Accueil Spiritualité Reconversion

Reconversion

20

Reconversion 15082211481717181813526269

Bonjour à tous,

« Alors ma douce Sylvie, tu as pris ta décision, tu veux te reconvertir. », me dit Elémiah.

Oui. Mais je crois qu’il va falloir préparer le terrain.

« Tu as creusé ton projet d’entreprise ? »

Oui, l’idée mérite largement d’être améliorée pour être réalisable. Je risque de me heurter à un problème de rentabilité en raison des coûts à engager. Ce projet-là est donc en stand-by.

« Tu ne sembles pas trop triste. »

Parce que j’ai compris que l’idée de fond demeure, je souhaite me reconvertir dans une activité dans laquelle je me retrouve totalement.

« Toujours pas envie de changer le monde ? »

C’est le mien que je veux modifier. Et je pense que chaque étoile qui s’allume dans le ciel le change à sa manière.

« Une belle réflexion. Inspirée par ? »

Par la réalité qui s’impose à moi quand je voyage, ailleurs ou ici sans bouger de chez moi. Je sais pourquoi vous disiez qu’il peut être avantageux de faire les choses à l’envers.

« Parce que de cette manière le bilan du milieu de vie parait positif pour la majorité d’entre vous puisque vous voyez clairement non plus uniquement ce dont vous ne voulez pas, mais bien ce qu’il vous faudrait. »

Oui voilà, c’est ce dont je suis en train de me rendre compte.

« Pourtant devant toi reste un immense chantier. »

Il y a dix ans une telle situation me désespérait. Je ne trouvais même pas l’envie de saisir les outils. J’avais le sentiment d’une injuste punition.

« Certains se réveillent à 40 ans avec un tel sentiment au cœur. »

Je sais oui.

« Aujourd’hui toutefois nous te voyons enthousiaste devant ton chantier. Immense chantier. »

J’ai bien compris que ce n’est pas dans un mois que je pourrai crier victoire. J’ai appris la patience et le goût de l’effort. Et puis je suis toujours enthousiaste devant ce qui me fait envie. Ce doit être mon côté capricieux…

« Non, ton côté capricieux est ce qui nourrit ta détermination. C’est je veux donc j’aurai. Pourquoi pas.  

Dans le sens le plus courant, les gens réalisent un jour qu’ils ne supportent plus certains aspects de leur vie et c’est ce qui les pousse vers la spiritualité. Ils voient ce dont ils ne veulent plus. Et pendant longtemps ils ne peuvent voir rien d’autre.

C’est en construisant à tâtons, en éliminant ce dont ils ne veulent plus et en testant, qu’ils parviennent à ce qu’ils veulent vraiment. Et ce que tu ne sais pas c’est qu’il peut être moralement éprouvant de se voir à ce stade de sa vie personnelle passé 35 ans.

Tu as eu largement le temps de remarquer comment autour de toi tant de personnes se sont empressées de construire leur vie, de ce qui vous apparait être, la bonne manière.

Il est d’autant plus difficile ensuite de se dire, mince je me suis trompée.

Toi c’était plutôt, mince, je ne vois pas par où passer. C’est cette réflexion là qui t’a ouvert la porte de ta spiritualité. 

La majorité de tes lecteurs sont dans le cas de figure classique. A quelques exceptions notables près, lesquelles se sont maintes fois manifestées pour certaines.

Le problème est que tu ne t’es jamais trompée dans ton parcours. Mais il est difficile de te suivre pour quelqu’un qui n’a pas encore effectué une aussi profonde remise en question. C’est le principal problème que tu as rencontré. Que tu rencontres encore.

Dans quelques années, il ne devrait être qu’un souvenir. Normalement.

Une reconversion demande du travail et une bonne dose d’intuition aussi. Car la chance est un leurre. »

Je sais bien. Et il va me falloir beaucoup de travail en vérité. Je sais que j’ai hâte de voir sortir de terre le premier mur. Mais comme pour l’instant je creuse les fondations, je vais me donner le temps.

« Comment sont les crêpes au lait de coco ? »

Divinement bonnes.

