Accueil Spiritualité Diamonds are forever

Diamonds are forever

16

Diamonds are forever 15090909273017181813570747

Bonjour à tous,

Certaines personnes me disent ne pas avoir les moyens d’aller à Venise. C’est trop cher, ça ne vaut pas le coup etc…

C’est chacun qui voit. Moi non plus je n’ai pas les moyens. Je n’avais pas non plus le budget pour des vacances en Amérique du nord il y a quelques mois. 

Comme je n’ai pas les moyens de payer la bague que j’ai acheté dernièrement sur un énième coup de tête. Au fond quand je regarde mon compte en banque au jour d’aujourd’hui, je n’ai les moyens de rien. A se demander dans quel état je vais finir le mois.

Mais je sais que je vais le finir en ayant pu faire tout ce que j’avais prévu et je sais aussi que je paierai la bague et le voyage comme convenu.

Non parce que, si on regarde, on n’a jamais les moyens de faire tout ce qu’on voudrait. Pas seulement en tenant compte des situations qui impliquent de l’argent.

L’investissement requis peut être de nature différente.

Or, parfois il faut se donner les moyens d’aller chercher ce que l’on veut quitte à se démener pour rendre accessible ce que l’on veut.

Avec cinq intolérances alimentaires connus, j’ai rarement les moyens d’acheter un paquet de biscuits tout fait. Et quand il n’y a ni gluten ni maïs ni lactose ni soja ni noisettes (c’est la petite dernière), ils sont trop sucrés. 

Allais-je arrêter de manger des cookies pour autant ? Non, il faut savoir s’adapter. En plus c’est super bon avec des amandes aussi.

Souvent les gens me disent en me plaignant que je n’ai vraiment pas de chance, que ce doit être super dur, que je ne dois rien manger de bon…

Si, je mange des bonnes choses. Et même des choses qui font grossir. Mais il faut que je cuisine et au restaurant, je préfère les plats simples.

En vérité le plus dur ce n’est pas le restaurant, c’est chez les tiers. Ils sont vite perdus. Alors je leur rappelle toujours que je peux manger du riz, ça détend tout le monde. 

Eh bien pour moi, beaucoup de choses peuvent se gérer comme les intolérances alimentaires. Quand je suis rentrée de vacances, je voulais refaire ma garde-robe. Puis il y a eu la bague. Et la possibilité de Venise.

Objectivement, je ne jetterai pas l’argent par les fenêtres en rachetant quelque pantalons. Mais je viens de prendre une décision, la garde-robe va se renouveler tout doucement.

Il faut bien que je me donne les moyens de payer le reste ! En plus je ne peux pas partir en vacances sans argent de poche. Ce serait dommage. Par contre, je pense que cette fois je vais essayer d’acheter de manière bien plus rationnelle.

Peut-être que je n’ai pas besoin de ramener trois sacs à chaque fois. Surtout quand sur les 3 deux sont toujours trop chics pour aller avec n’importe quelle tenue.

C’est drôle, hier je lisais cet article d’une blogueuse que j’aime bien et qui n’a aucunement honte de se dire près de ses sous. Elle ne tient pas un blog de mode ou de spiritualité mais j’aime la manière dont elle met en avant ses intérêts et ses idées.

Il y a quelques mois elle avait fait part de la façon dont elle tenait serré les cordons de la bourse concernant les dépenses alimentaires de sa famille (5 personnes dont un jeune bébé) et nombre de ses lectrices lui avaient demandé des détails.

Je ne fais pas les courses pour la famille à la maison. J’achète ce dont j’ai besoin et ce que ma mère me demande d’acheter. J’ai toute de même lu avec attention les conseils de cette blogueuse dans son article d’hier. J’en ai retenu un, parce qu’il a fait tilt. Ne jamais acheter en promotion un article que l’on aurait jamais acheté au prix normal.

Ma mère fait cela tout le temps. Et le frigo est sans cesse plein de restes que personne ne finit ou d’aliments sous leurs emballages que personne ne mange car entassés sous 50 000 choses, plus personne ne les voit.

Vous n’imaginez pas combien de fois dans le mois je peux entendre, il faut que je vide le frigo !

« J’ai pris, c’était à 1 euro. » Elle a pris pour elle, pour ma sœur, pour mon frère…

Et le pire, c’est qu’elle se plaint sans cesse de ne pas parvenir à faire descendre le montant de son budget courses alors que nous sommes trois dans la maison.

Chez moi, rien n’a le temps de se terminer. Il y a toujours du stock. Et le comble est que c’est ma mère qui m’a enseigné ceci, les stocks, c’est de l’argent mort.  

Hier en lisant cet article et les commentaires qui l’accompagnait, j’ai été interpelé par le nombre de lectrices qui finalement m’ont rappelé ma mère.

Ma mère m’a avoué un jour qu’elle ne supportait pas de voir un frigo vide. Il faut qu’il soit plein. Alors elle le remplit.

Nombre de commentaires faisaient état de mères de familles désireuses de dépenser moins dans la nourriture pour pouvoir mettre l’argent ailleurs mais il leur faut ceci, il leur faut cela, les magasins du coin sont chers…

Un des autres conseils que j’ai retenu est, se cantonner à ce que l’on avait prévu d’acheter. Ça parait évident. Mais en pratique ça l’est moins. Il y a toujours quelque chose dont on pourra sûrement tirer profit bientôt ou encore que l’on voulait acheter depuis le jour où l’on avait lu cette recette dans ce journal…

Vous voyez l’idée. On a de la chance quand on se cantonne à ce que l’on avait prévu d’acheter etc…

Mais justement, la meilleure manière de ne pas être frustrée par le « prétendu » manque d’argent, c’est encore de déterminer clairement ce que l’on veut en faire. Et c’est justement ce que fait cette blogueuse.

