Accueil Spiritualité Force mentale et force spirituelle

Force mentale et force spirituelle

7

Force mentale et force spirituelle 15033002031717181813120473

Bonjour à tous,

Nous allons aujourd’hui aborder la question de la force de notre mental et de celle de notre foi.

Ainsi que je l’ai maintes fois répété, notre ego n’est pas et ne saurait être l’ennemi à abattre. Tous les jours vous vous levez et accomplissez des actes nécessaires à votre survie. Dites-vous bien que c’est à votre ego que vous le devez. 

Néanmoins, il faut le reconnaître, c’est aussi à lui que vous devez de galérer ainsi dans la réalisation de l’équilibre parfait entre votre vie matérielle et votre vie spirituelle.

Il vous met de sacrés bâtons dans les roues, n’ayant pas spécialement hâte de vous voir vous laisser guider par votre foi véritable, au détriment de sa guidance à lui.

Le souci est qu’il a tenu les rênes durant si longtemps qu’il a acquis la force nécessaire pour mener votre vie. Pire, vous avez fait en sorte qu’il l’acquiert et rappelons ce que nous avons dit au départ, vous savez bien pourquoi vous l’avez fait.

Cette force mentale vous protège. Tous les jours vous devez effectuer un certain nombre de tâches, résister à un certain nombre d’agressions, jongler entre maintes sollicitations, prendre des décisions, suivre des instructions et continuer à prendre soin de vous-mêmes.

Vous distinguez clairement toute une liste d’éléments avec lesquels vous allez devoir composer toute votre vie durant. Votre ego peut vous permettre de continuer à faire face efficacement. Vous le savez, il n’a jamais failli.

C’est d’ailleurs ce qui a contribué à vous permettre de développer cette force mentale dont vous avez besoin jour après jour.

A l’inverse pourtant, votre âme semble n’avoir que faire des besoins matériels et vous indique une route qui peut vous faire envie ou peur, tout dépend de votre stade d’avancement dans votre initiation.

Quoiqu’il en soit, nous nous trouvons alors face à un tiraillement très inconfortable et difficilement supportable. Comment le gérer ?

Que privilégier ?

Eh bien, ni l’un ni l’autre, telle est la réponse. Nous devons apprendre à tirer parti aussi bien de notre force mentale que de notre force spirituelle en comprenant que les deux en réalité ne s’opposent pas mais se complètent.

Nous devons apprendre à mettre notre ego au service de notre âme. Non ce n’est pas facile, je sais, mais l’excellent nouvelle c’est que quelle que soit notre reliance, nous sommes guidés sur cette voie.

Bonne journée à tous ;)

 

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. Bluebird

    12 avril, 2015 à 16:46

    Re-bonjour Sylvie,

    Ah….il me parle terriblement celui-ci.

    Je peux « sentir physiquement » que j’ai une puissante et contrôlante force mentale :) . Je suis touchée par tes mots :

    « Cette force mentale vous protège. Tous les jours vous devez effectuer un certain nombre de tâches, résister à un certain nombre d’agressions, jongler entre maintes sollicitations, prendre des décisions, suivre des instructions et continuer à prendre soin de vous-mêmes. »

    Oui, cette force mentale est comme un serviteur multi-taches, hypermusclé, hyperrésistant, très fidèle…et en même temps il m’emprisonne dans son discours et son fonctionnement. Et c’est ça que je peux ressentir comme une pression physique au niveau du crane.

    Pour répondre à Hugo, en ce qui me concerne, je sens une différence avec les « idées »= intuition, éclair limpide, initiatives spontanées…qui arrivent aussi par la pensée, mais qui ont le gout de la transcendance :)
    Comme si le mental les traduisait en mot, mais comme une antenne qui « capte en mots » un message dont le spectre de vibrations est en réalité beaucoup plus vaste !
    Ca j’adore…la sensation est libératrice…

    Mais la force mentale a tendance à tout récupérer.
    Et oui, plus je lutte contre, plus elle se renforce :)

    Je crois que c’est elle qui bloque le mécanisme de visualisation en ce moment.(Je voudrais la rassurer et la remercier d’avoir assuré ma survie jusqu’ici…mais je n’arrive pas à ce qu’elle soit assez en sécurité pour lâcher-prise !).

    Lara

  2. crystallia

    5 avril, 2015 à 14:58

    Bonjour,

    Pour ma part je respecte les avis de chacun. J’ai le mien, d’autres ont les leurs, je pense que c’est bien normal.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  3. Emilie

    5 avril, 2015 à 13:21

    Bonjour Sylvie,
    Ton article me parle énormément et j’ai lu les commentaires de ceux qui sont choqués. Je ne voyais pas comment exprimer mon point de vue car tu avais déjà tout dit.
    Suite à un petit tour via le miroir, j’ai repensé aux épreuves de ceux qui sont pris en otage ou captifs de situations physiques éprouvantes. Certes l’amour et la force spirituelle peut être un puissant moteur mais quand les marges de manoeuvre de la volonté sont trop réduites, la force mentale permet de prendre le recul nécessaire.
    Thanks god to the empire state of mind.

