Accueil Méditation Votre forêt

Votre forêt

28

Votre forêt dans Méditation 15040212181817181813132000

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose un petit jeu tout simple.

Fermez les yeux et visualisez une forêt aux arbres multiples et variés. Qu’est-ce qui ressort ? Le bruit du ruisseau qui court quelque part, les bruits des oiseaux ou autres petits animaux, la quiétude de l’endroit ?

Qu’est-ce qui vous touche, la beauté du lieu, sont apparence étonnante ou encore la superficie de la forêt ?

Naturellement il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres articles liés
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Tu es mon soleil, mon rayon de soleil…

    Bonjour à tous, Il fait beau il fait chaud et c’est bientôt les vacances, youpi !!! …
  • Vers le ciel

    Bonjour à tous, Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille. Toutefois cela …
  • De la joie

    Bonjour à tous, Le jour éclatant sera bientôt levé alors faisons comme si, c’est ven…
Charger d'autres écrits dans Méditation

28 Commentaires

  1. Flo

    2 février, 2016 à 12:02

    Bonjour Sylvie,
    Comme je ne m’en suis pas très bien sortie avec le bouquet de roses, ce matin j’ai eu envie de voir cette forêt…
    Après un temps d’incertitude, j’ai trouvé un petit chemin, dans une forêt luxuriante pleine de feuilles très vertes, la lumière entre les arbres. Je suis le chemin jusqu’à un petit ruisseau où baigne les racines d’un arbre immense. A côté coule une cascade d’où arrive le petit ruisseau. Il y a un rocher moussu pour s’asseoir, je m’assieds.(Le chemin tourne, je pourrais le reprendre plus tard.). Il est possible de se reposer ici et de dormir, alors je dors un moment.
    … Puis apparait une superbe fleur blanche (inconnue) très haute sur sa tige. Elle est comme en cristal et blanche. J’essaye de la sentir mais rien ne vient, par contre je peux l’entendre tinter. Elle touche mon coeur.
    Je peux la cueillir si je veux, mais je n’ose pas, alors elle se détache et vient avec moi (!).
    Je la ramène à la maison et l’installe dans un vase.
    Voilà, c’était tellement beau et heureux, j’ai eu envie de partager…
    Bises ***

    Répondre

    • crystallia

      2 février, 2016 à 23:07

      Bonjour Flo,

      C’est effectivement un très beau résultat !

      Il indique que tu as besoin d’être rassurée sur la femme que tu es. Ta vie sentimentale te sert en fait à t’épanouir en tant que personne.

      Petit à petit.

      Bise ;)

  2. séraphine

    10 août, 2015 à 20:52

    bonjour, dans ma foret il n’y a aucun bruit ces le silence total et c’est une foret dense avec des arbres haut et beaucoup de verdure de plantes.. je suis marquer part la beauté des rayons de soleil qui traverse les branchages et par une tête de biche que je découvre face a moi je ne vois que son visage car le reste du corps et cacher derrière un arbre elle me regarde fixement et calmement jusqu’à ce que je rouvre les yeux. qu’en pensez vous ? merci

    Répondre

  3. Sapin

    15 mai, 2015 à 1:52

    Coucou,
    merci pour ton retour.
    La série d’exercices que tu présentes est très bienvenue pour moi, et comme ce sont des articles je peux les faire à mon rythme et en fonction de mes circonstances…

    Merci à toi !

    Sapin

    Répondre

    • crystallia

      16 mai, 2015 à 18:03

      Bonjour,

      A ton rythme, c’est juste parfait.

      Bise ;)

  4. Sapin

    14 mai, 2015 à 4:23

    Coucou…

    J’aime beaucoup les petits exercices-jeux dans le style. Merci Sylvie !

    Je ferme les yeux et essaye d’imaginer une forêt aux arbres variés.
    Je vois des arbres, mais leurs troncs sont tous les mêmes, dans des tons de gris, et ils ont l’air en plastique. Je m’approche et tire sur ce qui semble être une plaque-décor qui cache le tronc. Elle tombe et derrière il y a un arbre vivant, qui a clairement sa part de merveilleux et qui est mal en point. Il semble en émaner une espèce de lueur-lumière à un endroit. J’enlève les façades des autres arbres, et je trouves des situations similaires. Ils sont distincts les uns des autres cette fois, et blessées, tous. Il manque des gros bouts de bois dans le tronc, et la sève suinte à certains endroits. Par un effort de volonté je fais tombes toutes les façades des arbres de la forêt, et il semble en effet que toute la forêt soit blessée.

    Je suis en lisière de forêt et il semble que le soleil se couche.
    Je me sens en charge de la santé de chaque arbre, et j’aurais pourtant besoin de me reposer. Je ressens ce tiraillement particulier, debout en lisière à regarder le soleil qui se couche. Je ne réfléchis pas, je suis à moitié hs ou comme un peu ailleurs. Mes mouvements sont ralentis comme si j’étais dans une espèce d’eau, une forme de mélancolie sans nostalgie.
    Il ne se fait entendre absolument aucun bruit animal, mais peut-être quelques frottements végétaux, que j’aurais de toute façon eu du mal à entendre.

    Je m’arrête là, au moins pour le moment. Je remarque particulièrement l’état émotionnel qu’induit pour moi cette forêt à ce moment-là. Il fait écho avec mon actualité. Les couleurs semblent intéressantes, mais je les distingue très peu ; cependant si je les voyais elle me toucheraient, probablement, particulièrement.

