Accueil Spiritualité Prendre sa vie en main

Prendre sa vie en main

21

Prendre sa vie en main 15082007441817181813521992

Bonjour à tous,

« Tu es toujours aussi fatiguée. », me dit Astaroth.

Pourquoi me le faire remarquer à ce point ?

« Pour ton propre bien. »

Si je sens que je ne parviens pas à récupérer facilement, j’irai voir un médecin. Ce doit être le gluten…

« Tu avais mal à la tête et à la cheville avant de partir en vacances. »

Oui mais, comme je n’ai pas vu d’autres symptômes je ne me suis pas inquiétée. Il y a un problème ?

« Tu es fatiguée. Comme il s’agit d’une fatigue physique tu la sens. Et tu sais que si tu ne récupères pas, ton médecin te prescrira des vitamines.

Tu étais déjà fatiguée avant de partir mais il ne s’agissait pas que d’une fatigue physique. Quelque chose ne va pas, tu t’en es rendu compte mais tu ne sais pas quoi.

Tu as fait ce que vous appelez un burn-out. Après t’être battue des mois durant pour garder la tête hors de l’eau dans ton précédent travail, voilà que tu craques quand les choses sont censées aller mieux.

Aujourd’hui c’est ton corps qui te lâche, à sa manière. Ce n’est pas la peine d’avoir peur, physiquement tu te remettras.

Tu es capable d’écrire seule mais tu ne le fais plus que rarement. Pourquoi ? Ne me réponds pas, je connais la réponse mieux que toi, petite fille.

Tu dépenses trop d’énergies, de la mauvaise manière, pour maintenir ton taux vibratoire élevé alors que les énergies qui t’entourent ne te permettent pas de te nourrir de la façon qui te convient.

Tu ne comprends pas ce qui a pu se passer ? Je vais t’expliquer. Ou plutôt non, je suis venu te dire une seule chose, achète le rouge à lèvres rouge. Il te va bien. »

C’est ce qui va m’aider à trouver les énergies dont j’ai besoin ?

« Ce qui va t’aider, c’est de porter le rouge à lèvre rouge avec la robe noire. Un soir par exemple. Ou encore, de continuer à profiter de la vie à ta jolie manière.

Tu vois, ce qui va t’aider, c’est de t’occuper de toi-même. D’abord. Nous savons que parmi tes proches, certains te sollicitent pour les soutenir parce qu’ils sont mal et ne veulent pas voir comment aller mieux. Tu ne peux rien y faire.

Ce qui va t’aider, c’est de l’accepter. On ne peut aider que ceux qui acceptent de recevoir de l’aide.

Ce qui va t’aider, c’est de penser à ce que tu vas porter avec ton nouveau sac beige. Et de voir si tu peux retourner en Guadeloupe au mois de novembre.

Ce qui va t’aider, c’est de te rappeler que c’est seule que tu as payé tes vacances, ton appareil photo et ta tablette.

Ce qui va t’aider c’est de te souvenir que tu es consciente des choix de vie que tu as fait et que tu es capable de les assumer.

Ce qui va t’aider, c’est de continuer à regarder devant toi. Peu importe ceux qui, sur le côté se voient passer tandis qu’ils te regardent.

Ce qui va t’aider, c’est de prendre conscience que chacun construit sa propre vie. Tu ne peux que tendre une main à l’occasion. Pas laisser quiconque t’arracher le bras.

Ce qui va t’aider, c’est de te battre pour faire naitre ton projet d’entreprise et d’économiser dès à présent pour ton séjour en Italie l’an prochain. Tu as envie d’y aller n’est-ce pas ? »

On m’a soumis l’idée, ce serait l’occasion de passer de bons moments, de découvrir de nouvelles choses et de prendre plein de photos également. J’y pense. Je ne suis pas sure que la formule retenue soit ce qui me convienne par contre. 

« Les choses peuvent évoluer, l’ancrage se modifie quand vous devenez des créateurs. Quand vous mettez les choses en place dans votre vie. Tu te sens mieux à mesure que tu écris de nouveaux articles n’est-ce pas ? »

Oui.

« Sais-tu pourquoi ? »

Parce que vos énergies sont toujours parfaites.

