités, sans proposer de solution concrète pour prendre en charge toutes ces personnes en plus.

En outre elle a sous les yeux l’exemple d’une amie qui s’est mariée il y a un an. La jeune femme souffre encore du prêt qu’elle a dû souscrire et qui à l’évidence était trop important pour son époux et elle. C’est sa mère qui les aide.

En fait, je vois beaucoup de personnes, adultes et vivant loin de la maison, qui sont aidées par leur famille. Alors qu’elles travaillent. Et non, toutes n’ont pas tout juste 20 ans.

Il ne se passe pas un jour sans que je n’entende un collègue se plaindre du fait qu’il doit se serrer la ceinture. Au point que, et naïvement je ne m’en doutais pas, certains sont en fait envieux de ma propre manière de vivre. C’est comique. Quand à la fin du mois j’arrive avec une nouvelle paire de chaussures, personne ne comprend.

Est-ce que moi je regarde les chaussures des autres ?

Ce que je comprends le moins pourtant, c’est que quand je dis que je ne vois pas l’intérêt de quitter la maison de mes parents tant que je n’aurais pas obtenu l’augmentation qui m’intéresse, on me regarde avec méchanceté. Pourquoi avec méchanceté ? Au moins je suis réaliste. Je sais pourquoi je pense ainsi.

« C’est parce que les autres aussi sont réalistes, qu’ils te regardent ainsi. Petite Sylvie qui vit avec un minimum de contraintes et qui part en weekends, en croisière, en voyage, tout en continuant de faire du shopping. Tu veux continuer même quand tu vivras seule n’est-ce pas ? », me demande Gabriel.

Oui.

« Que te disons-nous ? »

Qu’il est bon de développer de l’ambition pour moi-même et de vouloir me faire plaisir.

« Que fais-tu quand tu veux partir en weekend ? »

Je prévois, je rationalise mes dépenses. Je fais en sorte de voir devant moi. Du coup il me faut au moins un mois devant moi. C’est pareil pour le shopping, je réduis en fonction de mes projets. En ce moment je dépense moins. Parce que je prévois plusieurs choses dont la réparation de ma voiture. Finalement. Parce que je me sens vraiment mieux maintenant à ce niveau-là. Je lui en veux moins. La pauvre. Ce n’est pas à la voiture que j’en voulais en fait…

« La voiture symbolise la manière dont vous menez votre propre vie. Quand tu n’es pas satisfaite de la tienne, tes frustrations ressortent au volant. Mais cela fait quelques temps que tu es contente. Tu aimes bien ta vie. Tu n’as ni regret ni remords. C’est important. Et tu te lèves sans appréhension le matin. Ce qui ne pouvait être le cas quand tu subissais un harcèlement moral. Tu as quand même tenu bon. Même après être revenue chez tes parents alors que tu savais que la nuit de l’âme était loin d’être finie tu as tenu bon.

C’est normal qu’aujourd’hui tu savoures les bons moments que tu peux t’offrir et que tu penses que si la solution est de gagner plus d’argent, il faut essayer d’en gagner plus. Parce qu’à tes yeux il s’agit d’une solution facile.

Peu de personnes autour de toi peuvent comprendre cela mais pour toi les problèmes d’argent ne font pas partie des problèmes insolubles car il existe des moyens d’en gagner même un peu plus. Et tu sais qu’il est possible de changer de travail. Petite juriste qui a la chance d’avoir une spécialité qui ne risque pas de devenir obsolète. Le hasard a bien fait les choses, n’est-ce pas ? Tu n’avais pas choisi cette spécialisation. Et nous t’avons laissé faire payer tes services alors que depuis tu as compris que dans la Lumière on donne, on ne vend pas. »

Effectivement.

« Sauf si un problème sérieux menace votre équilibre. Il fallait trouver le moyen psychologique  de te permettre de résister au harcèlement moral.

Tu savais que beaucoup de personnes n’étaient pas heureuses. Tu découvres que tu peux l’être même sans avoir a priori ce qu’il faudrait dans ta vie. Parce que tu as changé d’état d’esprit. D’autres se diraient, je ne vis plus, je mets chaque centime de côté pour pouvoir acheter la maison que je veux. Pas toi. Tu te dis, vivons d’abord et on verra ce qui sera possible dans quelques mois. Nous te disons franchement, c’est la bonne approche. Pourquoi tu ne vas pas à la Dominique en juillet ? »

Je me dis qu’aux États-Unis j’aurais peut-être envie de me faire plaisir aussi. J’ai peur d’être trop juste.

« Réduis le shopping en mai et juin en limitant à 150 € par mois. Comme cela tu achèteras des pièces vraiment intéressantes et tu auras de quoi mettre de l’argent sur ton livret. Pour la voiture. C’est bien que tu te sentes l’envie de la faire réparer. »

Oui, ça me fait plaisir aussi. Je vais voir. Merci Gabriel. Je suis de meilleure humeur.   

Bonne journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. Liliane

    21 mars, 2015 à 23:31

    Coucou Sylvie,

    Ton mode de vie qui te permet de satisfaire tous tes besoins et folies tu l’as gagné parce que tu as changé de point de vue conclusion ceux qui veulent changer leur vie, qui veulent vivre une vie aussi riche que la tienne et plus encore doivent consentir à changer leur système de pensées, à changer leur point de vue. Une personne qui attend une amélioration de sa situation financière au lieu de regarder les choses par la fenêtre de ses problèmes gagnerait à prendre de la hauteur et se concentrer sur les choses qui lui donnent de la joie et je pense que par ce procédé elle en attirera davantage.

    Il faut être égoïste, ai-je lu quelque part, ne pas être mal à l’aise devant les bienfaits que nous procure notre mode vie, mais surtout faire les choix qui nous importent nous d’abord avant de penser aux autres parce que c’est en étant bien dans tous les sens du terme qu’on peut davantage donner aux autres.

    Voilà… ;)

    Bonne soirée

  2. crystallia

    21 mars, 2015 à 23:18

    Bonjour,

    En fait je passe une belle journée.

    Bise ;)

  3. Miss X

    21 mars, 2015 à 14:10

    Hm..
    Je compatis , j’espère que il y a bien quelqu’un qui peut te parler , juste pour tu vois que tu n’es pas seule. C’est un peu limité , mais je compatis.
    Bon courage Sylvie ;)

    Bonne journée

Consulter aussi

Amulettes et talismans

  Bonjour à tous, Ce matin je suis passée sur le topic amulettes et talismans du forum de …