  4. Liliane

    4 avril, 2015 à 23:09

    Coucou Sylvie,

    je reconnais que la rigidité de l’égo empêche souvent de voir les choses sur un point de vue spirituelle. Quand il faut comparer deux réactions en rapport avec un même sujet par exemple celui de l’argent. En effet une personne qui réfléchi sur sa situation financière précaire est confrontée au matraquage de son égo qui le pousse, après lui avoir égrainé un chapelet de raisons, à mener un certain nombre d’actions pour voir le bout de sa situation, pendant que son côté spirituel lui demandera de formuler son intention et d’y croire. Comment peut-on croire quand on a faim? Une personne qui ne se rend pas compte qu’elle peut utiliser ces deux niveaux de perception pour sortir de n’importe quelle situation. Etre du milieu me l’apprend, pour moi il ne s’agit plus de bannir l’égo parce qu’àprès tout c’est lui qui nous permet de vivre notre individualité dans cette vie,mais plutôt de me montrer flexible et l’utiliser avec sagesse. C’est un drôle de maître il a sa place mais c’est vrai qu’il a tendance à prendre toute la place et au fur et à mesure, le travail de rééquilibrage permet de le re-proportionner avec amour. Le juste ce n’est pas celui qui est bon mais celui qui sait marcher en équilibre sur la fine route entre le feu et l’eau, il a la sagesse de ne tomber ni dans le feu et se bruler ni dans l’eau et se noyer. Je pense qu’il en est de même avec la force mentale et la force spirituelle, nous sommes encore sur cette terre il faut conjuguer avec ces lois et c’est quand même grâce à l’égo qu’on y arrive en mon sens.

    Bises :)

  5. Nicolas

    4 avril, 2015 à 21:19

    Bonjour

    Doucement, en en parlant ainsi, tu épaissis le voile qui nous séparent de ceux qui n’ont rien de matériel. Tu fortifies le faux le toi.
    Il vaut mieux parler de Dieu/La Source. Les prises de conscience se feront dans de meilleure condition.
    Ça titille beaucoup moins. :)

    Salut

  6. Hugo

    4 avril, 2015 à 16:39

    Pour finir je ne pense pas qu’il y ait de compromis. Juste une perte progressive de l’ego (si on veut l’appeler comme ça), mais on ne peut en aucun cas en tirer partie ou même le remercier. La vie est bien plus simple qu’on veut nous la faire croire et bon nombre de nos obligations sont de pures illusions qu’on a intégré lors de notre éducation. Je pourrais affirmer des choses, et je sais qu’elles sont vraies, mais ça ne mènerait à rien car n’aurait pour effet que confronter trop directement les certitudes égotiques d’autrui. J’ai de plus en plus la foi d’être relié au Milieu et je tenais à te remercier car c’est grâce à un de tes articles que j’ai commencé cet enseignement (c’était « le sentiment d’imperfection générale »). Mais si l’on passe par l’Amour ou la Volonté, on perd bien définitivement l’ego ou tout ce qui s’y rattache.

    Je réalise que le fait que tu sois liée à la Lumière te permets plus facilement ce genre d’idée car ton ego se dissiperas pleinement dans l’Amour quelque soit ta conception des choses, pour peu qu’elle permette à ton Amour de grandir.

    Je ne trouve pas de formule d’usage pour terminer ce message, alors je vais simplement dire : Merci.

  7. Hugo

    4 avril, 2015 à 16:05

    Bonjour,

    Pourquoi associer directement le mental à l’ego ? Sincèrement, je ne suis pas d’accord. Les pensées ne sont que des expressions spontanées de la Sagesse (que je qualifierai de reliance à la Source) et c’est en ça qu’elles peuvent se contredire. Mais c’est tout, il n’y a que des idées, concepts, qui sont plus ou moins (selon le niveau de la personne) imprégnés par la présence divine. Et en effet l’ego s’immisce là dedans. Mais en fait cet ego s’immisce à la fois dans le corps mental, que dans le corps émotionnel (par exemple, une tendance volontaire à la mélancolie, les « doux regrets ») et physique (par exemple, des addictions de toute sorte). La force mental je ne pense vraiment pas que c’est l’ego. Peut-être que je me trompe mais c’est plutôt la volonté (peut-être par la Volonté de l’Ombre, je n’affirmerai rien là-dessus) mais la capacité à définir quelque chose dans notre mental, et une fois qu’il est assez solidement construit, l’appliquer dans le monde extérieur (par exemple, se fixer un objectif puis le réaliser, à coup d’auto-suggestion).

    Parler d’ego, ne serait-ce pas lui donner trop d’importance ? Je trouve ça plus simple, et moins dualiste (ce qui facilite l’union avec le Divin) de simplement considérer qu’il y a des comportements physiques, émotionnels et mentaux qui sont dûs à de vieux mécanismes, et que notre boulot est simplement de se rendre compte de leur nature, pour les dissoudre (et là les divers moyens que tu évoques et éclaircie sur ce blog interviennent).

Consulter aussi

Dans l’aube naissante

Bonjour à tous, « Le soleil ne se lève parfois que lorsque vous êtes prêts à ab…