« Suis ton intuition, rajoute du chocolat en poudre dans la recette. »

Ensuite quand ce sera cuit je découperai des rondelles de banane et je verserai un peu de sirop d’agave sur le tout…

« C’est bien, continue. »

Merci Elémiah. 

Bonne journée à tous ;)

PS : sur la photo la mosaïque réalisée en mémoire de John Lennon, à Central Park NYC

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

20 Commentaires

  1. crystallia

    29 août, 2015 à 20:52

    Ah, tu la recevras en cadeau.

    Bise ;)

  2. Cel

    29 août, 2015 à 16:43

    Coucou

    Oui :) on a tout le temps, et je me souviendrais toujours de ce que tu as dit « pendant la nuit de l’âme, on n’a que du temps, un temps qui semble infini » ou quelque chose comme ça. Je sens cette realité chaque jour.
    Je vais bien finir par apprendre la patience…

    Bise

  3. crystallia

    28 août, 2015 à 18:38

    Bonjour Camille,

    Merci pour tes mots.

    Tu sais, la vraie bonne nouvelle est qu’on a tout le temps pour trouver nos réponses.

    Bise ;)

  4. Witchlight Dreams

    28 août, 2015 à 16:22

    Coucou,

    Je trouve ta photo très chouette, j’aime bien les angles inclinés comme ça, j’ai tendance à en abuser.

    C’est chouette que tu es trouvé ton idée de reconversion. Je crois que c’est le plus dur pour s’épanouir professionnellement… saisir ce qui nous correspond vraiment…
    Même pas fini mes études, je cherchais la mienne… (d’idée de reconversion). Je ne me sens pas dans mon élément véritable, mais je n’ai rien d’autre pour l’instant, alors je suis obligée de continuer dans la même direction… Alors que j’ai tâtonné mille fois pour trouver ce qui ferait écho dans mon coeur…
    ça fait des années que je me demande « Dans quelle direction aller ? Qu’est ce qui me correspond vraiment et me permettrait de m’épanouir en étant moi même ? » En somme, un équivalent, de « par où passer » ? Je voudrais une route qui me permette de respecter mon hypersensibilité et mes valeurs, une route qui permette de ne pas me sentir écarteler entre les apparences et l’intérieur, entre ma profession et ma spiritualité…

    Et devant un tel chantier, je suis comme toi tu étais il y a 10 ans. « Il y a dix ans une telle situation me désespérait. Je ne trouvais même pas l’envie de saisir les outils. J’avais le sentiment d’une injuste punition. »
    Je me sens exactement comme ça, avec en plus la sensation que je suis sans outils, ou que je n’aurais même pas la force de les saisir.

    C’est sûr qu’il est difficile de te suivre, l’écart se sent de manière gigantesque. Mais c’est super de pouvoir voir que tout ton travail porte ses fruits et de te voir réussir à construire ton chemin. Quelque part ça donne aussi de l’espoir. Et ça fait plaisir pour toi, parce que tu as tant donné…

    Je serai curieuse de voir ta prochaine construction. Bonne route,

    Bise,

    Cel

  5. crystallia

    27 août, 2015 à 1:48

    Bonsoir,

    Je cours après le temps cette semaine, après le temps de qualité j’entends.

    Alors je suis contente quand je parviens à le trouver. C’est aussi ce qui motive mes envies de reconversion.

    Je pense que tout est affaire de moments, pour chacun.

    Comme l’éveil en fait.

    Merci à tous pour vos commentaires.

    Bise ;)

  6. Gui...Gui

    25 août, 2015 à 23:31

    Ce blog est un grimoire d’anectidotes(anecdotes antidotes,mdr!!)
    Propice à des reconversions intérieures comme extérieures…

  7. Carène

    25 août, 2015 à 20:25

    Bravo Gui..gui ! Très à propos la chanson tant en rapport avec la photo qu’avec les commentaires… :)

    Nous commençons tous à briller timidement d’une manière où d’une autre depuis que nous sommes engagés sur la voie du cœur. C’est pas facile quand tous les vents semblent aller dans le sens contraire mais nous nous accrochons et ce grâce à des espaces comme celui-ci qui nous font nous sentir moins seuls sur cette voie. Merci Sylvie… et bonne reconversion à tous !! lol ;)

