Accueil Spiritualité Le chant des cigales

Le chant des cigales

4

Le chant des cigales 15080904325917181813494894

Bonjour à tous,

Pour la première fois de ma vie je prépare correctement mes vacances. Ça fait drôle. 

« Tout est drôle, comme tu dis, la première fois. Un peu comme la tomate séchée passée au four. »

Elémiah, il n’y a qu’en forgeant que l’on devient forgeron. Maintenant que je connais le goût de la tomate séchée chaude, je sais que je ne suis pas prête de réitérer l’expérience.

« Les personnes qui voyagent avec toi sont surprises de te découvrir si organisée. »

C’est le rodage, à chaque voyage j’apprends davantage. 

« Et que dire de toutes celles qui sont tombées des nues en te voyant sortir une veste imperméable de ton sac l’autre dimanche sur le catamaran ? »

Ainsi que je l’ai expliqué à celle qui s’étonnait que je prévois tant de choses justement, je préfère trop que pas assez.

« Au point d’avoir déjà prévu de quoi t’occuper durant la plus longue journée de ton périple entre Montréal et New York. »

Je vois déjà certains rigoler, se disant que décidément je pense à tout. Mais j’attends ces mêmes personnes après plusieurs heures, quand elles commenceront à s’ennuyer.

Déjà lors de la réunion certains semblaient trouver longue la durée du trajet prévu ce jour-là. La même qu’un Paris-Fort de France en avion. Ce n’est pas la mer à boire.

Je sais que cette journée se passera bien pour moi. D’autant que les voyages en voiture ou bus sont mes préférés. C’est le train que j’aime le moins.  

« Donc l’Ipad et le chargeur portable sont déjà prêts. »

Si quelqu’un ose rire devant mon chargeur je lui demanderai s’il a bien songé à prendre un adaptateur car les prises européennes, c’est fini.

« Il t’empruntera le tien. »

Lol.

« Tu as même pensé aux petits chaussons de voyage. »

Justement, il n’y en avait pas à la pharmacie ce matin. Mais maman m’a dit qu’elle en avait de sa croisière de l’an dernier. Des neufs.

« Tu as trouvé TOUS les équivalents en format voyage de tes produits de beauté. »

C’est de cela dont je suis la plus fière, tu as vu la taille de ma trousse ?

« Pourquoi t’être donné ce mal ? »

A cause de la politique de radin d’Air Canada. Cette histoire de format de valise ridicule fait que je ne vais pas pouvoir utiliser ma belle valise toute neuve. Elle est trop grande.

Je ne parle même pas du fait qu’il faut acheter la nourriture à bord. Et du fait que le bagage en soute est payant. Enfin, moi je ne paierai pas mais c’est grâce à la générosité des organisateurs du voyage.

Et encore on nous dit qu’on a de la chance, que sur les compagnies nord-américaines il est courant que toutes les prestations à bord soient payantes.

« Tu le savais. »

Franchement j’avais oublié. 

« Tu ne vas pas pouvoir passer cinq heures sans manger. Surtout vu l’heure à laquelle vous décollez. »

J’ai prévu ça aussi !

« Tu as pratiquement tout prévu. Comme le bagage supplémentaire que tu es prête à payer le cas échéant pour le mettre en soute au retour. »

J’hésite encore à ce sujet… Un sac ou une petite valise…

« Le fait est que tu as acheté un jeu de trois nouvelles valises. »

Cette fois-ci aucune compagnie ne pourra les abîmer. Elles sont d’une autre qualité que les précédentes.

« Après la période de rodage, la mise en pratique des leçons retenues. »

Exactement.

« Il y a la première fois et il y a les autres. »

Tout à fait.

« Même la trousse à pharmacie est prête. »

Évidemment. 

« Le châle pour l’avion, la veste pour les soirées potentiellement plus fraîches qu’en Martinique. »

Le meilleur conseil qu’on m’ait jamais donné en voyage est, où que tu ailles amène quelque chose de chaud. Je n’ai jamais regretté de l’avoir suivi.

« Tu as même songé à prendre rendez-vous chez l’esthéticienne avant la reprise du travail. »

Et j’irai chez le coiffeur ensuite, c’est tout à côté.

« Même le budget retour de vacances est prévu. »

Eh oui, jouer les cigales c’est bien mais je n’ai pas les moyens de chanter tout l’été de manière totalement insouciante.

« Tu te souviens du chant des cigales, dans le parc à côté de la maison ? »

Si je me souviens ? J’ADORE le chant des cigales. Elles vont de pair avec ce ciel d’un bleu soutenu que je n’ai vu que dans le sud de la France jusqu’à maintenant. Un bleu presque dur, sans le moindre nuage et un soleil de plomb.

Je n’ai jamais vu d’été pourri à Marseille. Le soleil l’emporte toujours. Et l’été dure longtemps. Les enfants reprennent l’école en tenue estivale.

