Accueil Amour physique La monogamie simple

La monogamie simple

6

La monogamie simple dans Amour physique 15041708411717181813180073

Bonjour à tous,

Certains des choix qu’il nous est possible de faire avant incarnation sont particulièrement difficiles car lourds de conséquences. Tel est le cas de la monogamie simple.

Nous avons déjà évoqué le fait que la norme quasi admise dans une large partie du monde occidental du moins, est la monogamie en série. Bien que les gens ne présentent pas souvent les choses de cette manière. On dit généralement que l’on cherche la bonne personne. Or la bonne personne à 20 ans peut ne plus être la bonne personne à 25 ans sans pour autant que vous ayez commis une erreur de jugement à 20 ans.

Nous l’avons déjà dit, le plan sentimental est en réalité un très vaste plan d’expérimentation et la voie de connaissance de soi que bon nombre d’entre nous avons choisi.

A l’inverse des personnes qui avant incarnation ont fait le choix de la monogamie simple. Il convient de distinguer deux cas de figure ici. 

Il arrive que la monogamie simple se présente comme la seule possibilité officielle. Des raisons culturelles, religieuses, peuvent expliquer cela.

La difficulté ici réside dans le fait que l’on choisit de se laisser guider, bon gré mal gré, par des normes qui ne répondent pas forcément aux appels de notre cœur.

Il peut arriver que le choix apparent de la monogamie simple dissimule le besoin de répondre au désir d’affirmation de l’âme qui trouvait tout simplement l’ego trop axé sur des ambitions qui au fil des existences ne lui correspondaient plus.   

Comme par enchantement dans un tel cas de figure, on tombe amoureux du mauvais tiers (à éviter car marié à la sœur, au frère, au meilleur ami…) qui justement s’intéresse aussi à nous. Et toujours comme par enchantement, on finit par se blesser d’une manière ou d’une autre.

Il peut arriver également que ce choix soit le reflet d’une peur non exprimée, le choix de ménager l’ego particulièrement malmenée aux cours de multiples existences passées à souffrir de relations passionnelles ou franchement masochistes avec diverses âmes liées.

A l’inverse dans ce cas de figure, la monogamie simple est plutôt bien vécue. On est tombée sur une personne avec laquelle on a su construire quelque chose.

Toujours dans le cas où la monogamie simple serait la norme en vigueur d’une manière ou d’une autre, il peut arriver que le choix résulte du besoin de se concentrer sur autre chose que la vie sentimentale afin de se détacher de ce mode d’apprentissage.

En pareil cas de figure, l’autre est correct à nos yeux, mais ce n’est pas la passion qui domine. Hélas, autour de nous, personne d’autre ne semble en mesure de la faire naître non plus. La vie toutefois peut être agréable, c’est à nous de comprendre de quelle manière.

Dernier cas de figure que nous évoquerons ici, la monogamie simple est le choix de la facilité de celui qui n’ose pas encore assumer sa capacité à se passer d’une vie sentimentale et sexuelle.

Ici non plus, pas de passion renversante. Mais la conscience que cette passion est une réalité, quelque part. Et le besoin de comprendre ce sentiment, qui mène à un éveil particulier.  

Ce chemin-là est difficile, à plusieurs niveaux. Le détachement qu’il implique tôt ou tard le rend difficile.

Venons-en à la seconde hypothèse, la monogamie simple dans un environnement officiellement libre. Distinguons tout de suite le cas de figure Disneyen, vous avez 18 ans tout juste quand le grand amour frappe à votre porte. Une chance, celui-ci dure toute votre vie.

Reconnaissons-le, c’est une possibilité qui existe, certaines personnes vivent cela. L’autre est tout ce dont elles ont besoin et vice versa.

Dans ce joli cas de figure, l’autre se trouve être une âme particulière qui, ayant les mêmes besoins que nous, a accepté de travailler avec nous. Il s’agit d’une âme liée dont nous nous détacherons sans violence ou heurt, au cours de nos prochaines existences.  Ce type de partenaire aurait pu être un ou une meilleur(e) amie. Il ou elle est d’ailleurs vu comme étant aussi le ou la meilleur(e) ami(e) possible.  

Tout à fait le genre d’histoire dont s’inspirent les personnes pratiquant la monogamie en série, à tort. Tout le monde ne peut ou ne souhaite pas évoluer de cette manière-là.

