Accueil Spiritualité Changer le monde

Changer le monde

13

Changer le monde  15072601244817181813469937

Bonjour à tous,

« Beaucoup de personnes après s’être ouvertes à la spiritualité choisissent d’orienter leur carrière vers un métier qui leur permettra de mettre en avant ce que leur éveil leur a apporté. »

Oui, je sais bien Sammael.

« C’est souvent ce qui arrive quand après une vie matérielle dense, durant laquelle vous avez pu faire nombre d’expériences, vous comprenez que vous aspirez à autre chose. »

J’ai cru comprendre oui.

« En général, il vous semble logique de vous ouvrir autrement sur le plan professionnel et vous avez envie de vous détacher de l’aspect mercantile du travail. »

J’ai vu ça.

« Alors, tu sais ce que tu comptes acheter pendant les vacances ? »

Je voudrais de nouveaux sacs, des chaussures et notamment une nouvelle paire de baskets ainsi que des vêtements.

« Et si tu ne trouves pas tout ce que tu souhaites ? »

Je garde mon argent !

« Et si au contraire tu trouves ce que tu souhaites ? »

Tant mieux !

« Dans les deux cas tant mieux ? »

Oui ! Je ne suis pas intéressée que par le shopping.

« Nous le savons bien. Nous savons que tu prendras ton appareil photo et que tu goûteras plein de nouveaux plats, que tu discuteras avec de nouvelles personnes… »

Voilà, j’y vais pour profiter, voir, entendre, goûter, tout ça !

« Souvent les gens qui s’ouvrent à la spiritualité aspirent à du naturel, de l’authentique comme vous dites. Ils veulent s’éloigner du commercial. »

Je sais. D’une part, j’ai dix ans de cheminement conscient derrière moi. D’autre part, je vois enfin un paysage différent du désert là devant. Moi je suis toute excitée, j’ai envie de l’explorer ! Je sais faire la part des choses. Je n’ai ni l’intention de me ruiner ni celle de m’enivrer.

« Tout cela nous le savons.  C’est aussi pour cela que tu sembles jeune et vieille à la fois. Tu es rendue au point où passer une semaine au vert à méditer ou une semaine à courir pendant des vacances trépidantes te semblent deux options aussi intéressantes l’une que l’autre.

Dans l’un des cas toutefois, tu te reposeras mieux que dans l’autre. »

Justement, j’ai posé mes congés en fonction. C’est fini de tomber stupidement malade en rentrant de vacances. J’ai déjà donné.

« Comme les insolations ? »

C’est écran total mon meilleur ami maintenant.

« Qu’il le reste. »

Ne t’inquiète pas.

« Souvent quand vous vous êtes ouvert à la spiritualité après une vie matérielle dense, vous avez plus ou moins envie de changer le monde. Certains parmi vous voient même des urgences à le faire. »

Ces gens-là n’ont pas traversé le désert, c’est pour ça. Il n’y a pas d’urgence, c’est une illusion. Dans le désert on n’a plus qu’une seule chose. Énormément de temps. Et pas pour faire quoi que ce soit, juste du temps.

Il n’y a pas d’urgence, il n’y en a jamais eu. Il faut accepter l’idée que tout le monde ne peut pas s’éveiller en même temps que nous ou au même rythme que nous. On peut proposer, jamais obliger. Et cela a de l’importance.

On ne peut apporter aucun changement positif par la force et ceux qui ne sont pas prêts à s’ouvrir ne le feront pas parce que nous sommes là avec ou à côté d’eux.

Personne ne peut changer le monde tout seul. Et pour fédérer, il faut accepter l’idée que les autres vont au rythme qui leur convient. Comme nous allons au rythme qui nous convient.

Voilà pourquoi il ne peut pas y avoir d’urgence.

« Certains sont dégoûtés par ce monde qui les entoure. »

Parce qu’ils ne se sentent pas des êtres doués de puissance spirituelle. Ils ne sont pas sur la voie de leur propre paix.

Moi non plus je ne vais pas changer le monde. Ce n’est pas grave, je l’accepte. Cela ne m’empêche pas de continuer d’écrire.

« Tu comptes acheter une de ces pochettes, Gigi New York ? »

Je les adore, j’en veux une parme !

« Ta vraie couleur préférée. Pourquoi pas. Mais si ce jour-là l’enfant en toi prends le dessus, tu achèteras le modèle bleu ou le modèle blanc. Tu verras bien. »

De toute façon je serai contente !

« Petite Sylvie. Tu es plus sage qu’il n’y parait au premier abord. Prends le modèle parme. Si tu le trouves. Tu l’utiliseras pour ranger ton prochain IPAD. »

J’ai juste prêté le mien à mon frère.

« Nous le savons. Tu es une femme courageuse Sylvie. Tu aurais pu te contenter de trouver quelqu’un. Tu aurais eu ta maison. Et tu aurais continué de partir en vacances. Mais toi tu veux changer de vie en reprenant tout et tu veux te faire plaisir d’abord.

C’est bien. Sache que tout le monde cherchera à te décourager. »

Ce ne sera pas la première fois. Je te rappelle que j’étais censée arrêter d’écrire il y a longtemps déjà.  D’ailleurs je suis la folle qui met sur le même pied les anges et les démons. Je ne cherche plus l’approbation. Je veux juste faire ce qui me plait.

Même dans ma famille certains sont jaloux de me voir faire des voyages. Au lieu d’être content de me voir profiter. Moi je regarde les autres vivre leur vie sans être jalouse.

« Attends que ton projet aboutisse et que tu commences à gagner de l’argent. »

On n’y est pas encore. Je préfère ne pas me projeter aussi loin. Ça me fait un peu peur quand même tu vois.

« Le contraire serait étonnant. Passe une belle journée. Et n’hésite pas à te renseigner le plus possible sur la création d’entreprise et sur la réalisation d’une étude de marché. »

Merci pour tes encouragements Sammael.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

13 Commentaires

  1. crystallia

    31 juillet, 2015 à 2:18

    Bonsoir,

    Je pense de plus en plus que si on a besoin de temps, c’est surtout parce qu’on a des tas de choses à comprendre, sur soi, sur le monde…

    Il faut se laisser le temps.

    Bise à vous ;)

  2. Émilie

    29 juillet, 2015 à 23:29

    Bonsoir Sylvie,
    Je me souviens qu’il y a quelques années j’avais demandé ce qu’il fallait pour que le monde devienne meilleur. .. En fait je me posais la question à moi même et la réponse était tombée très laconique : il faut être tous Un. Autant dire que ce n’est pas demain la veille! Ton commentaire donne bien l’impulsion des idées qui rassemblent.

  3. Marianne

    29 juillet, 2015 à 20:42

    Bonsoir Sylvie,

    c’est formidable que tu ai décider du chemin que tu souhaite entreprendre professionnellement.Je te souhaite de réussir a mettre en œuvre ton projet.
    Pour ma part j’ai toujours travailler dans le médical et le social, la j’ai l’impression de m’essouffler, je cherche aussi une nouvelle voie qui pourrait me permettre de faire quelque chose qui aujourd’hui me correspondrait plus.Mais cela prend du temps ;) .
    Courage à toi.
    Biz

Consulter aussi

Entre deux rêves

  Dans un demi-sommeil j’écoute les bruits sourds des fantômes qui m’observent…