Je me souviens que nous, on s’habillait avec des vêtements d’automne à cette période.

« Tu mets souvent en avant ton côté cigale justement. Mais tu as un côté fourmi bien marqué également. »

Il faut les deux. Il faut trouver un équilibre entre les deux. C’est ce que tu voulais me rappeler ? J’ai préféré préparer pour limiter au maximum les problèmes de dernière minute.  Mais dans ma tête l’idée demeure de profiter le plus possible.

« Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaiterais effectuer un voyage similaire au tien ? »

Je lui dirais de voyager en pantalon. Pas en robe, jupe, shorts ou bermuda. Un vrai pantalon ou mieux, un jeans.  Autre chose, homme ou femme, des lingettes démaquillantes après un vol long courrier servent aussi bien à se rafraichir le visage que les aisselles. Oui je suis sérieuse.

Mais le meilleur conseil que je puisse vous donner, emportez des boules quiès. On n’imagine pas combien la promiscuité peut vite se révéler gênante.   

Je me souviens notamment de ce voisin qui ronflait…

Avec le recul ce genre d’anecdotes fait sourire mais laissez-moi vous dire que sur le moment, la fatigue aidant, on est bien énervé !

  »Tu as des tas de souvenirs de voyage n’est-ce pas ? De toutes sortes. »

Oui en effet.

« Tu te souviens de la fois où, petite fille, tu as renversé la canette de jus de tomate ? »

Oh oui !

« Ou de la fois nettement plus récente où tu as dû courir pour attraper le train ? Tu avais ainsi aggravé un léger mal de gorge et tu as dû consulter un médecin quelques jours après. » 

Je me souviens aussi, oui.

« Tu te souviens du temps des écrans géants dans les avions ? »

Oui ! On ne voyait rien !

« L’enfant que tu étais était bien trop petite. Puis il y a eu les écrans individuels. »

C’est nettement mieux. Quand ça fonctionne.

« Qui eût cru qu’en classe affaire l’écran puisse être hors service ? »

Pas moi, tu parles d’une surprise !

« Comme quoi, l’imprévu peut s’inviter n’importe quand. Mais ce jour-là tu as pu discuter avec la personne qui était assise à côté de toi. A toute chose malheur est bon. »

Il faut savoir retourner une situation, oui.

« Tout à fait. Il faut savoir retourner une situation petite Sylvie. C’est surtout cela qu’il faut retenir des aléas de la vie. C’est bien de prévoir de quoi être à l’aise. Tu as eu raison de faire tant de préparatifs.

Mais il est bon aussi de te souvenir que ce qui doit arriver arrive toujours. Alors, souviens-toi du chant des cigales et du ciel d’un bleu soutenu.

Les aléas peuvent amener à découvrir des petites routes intéressantes aussi. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)  

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres articles liés
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
  • Cette semaine

    Bonjour à tous, Nous avons eu une grande peur cette semaine. Miss Adorable a avalé le dard…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. crystallia

    10 août, 2015 à 1:18

    Bonjour,

    Ah bon, même les écouteurs…

    Heureusement j’en ai.

    Et j’ai bien hâte de voir ce qu’il y a de beau dans le ciel américain.

    Et de me laisser surprendre par certains aléas !

    Merci à tous.

    Bise ;)

  2. alexandre

    9 août, 2015 à 11:16

    Bonjour Sylvie,
    Je suis tout a fait d’accord avec elemiah les aleas de la vie peuvent nous faire emprunter des petites routes tres interessantes. Actuellement mes objectifs de l annee n ont pu etre realises mais en contrepartie j ai pu recevoir un enseignement spirituel et un meilleur sens de l organisation . Je te souhaite d agreables vacances bisous

  3. Marianne

    9 août, 2015 à 10:35

    Hello, pense aussi aux écouteurs pour regarder les films dans l’avion,ils sont souvent payant eux aussi, j’en ai fait l’expérience pour mon voyage au canada…
    Et surtout profites bien ;) .
    Biz

  4. Émilie

    9 août, 2015 à 10:24

    Bonjour Sylvie,
    Organisation pour anticiper, improvisation pour s’adapter et inspiration pour aller vers le meilleur ou couper la poire en deux et voir le meilleur quand certains compromis sont nécessaires. Une fourmis qui chanterait comme une cigale en travaillant comme un forçat? Quand je reviens de vacances dans le midi, je ramène toujours du miel de lavande de nos amies les abeilles, du miel vendu sur le marché par un vieux monsieur très souriant. Dans le ciel de Provence il y a aussi des étoiles filantes qui se mêlent aux avions dans la nuit. Qui sait ce qu’il y a de « nice » dans le ciel des États Unis?

Consulter aussi

Les autres yeux

Bonjour à tous, Mes autres yeux changent de couleur Elédahiel. « Oui, tu imagin…