Maintenant il n’y a pas de mystère. Je ne vous parle pas du cas de figure où vous vivez avec 100 alors qu’objectivement il vous faudrait 150.

De nombreuses personnes vivent avec 150 mais rêveraient d’avoir 200. C’est de ce cas de figure-là que je parle. Rêver de ce n’est pas avoir besoin de.

Moi je constate que j’ai cessé de me dire que j’aimerais bien ne pas avoir toutes ces intolérances. Parce que j’ai appris à gérer et compris que faire attention ne diminue pas le plaisir en fait.

Eh bien, j’ai remarqué qu’avec l’argent c’est pareil. Ce n’est pas un crève-cœur de ne pas faire de shopping si je sais que je finance un voyage. Ou une bague que je vais pouvoir garder des années.

Les bijoux ne se jettent pas. Les diamants sont éternels, dit-on. Les bons conseils aussi je pense. Je vais vous avouer une chose, j’ai l’art de sortir du supermarché avec plein de superflu ! Mais je vais faire attention maintenant. Comme pour le shopping en voyage.

Je prends plus de plaisir quand j’achète des choses qui me tiennent à cœur que quand je claque. 

Bonne journée à tous ;)

PS : photo prise à l’anse Caritan à Sainte Anne

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

16 Commentaires

  1. crystallia

    11 septembre, 2015 à 11:56

    Bonjour,

    J’avoue être un peu surprise par la manière dont cet article vous a inspiré ou touché.

    On a tous des besoins immédiats différents et cela me rappelle que ce qui importe, c’est ce qu’il y a là, devant nous personnellement.

    Bise ;)

  2. alexandre

    10 septembre, 2015 à 19:57

    Re bonjour sylvie,
    J ai trouve cette prophetie des indiens cree sur le blog volpus: seulement apres que le dernier arbre ait ete coupe, seulement apres que la derniere riviere aura ete empoisonnee, seulement apres que le dernier poisson aura ete peche, seulement alors tu decouvriras que l argent ne peut pas etre mange ». C etait seulement pour te donner les references exactes de cette prophetie et te dire que je depense de l argent uniquement dans des choses que j ai besoin tout comment toi . Cela me parait en effet plus sage que l ultraconsommation. Bien sur, nous avons des facons differentes de vivre sur la planete mais je pense que nous devrions plus respecter notre terre car nous faisons partie d elle. Cela devrait nous rendre humbles dans notre facon de voir les choses car en definitive d un indien d amazonie ou d un milliardaire americain le plus riche des deux n est pas celui qu’on croit bisous

  3. alexandre

    10 septembre, 2015 à 19:01

    Bonsoir sylvie,
    J adore ta phrase le meilleur moyen de ne pas etre frustre par le manque d argent, c est de determine ce que l on veut en faire ca me rappelle un passage du livre le guerrier pacifique par dan millman. :
    Bonheur= satisfaction/desirs. Il y a deux manieres d’etre riche: on peut gagner , heriter, emprunter, mendier ou voler assez d argent pour satisfaire des besoins couteux ou bien on peut vivre une vie simple avec peu de desirs .
    De cette maniere, on n’a toujours plus d argent qu’il ne nous en faut
    Cela rejoint ta phrase sur l intention de depenser de l argent utilement pour nous et comme le dirait socrate le guide dans ce livre l intention ne coyute rien juste du temps et de la discipline.:-)
    Tout ca pour dire que l on se creer ses propres besoins . Pour moi, les champions d une vie simple sont les anciens gitans et les indiens des etats unis. Tout ce qui est a esperer c est que notre societe de consommation ne nous detruisé pas je reprense ala prophetie d un chef indien sur la fin de notre monde : « a la fin de ce monde, vous hommes blancs decouvrirez que l argent ne se mange pas » perso, je ne souhaite plus etre la a ce moment la bisous

  4. Marianne

    10 septembre, 2015 à 10:14

    Hello Sylvie,

    je crois que nos mère se ressemble beaucoup lol. Pour ma part je savais que cette année serait difficile financièrement. Ma résolution de l’année était d’être capable de vivre à découvert sans m’en rendre malade.Jusque là j’y suis arriver (non sans quelques crise d’angoisse en regardant mon relever de compte). Tous comme toi, je ne veut pas me priver, mais je ne peut pas faire tous ce que je voudrais, notamment voyager au moins 1x par ans.Du coup, je suis a découvert alors que je mets de l’argent sur un compte avance tous les mois, cherche l’erreur….

    Biz

  5. Elie

    10 septembre, 2015 à 9:50

    Ah oui j ai oublié les noisettes! XD

  6. Elie

    10 septembre, 2015 à 9:48

    Coucou Sylvie!

    Alors c est drôle mais la liste de tes intolérances ressemble à la mienne,pour le début, attends je te la donne: gluten,soja,caséine (donc tous les laits) lait de vache et brebis, blanc d’œuf, soja, petits pois (et je m interrogé sur le pois chiche car j ai souvent réaction après ), chou rouge, ginko, agar agar, nectarine
    A noter Que je suis végétarienne, qu en même temps que les intolérances je fais des réactions au café (même si ca sort pas a l intolérance c est pire ), idem alcool, idem tous les liliacés (ail, etc) et huiles essentielles !
    Nb: j aime plus le sucre raffiné ou de canne et je le digère mal

    Alors je pense à une raison émotionnelle et énergétique
    Une piste Sylvie sur tes intolérances ?

    Moi c est arrivé à ma crise spirituelle! Mode carabiné
    Oui les guides si vous pouvez m aiguiller je veux bien ! Lol

Consulter aussi

Le bleu du ciel

Bonjour à tous, La couleur d’une manière générale est très importante pour moi. Cell…