  8. Gui...Gui

    25 août, 2015 à 19:51

    Bonsoir à tous,

    Oui pour ceux qui vivent en France,c’est le soir…

    Bien entendu en « addict actuel » du lieu mis à disposition de tout le monde par Sylvie(pourvu que çà dure!!!bien du courage à toi en ce sens),G suivi les commentaires durant la journée et je souhaites surtout rebondir et Confirmer les propos des deux derniers…Car ils sont d’une réalité qui peut appartenir à chacun.Non qui appartient à chacun d’entre nous.

    Que faire de notre réalité,de cette réalité?

    En prendre conscience ,la révéler,la partager avec toute Humilité…

    Le tout premier pas vient de Sylvie.
    Nos pas l’accompagnent désormais…Et j’espère, que suite à sa démarche de s’exprimer, elle avance plus sereinement comme nous pouvons chacun de nous le faire…au fil des articles.Lol.

    G 34 ans … Un foyer,une petite fille de cinq ans.
    Et oui une reconversion est aussi en marche.
    Je la vois malgré tout plutôt collective.Un peu comme le changement annoncé par les mayas en 2012.Il ne s’agissait pas de la fin du monde,mais d’un tournant à l’échelle des consciences.
    Non on ne va pas changer le monde,mais on va modifier la perception de nos propres vies…
    Plus besoin d’imaginer,on va la vivre…Avec nos faiblesses et nos forces.

    https://www.youtube.com/watch?v=-b7qaSxuZUg

  9. Amandine

    25 août, 2015 à 17:20

    Bonjour Sylvie et à tous et à toute,
    Sans vouloir me faire rentrer dans les types de schémas énoncés. j’avoue me sentir également pousser vers la reconversion à tout les niveaux. A présent je me sents prête et surtout j’en ai l’envie c’est chouette .
    J’ai 32 ans lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la spiritualité à travers ce blogue, j’ai commencé une très sévère remise en question :) ultra salutaire! 2 ans plus tard « miracle » je commence à m’écouter et à avoir l’envie d’aller vers ce que j’aime. Bon, je ne suis pas encore au max max mais je sents que c’est possible en tout cas :) c’est marrant parcq si je te racontais ma vie (en détaille) tu te dirais sûrement elle est marrante et timbrée à la fois celle la ^^ mais ça va c’est comme ça que j’ai pris l’habitude d’évoluer lol.
    J’espère vraiment que tu garderas la flamme en toi qui te pousse à réaliser qlqch qui te ressemble :) c’est balaise de faire ça tt seule, j’admire ! :)
    Allé, je me souhaite aussi d’entretenir la mienne avec autant de bienveillance et de patience bises !

  10. Emilie

    25 août, 2015 à 16:30

    Rebonjour Sylvie,
    J’hésitais à tenter l’expérience avec le lait de coco (ce n’est pas de la crème) car je ne sentais pas l’alliance avec l’oeuf mais il faut voir avec la farine sans doute. Pour l’instant, ce serait plutôt les confitures de pêche de jardin qui sont sur la ligne de départ. Les crèpes au confitures c’est bon aussi !

    Pour ce qui est du discernement, je dirais qu’en fait je l’expérimente à chaque fois comme la nécessité de reconnaître ce qui a pu l’obstruer passagèrement et exige de faire sauter certaines constructions émotionnelles. C’est comme si on s’apercevait tout soudain que l’on tenait un bâton de dynamite et qu’il faut s’en défaire car une mèche éteinte peut toujours se rallumer au gré des étincelles.
    C’est avant tout une reconversion intérieure qui s’opère. Je vois bien à quel point il peut être judicieux de faire les choses à l’envers pour éviter de défaire (on ne peut pas revenir sur tout)avant de faire, d’autant plus qu’avec le temps certaines portes se ferment.

Consulter aussi

Une cicatrice sur le visage

Bonjour à tous, Mon chéri adoré ! J’ai une question à te poser. « Dis-moi…