    Bises à tous.

    Répondre

    • crystallia

      14 mai, 2015 à 11:06

      Bonjour,

      Parfois, il ne faut pas hésiter à faire passer ses envies (envies et non pas besoins) avant celles des autres.

      Bonne journée à toi.

  5. Witchlight Dreams

    13 avril, 2015 à 21:24

    Bonsoir,

    Et toi Sylvie, elle ressemble à quoi ta forêt ?
    Il y aurait des oiseaux qui chantent que cela ne m’étonnerait pas ^^

    Bise,

    Cel

    Répondre

  6. Bluebird

    12 avril, 2015 à 16:17

    Bonjour Sylvie,

    J’ose écrire quelques mots, parce que le message de Camille-Celia m’y encourage…
    Pour moi, la visualisation est bloquée depuis l’exercice du paquet cadeau avec l’enfant intérieur.
    Depuis, dès que j’essaie un de tes exercices, « ça panique », et je n’arrive plus à rien capter ou visualiser :( Dès que quelque chose se présente, une part de moi cherche des analogies avec des situations réelles (ou des images de films, livres qui auraient pu inspirer la vision) et le rejette en jugeant que c’est une projection du mental qui cherche à « se faire un film » :( (

    ZUt. J’étais tellement contente d’arriver à commencer à visualiser des choses inattendues avec les jeux que tu nous a proposés sur les fleurs…
    Retour à la case départ.

    Bon. Je ne vais pas faire une fixation. Mais c’est un peu frustrant :)

    Bises
    Lara

    Répondre

  7. Cel

    11 avril, 2015 à 13:40

    Coucou

    Moi j’aime bien les images des articles, je trouve souvent que les energies evoquées vont plutot bien avec. :) surtout celle c, je l’aime beaucoup

    Bise
    Cel

    Répondre

    • crystallia

      11 avril, 2015 à 20:26

      Bonjour,

      Oh je pense que pour les images, tout dépend de la sensibilité de chacun.

      Elles plaisent et parlent à certains plus qu’à d’autres, c’est normal.

      Merci pour tous vos partages.

      Bise ;)

  8. ines

    11 avril, 2015 à 10:48

    Bonjour,
    Votre blog est vraiment très joli avec des sujets très instructifs mais cela serait encore mieux si vous mettiez des images qui correspondent aux textes de vos articles comme par exemple vos articles sur : « votre forêt » « accepter votre reliance » ou encore « la relation au divin »….. mais peut-être que vos images évoquent quelque chose pour vous et pas pour les lecteurs, bon week-end.

    Répondre

  9. Alexandra

    10 avril, 2015 à 20:41

    Encore un exercice, cool ! Ben moi ma forêt était remplie d’arbres qui ressemblaient à des palmiers avec des troncs larges et des feuilles courtes. Et ce qui m’a touché, c’est l’énergie globale qui émanaient du lieu et des arbres. C’était très beau et ressourçant. ça m’a plu, merci pour l’exercice !

    Répondre

  10. Witchlight Dreams

    10 avril, 2015 à 20:00

    Bonjour,

    Merci pour l’exercice !

    Comme la dernière fois (et je ne parle même pas l’exercice avec le ballon, parce que j’ai été incapable de me motiver à le faire), trou noir, impossible de le visualiser.

    Puis je me suis souvenue que j’avais eu le même blocage pour l’exercice avec le cadeau à l’enfant intérieur : je ne vois rien parce que j’attends une image type suggérée par mon mental, mais qu’elle ne vient pas. C’est en lâchant prise, et m’en détachant que seulement je peux visualiser quelque chose.

    Du coup, vu qu’il était impossible de visualiser la belle forêt que j’espérais, j’ai décidé de prendre un chemin, de juste marcher sur un chemin qui m’y mènerait tranquillement. Et bingo ! Me voilà à l’entrée de ma forêt mais en fait, elle ressemble à tout sauf une forêt ! Les arbres sont coupés et on voit de grandes souches au milieu d’une végétation parsemée, quelques buissons et de petits sapins qui repoussent, créant un paysage ondulé et parsemé de trous.

    Je continue mon chemin, et tout à coup apparaissent de très hauts et sombres sapins. Ils sont effrayants et me barrent le chemin. Je me sens mal (envie de pleurer, boule dans la gorge). Je demande à passer mais ils sont serrés comme un mur. De fait, c’est comme un mur, et je vois dessus une porte fermée. Je m’y reprends à quelques fois pour toquer à la porte, demander qu’elle s’ouvre et tourner la poignée. La porte s’entrouvre et derrière je vois une irradiante lumière blanche, mais je ne peux pas la franchir.

    Alors je m’assois sur la souche en face pour l’observer tranquillement. Je me demande ce qu’il y a autour de moi et lève la tête. Le ciel est bleu avec des nuages, il devient gris, il se met à pleuvoir orageux. Alors pour me réfugier de la tempête qui s’annonce, je franchis finalement la porte et rentre dans cette lumière.

    Voilà… tout sauf une « vraie » forêt, lol. Je me demande ce qu’il y a derrière cette porte !

    Et toi Sylvie ?

    Bise,

    Cel

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Berceuse

  « Il était une jolie petite fille qui avait beaucoup travaillé, pendant plusi…