« Elles ne sont pas viciées, comme celles qui vous entourent bien souvent. Il convient de relativiser ceci dit. Celles qui vous entourent sont surtout mêlées de toutes sortes d ‘émotions que vous refusez au lieu de les gérer. Vous laissez de côté ce qui vous contrarie, mais le côté se trouve juste à proximité de vous justement, rien ne se perd.

Nos énergies te semblent parfaites, elles ne se modifient jamais voilà pourquoi. »

Oui mais rien ne vous atteint !

« Ce qui est normal. Rien ne devrait t’atteindre non plus. Ce serait le cas si tu savais accepter ce qui est. Ainsi tu distinguerais mieux ce qui te convient de ce que tu peux rendre à l’univers, sans le renier.

Nous en revenons à la question du discernement. Nul enseignement spirituel n’est valable sans revenir encore et encore sur ce point crucial. Discernement, petite fille.

Et rien ne t’atteindra plus. 

Tu as déjà gagné en confiance, en assurance, tu dois progresser dans cette voie et loin de craindre les échecs tu réaliseras la richesse de l’enseignement que tu tires de ta propre vie. 

Ce n’est jamais en se lamentant que les opportunités apparaissent. C’est en étant à l’écoute, en profitant de la vie, en montrant à l’univers que tu es disposée à accueillir que tu recevras ce dont tu as besoin.

Tu veux aller à Venise ? Vas-y, travaille pour cela. Fais ce qu’il faut. Comme tu as fait ce qu’il fallait pour New York.

Tu dois déployer ta volonté avec assurance dans la direction qui t’intéresse parce que tu sais que c’est la bonne. Tu dois garder en tête que tu n’es pas là pour gérer les problèmes des autres.

Tu dois perdre ce besoin de cacher ta propre lumière pour ne pas que les autres t’envient.

Sois toi-même. Tu as la chance d’être une personne créative, c’est un atout pour réussir ta vie, sers-t’en. Comme tu t’es servie des tes capacités spirituelles pour gagner de l’argent.

Nous t’avons encouragée pour cette seule raison, pour que tu gagnes en assurance et que tu prennes conscience que tu as le droit de te réaliser en étant toi-même.

Pense, comment me faire plaisir et atteindre mes propres objectifs de vie ? Regarde dans cette direction-là et déploie ta volonté en conséquence.

Le discernement te permettra d’avancer de la manière qui te convient. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

21 Commentaires

  1. Cel

    15 décembre, 2016 à 13:45

    Bonjour,

    Je cherchais un article ou quelque chose au sujet des difficultés d’ancrage et comment y faire face, et je suis retombée sur celui ci.

    Un an et demi après, il me parle toujours autant. Je vis un burn out depuis déjà 2 mois d’arrêt maladie. Mon hypersensibilité aux énergies a encore grandi (je ne pensais même pas ça possible).

    Pire, je relis mes propres commentaires, et je me rends compte que j’en suis à peu près au même point. Sauf que cette fois ci j’ai décidé d’entendre le message et de quitter mon travail, sans savoir ce que je vais faire après. Je cherche à prendre soin de moi en faisant des choses qui me font du bien. Par contre, je sèche toujours sur la définition de mes propres objectifs de vie.

    Cette phrase m’interpelle :
    « l’ancrage se modifie quand vous devenez des créateurs »
    Je sens en effet mon ancrage se modifier, et cette modification me déstabilise sans que j’arrive depuis plusieurs jours à retrouver un équilibre. Résultat, crise de santé encore plus forte. Dur à gérer.

    Plus je relis tes articles, et plus je comprends des choses dedans, avec le temps. Tes écrits sont vraiment puissants Sylvie. Merci du partage.

    Bises

  2. Miss X

    7 octobre, 2016 à 12:09

    Je ne crois plus à ça, j’y crois juste parce que c’est beau.
    Je ne crois pas qu’il y ai de justice et que tout est parfait, je crois que les erreurs de certains retombent sur les autres,
    Je crois que il y a des personnes fragiles et qui n’arrivent pas à se sortir de quelque chose tout bonnement parce qu’il n’ont pas réussi.
    Je sais pas comment expliquer, alors je paraphrase.
    Si tout était réellement ce que tu disais, je serais pas là où je suis, et j’aurai dû déjà savoir assurer le coup, à 18 ans, ou à 19. Et j’ai pas pu, j’ai pas sût.