Autres possibilités, moins agréables peut-être et la liste est forcément incomplète, je le précise :

- Votre ego a fait le choix de fermer la porte à l’amour terrestre. Votre âme ne l’entend pas ainsi mais ne souhaite pas de confrontation. Elle a encore besoin de votre ego pour les existences à venir.

Ce cas de figure est loin d’être le pire. Après une série de déconvenues destinées à faire ressortir le choix initial de votre ego, c’est votre âme qui vous imposera le sien, en la personne d’un individu qui vous fera oublier toutes vos désillusions passées. Et tandis que vos blessures cicatriseront, votre ego s’ouvrira doucement à l’idée de réexpérimenter, dans une prochaine existence, la monogamie en série. Avant le modèle qui vous convient vraiment.

- Votre âme est suffisamment proche de la Source pour que vous n’ayez pas besoin d’apprendre au travers vos relations sentimentales. Pour autant, la porte est restée ouverte car vous n’êtes pas encore parvenu à vous défaire du besoin de mener une vie sentimentale passionnelle.

La monogamie simple dans un tel cas de figure peut apparaître comme une punition. Devant, derrière, ou que vous regardiez, vous savez que vous n’aimerez personne comme vous aimerez votre autre. Et cet autre est votre exact opposé. Pas un être complémentaire, non, juste votre exact opposé, le genre de personnes à qui vous ne devriez rien avoir à dire en temps normal. Vous dîtes blanc, il ou elle dit noir et aucun de vous n’est capable de composer avec une quelconque nuance de gris.

La bonne nouvelle ici est que la puissance spirituelle de l’âme prend le pas sur l’ego, de diverses manières d’une personne à l’autre. Arrivera un moment où vous serez en mesure de vous entendre.

- Le cas de loin le moins répandu, vous connaissez et assumez vos besoin affectifs, sexuels, intellectuels et spirituels. Le seul cas de figure oserai-je dire où l’on peut effectivement rencontrer la vraie bonne personne. 

Que dire ici, la relation est forcément bien vécue.

D’une manière générale la monogamie, simple ou en série, n’est pas le modèle qui convient à tout le monde. Au-delà des conventions, il est important de pouvoir reconnaître et accepter le modèle qui nous convient, quand bien même je ne l’aurais pas évoqué dans cet article ou dans le précédent.

Ce qui importe c’est celui dans lequel vous-mêmes savez vous retrouver.

Bonne journée à tous ;)  

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les choses de la vie… Bref.

    Bonjour à tous, Elédahiel, c’était quoi cet affreux rêve ? « Il ne t&rsqu…
  • L’insouciance

    Bonjour à tous, « Rien de tel qu’un agréable moment pour se sentir comme …
  • La dévotion

    Bonjour à tous, « Tu es en train d’apprendre ce qu’est la dévotion,…
Charger d'autres écrits dans Amour physique

6 Commentaires

  1. heleneveil

    6 juillet, 2018 à 23:57

    Bonsoir Crystalia
    Encore merci pour toutes ces pistes de réflexion…
    C’est un travail considérable que tu as abbatu à travers de blog.
    Je suis scotchée ☺️

    • crystallia

      7 juillet, 2018 à 16:14

      Merci à toi.

      Bise ;)

  2. crystallia

    29 avril, 2015 à 20:13

    Bonjour,

    La monogamie simple c’est quand tu n’aimes sincèrement qu’une seule personne. Même s’il y a 17 000 autres dans ta vie.

    Ou que tu restes avec une seule personne.

    La monogamie en série c’est quand tu aimes une personne après l’autre. Pas simultanément.

    Merci à vous.

    Bonne journée.

  3. Lilianah

    29 avril, 2015 à 18:22

    j’aurais une question à te poser ***

  4. Lilianah

    29 avril, 2015 à 18:17

    Coucou ^^

    Dis-moi, j’aurais une à te poser… qu’elle est la différence entre une monogamie simple et une monogamie en série ? et puis, qu’est-ce réellement de la monogamie simple ?

    Mise à part à, très bel article ma belle :) !

  5. Fleur

    27 avril, 2015 à 8:57

    Bonjour Sylvie,

    merci pour ce très bel article.
    j’ai du mal à faire la distinction entre entente « intellectuelle » et spirituelle, mais bon c’est dû à mon niveau je pense !
    quoique je commence à saisir là … ce n’est pas du tout pareil en fait !

    Tes photos sont vraiment magnifiques !

    encore merci pour tout !

Consulter aussi

Demain

    Demain n’est que la vague promesse d’un bonheur que nous construisons aujo…