    Si tout était parfait, sauf qu’en réalité, c’est pas le cas.
    La théorie, oui.

    Bonne journée.

  3. Miss X

    7 octobre, 2016 à 10:36

    Salut,

    Je veux bien, alors à ce qui paraît, je manque de discernement.
    Astaroth à communiqué un très bel article, dans la pratique, c’est difficile.

    J’avais 18 ans, et je n’ai pas sû faire preuve de la ressource de discernement nécessaire, je suis désolée.
    Tout ce que tu dis dans ton blog, est très bien, mais en pratique, pardon.

    J’aurai aimé réussir, moi aussi, vois-tu…
    Alors, oui, j’ai suivi les inspirations, mais parce que moralement je voulais être cohérente, je n’ai pas accepté du travail, alors que ça m’aurait tout bonnement fait gagné de l’argent.
    Alors, en quoi je manque de discernement encore? Aucun, je crois.
    Maintenant, Je veux bien entendre qu’a 18 ans, je n’ai pas cherché au bon endroit, et que je n’ai pas été bien conseillée,

    J’aimerai avoir au moins une entité ou qui que ce soit qui ait le culot de venir réfuter mes choix.

    J’aime beaucoup tout ce que tu écris, c’est beau, c’est moral, droit. En pratique, dans la réalité, j’avais 18 ans, et je me suis foirée pour tout un tas de raison.

    Alors, avec justice, je regarde en arrière, et je me demande réellement, ou est-ce qu’elle était à cet âge là.
    Moi aussi j’aurai voulu ne pas avoir connu les écueils que j’ai connu, alors pardonnez-moi.

    Et bien sûr, personne pour y répondre, au fond.

    Je vais m’appeler Job, ça sera mon nom biblique.
    Pour ceux qui ne saisissent pas la référence, le Livre de Job est très joli à lire.

    Merci, et bonne suite de journée.

  4. crystallia

    30 août, 2015 à 11:30

    Coucou,

    En effet je la trouve très jolie et très vraie.

    Bise ;)

  5. Witchlight Dreams

    30 août, 2015 à 8:01

    Coucou,

    Merci… Tu as raison, j’ai perdu tous mes repères et ce n’est pas facile.

    J’ai pensé à toi en lisant cette citation, je me suis dit qu’elle te parlerait :
    https://moonathluniversdesmots.wordpress.com/2015/08/18/pour-rencontrer-lesperance/

    Bise

  6. crystallia

    28 août, 2015 à 18:40

    Bonjour,

    Le fait que tu aies déménagé très loin de chez toi doit jouer.

    Quand adolescente j’ai quitté la région parisienne pour la Martinique, je peux t’assurer que je l’ai mal vécu.

    Il faut se donner le temps, on a tendance à combattre notre sensibilité, c’est un tort.

    Prends soin de toi.

    Bonne journée.

  7. Witchlight Dreams

    28 août, 2015 à 15:59

    Coucou,

    Cet article me parle énormément aussi.

    « Tu as fait ce que vous appelez un burn-out. Après t’être battue des mois durant pour garder la tête hors de l’eau dans ton précédent travail, voilà que tu craques quand les choses sont censées aller mieux. »
    Lire ça a fait un tilt dans ma tête… Mon corps me lâche aussi, mes nerfs surtout, je suis épuisée et super mal, à un point jamais atteint, alors que la situation qui m’entoure ne l’explique pas. Cela m’a fait me rappeler que ça fait à peine quelques mois que je sors d’une période très éprouvante, où le boulot était une forme d’agonie, et où mon estime de moi, ma foi en la vie en ont pris un gros coup…à cause de mon patron précédent. Pourtant ça fait déjà quelques temps, mais on dirait que le boomerang revient…
    Je compatis. C’est dur de se rappeler des conséquences que cela a sur soi, alors qu’on a envie d’avancer et de passer à autre chose…

    Et puis ce passage …
    « Tu dépenses trop d’énergies, de la mauvaise manière, pour maintenir ton taux vibratoire élevé alors que les énergies qui t’entourent ne te permettent pas de te nourrir de la façon qui te convient. »
    J’ai l’impression de vivre la même chose, mais même pas pour maintenir un taux élevé, parce que je suis tellement épuisée et incapable de me ressourcer qu’il est déjà au ras des pâquerettes. Mais je sens que les énergies de mon nouveau travail ne me conviennent pas. Mon nouveau patron est colérique, a des énergies très denses, et cela m’épuise littéralement de supporter la purée que cela crée dans les locaux…

    J’ai l’impression de ne jamais avoir été aussi sensible aux émotions émises par les autres. Cela m’agresse en permanence. Je n’arrive absolument pas à gérer cette sensibilité. Elle ricoche à travers moi de manière disproportionnée et on dirait un éléphant dans un magasin de porcelaine… cela fait de gros dégâts autour de moi et à moi meme… Et je me pardonne encore moins de blesser mes proches à cause de ça… C’est horrible. Je me sens vraiment prisonnière de cette hypersensibilité aux énergies, aux émotions, qui rendent mon quotidien invivable.
    Parfois j’aimerais avoir un Lauviah pour calmer le jeu, filtrer et m’aider à diriger les choses.
    Parce que je n’ai pas le moindre outil pour faire face, et je me sens ballotée méchamment sans aucune prise…

    Bise,

  8. Bluebird

    26 août, 2015 à 14:24

    Bonjour Sylvie ! Bon retour à toi…

    C’est drole : j’ai lu ce post après avoir pris conscience des manifestations physiologiques, émotionnelles et hormonales du burn out. J’ai découvert que j’avais probablement vécu ça moi aussi, sans le savoir, suite à une très longue période de stress chronique.

    Est-ce que la Nuit de l’âme ne présenterait pas des symptomes physiologiques un peu similaire ? Comme un « burn out » sur le plan spirituel (qui pourrait dans certains cas se doubler d’un « burn out » classique sur le plan professionnel) ?

    Je vois les parallèles suivants :
    - avec la nuit de l’ame comme avec un brun out, on finit par épuiser ses réserves d’énergie parce qu’on ne peut plus se ressourcer.
    - Et la crise est finalement salutaire. Elle nous pousse à découvrir un nouvel équilibre et une nouvelle relation au monde et à nous-même…
    - on se sent souvent terriblement seul.e et incompris.e, parce que tout se passe à l’intérieur, et que c’est un vécu subjectif de la situation.

    Cela expliquerait qu’il faut pas mal de temps pour s’en remettre et retrouver un équilibre énergétique ?
    Et aussi que cela passe notamment par une alimentation adaptée pour rebooster certains niveaux hormonaux ? :) )

    Bon. De mon coté, j’ai retenu la leçon. Et je vais prendre soin des objectifs qui me donnent envies et de ce qui me fait plaisir ! Merci Astaroth, merci Sylvie ;-)

    Lara

    • crystallia

      27 août, 2015 à 1:54

      Coucou,

      Je vais tâcher de retenir la leçon aussi, je peux te dire !

      Bise ;)

  9. alexandre

    22 août, 2015 à 20:48

    Quatre ou cinq ans desole pour l oubli

  10. alexandre

    22 août, 2015 à 20:46

    Bonjour sylvie,
    Je pense astaroth etant mon ancien guide a raison. Je sais que ce qu’il dit n est pas facile a entendre mais comment le disait mon maitre jules louis (on ne peut aider que celui qui est dispose a etre aide)je dois t avouer que cela me paraissait aussi une lecon rude il y a quatre ou cinq et plus d une fois mon maitre m a dit :si tu ne veux pas faire d efforts je ne peux t aider la porte est la! heureusement je suivais pratiquement toujours ces conseils sauf une ou je suis alle dans le mur car je ne l avais pas ecoute. Eh oui je ne suis pas parfait lol:-) mais si le remede est rude c est pour te faire avancer. Il me disait aussi que dans l ombre on obéit ou on est brise, je mesure a quel point il avait raison. Stp suis les conseils de ton guide et tu verras tout ira mieux. Je te souhaite un bon retablissement bisous

Consulter aussi

Sois tranquille

  « Sois tranquille ma belle Sylvie, le ciel par moments se pare de couleurs ét…